AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao] Ven 1 Jan - 22:57





Amiral  Ginbao, une présence inquiétante ?


— Gingbao


« Je vous remercie d’être passé, agent Byakuya. Comme vous le savez, c’est moi qui ai mis fin à votre mission d’infiltration à Ohara. Mais cet ordre ne vient, hélas, pas directement de moi. » Dit-il, d’un air sérieux

« Pourquoi tant de suspense, maître Senkaï ? Dites-moi plutôt ce que vous pouvez me dire et ce que je dois savoir. » Répliquai-je, d’un air impassible.

« Toujours aussi direct à ce que je vois. HAHAHAHA !! » Lança -t-il, d’un petit fou rire. « A vrai dire, je n’en sais pas grand chose. Nous avons reçu un appel provenant de Marie Joa pour nous dire que nous devons mettre fin à votre mission d’infiltration. Croyez-moi, nous avons persisté pour en connaître la raison, mais ils n’ont rien voulu nous dire à part le fait que nous devons obéir aux ordres. » Déclara -t-il, d’un ton sincère.




« Si cela peut vous rassurer, tous les agents du cipher pol ont été rappelé. Comme je vous l’ai dit, je n’en connais pas la raison, mais je pense que le gouvernement à l’intention d’effectuer un grand nettoyage. Ce qui me pousse à penser cela est l’arrivée imminente de l’amiral Gingbao et le fait que mes deux partenaires ont été demis de leur fonction. » Poursuivit-il, d’un léger faux sourire. « J’en ai un peu trop dit. Ne vous inquiétiez pas, vous ne tarderez à connaître votre situation, je pense. Maintenant, je vous prie de m’excuser, je dois aller accueillir l’amiral, Gingbao. Passez me voir en fin de journée, si vous voulez discuter et d’ici là je garde toujours mes fonctions. » Acheva -t-il d’un ton ironique, me raccompagnant hors de son bureau.


« Je suis plus surpris qu’inquiet. Je vous remercie pour toutes ces informations. »

C’était ainsi que la conversation pris fin.
Mon supérieur pris, sans perdre un instant, la direction menant au port afin d’accueillir le gorille argenté. Même si je ne voulais pas l’admettre devant lui, sa présence m'inquiétait. Je ne cessais de me demander si la raison de sa venue était pour dissoudre l’organisation. Il pourrait tout aussi bien nettoyer, comme mon supérieur pouvait le penser, pour cela il lui suffisait de renvoyer la plupart des agents et les remplacer par d’autre agents. Cette deuxième possibilité me paraissait peu probable, car elle ne nécessitait pas forcement le déplacement d’un amiral en personne. Rassurez-vous, je n’étais pas inquiet pour moi, mais plutôt pour mon supérieur et mes autres camarades. Un agent ne devrait, en effet, pas ressentir de tels sentiments et cela je ne le savais que trop bien. Mais toute de même … C’était avec eux que j’avais grandi, c’était auprès d’eux que j’avais tout appris et c’était aussi grâce à eux que j’étais aujourd’hui un agent à part entière de l’organisation. Comment pouvais-je accepter que du jour au lendemain, le gouvernement se débarrasse d’eux comme si c’était des pions. A moins que c’était réellement ainsi que le gouvernement nous voyait ? Quoi qu’il en soit, personnellement, être destitué de ma position n’était pas une chose qui pourrait m’empêcher de dormir.


