AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kibadozu D. Aizen
Corsaire Royal
Corsaire Royal
avatar
Géant.
Messages : 162
Localisation : On ne sait jamais ou je suis !
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 450 millions gelé
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 0
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Paramécia Néant30
Pouvoir 4Art du Sabre10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Mer 6 Jan - 19:54



Le souvenir d'un pirate passager

Feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion


Depuis, le temps. Cela devait bien faire maintenant un mois, un mois que j'avais fait la rencontre de Atoum. Le temps y était radieux et magnifique. Le ciel d'un bleu azur et les nuage blanc comme de la neige. La nature était toujours aussi sauvage et belle, rien à redire aux habitants de Rhum Island, ils en avait prient soin comme convenue.

Je me rappelle que la route avais quand même était longue, mais bon vu que je suis ici pour vous parlez de sa j'y était parvenu sans soucis. Pour une fois je n'avais pas était perdu comme plusieurs fois.

J'étais sûr que vous allez me dire que c'était parce que cette île m'appartenait et elle m'appartient encore à ce jour. Eh bien non, si je ne m'étais pas perdu ce jour là c'était grâce au nombreux panneaux que les habitants avez placer. Décidément ils me connaissaient tous de mieux en mieux, quand j'y pensais.

Bon du moment que je me laisser pas distraire par certaine petite choses je ne me perdais pas, et ce jour là, je n'avais pas était distraite par quoique ce sois. Enfin si je me rappelais avoir poursuivis un oiseau, mais c'était de la faute de l'oiseau ! Bref, après cela j'étais arriver en ville. A peine arriver  que plusieurs étaient venu me voir et m'avez offert toute sorte de chose, comme des fleurs, des dessins ou des bonbons de la part des enfants.

J'étais passée par l'une des rue principale et m'était balader en balançant les bras d'avant en arrière et sautiller. Je faisais une grimace par-ci par-là au enfants comme au adultes, certain rigoler en voyant ma présence. J'étais des plus apaisée quand j'étais là-bas.

Mais si je m'était dirigée vers une des rues principale c'était pour me rendre à mon bureau. Et j'y étais arriver. Mon bureau me manque quand même il fallait dire, mais dans quelques mois j'y retournerais sans doute.

C'était la tour la plus haute, celle qui prouvais ma hauteur dans cette ville. J'étais montée et par surprise. Je retrouvais Danko assis à faire tout les papiers, à chaque fois que je venais à Rhum island il était toujours assis à ma place. Mais vraiment toujours. Je suis sûr que si j'y allais maintenant sa serais pareille.

Je sais bien que pendant mes absences je lui avais demander de garder l'île, mais ce gars là ne s'arrêter jamais. Enfin, je l'avais pris par le bras et ne lui avais rien dis. Passant par le centre, c'était devenu des acclamation, j'entendais des «Aizen est de retour ! » Ou encore « Ce soir tout le monde viendra à la taverne de Shitabo, on vas fêter son retour. »

Et après sa tout le monde s'était activer. D'ailleurs en parlant de Shitabo je m'était dirigée vers chez lui. Il fallait que l'on parle et puis me souvenant il était déjà au courant de mon retour. J'ouvrais la porte avec mon pied et avais poussée Danko devant moi.

« Shitaaabo ! Je l'ai une fois de plus trouver dans mon bureau, depuis combien de jours était-il enfermer la dedans ? » Avais-je dis.

Il avait lancer un regard grotesque à Danko qui avais baisser la tête et souffler.

« Bah écoute Aiz-chan, je vais pas te mentir, sa doit faire deux petite semaine que le grand couillon et rester enfermée dans le bureau ! »
M'avait-il répondu.

J'avais souris à sa réponse. J'avais sortie mon sabre délicatement pour lui mettre un coup sur la tête avec le dos de la lame. Cette homme en faisais toujours trop, même au jour d'aujourd'hui. Il avait fallu mon déplacement pour qu'il sorte.

