AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Au delà du deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Joshua S. Joestar
Vice-Amiral Harfang Blanc
Vice-Amiral Harfang Blanc
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 02/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 15
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Logia Magma30
Pouvoir 4Art du Ninjutsu10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuMarine Ford
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1776-les-premices-d-une-guerre-achille-johan
MessageSujet: Au delà du deuil Mer 2 Mar - 0:04


Un surplus de piment

« Featuring Baal »  




L'origine de l'histoire d'aujourd'hui remonte à quelques temps maintenant. C'était il y a des mois, alors que Johan venait de rentrer de sa petite sortie clandestine. C'est alors qu'il fut grondé par sa mère pour ensuite aller dormir. Oh, ouais, c'était la belle vie à ce moment-là. Faisons un time-skip en avant alors ! Il y a précisément un mois de cela, le gouvernement mondial, ou plutôt, le conseil des trois dirigeants convoqua Johan. S'y rendant alors avec des hypothèses farfelues de la raison de sa présence, le vice-amiral s'était fait chic.

Dès son arrivé, le sujet fut introduit très rapidement. Il semblerait que la bataille de Jin l'amiral ait été surveillée de près par les grands et que ceux-ci ont décidé que Jin est un traître. Il en incomberait donc à Johan de l'éliminer, puisque c'est son vice-amiral. La mission était simple, utiliser un poison caché dans un alcool, un poison qui agirait un mois plus tard seulement, tuant l'amiral sans faute.

*C'est donc là qu'on en est ? Un Shichibukai qui nous trahis et l'amiral qui n'a pas réussi à le capturer doit mourir ? Non ... quelque chose est derrière tout ça. Encore une tentative d'assassinat en douce ? C'est exactement ce qu'ils ont fait aux Schwarz ! N'y a-t'il donc personne qui puisse vivre sans avoir des idées identiques que ceux du gouvernement mondial ? Est-ce donc ça, le système dans lequel nous sommes prisonniers ?*

Sur ces pensées, Johan accepta, comprenant également autre chose : Si Jin était accusé de trahison, alors soit Johan le tue et prouve sa loyauté envers le gouvernement mondial, soit Johan le laisse vivre et un autre viendra les tuer tous les deux d'une façon ou d'une autre.

En invitant l'amiral python vert dans un restaurant privé, il versa alors le fameux alcool dans deux verres. Vivre en trahissant ses alliés n'était pas une idée envisageable pour Johan. Alors il prit la décision d'en finir. Ce monde l'avait bien accueillis, mais il était un Schwarz, et par conséquence, il se refusait de vivre en tuant des innocents pour d'autres. C'était contraire à toute son éthique personnelle. Ayant finis de verser les deux verres d'alcool, Jojo décida alors de raconter toute l'histoire à son supérieur, mais également son ami. Les deux comprenaient désormais toute l'ampleur de la situation. Johan s'est alors résolu à mourir en compagnie de son ami, à en finir et à quitter ce monde en tant qu'homme digne.


**Fin du Flash-Back**


« ALORS POURQUOI SUIS JE TOUJOURS EN VIE ???? » - Cria Johan.



Tout juste arrivé à Fatalis, Johan arriva dans le village autrefois gouverné par le Yonko Aeon Cliff. Il faisait presque nuit à ce moment-là. Sortant ses tentacules de magma depuis son dos, il attira l'attention des quelques pirates guerriers qui vint à sa rencontre. Ils étaient environ deux cent. Ne pensant pas vraiment aux conséquences, désirant seulement tuer le plus de pirates possible. La détresse et la tristesse de Johan étaient à un tel point qu'il ne pensait plus à ce qu'il faisait, aux buts qu'il s'était fixé, il ne pensait qu'à une seule chose ...



« Les premiers qui me combattront, je les tuerais rapidement, les autres auront droit à une mort lente et douloureuse ! Alors ... Qui passe en premier ?!?! » - Cria-t-il de nouveau.