Quelques heures plus tard.
J’eus pu me changer les idées grâce à la lecture d’un livre sur une ancienne civilisation. Une civilisation qui aurait disparu à cause du gouvernement mondial, celui qui fut dirigé par les dragons célestes. Cette civilisation aurait existé il y a de cela cinq siècles, ça ne pouvait donc être en rapport avec l’histoire perdue, du moins c’était ce que je pensais. Quoi qu’il en soit, ce livre était aussi passionnant qu’intriguant. Il n’était d’ailleurs pas seul qui parvint à captiver autant mon attention. Alors que je décidai de me lancer dans une deuxième lecture avant de rejoindre mon supérieur, une personne frappa à ma porte. Je crus, l’espace d’un instant, qu’il s'agissait de maître Senkaï. Évidemment, la porte ne s’étant toujours pas ouverte, j’en concluais qu’il s’agissait d’une autre personne. Je me levai donc de mon divan et je me dirigeai vers la porte, que j’ouvris assez rapidement. A ma plus grande surprise, j’aperçus l’amiral Gingbao en personne. J’étais surpris au point qu’il put, normalement, le constater. Comment pouvais-je ne pas être surpris par sa présence. venait-il m'annoncer une mauvaise nouvelle ? Ce qui m’étonnerait, car pour cela, il n’y avait aucunement besoin de me voir en personne. Nulle besoin de paniquer… Grâce aux paroles de ma voix intérieure, je retrouvai mon calme et mon sang-froid. Ayant déjà fait suffisamment attendre l’amiral, je décidai de l’inviter à entrer, il devait certainement avoir quelque chose à me dire.

« Veuillez m’excuser. Votre présence m’a surpris au point que je me suis perdu dans mes pensées. » Dis-je, respectueusement.




« Entrez, je vous prie. » Poursuivis-je, l’invitant à s’installer confortablement sur le canapé. « En quoi puis-je vous être utile, monsieur l’amiral ? » Enchaînai-je, tout en lui servant une tasse de café.






Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao] Dim 3 Jan - 19:21



Une Mission très spéciale.
feat Lenka D. Schwarz





Enies Lobby. Le dernier endroit qu'un criminel contemplait avant d'être enfermé dans les geôles sombres d'Impel Down. C'était une des premières fois que je m'y rendais, n'ayant pas souvent l'occasion d'assister à des procès ou bien de rendre visite aux services secrets. C'était pourtant bien ce que j'avais décidé de faire en ce jour. Le but de cette visite aux services secrets, et plus particulièrement à l'agent libre Byakuya D. Schwarz, qu'un contact haut placé m'avait conseillé, était plus personnel que professionnel. C'est pour cela que je me rendais sur place sans escorte, ne portant que mon éternel sac de billes à la ceinture, qui faisait un bruit assez agaçant lorsque je marchais. Alors que je m'approchais du bâtiment principal, un homme vint à ma rencontre. Assez grand, avec un sourire malicieux, il semblait être l'un des chefs de service. Ses cheveux violets flottaient dans le vent alors que je m'approchais de lui, ma tignasse grisonnante me voletant dans la figure. Cette coiffure, avec les cheveux relâchés, était plutôt récente et je ne m'étais pas encore habitué.

– Amiral ! Quel plaisir de vous accueillir ici ! Suivez-moi, je vais vous emmener jusqu'à mon bureau, nous serons plus à l'aise pour discuter.

– Je suis désolé agent, mais je ne viens pas m’entretenir avec vous. A vrai dire, je ne suis même pas ici en tant qu'Amiral. Pourriez vous m'indiquer où je pourrais trouver l'agent Schwarz s'il vous plaît ?

M'écoutant attentivement, l'agent de haut rang eut l'air plutôt déconcerté. Je ne savais pas vraiment ce qu'il s'attendait à m'entendre dire, mais certainement pas ces mots. La surprise se lisait avec évidence dans ses yeux et il ne savait presque pas quoi faire. Puis, reprenant son calme, il acquiesça de la tête et m'emmena jusqu'à l'intérieur, où il me désigna une porte derrière laquelle se trouvait l'agent que je cherchais. Par un simple échange de regards, il comprit que je désirais rester seul avec son subordonné et fit donc demi-tour, toujours abasourdi et, bizarrement, soulagé. Intrigué mais pas perturbé, je me retournais, contemplant la porte, pourtant absolument banale. J'étais perdu dans mes pensées, appréhendant grandement de pousser cette porte et de rencontrer cet homme. Je ne le connaissais pas et pourtant j'étais prêt à lui céder une si grande partie de ma vie. Ravalant ma salive et prenant mon courage à deux mains, je me décidai à frapper à la porte, qui s'ouvrit à une vitesse inattendue.