J'étais rester planter là, mais il fallait s'activer, la nuit tomber et Shitabo avait du travailler. Je l'avais aider comme à mon habitude quand j'étais sur l'île. Danko nous avez aidés également.
Code by Joy

_________________


Dernière édition par Kibadozu D. Aizen le Sam 16 Jan - 20:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atoum Bachara
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 140
Localisation : Le Nouveau Monde
Date d'inscription : 27/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 300 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 12
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Logia Feu40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuL'île des HP
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Jeu 7 Jan - 20:45


 
  Le souvenir d'un pirate passager
 


Le Néant avance fièrement sur les mers en fendant les flots sur son passage. Le navire rouge continue sa route, imperturbable comme si rien ne pouvait l'ébranler. A son bord, nous sommes fatigués, hier nous nous sommes fait attaqué par quelques rois des mers. Un seul groupe de ces créatures a pu nous poser problème. Heureusement, avec un sursaut de fierté nous les avons décimés et avons pu reprendre notre chemin. Ce matin même, un navire pirate qu'on avait repéré au loin a engagé une bataille navale. En gros, on s'est fait harceler et nous sommes tous exténués. J'ai moi même beaucoup donné de ma personne et un bandage m'enveloppe le flanc droit. C'est l'oeuvre d'un des monstres marins qui avait un peu d'eau de la mer à pu me blesser malgré ma nature de Logia. Un vrai fléau tout ça. 
Du coup, en quête de repos mon équipage et moi cherchons une terre pour s'y poser calmement. D'ailleurs, au bout de quelques heures, une île apparaît à l'horizon. C'est comme très souvent Zuko qui l'a remarqué le premier. 

Sa trouvaille eu un effet presque magique car d'un coup, tout l'équipage va bien mieux et donne beaucoup d'énergie dans l'effort. C'est surement le fait qu'ils aient enfin un objectif visible qui les motive autant. Tout du moins, ce n'est pas pour me déplaire car ainsi on arrive bien plus vite à destination. D'ailleurs, en un rien de de temps nous sommes arrivés sur le morceau de terre au milieu de l'océan si vaste. Aux premiers abords, l'île est sublime, on ressent tout de suite une atmosphère joyeuse, reposante enfin tout ce qu'il nous faut pour aujourd'hui. C'est donc le sourire aux lèvres que mes hommes et moi quittons le navire amarré au port. Des petits groupes se forment et tous partent dans des directions différentes. 
De mon coté, accompagné de Zuko, Ordrix et quelques autres de mes hommes, nous marchons dans les grandes rues de la ville. Ici, comme nul part d'autre ailleurs, les habitants sont sympathique et pourtant je ne doute pas qu'il ignore qui je suis. Aussi, outre ce fait, quelque chose d'autre attire mon attention. Les villageois scandent en choeur "Aizen" et d'autres choses que je comprend à peine. Voilà qui est curieux, m'enfin, tout le monde à l'air heureux puis moi je m'en fou complètement. Le principal objectif de mon petit groupe est de trouver une bonne taverne et c'est d'ailleurs mon second qui excelle aujourd'hui. Après avoir croisé une belle jeune femme, il l'a dragué et elle lui a conseillé d'aller chez "Shitabo". 

Enfin voilà, autant dire que ni une ni deux, nous nous dirigeons en demandant aux passants le chemin chez Shitabo. Après quelques minutes de marche et de recherche nous arrivons devant la fameuse taverne. Un de mes hommes, plus assoiffé que tous les autres se jette sur la porte et l'ouvre dans un grand fracas. Puis, il court vers le tenancier du bar et lui demande du rhum et du saké en quantité. Voilà qui est finalement pas si mal. Du monde commence à arriver en masse dans la taverne et je me demande comment ils vont faire pour tous rentrer, enfin, nous nous asseyons sur des chaises dans un coin. Je me balance un peu sur la mienne puis fini par la calé sur les pieds arrières et appuyé contre le mur. Une bouteille de saké à la main, nous trinquons.

> Aux "Flammes du Néant" !!!