Johan fonça alors dans le tas, les utilisateurs de Haki n'étaient pas rares dans cette région, mais il les combattrait avec toute sa férocité et sa puissance. Quatre tentacules de magma étaient bien terrifiants, ils avaient la puissance offensive mais également la portée pour frapper fort et loin. Agitant ceux-ci, le Vice-Amiral envoya quelques courageux pirates au tapis, tous avec des brûlures plus ou moins sévères. Après quelques coups seulement, le sol s'était réchauffé, il était devenu brûlant. Certaines maisons en bois avaient prit feu, déclenchant de la fumée. L'heure était venue, le massacre allait commencer et il ne se ferait pas en silence !




< Pom-pom © >



Dernière édition par Johan Schwarz Joestar le Mar 8 Mar - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Lun 7 Mar - 18:32



Au delà du deuil


Feat : ✘ Johan Schwarz Joestar




Notre mission était enfin terminée, bien que nous n'avions pas réussis à démanteler cette cellule révolutionnaire, celle-ci se terminait ainsi sur un échec. J'en gardais les séquelles d'ailleurs, ayant eut une confrontation face au chef actuel de la révolution en personne. De plus, la population de cette île rejetais constamment la marine et ses soldats, et nous ne faisions pas exception. Ainsi, nous étions revenus sur nos navires, à reprendre des forces en pansant nos blessures. Cependant, moi j'étais guéris, et j'avais envie de bouger, Kondo resterait sur le navire afin de commander en mon absence. La Révolution devait être partie maintenant que nous les avions débusqués, c'était tout de même une réussite en soi et rallier cette île à notre cause serait sûrement plus simple.

Armé de rames, je frappais les flots en faisant avancer ma barquer sur les eaux mouvementées jusqu'à la plage. J'ammarais la barque avant de predre la direction de la jungle. Cette fois-ci, étant seul, les animaux étaient moins effrayés sur mon passage, ceux-ci s'attardant en m'observant de regards curieux avant de s'enfuir entre les arbres. Cette fois-ci, je ne partis pas en direction du nord et décidais de découvrir cette grande île un peu plus. J'avais entendus dire qu'il y avait de nombreux villages dans le coin, peut-être que les habitants y seraient plus cléments envers le gouvernement mondial.

Cependant, un problème subsistait sur Fatalis, en plus des petites cellules et idées révolutionnaires qui s'étaient mises à germer suite au passage de leur chef en personne. La présence des anciens subordonnés du Yonko récemment décedé, Aeon Cliff, représentait une grande majorité de la population. Néanmoins, comment savoir lesquels étaient ces pirates sans chefs et lesquels étaient de simples civils ? C'était là le devoir d'un émissaire de la justice et de la paix, savoir faire la différence entre les deux afin d'éradiquer cette vermine en minimisant les pertes civiles.

La jungle se termina enfin, laissant place à une grande plaine parsemée d'arbres ici et là, de troupeaux de bétails broutant tranquillement l'herbe et de gros rochers un peu partout. J'avançais, mes sens en éveils, toujours en garde. C'est à ce moment là que je vis quelque chose d'étrange au loin, derrière de nouveaux bois. Une lueur rouge avait embrasé le ciel, comme si un incendie s'était déclenché dans un village plus ou moins lointain de ma position. C'était là une bonne occasion de montrer aux villageois de cette île que la Marine ne leur voulait pas de mal, bien le contraire, nous nous proposions nous-même de les protéger, n'était-ce pas une occasion en or ?

M'élançant à travers la plaine, je fonçais droit devant moi en direction de la lueur rougeâtre. Mes soupçons se confirmèrent lorsque l'odeur de brûlé se présenta à moi, me laissant me faire à l'idée de l'importance de l'incendie. J'eus vite fait de traverser le bois, arrivant directement face à ce village en proie aux flammes. Quelque chose ou quelqu'un avait dû le déclencher au vu de l'importance de l'incendie. Accourant pour aider les hommes et femmes qui, à l'extérieur, tentaient d'éteindre les flammes, je ne fus pas accueillis avec beaucoup de courtoisie. Ce furent des armes qui me barrèrent la route et des regards particulièrement mécontents.

- Vous voulez nous attaquer vous aussi ? s'exclama une femme en serrant son enfant contre son corps. Vous les soldats n'avez aucune empathie !