« Veuillez m’excuser. Votre présence m’a surpris au point que je me suis perdu dans mes pensées. »

Le jeune homme qui m'avait ouvert la porte avait eu l'air surpris de me voir et tout son visage avait exprimé cette émotion avec une sincérité qui m'avait étonné, connaissant l’entraînement des agents du Gouvernement. Puis son visage reprit une expression neutre, mais son regard restait très expressif. Il était teinté de respect, d'un respect qui semblait sincère. Il était rare que je puisse lire aussi facilement dans un agent secret, mais cela me confirmait dans le choix que j'avais fait. J'entrais alors dans la salle, un léger sourire de satisfaction se dessinant sur mes lèvres. Ce gamin avait des manières, il me plaisait.

« En quoi puis-je vous être utile, monsieur l’amiral ? »

– Hé bien. Je ne m'attendais pas à ce que vous soyez si jeune. Mais j'aime la jeunesse, elle a quelque chose d'enivrant. Dis-je en m'asseyant sur un fauteuil, une tasse de thé à la main. Je ne suis pas venu vous voir en tant qu'Amiral, Byakuya. Je suis venu en tant qu'homme car j'ai un souci personnel que je voudrais que vous régliez. Vous sentez vous capable de m'aider ?

Même si cela en avait l'air, cette introduction n'avait rien d'un interrogatoire. Je voulais juste être certain de mon choix avant de parler sérieusement à ce jeune homme. Je voulais être sûr qu'il était le bon. Tout dépendait de sa réponse à présent.

© Gingbao


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao] Mer 6 Jan - 2:29





Un sujet pour le moins inattendu !


— L'amiral Gingbao


L’amiral s’installa confortablement sur la place que je lui indiquai. Alors que je m’attendis un peu à un long discours de sa part concernant l’organisation, il émit, à plus grande surprise, une remarque à mon égard. Une remarque qui n’avait rien de professionnelle, ce qui expliquait un peu ma « surprise ». En effet, il me fit savoir qu’il ne s’attendait pas à ce que je sois aussi jeune... Malgré l’indifférence qui pouvait se lire sur mon visage, je n’en demeurais pas insensible. Il pourrait bien croire le contraire, ou alors, du fait de son âge avancé, il pourrait constater que cette indifférence n’était rien d’autre qu’un masque qui dissimulait parfaitement mes sentiments. Même si ça n’a pas réellement été le cas, lorsque j’ouvris ma porte et me retrouvai face à lui.

Quoi qu’il en soit, sa remarque, malgré qu’elle soit ce dont je m’attendais le moins, était compréhensible. Il devait certainement se remontrer un peu sa jeunesse, qui devait sans doute être le meilleur moment de sa vie. Personnellement, aussi étrange que cela puisse paraître, j’enviais sa vieillesse. L’avantage d’avoir un âge avancé permettait d’avoir beaucoup de connaissance et de sagesse... tout ce que je désirais en ce bas monde. Évidemment, ce n’était pas le cas pour tout le monde, mais ma petite « voix » intérieure me disait que c’était son cas. Enfin bref ! L’amiral poursuivit, après avoir pris une petite gorgée de son thé, en me faisant savoir qu’il n’était pas ici en tant qu’amiral. Ce qui devait certainement expliqué le manque de professionnalisme dont il fit preuve, à moins qu’il ne soit naturellement ainsi.


Quoi qu’il en soit, je fronçais légèrement les sourcils, impatient de connaître la raison qui l’amena jusqu’à moi. C’est alors qu’il me fit savoir qu’il était venu en tant qu’homme ayant un souci personnel, qu’il souhaiterait que je m’en occupe. Sans en dire davantage, il me demanda si je me sentais capable de lui venir en aide. Difficile de lui donner une réponse. Prenant quelques secondes de réflexion, je me demandais si, une fois de plus, j’allais être amené à ôter la vie d’une personne. C’était peu probable, mais je ne voulais exclure cette possibilité, rien que d’y penser, j’en tremblais de l’intérieur. Ne voulant pas davantage faire attendre l’amiral, qui se déplaça jusqu’à ici pour se confier à moi, je décidai alors de lui répondre  :

« Tant que je ne saurais pas en quoi consiste votre problème, il me sera difficile de vous dire si j’en suis capable ou non, monsieur l’amiral. » Lançai-je, avant de m’installer face à lui, tasse de thé à la main.