Tous me suivent dans le même élan et ainsi nous buvons pour nous relaxer. Bizarrement, Zuko regarde une femme, enfin une gamine avec insistance. 

> Elle n'est pas pour toi, trop jeune Ahahah


> Mais non c'est pas ça Capitaine, c'est que ... bah ... c'est Kibadozu D. Aizen ! L'une des Shichibukai ! On fait quoi ?!

> Une Shichibukai ? Intéressant, très intéressant. Mais bon pour une fois, on va pas tout casser, j'aime bien cette île !

Puis, alors que je la regarde, une fois qu'elle tourne son regard vers moi, peut-être même sans le faire exprès, je soulève ma bouteille dans sa direction en guise de salue, mais aussi pour l'inviter à boire un peu. 



 
 

.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cielo Ophiuchus
Pirate Fameux
Pirate Fameux
avatar
Humain.
Messages : 40
Date d'inscription : 20/08/2015

Feuille de Personnage
Exp:
3/100  (3/100)
Prime/Honneur: 0
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 0
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Lun 11 Jan - 13:12



Feat. Atchoum & Aizen
Souvenirs



« La mort est une journée qui mérite d'être vécu. »

L'histoire que je vais vous raconter c'est passer, il y à un mois environs. Je ne me doutais pas qu'une pointure telle que lui allait venir nous rendre une petite visite de courtoisie, après tous nous étions alliés du gouvernement, enfin si je l'étais c'était sûrement pour mon n'amoureuse Aizen. Je vais maintenant vous raconter cela.

Je naviguai encore, j'avais perdu la trace de Aizen, et j'essayai de la retrouver afin qu'elle ne fasse pas de bêtise, elle était encore jeune, oui moi aussi, mais je me devais d'être plus mature pour nous deux, puis j'avais était entraîner pour être quelqu'un de sérieux, devenir un assassin... Enfin bref, je devais retourner à Rhum Island, elle m'avais contacté pour me dire de la rejoindre la-bas, j'étais en train de m'inquiéter et elle, elle c'était juste rendu sur son île. J'allais la frapper cette pouilleuse, j'étais énervé et était sur une petite pas très loin de Rhum Island. Il fallait que je me rende la-bas et j'avais devant moi un bateau marchand qui se rendaient sur cette île, je pu monter à bord contre une certaines somme, je lui donna l'argent même si c'était plus simple de le tué, m'enfin en somme j'arriva sur l'île au bout de 1 jours, je pouvais apercevoir une bateau qui ne semblais pas appartenir à Aizen ni à aucun autres de mes connaissance, c'était sûrement Aizen qui était venue avec eux et les avait invités. Personne ne semblais me reconnaître et ce n'était pas plus mal, ma dague était caché et mon visage aussi avec une capuche, la seule chose que l'on pouvais reconnaître c'était mon sourire, mais les gens semblais me fuir du regard.

« Va falloir que j'aille voir dans le bar de Shitabo »

Je me dirigea alors vers son bar qui était plutôt bondé je devais l'avouez et à ma grande surprise, je pu voir un pirate assez connu dans le nouveau monde, le commandant de Marco Zapata, Atoum Bachara ! Ce pirate puait la mort et surtout il puait le brûlait. Alors c'était à lui qu'appartenait le bateau ! Intéressant. Alors qu'il leva son verre en direction de Aizen-chou, je me glissait vers lui et frappa assez fort l'avis de recherche contre la table en souriant assez sadiquement


« Que viens-tu faire ici, commandant des Akai Tsubasa ? Trouver une telle comme ici est plutôt amusant »

J'avais cette attitude car je savais que cette homme était pyromane et surtout qu'il aimait tout détuire sur son passage, alors je préférais connaître ces intentions avant qu'il ne fasse du mal au habitant de Rhum Island et surtout à ma chère et tendre Aizen.