Tant de haine me surprit, me faisant m'arrêter net. Pourquoi me détestaient-ils tant que ça ? Et puis, ils étaient plutôt bien armés, faisaient-ils partis des subordonnés de Aeon Cliff ? Je n'eus cependant pas le temps de les interroger qu'une créature étrange apparut. S'écrasant sur le toit d'une maison, un sorte de tentacule d'un rouge brillant inonda le bâtiment de flammes en un instant. Qu'est-ce que c'était que cette chose ? Me reculant de plusieurs bonds, je pus éviter un nouvel assaut, contrairement aux hommes et femmes qui m'avaient fais face quelques secondes plus tôt, ceux-ci venant de se faire faucher par un des tentacules brûlants. D'un nouveau bond, je me retrouvais sur le toit d'une maison encore intacte, observant d'où pouvait bien provenir ce tentacule qui déjà se rétractait. Un peu plus loin, je pus percevoir un homme qui se tenait de l'autre côté du village, frappant de toutes part à l'aide des grands tentacules qui sortaient de son dos. Mais c'était qui ce gars ? Un utilisateur de fruit du démon à n'en pas douter, mais quel était ce pouvoir ? Un nouveau tentacule arrivait dans ma direction. J'eus à peine le temps de dégainer mes sabres pour bloquer le tentacule, celui-ci me repoussant en embrasant mon manteau de Vice-Amiral au niveau des pans du manteau, les flammes remontant dangereusement. Tout en repoussant le tentacule, je retirais la veste pour m'éviter une combustion spontanée.

Attérissant au sol, je ne perdis pas de temps pour foncer en direction du type que j'avais aperçus plus tôt. Je pus ainsi observer tout les cadavres qu'il avait laissé, des hommes et des femmes calcinés, brûlés et transpercer. Certains semblaient même avoir fondus sous la chaleur importante des tentacules. D'un bref regard, j'observais mes deux lames qui avaient pries une teinte légèrement orange. Le contact, certes bref mais intense, entre les lames et le tentacule avait suffit à les chauffer. Le métal qui composait mes armes était supposément indestructible, ayant une résistance hors du commun, ces tentacules ne feraient que chauffer les lames à blanc et augmenter leur potentiel destructeur. Je pourrai retourner cela contre cet homme, mais qui était-il et pour quelle raison s'en prenait-il à ces gens ?

- Eh toi ! m'exclamais-je alors que je freinais ma course en faisant face à ce jeune homme brun au regard glacial. Qui es-tu ? Il est de mon devoir de t'arrêter, de t'empêcher de commettre plus de dégâts et de donner plus d'âmes au Dieu de la mort. Viens te battre, utilisateur de fruit du démon.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua S. Joestar
Vice-Amiral Harfang Blanc
Vice-Amiral Harfang Blanc
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 02/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 15
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Logia Magma30
Pouvoir 4Art du Ninjutsu10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuMarine Ford
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1776-les-premices-d-une-guerre-achille-johan
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Mar 8 Mar - 1:12


Un surplus de piment

« Featuring Baal »  




Johan et Jin, assis face à face, dans une pièce illuminée aux milles chandelles ainsi qu'à la lumière du soleil. Mais pourtant, l'obscurité était plus grande que jamais. Une bouteille de vin mis sur la table, le moment était arrivé.

« Ceux d'en haut veulent que je te tue grâce à cet alcool. C'est un poison lent qui s'installe telle une maladie incurable dans ton système et te tuera au bout de 30 lunes. Si je ne le fais pas, ils enverront quelqu'un d'autre, et avant même de le réaliser, nous allons y passer tous les deux. C'est pourquoi j'ai décidé que ce n'était pas à eux de décider de mon destin, je veux au moins mourir en homme libre et ne pas causer de soucis pour ma famille. Alors, partageons un dernier verre ensemble, et montons à bord du même train pour l'au-delà, qu'en dites vous ? » - Fit-il calmement.

Le corps de Johan ne bougeait pas, mais son coeur saignait en silence. La douleur était dure à supporter, mais l'idée d'être libre de son choix le satisfait assez. Jin était un homme qu'il appréciait beaucoup, alors mourir ensemble dans un verre de délicieux alcool, on a vu bien pire comme mort. Regardant vers la fenêtre pour admirer la vue de l'extérieur.

