AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le roi de la jungle [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Date d'inscription : 01/01/1970

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 300 millions
Troupes:
MessageSujet: Le roi de la jungle [Solo] Lun 26 Oct - 16:59


Une plage au sable fin, un océan limpide, aucun nuage à l'horizon et une putain de jungle derrière moi. Je viens de passer plus de deux heures à discuter avec un crabe, je crois qu'il est vraiment temps que je rencontre un autre être vivant doté de la parole. Deux ans que j'ai pas pu ouvrir la bouche à cause du poison des méduses, fallait bien que je me rattrape je suppose. Bon c'est pas tout ça mais j'ai un peuple a sauvé moi ! Je me lève et m'étire longuement en inspirant la brise marine profitant de mes premières heures de liberté. Un grondement sourd brisa le silence paradisiaque de l'île, je mets rapidement la main sur mon ventre, okay j'ai faim. Ma première mission sera donc de trouver de quoi manger ! Si mes souvenirs sont bons la terre regorge d'aliment divers et varié, notamment des excroissances bulbeuses qui poussent sur les arbres. Vu la quantité d'arbre qui se trouve dans les environs cela ne devrait pas être difficile. Je me mets donc en direction de la masse verdoyante qui doit composer les trois quarts de l'île. Dans un premier temps, d'immense fougère tapisse le sol et le sable laisse place a de la terre meuble recouverte d'un tapis de feuilles en décompositions. Les oiseaux chantent, le soleil brille, bref c'est pas bien différent d'un champs d'algue. Puis plus j'avance dans cette jungle plus un sentiment de malaise s'empare de moi, l'atmosphère est plus lourde, plus oppressante, la chaleur devient étouffante tandis que la lumière du soleil disparaît presque sous l'épais feuillage. Le sympathique pépiement des oiseaux se transforme peu à peu en cacophonie de cris bestiales. Je m'enfonce fièrement dans la jungle toujours aussi digne mais, les coups d'œil rapide que je jette autour de moi trahissent ma nervosité.

J'entends un bruit sur ma droite, les fougères remuent. Je me campe ferment sur mes deux jambes les poings sur les hanches, de grosses gouttes de sueur perlant sur mon front prêt à affronter le futur danger qui se présentera ! Et là jaillit des fourrées une petite créature au poile blanc et aux grandes oreilles, un lapin ! Ahahahah quel idiot je fais d'avoir peur de rien comme ça je suis le grand roi des océans tout de même ! Cette pensée n'a pas finie de me traverser le crane que la mignonne petite boule de poile blanche s'hérisse, son regard rougeâtre se charge d'une haine féroce et il dévoile une rangée de dents surprenantes pour une aussi petite créature. Les muscles de ses jambes se contractent soulevant un nuage de poussière quand la bête se propulse la gueule ouverte bavant a l'idée de planter ses crocs dans cette viande inconnue. D'un rapide mouvement de la main droite je saisis l'animal avant de le broyer dans un bruit écœurant et une giclé de sang.

Trop lent … zeahahahah !!!!

Un sourire carnassier orne mon visage quand je lance la bouillie organique qui fut autrefois un lapin. Je suis le seigneur des océans pour qui il se prend celui la ! Une vibration sourde venant du sol me chatouilla les orteils. Une bête immense d'au moins trois mètres de haut à l'allure de tigre cornu apparait en rugissant. Il me toise de haut en bas, je lui rends son regard. Un combat entre deux puissances de la nature est sur le point de commencer. Enfin c'était sans compter l'arrivée d'une véritable horde de lapins plus furieux les un que les autres. Le tigre cornu a juste le temps de pousser un miaulement plaintif indigne de sa stature avant de disparaitre englouti sous la masse de fourrure blanche et de croc jauni. Et moi, je reste fasciné par l'événement , il aura fallu moins d'une minute aux lapins pour ne laisser que des os. Soudain, comme d'un seul homme, ou lapin, ils tournent tous leur horrible petit regard assoiffé de sang vers moi, c'est là que je comprends mon erreur. Un lapin ça va, deux ou trois passe encore, mais dans le cas présent il ne me reste qu'une chose à faire. Je me mets à courir aussi vite que possible dans la direction opposée à celle de ces créatures diaboliques qui me prennent en chasse en poussant de petit glapissement funèbre.