Code par xLittleRainbow pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kibadozu D. Aizen
Corsaire Royal
Corsaire Royal
avatar
Géant.
Messages : 162
Localisation : On ne sait jamais ou je suis !
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 450 millions gelé
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 0
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Paramécia Néant30
Pouvoir 4Art du Sabre10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Mer 13 Jan - 20:02



Doucement, je suis sérieuse !

Feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion


Pendant que je prenais les notes des clients de la taverne certain rigoler et me demander plusieurs choses en même temps pour voir comment j'allais m'en sortir. Chose qui était difficile, avec plusieurs gamelles en tout genres. Mais les habitants de Rhum Island semblaient tous heureux alors je l'étais également.

Pendant l'une de mes distributions je regardais en direction d'un pirate qui me fit un salut avec sa boisson, comme s'il voulait que je le rejoigne. Je lui fis un sourire, mais je ne pouvais aller le voir pour le moment.

Si je lâchais la distribution Shitabo, m'engeulerais pour sûr. Mais d'un moment à un autre j'allais sans doute pouvoir aller les voir. A peine avais-je pensée à Shitabo que j'eus des frissons, me rappelant de la dernière fois où il m'avait presque tuer pour avoir casser un verre.

« Aiiiz-chan tu fous quoi, les clients attendent ! Bouge toi ! »

« Aaah euuh j'arrive ! »

J'étais aussitôt reparti à mon travail quand à lui il préparait les boissons. Au bout d'un certain moment j'étais à bout de souffle. Distribuer toutes ces boissons étaient épuisantes. Mais il fallait que je continue, mais Shitabo lui, était parti de derrière le bar pour aller se mêler au reste. Non, mais pourquoi il était parti !

Mais d'ailleurs c'était moi sa capitaine et pas l'inverse. Quand je voulus me dirigeais vers Shitabo je remarquais une personne familière, mais cette personne avait le visage caché et porté une sorte de cape. D'après ce que je pus remarquer il y avait une sorte de dispute avec... avec l'homme qui m'avait interpellé ? Oyh, oyh, oyh, que se passait-il et a ce que je comprenais il ne connaissait pes les règles de cette ville !

Je me dirigeais vers eux et sautai sur le dos de la personne avec la capuche.

« Oyh messieurs, va falloir arrê... »

Zut j'étais tombée du dos de l'inconnu, mais par inadvertance j'avais également enlevé la capuche de l'homme. J'avais reconnu l'homme se tenant devant moi. Heaven était venu comme je lui avais demandé.

Je remontais une fois de plus sur le dos de Heaven et regardais Le pirate et Shitabo, je soupirais et déposais un baiser sur les lèvres d'Heaven.

« Nyah te voilà Heaven ! Maintenant expliquez-moi ce qui se passe ici ! »

Shitabo prit parole et m'expliqua que Heaven avait reconnu le pirate des soi-disant Akai Tsubasa. Je soupirais et descendu du dos de Heaven avant de le regarder.

« Eh Heaven, tu sais que je t'aime, mais tu connais les règles de l'île. Si tu rentres dans un combat je vais devoir t'arrêter que ce sois toi ou même ce soi-disant pirate ! »

Je m'abaissais et demander pardon de l'attitude qu'avait eue Heaven, mais je regardais une fois de plus le pirate avant d'approcher mon visage du sien, plus précisément de son oreille.

« Mais sache une chose pirate des Akai tsubasa, approche une seule personne de cette île et je te tue de sang-froid. »


Normalement il était le seul à avoir entendu mes paroles. De toute manière je me fichais un peu que d'autres personnes m'entendent. Mes paroles étaient sincères et n'avaient pas besoin d'être cachée, mais vu que certaine personne de l'île me connaissait bien plus que je ne le pensais il savait tout ce qui se passerait s'il oserait toucher à un habitant de Rhum Island.