Oh, la mer lui semblait si vaste, si infinie, si belle à explorer. Tandis que le ciel lui semblait si imposant : rien ne pouvait faire bouger le ciel, il restait là, à veiller sur les mortels. Les nuages étaient comme des rêves, ils viennent et s'en vont, mais nul ne sait d'où, et nul ne sait vers où. C'était un paysage magnifique, le harfang blanc ne s'en était jamais rendu compte.

*Moi, je ne peux plus échapper à mon destin, je suis obligé de mourir, un choix qui semblerait bien contraignant pour la plupart des mortels, mais pourtant, pouvoir choisir comment mourir est plus que suffisant pour que je puisse me déclarer comme étant libre. Mais Jin, toi, t'as encore un choix possible, tu peux me tuer et t'enfuir, vivre aussi loin que les vagues te porteront, vivre libre. Tout ce que tu as à faire, c'est me tuer. Tu es plus fort que moi, un coup de lame au Haki, et ma vie quittera son enveloppe charnel. Je suis prêt ... *

C'est alors que Johan se retourna soudainement vers Jin. Le regard du jeune marquis fut marqué par l'incompréhension et la surprise à ce moment-là.

« Que faites-vous, Amiral ?!?! » - Cria-t-il.


**Fin du Flash-Back**


Presque la moitié du petit village avait désormais prit feu. Les yeux coulant de lave rouge, Johan n'arrivait pas à déverser toute sa peine seulement sur le petit peuple. S'avançant de quelques pas, il mit fin à bien des vies rapidement, la chaleur était si intense, mais pourtant, le sang était encore bien frais. Il pouvait sentir cette odeur de sang, il se sentait comme attiré par elle. Du magma coulait de sa bouche lentement. Puis c'est là qu'il ressentit une sorte de résistance à un de ses coups, un homme arrivant sur le toit d'une maison l'interrompu et lui parla, avec un discours bien digne de la justice, mais ce qui le touchait le plus, c'est que c'est un discours qu'il aurait lui-même pu dire. Cet homme semblait porter un uniforme correcte, comme Johan à ce moment-là.

Le vice-amiral voyait en cet homme celui qu'il était autre fois, si élégant et si fier de servir la justice. La justice ... cette justice qui a été corrompue par les puissants de ce monde et qui a détruit tant de vies. Autrement dit : Johan voyait lui-même, lorsqu'il était devant Jin. Ne pouvant se pardonner pour le passé, sa colère s'intensifia. Il avait comme envie de s'affronter lui-même, de se punir, de se faire mal, de noyer sa douleur au coeur par la douleur au corps.

Portant alors toute son attention vers Baal, Johan forma une seule tentacule de magma et la dirigea violemment en ligne droite vers son adversaire armé de deux sabres. Ses pieds se transformèrent en magma lentement, suivit de tout le reste de son corps.

*Le sang ... j'en veux plus ... je veux plus de sang ... encore et encore !!!*

Se laissant alors guider par son instinct, deux autres tentacules se formèrent et tirent des boules de magma en forme de missiles, en direction de Baal.

Les derniers civils restants regardèrent la scène dans la frayeur, certains en pleurant, d'autres en admirant le combat qui allait se produire, ils pouvaient clairement voir qu'il y avait un soldat de la marine entrain de les protéger.




< Pom-pom © >

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Mer 9 Mar - 18:07



Au delà du deuil


Feat : ✘ Johan Schwarz Joestar




Cet homme, mais qui était-il ? Il n'avait pas l'air d'être très vieux, sûrement plus jeune que moi. Et ce pouvoir incroyable, ce rouge, cette chaleur, cela me faisait penser à de la lave, était-ce là son pouvoir ? Il appartiendrait ainsi à la catégorie des logias, son corps entier serait ainsi composé de son élément propre, ici le magma. Psychologiquement, il n'avait pas l'air d'aller très bien. Ses yeux, sa bouche, chaque orifice visible débordait de magma en fusion, coulant à profusion. Comme s'il écumait de rage, mais en bien pire. Une véritable vision d'horreur. Ses orbites débordants semblaient m'observer, me détailler comme un prédateur se préparant à passer à l'action.