« Expliquez-moi ce que vous attendez de moi, je vous prie. Si je dispose des capacités physiques et morales nécessaire pour résoudre votre souci, je le ferai avec grand plaisir. » Poursuivis-je, d’un léger SOURIRE.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao] Jeu 7 Jan - 18:37



Une Larme
feat Lenka D. Schwarz





– Yohoshashashashasha... Quel soldat exemplaire tu fais.

Ce furent les premiers mots, précédés d'un rire nerveux, que je m'autorisai à prononcer. Ce gamin était d'une discipline sans faille. Bien évidemment surpris, probablement vexé de mon manque de politesse, anxieux de connaître l'objet de ma visite, il ne montrait rien de tout ça et affichait un sourire qui, aux yeux de la plupart des gens, semblerait totalement sincère. Pour des yeux aguerris comme les miens, ce sourire n'était qu'une pure politesse d'usage cherchant à mettre en confiance son interlocuteur. Ce gamin savait s'y prendre lorsqu'il s'agissait de duper les gens, de les manipuler. Les agents l'avaient formé correctement et cela faisait de lui l'homme idéal pour cette mission.

– Je suis désolé de mon impolitesse, Byakuya. Je devais prendre le temps de savoir quel genre d'homme tu étais. Il s'avère que tu es un excellent agent mais également un humain avec des sentiments, chose rare dans ce métier que tu exerces. Tu es l'homme dont j'avais besoin.

Laissant encore pour quelques temps le sujet de la mission en suspend, je posai la tasse de thé avant de me lever et de me diriger vers la seule fenêtre de la pièce, qui avait une vue plongeante sur la grande allée d'Enies Lobby. Je croisais les bras sur ma poitrine, la veste de la justice restant immobile, sur mon dos. Après plusieurs instants de ce long silence, alors que je cherchais les mots convenable dans une telle situation, je passais les mains sur mes épaules, décrochant ce vêtement blanc et argenté, symbole du poste d'Amiral que j'occupais. Alors que la veste tombait lourdement au sol, je me retournais vers Byakuya, le visage sévère, le regard fixé dans le sien. Une toute petite larme fit alors son apparition au coin de mon œil droit, se mettant à dévaler entre les collines et les vallées de mon visage, tranchant à vif le sérieux de celui-ci. La larme finit alors de descendre sur mon visage et tomba au sol en faisant un petit bruit sec.

– J'ai une fille, agent Schwarz. Une petite fille que la vie ne m'a pas autorisé à élever. Une petite fille qu'au plus profond de moi, j'aime par dessus tout. Mais qu'un autre a eu la chance d'aimer à ma place. Une demoiselle belle comme le jour qui s'est engagée il y a peu dans notre prestigieux corps d'armée. Byakuya... Je suis Amiral de la Marine et les tâches qui m'occupent sont nombreuses. Alors voici la mission que je veux vous proposer. S'il vous plaît, accomplissez le rôle que je suis incapables de tenir au grand jour. Protégez ma petite Weiss, protégez là de tout ce qui pourrait lui arriver. Elle possède le potentiel et le sang nécessaire pour devenir une grande Marine. Mais je veux m'assurer qu'elle ait la chance d'accéder à cet avenir.

Mes mains s'étaient mises à trembler au fur et à mesure que je me livrais. Je n'avais jamais eu l'intention de lui en dire autant sur moi, sur elle, sur ma vie, sur la sienne. Mais les mots n'avaient cessés de sortir de ma bouche, comme incontrôlable, comme si j'avais attendu trop longtemps avant de prononcer ces mots. Je me demandais maintenant de quel façon un simple agent libre pouvait-il réagir face à de telles confession de la part d'un Amiral.

© Gingbao


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao] Dim 17 Jan - 18:35





Une miss ion plus « humaine ».