De plus en disant cela j'avais un regarde des plus sérieux. Je n'affichais plus mon sourire habituelle et froncer les sourcils comme si je le m'étais en garde. Cela changer de d'habitude.
Code by Joy

_________________


Dernière édition par Kibadozu D. Aizen le Sam 16 Jan - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atoum Bachara
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 140
Localisation : Le Nouveau Monde
Date d'inscription : 27/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 300 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 12
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Logia Feu40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuL'île des HP
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Jeu 14 Jan - 16:20


 
  Le souvenir d'un pirate passager
 


Alors qu'avec ce simple lever de verre en direction de la Schichibuaï, je sais pertinemment qu'à un moment elle viendrait me voir. Les corsaires, c'est pirate refoulés osent s'en prendre aux autres forbans. Je ne les estime pas le moins du monde, mais pour ce qu'à réussit à créer ici Aizen j'admet qu'elle est peut-être différente. Au moins, si elle vient je pourrais lui dire tout le bien que je pense de cette île très sympathique. Bon, pour le moment elle est surtout entrain de servir les hommes au sein de la taverne ce qui me surprend un peu. Je vois aussi qu'elle galère un peu même si elle voudrait venir à notre table. 
Toujours la chaise en équilibre sur les deux pieds arrières et plaquée au mur, je bois doucement mon alcool. Une fois avoir pris deux belles gorgées, je dépose la bouteille au sol à coté de moi. Je sais qu'ainsi je suis le seul qui pourra la prendre et on me la piquera pas. Aussi, mes hommes font ce qui leur plait tout en restant respectueux de l'endroit. Ordrix positionné à coté de moi nous fait étale de sa descente légendaire tandis que Zuko observe les gens pour draguer. D'ailleurs, il se lève et va rejoindre une femme assez charmante et entame la discussion. Un sourire apparaît sur mon visage et tout en regardant deux de mes hommes je commente la situation. 

> Il est incorrigible c'est plus fort que lui ! 

> Moi je paris qu'il se la tape !!

Puis en quelques instants les enchères montent à 50 berrys pour savoir si oui ou non mon second parviendra à se faire cette jeune femme. En tout cas, la joie et la bonne humeur sont de mise et c'est parfait. Nous voulions être tranquille en débarquant ici et c'est ce que nous avons, quoi de mieux. Aussi, mes pirates profitent de leur petit pari car comme la tradition le veut, les jeux d'argent sont interdit sur le navire. Voici l'une des seules règles que je leur impose. En tout cas, la taverne de ce fameux Shitabo est des plus plaisante, je reviendrais pour sûr ici. 

La porte s'ouvre sans que personne ne s'en aperçoive vraiment et un homme encapuchonné apparaît. Du coin de l’œil j'observe cet homme un peu mystérieux. Reprenant une gorgée d'alcool que je repose aussitôt au sol, l'homme prend ma direction. Moi qui pensait qu'on serait enfin serein ici, voilà que les ennuis arrivent. Dans un fracas qui surprend beaucoup de monde dans la taverne, l'homme abat mon avis de recherche sur la table. Mes hommes savent ce à quoi pourrais ressembler ce lieu si je répond comme à l'accoutumer. Pourtant, aujourd'hui je suis plutôt calme. Les quelques paroles que me déverse cet homme ne sont gères sympathiques. 

> Je pensais qu'on traitait mieux que ça les pirates qui viennent ici !

Soudain les choses s'enchaînent rapidement. Aizen saute dans le dos de l'homme, découvre qui il est puis quelques mots doux sont échangés. Enfin, celle-ci me menace et c'est l'étincelle de trop qui va déclencher l'incendie. Un peu plus loin, voyant parfaitement la situation et la comprenant, Zuko lâche sa donzelle et se rapproche de nous. Son fusil dans le dos, il est prêt à réagir au quart de tour. Le tireur d'élite vient se mettre à coté de nous en évitant de bousculer la maîtresse des lieux afin de ne pas mettre le feu aux poudres. 

> Je vous l'avais dit Capitaine, c'est Aizen la Schichibukaï !

Regardant les deux compères qui ont troublé cette journée, je reste encore pour le moment serein.

> Pour une île ouverte aux pirates c'est lamentable ! 
Parlez de moi comme le capitaine des "Flammes du Néant" ma violence n'a pas à être attribuée à Marco ! 