Entre mes mains, mes deux sabres commençaient déjà à refroidir, reprenant la teinte habituelle du métal. Face à moi, alors qu'une dizaine de mètres nous séparaient, les tentacules magmatiques de mon adversaire se fusionnèrent en une seule remontant dans le ciel derrière lui. Le tentacule était plus imposant, plus menaçant, celui-ci me pointant comme direction à suivre avant de me foncer dessus. Moi, croisant mes deux sabres devant moi, je recouvrais ceux-ci d'une couche de Haki assez importante. Si cet homme était réellement un logia, l'utilisation du Haki serait la solution la plus efficace afin de l'atteindre.

L'instant suivant, le tentacule fut sur moi, frappant pile là où mes deux lames se croisaient. Je pouvais ainsi éviter de me faire brûler ou d'être en contact direct avec le magma. De plus, ce contact extrêmement chaud avec mes lames, je voulais le maintenir. Les flammes que je pouvais créer à partir de mes sabres étaient assez chaudes pour chauffer lentement mes lames jusqu'à ce qu'elles dégagent une chaleur importante. Cependant, cette matière s'apparentant, j'en étais désormais sûr, au magma, était bien plus chaude et chaufferait mes armes à leur paroxysme en quelques instants. Retourner les attaques de mes adversaires contre eux était l'une de mes spécialités. Ainsi, alors que le tentacule me repoussait avec force en arrière, mes pieds formant deux petits sillons tandis que je me faisais repousser sur quelques mètres.

Seulement, je ne me laisserais pas faire si facilement. Brillants d'une lueur rouge comme chauffées à blanc, mes jambes prirent soudainement une teinte noire brillante. Mes pieds s'enfoncèrent un peu plus dans le sol, me permettant de me stabiliser, m'arrêter et bloquer à nouveau le tentacule. Cependant, mon adversaire du jour en avait décidé autrement, alors que je repoussais petit à petit le tentacule, l'homme-lave en avait profité pour former deux nouvelles tentacules qui se mirent à me cracher des projectiles de magma dans ma direction. Ni une ni deux, je bondis sur cinq mètres en arrière, si jamais je me faisais toucher par un de ces projectiles j'en souffrirai assurément. La lave, un élément ayant un pouvoir destructeur certain, tantôt liquide, tantôt solide lorsque ça se refroidit, un pouvoir permettant un grand panel de techniques et de possibilités. Le contact prolongé avec le tentacule avait tellement chauffé mes sabres que les lames laissaient échapper de fins filets de vapeur, dégageant une chaleur que je ressentais jusque mon visage malgré le fait que je les tenais à bout de bras.


Burning Claws


Je continuais de prendre du recul par petits bonds réguliers. Je zigzaguais, évitant les boules de magma qui s'écrasaient lourdement au sol en dégageant une fumée âcre. Peu à peu, le sol se réchauffait, l'air ambiant également. De fines goutelettes de sueur commençant à perler sur mon front. Toutes ces années au Pays de Wa m'avaient cependant entraîné à résister aux températures, qu'elles soient extrêmement chaudes ou froides. Cela ne m'empêcherait pas de me battre, bien que la chaleur ambiante allait me fatiguer plus rapidement. Soudainement, je m'arrêtais, levant tout d'abord très lentement mes sabres devant moi en laissant la vapeur se dégager devant mon visage, couvrant mon regard à la vue de mon adversaire. Il faut savoir que la plupart des combattants observent leurs adversaires droit dans les yeux car c'est là le "reflet de l'âme et de l'esprit", chaque décision, mouvement, attaque peut techniquement être suivi en suivant le regard de l'adversaire. C'est là quelque chose de certes très compliqué dans certaines situations. D'où cette décision de couvrir mon regard pour mon adversaire au moment que j'avais choisis pour passer à l'action. Dans des sifflements suraïgus, je me mis à frapper l'air de mes lames, laissant échapper le nom de cette technique.


Fire Wave !