— L'amiral Gingbao


Quel « agréable » rire. En effet, malgré que son ricanement soit assez grave, je le trouvais agréable, car il était unique en son genre. C’était la première fois que j’entendis ce genre de rire, qui me faisait naturellement sourire. Je me demandais d’ailleurs si l’amiral n’avait pas été un musicien par le passé… Quoi qu’il en soit, je l’appréciais bien. Il était très différent des autres personnalités que j’eus rencontrés jusqu’à présent. Et cela était suffisant pour que je lui vienne en aide, si jamais je pouvais résoudre son problème. D’ailleurs, en parlant de cela, l’amiral adopta rapidement un air un peu plus sérieux et décida d’entrer dans le vif du sujet. Il s'excusa, malgré le fait qu’il soit hiérarchiquement au-dessus de moi, et me complimenta sur mes qualités « d’agent » et « d’humain ». Je ne voyais pas vraiment où il voulait en venir, mais déclarer que je disposai de qualité humaine me fit énormément plaisir. Il semblait être sincère et s’il était parvenu à voir cette qualité, cela voulait dire que j’étais sur le bon « chemin » …


« Vous me flattez, monsieur l’amiral. » Fis-je d’un léger sourire.

Il en avait assez dit sur moi, il devait maintenant passer sur le sujet principal. Alors que je pensais qu’il allait le faire, l’amiral déposa sa tasse de thé sur la table basse et se leva pour se diriger vers la fenêtre. Croisant les bras, il contempla une bonne partie de l’île judiciaire depuis cette fenêtre. Il était certainement en train de réfléchir … J’ignorai que le sujet dont il voulait me parler était aussi complexe, au point de nécessité autant de temps de réflexion. Contre toute attente, l’amiral décrocha sa cape représentant la justice et le laissa tombé au sol. Je me relevai pour récupérer sa veste et le lui remettre sur le dos, mais il me surpris en se retournant soudainement. Un visage très expressif, au point que je pouvais lire en lui comme si c’était un livre, ce qui m’ébahit c’était la larme sur le coin de l’oeil. Stupéfait par ce soudain changement, je ne savais pas vraiment ce que je devais faire. Comment réagirait une personne « normale » ? Alors que je tentai de réfléchir à comment je pourrais réagir, l’amiral me déclara qu’il avait une fille.

« U..n..e … f.i..ll...e ? » Bafouillai-je, d’un air désorienté.


Il confirma qu’il s’agissait bien d’une fille dont il la vie ne lui avait pas permis de l’élever. Il poursuivit en me faisant comprendre à quel point il aimait sa fille, et qu’il regrettait de ne pas faire partie de sa vie. Il enchaîna en me demandant de me charger de sa vie, de m’occuper de la tâche qu’il ne pouvait s’en occuper. Il me fit comprendre que sa fille venait d’intégrer la marine, et que je devrais m’occuper d’elle, la surveiller, la protéger, veiller constamment sur elle. J’étais un peu sous le choc, je ne m’attendais pas, mais vraiment pas, à une mission de ce genre. Je pensais m’être préparé à toutes éventualités … Ne sachant pas trop comment réagir, je laissai le côté naturel prendre le-dessus et formuler une réponse à l’amiral.

« J’accepte ! » Lançai-je d’un ton sec. Je secouais rapidement la tête pour retrouver toutes mes esprits. « Excusez-moi, j’étais un peu sous le choc, car pour tout vous dire, jamais je n’aurais pensé que vous me demanderez de m’occuper d’une personne. Ici, on est habitué à recevoir des ordres, des missions d’assassinats et d’infiltrations, ainsi je m’étais préparé à repartir sur ces genres de mission. » Poursuivis-je, d’un ton plus agréable et posé. 



« Monsieur l’amiral, votre demande je l’accepte avec grand plaisir, et je vous en remercie d’ailleurs, de me donner l’occasion de faire quelque chose de plus humain. » Fis-je, lui montrant indirectement à quel point les tâches que j’effectuais me répugnaient. « Je m’occuperai de votre fille, sans avoir à entrer en contact avec elle. Je veillerai sur elle, je la protégerai, vous avez ma parole, monsieur l’amiral. » Déclarai-je, d’un ton sincère, fixant l’amiral droit dans les yeux. Je pris ses mains qui tremblotaient, je les serrais fort contre les miennes, pensant que c'est ainsi qu'une personne agirait. 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao]

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre pour le moins inattendue [FB : 10 ans plus tôt] [PV : Gingbao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Grandline :: Waterseven et plus loin :: Enies Lobby-