Reprenant ma bouteille en main je reprend par la même occasion la parole.

> Je reste pour le moment calme mais à la prochaine menace de votre part je vous tue ici au milieu de tout le monde en faisant le plus de victimes collatérales possible. Je suis venu ici pour être tranquille et je n'ai rien fait d'autre que vous acheter de l'alcool donc maintenant faites attention !

Buvant une nouvelle gorgée de rhum je regarde mes hommes. Tout le monde est tendu tant la pression est forte. Pourtant, je n'ai pas encore l'envie de tout détruire et c'est une grande chance pour Shitabo. Un lieu remplit d'alcool alors que je suis le feu incarné est une véritable bombe à retardement, un cercueil qui pourrait se refermer sur les deux faux-pirates. 

> Soit disant pirate ? J'en suis un vrai par contre vous, vous avez des questions à vous poser !

Après ces dernières paroles je me tourne vers Zuko en lui souriant. 

> Alors tu n'as pas eu le temps n'est-ce pas ?

Faisant non de la tête sa réponse entraîne immédiatement une baisse de tension chez mes hommes. L'argent circule de mains en mains pour revenir à ceux ayant gagné le pari. Quelques rires éclates ainsi que des poignées de mains fraternelles. 

> Aizen et Heaven, on pourrait donc passer une bonne journée ?





 
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kibadozu D. Aizen
Corsaire Royal
Corsaire Royal
avatar
Géant.
Messages : 162
Localisation : On ne sait jamais ou je suis !
Date d'inscription : 29/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 450 millions gelé
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 0
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Paramécia Néant30
Pouvoir 4Art du Sabre10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Mer 23 Mar - 21:09



Kanpai !

Feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion


Il est vrai que ce n'était pas dans mes habitudes d'accueillir des pirates de telles manières, je repris donc mon attitude de gamine et m'assis à côté d'Atoum. Oui, je savais qui il était, et oui je savais qu'il était l'un des commandants de flotte de Marco, mais que voulait vous. Cette île avait était crée pour les pirates, alors ici, peu importe le titre que vous avez.

Tant que vous êtes pirates vous êtes les bienvenues sans soucis. Et puis ce grand gaillard, devait être un bon type, après tout il ne s'était pas emballé directement comme certain. De toute manière je ne voulais pas gâcher l'ambiance qui se trouver dans la taverne, mais il fallait tout de même que je m'exprime ne serait-ce qu'un peu.

« Notre île est ouverte à tout pirate, cependant certains ne savent pas que les combats sont interdits. Du moins interdits, j'abuse un peu. Mais c'est le cas quand je suis ici et la plupart, tout combat et régler hors de la ville. Je te préviens juste, de plus je viens de revenir, et je ne veux pas non plus foirer ma journée. Oh D'ailleurs Atoum, c'est ça ? Ouais, je crois me rappeler de ton avis de recherche. Ne faisons pas autant de formalité, les vouvoiements et tout ça. En ce qui me concerne il serait également mal dit que je sois un soi-disant pirate. Certes je suis une Shichibukaï, mais un pirate de ne doit pas servir ces intérêts ? Réfléchis-y juste un peu, ce n'est pas parce que j'ai une apparence de gamine que je ne programme pas certaines choses. Enfin, profitons de ce temps pour nous amuser, et oublions cela. Prenez donc du plaisir et Bienvenue à Rhum Island ! Kyahahahah ! »

Je regardais Heaven, qui partit aussitôt, je ne lus pas retenue. Il était libre, cependant en regardant Heaven partir j'aperçus une femme qui était plutôt assez belle et pensée à une chose. J'interpellai donc l'homme qui avait essayé de draguer plutôt une autre femme et lui dit.

«Tu vois la femme là-bas ? Celle avec les cheveux bruns onduler ? Si t'arrive à la draguer je te passe deux cents berrys, je suis sûr que tu peux réussir ! »

Laissant l'homme faire ce qu'il voulait je le regardais toujours, c'est une fois qu'il fut un peu plus éloigné que je me retournais vers Atoum.