A chaque fois que je frappais l'air ainsi de mes sabres se créaient des lames d'air peu communes. En effet, contrairement à la teinte habituellement bleutée de ce genre de technique, cette fois-ci elles arboraient une teinte rougeâtre, quelques étincelles étant visibles à l'intérieur même de la lame d'air. En effet, ces attaques avaient la particularité d'être brûlantes et de relâcher une explosion de feu à l'impact, relâchant toute cette chaleur et ces étincelles d'un coup. Ainsi, les lames d'air frappaient les boules de magma en vol, provoquant de multiples explosions entre nous. Cependant, je continuais de frapper l'air, de plus en plus vite, envoyant une véritable pluie horizontale de lames d'air brûlantes en direction de cet homme mystérieux.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light G. Hawk
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 365
Localisation : Grande Line
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
98/100  (98/100)
Prime/Honneur: 500 millions prime gêlé
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation1
Pouvoir 3Zoan Mythique Phénix40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Jeu 10 Mar - 0:28




« Encore seul... »




Cela faisait maintenant plusieurs semaines que j'avais quitté Stream Island, scellant ainsi la première partie du plan que j'avais conjointement mis au point avec l'amiral Jin. Depuis cette victoire aisée pour la marine, il s'en était passé des choses, et j'avais traversé différentes îles, vécut diverses aventures, mais rien de bien mémorable mis à part peut être la rencontre avec celui qui serait le point d'ancrage de la seconde partie de mon plan, j'ai nommé le maître des dragons le Yonko Marco Zapata. Pourquoi le rejoindre lui plutôt qu'un autre ? Parce que sous ses aires gentillets et ridicules, il se cachait forcément une puissance incommensurable. Une puissance si immense que les dragons avaient ployés face à elle, une puissance si remarquable qu'il n'avait même pas jugé nécessaire de m'éliminer alors que j'étais semble-t-il sur son territoire.

Oui, son geste m'avait laissé presque sans voix et aujourd'hui encore, j me demandais réellement pourquoi il ne m'avait pas vu comme un ennemi, une menace pour lui... Etait-il si puissant qu'il n'avait aucunement besoin de se prémunir des agissements des autres ou était-il simplement bon, juste et droit ? Le doute était permis, et s'il y a un ans de cela, j'aurais pris ça pour une provocation, aujourd'hui, grâce à la prise de conscience que m'avait fait opéré Magnum sur Marinford, le doutes subsistait. Je pense que c'est ce sentiment d'incertitude qui m'inspirait, me pousser à le prendre pour cible, à rejoindre son équipage... Peut-être trouverais-je auprès de lui une nouvelle visions des choses ? Peut-être mon esprit se radicalisera-t-il à nouveau à son contact... Ça c'est l'avenir qui nous le dira. En attendant, il faut encore que je le retrouve et que je lui fasse une offre qu'il ne pourra pas refuser !

Mais aujourd'hui, je ne suis pas à la recherche du dragon rouge, et même si j'évite la marine depuis quelques semaines, car les troupes de la justice sont devenue soudainement méfiante à mon égard. Rien n'indiquait que je les avais encore trahi mis à part peut être mon discours sur Wisper Island... Le roi de l'île était-il allait pleurer dans les jupons du gouvernement après mon départ ? Des marines sur place avaient ils rapporté mes paroles au quartier général ? Hieroshi avait-il balancé l'information de mon discours sur toutes les sphères ? Un panel infini d'hypothèses s'offrait à moi, mais une chose était sur, c'est que cet événement avait semé le trouble quant à ma situation, me pressant un peu plus quant à l'exécution de la deuxième partie de mon plan qui est de retrouver et rejoindre l'équipage de Marco. Pendant quelques jours, j'ai contacté Jin pour le briefé sur l'avancé de mes recherches, et qu'il me donne quelques pistes et rumeurs dont la marine avait vents, mais avec les temps mes appels se sont fait plus rare et bientôt, j'avais même perdu l'habitude de l'appelé jusqu'au jour où je mît enfin le doit sur le fait que ma positions de corsaire devenait de plus en plus... Précaire. Je voulais lui demander de trouver un moyen de ralentir le reste de la marine jusqu'à ce que je rejoigne officiellement les troupes du Yonko. Mais je n'obtins aucune réponse.