Après deux heures de course éperdu dans cette maudite jungle décidément hostile a toute vie, j'ai réussi à échapper à la horde de lapins qui je crois a fini par se faire dévorer par une plante. Moi aussi j'ai faillit me faire manger, deux fois, par des fleurs géantes. J'avance couvert de boue, le ventre grondant tel un orage déchaîné, je peste contre le monde du dessus et ma chance légendaire, quand par le plus grand des miracle j'aperçois un tas de bulbe coloré, des fruits ! C'est la bave aux lèvres que je me jette dans ce tas de bananes, poires et autres aliments exotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/01/1970

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 300 millions
Troupes:
MessageSujet: Re: Le roi de la jungle [Solo] Mer 28 Oct - 10:43


J'ai juste le temps d'avaler un fruit ou deux qu'une masse noire inconnue se précipite sur moi pour me percuter. Pris de court, je vole sur quelque mètre puis fini ma course en roulé boulé contre un arbre. Qui ose ? Percuter un prince et le déranger durant son repas, c'est un affront grave ! Je vais lui faire payer moi il va voir. D'un rapide coup d'œil furieux je repère mon adversaire, un singe de grande taille assez proche du gorille mais, d'une couleur mauve tacheté de violet d'assez mauvais goût. C'est alors qu'appuyé cul par-dessus tête à un grand arbre je me lance dans un duel de regard avec l'animal. C'est moi qui ai trouvé les fruits le premier d'abord ! J'attaque fort en levant le sourcil droit en signe de défi mais, mon adversaire est plus doué que ce que je le pensais et me répond en arrondissant les yeux. Je lève le deuxième sourcil et sourie méchamment, il souffle par ses grosses narines ça y est je tien ma victoire ! Je fronce légèrement mes sourcils dans un masque de dédain le plus totale. La bête s'excite, elle sait qu'elle est vaincue, elle n'a plus qu'à se retirer et me laisser manger mon tas de fruit dûment trouvé .

Voilà qu'il se jette sur moi en écumant de rage, c'est bien ma veine ça, un mauvais perdant ! Je me jette sur le côté pour éviter le premier coup de poing qui laisse une belle marque dans le bois. Pas mal, mais pas suffisant, je me relève, toise mon adversaire et prend la pose. Jambes légèrement fléchi, espacée d'environ la taille des hanches, bras vers le bas remonté vers l'intérieur afin de dévoiler un maximum de musculature. Les muscles de mon corps se gonflent de mon orgueil :

Muscle reflection !

Croyant à une vulgaire tentative d'intimidation le gorille mauve projette son poing gauche de toutes ses forces sur moi. Mon corps gonflé au stéroïde absorbe le choc sans sourciller sous le regard étonné du singe. De désespoirs, la bête se déchaîne dans une volée de coups puissants, mais insuffisant.

Zehahahahah ! Tu crois pouvoir rivaliser avec moi créature terrestre ! Les monstres les plus puissants se cache dans les profondeur abyssal de l’océan ! Zehahahahah

Un grand coup de poing du haut vers le bas en plein sur le crane du singe a vite fait de l''envoyer dans les bras de Morphée. Je laisse mon adversaire à sa sieste pour me diriger vers l'appétissant tas de fruits tout en me demandant si le singe est comestible. Je chasse cette idée incongru de mon esprit quand tombe entre moi et mon repas, un singe. Oui oui vous m'avez bien entendu encore un ! Identique au premier, mais vachement plus gros ! Plus grand et plus musclé que moi, le genre bodybuildeur, mais avec une fourrure mauve. Il se lance dans un grand discours incompréhensible :

Oook oooooookkkk ook oooook oooook oook !
[ Tu a osé faire du mal a mon petit frère et lui voler ses fruits durement récolté !]


Ooooook ooooookkkk iiiik ook ookkkk ooooook ooook
[tu te rends compte que nous avons tous travaillés très dur pour notre roi Gorilla !]

Attend t'essayes de me dire un truc le macaque ?
Ooook ooooooooooooooooooooooook ooook ! Ook ook ooooook ! ooooook
[Puisque tu mange la nourriture du roi tu sera mangé par le roi ! Allez clan des gorilles mauves ! attraper le !]

Non mais, vraiment je ne comprend paaaarrg ….

Je n'ai pas le temps de finir ma phrase que je ressens une vive douleur à l'arrière du crane, c'est à peine si je sens mon corps chuter tandis que je sombre dans les volutes de l'inconscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le roi de la jungle [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Les Quatre Blues :: South Blue-