« Il l'aura pas ! Kyahahah ! Je parie cinq cents berrys qu'il n'arrivera pas à la draguer ! Tu veux enchérir Mister blanc ? Kyahahah ! »

En même temps où je déposais l'argent sur la table, je fis signe à Shitabo de nous ramener plus de bouteilles et de me ramener mon katana que j'avais laissé dans l'arrière-boutique ainsi que mon sac. Chose qu'il fut assez rapidement. Les bouteilles étaient sur la table prête à être descendus en peu de temps.

J'en pris une et bus trois gorger, gardant ma bouteille dans la main, je rigolais en regardant les personnes autour de nous. Et dire que je venais rarement, c'était dommage, je devais en manquer des soirées comme celle-ci, mais bon. Je n'avais pas d'autre choix, ou si, mais ma vie de pirate, je l'aimais ! Et je ne la changerais pour rien au monde. Je regardais une fois de plus en direction d'Atoum.

« Dis Mister blanc, on raconte que tu peux t'embraser, ceci son-elle de véritables informations ou bien le contraire ? Kyahahah, au puis après tout si tu ne veux pas répondre, fais comme il te souhaite, je ne te force pas ! »

Continuant de rire je posais mes pieds sur la table regardant toujours autour de nous. La journée avait l'air d'être plutôt bonne, et c'est ce qui me faisait sourire autant. Allait-il me répondre ? Aucune idée, mais je ne m'en préoccupais pas tant que cela. La preuve je fus assez vite distraite par un petit groupe de danseurs et chanteurs qui c'était mis au milieu de la taverne. Il ne fallut pas plus de quelques minutes pour aller les rejoindre, prenant ma bouteille avec moi, je fis signe à Mister blanc de venir.

« Yo-ho-ho-ho Yo-ho-ho-ho,

Binkusu no sake wo
Todoke ni yuku yo
Umikaze, kimakase
Nami Makase

Shio no mukou de
Yuuhi mo sawagu
Sora nya, wa wo kaku
Tori no uta

Sayonara minato
Tsumugi no sato yo
"Don" to icchou utao
Funade no uta

Kinpa-ginpa mo
Shibuki ni kaete
Oreiachya yuku zo
Umi no kagiri... »


Chantant avec entrain avec le reste du groupe, les pirates autour rigolaient et nous encourager. Cette ambiance était des plus idéales.
Code by Joy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atoum Bachara
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 140
Localisation : Le Nouveau Monde
Date d'inscription : 27/11/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 300 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 12
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Logia Feu40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuL'île des HP
Link
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion] Jeu 24 Mar - 11:13


 
 Le souvenir d'un pirate passager

 
La gamine qui se trouve donc être un Schichibukaï, bien que physiquement elle n'en donne pas l'air, a un sursaut de lucidité et comprend que provoquer un combat ici n'est pas une bonne idée. Elle s'assoit donc à mes cotés, pour ma plus grande surprise et semble plus réfléchis. J'avoue que sur le coup je ne comprend pas, elle sait qui je suis à cause de ma réputation et elle fait comme si de rien n'était. J'ai l'impression qu'elle se fiche absolument de qui je suis, que je suis un simple voyageur ici et cette situation m'est étrangère. 
Partout où j'ai navigué, où je me suis arrêté j'ai toujours été une sorte de monstre. Les gens ne me voyaient pas vraiment comme un humain mais plus comme une bête. Alors bien sûr, dans mon cas beaucoup seraient heureux que quelqu'un reconnaissent leur humanité, mais pour ma part je m'en contre-fiche. Ce que j'inspire aux autres m'est égal, voir mieux, être celui dont ils ont peur me plait. Au final, cette situation, la crainte que je provoque chez ceux qui me croise et ce qui me permet d'être un homme libre. Qui permet à tout mon équipage d'être libre et c'est ce que nous aimons. 
Puis de toute manière, nos pratiques sont trop violentes pour respect les ordres du gouvernement. Nous ne voulons pas être contraint par des règles et c'est pour cela qu'on vogue au grès des flots et que nous nous battons. Puis même dans la piraterie nous n'avons pas forcément une bonne image. Je suis considéré comme un électron libre et c'est vrai, en réalité, je peux être dangereux pour mes alliés. De ce fait, Marco va en voir de toutes les couleurs avec moi sous ses couleurs. 

> Alors gamine dit moi, tu prépares quoi ?! 

Alors qu'elle ne répond pas dans l'immédiat, elle s'attarde ensuite sur mon second. En effet, elle montre une femme à Zuko et le met au défi de parvenir à la séduire. Le blond regarde Aizen et souris en guise d'approbation. Puis, il commence à avancer et se retourne vers nous une dernière fois avant de se lancer. 

> Aizen vous verrez bien ! 

Puis, d'un pas décidé mon ami s'avance toujours plus de sa "proie". Avec ses dons de beau parleur, Zuko entame la discussion et la poursuit aussi bien qu'il peut. 
De mon coté, je me tourne vers l'un de mes hommes afin de pouvoir moi aussi parier sur les chances du sniper de l'équipage. 

> Mise aussi, ce ne sont que deux cents berrys !


> Ok capitaine ! 

Sans broncher le pirate sort de sa poche des berrys et les poses sur la table par dessus l'argent d'Aizen. Alors qu'on pourrait croire que j'exerce une domination sans limite sur mes hommes, les poussant à payer pour moi, c'est là qu'on se trompe totalement. A bord du Néant, il n'y a pas d'argent de poche ou de fortune personnelles. Ne cherchant absolument pas la richesse, nos trésors sont communs. L'argent de l'un est celui de l'autre et ainsi c'est comme si j'avais payé de ma poche. Voilà l'un des aspects de mon équipage, ce n'est pas chaque personne qui compte, c'est le groupe. Nous sommes une grande famille de taré, violente et détesté et nous le vivons très bien. 

> Je mise autant que toi, tu devrais faire attention gamine car ce type est doué !


Ensuite les choses bougent, le mec qui m'a menacé tout à l'heure s'en va tandis que la Capitaine Corsaire commande des bouteilles de rhum. Finissant la mienne d'une traite, je me prépare donc à enchaîner avec une deuxième. Ordryx lui s'en saisit déjà de deux et les débouchonne rapidement avant de les engloutir gouluement. 

> Très juste, je peux m'embraser c'est vrai ! 

A ces mots, j'enflamme mon index gauche puis force une petite boule de feu au bout de celui-ci. Or, je ne la conserve pas longtemps car entouré d'autant d'alcool un accident pourrait vite arriver. Non pas que je m'inquiète de l'endroit mais simplement que je n'ai pas envie de blesser mes hommes d'équipages. Même la blesser elle, malgré son statut ne me fait ni chaud ni froid pour l'instant.

> J'ai bouffé le Mera Mera no mi, je suis un homme-feu ! 
Toi tu dois avoir des pouvoirs, une place comme la tienne ça ce gagne pas à la loterie !

Puis, quelques instants plus tard, la fête reprend de plus belle et c'est alors que le célèbre hymne à la joie qu'est le " Binks no sake " retentit dans la taverne. Ne pouvant rester insensible à ce chant, mes hommes et moi-même levons nos bouteilles tout en chantant à tue tête. Puis, voyant que la jeune fille me fait un signe je me dirige non loin d'elle pour exprimer là aussi ma joie et mon goût pour le rhum. 
La fête est à son beau fixe, tandis que Zuko s'entête à arriver à ses fins avec la jeune femme, sujette du paris pour l'instant sans succès significatif.
 
 
 
 
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion]

Revenir en haut Aller en bas

Le souvenir d'un pirate passager [Flashback feat Atoum Bachara & Heaven C. Orion]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Nouveau Monde :: Rhum-