Les rumeurs véhiculées par les journaux vinrent un jour éclairer cette absence de réponse, me dévoilant, l'impensable : la mort de l'amiral Jin Moriaka. Décédé, soit disant suite à une maladie incurable, je venais de perdre un précieux allié dans ma quête de destruction de l'ère des pirates. C'était un réel coup de massue, bien plus lourd et cruel que la perte du amiral avec qui je m'étais allié et qui c'était fait écraser par Raza. Aujourd'hui, c'était foutrement dur ! Je me sentais seul... Seul dans ma lutte... Seul pour porter le fardeau que nous avions décidés de porter ensemble. Au jour où j'appris cette nouvelle, je n'avais pas seulement perdu un allié... Mon seul allié, j'avais surtout perdu un ami ! Oui, on pouvait le dire maintenant depuis notre rencontre et notre entraînement sur Tortuga, nous avons réussis à tisser une forte relation d'entraide et d'amitié, qui même à ce jour... Après sa mort... Ne se romprait pas ! Quoi qu'il arrive, je continuerai notre plan, c'est ce qu'il aurait voulu, et même si le monde me voyait comme la pire des crapules, je me réconforterais en me souvenant de ses paroles, de ses actions, de son peps et surtout de sa conviction inébranlable !

Mais je n'étais pas prêt à l'enterrer si vite ! Que voulez-vous j'étais naïf, je voulais croire à une erreur de la presse ! Jin ne pouvait pas être mort... Pas comme ça ! Pas lui ! Tant pis pour la recherche de Marco, je la reprendrais un autre jour. Il y avait maintenant de nouvelles priorités : retrouver la trace de mon allié, mon ami ! Démêler le vrai du faux ! Apprendre la vérité ! Mais comment faire pour retrouver la trace de cet homme mort aux yeux du monde entier ? Impossible ? Irréaliste ? Irréalisable, n'est-il pas ?

Mais dans la semaine qui suivit cette annonce chocs, je me creusais la cervelle pour retrouver la trace de Jin, et c'est alors que me vint le souvenir, d'une ancienne discussion que j'avais eu avec lui. Ce souvenir me redonna une leurs d'espoirs dans ma recherche de la vérité sur la mort de Jin, cet espoir c'était le vice amiral Joshua Schwarz Joestar. Apparement, selon les anciens dires du défunt bretteur c'était son second, un homme droit, bon et un ami à toute épreuve. C'était la personne sur laquelle il se reposait le plus, la personne à qui il se confiait le plus. Partant de ce constat, je me suis dis que ce Johan devait pouvoir m'éclairer sur ce triste événement. De plus si je me référais aux dires de mon ancien allié, s'il y avait une seule personne dans toute la marine à être au courant de notre plan, mon plan... Ça serait surement lui. L'Harfang Blanc serait donc surement le seul représentant de la justice à bien vouloir me parler et me comprendre... Enfin pour cela, il fallait qu'il soit au courant de tout... Il fallait que l'amiral Jin ait failli à sa promesse et ai révélé notre plan top secret à une tiers personne. Et pour le coup n'espérait qu'il l'ait fait sinon, mon seul espoir deviendrait aussi un rempart m'empêchant d'accéder à mon but ! Un mur de plus se dressant entre moi et la vérité ! Mais j'étais préparé à cela... Préparé à l'échec ! Ainsi je ne pouvais, non, je ne voulais reculer devant rien ! S'il fallait aller à l'affrontement pour faire tomber le voile sur cette affaire je le ferais !

J'avais ainsi décidé de tenter ma chance avec l'unique option que s'offrait à moi : retrouver le vice amiral Joshua Joestar. Et même avec mes maigres ressources, s'atténuant de plus en plus à mesure que les jours passaient, j'avais réussi à trouver la trace de L'harfang blanc. Faut dire qu'il semble plutôt connu pour un vice amiral, je ne sais absolument pas ce qui lui vaut sa popularité auprès des civils et même de toutes les sortes de marins qui navigue en ce monde, mais il semblerait que même ici, dans le nouveau monde cet homme soit influent et respecté. Je vais pas m'en plaindre, c'est ce qui m'a mener dans son sillage et fait accoster sur Fatalis l'ancienne terre d'Aeon.

J'avais accosté dans une zone portuaire de l'île et pourtant malgré mes observations affûtés, je ne vis aucun navire arborant la mouette de la justice. M'étais-je trompé ? Peut-être après tout ! Mais ce fait ne me fit pas retourner en arrière, je n'avais rien à perdre, à interroger les civils et explorer l'île. Partant d'abord en solitaire, je me perdis sur l'île avant de rejoindre un petit village. Les rues étaient désertes, les portes et les fenêtres fermées, limite barricadées. Ça sentait le piège à plein nez et pourtant la curiosité l'emporta sur ma raison, et je ne pus me résigner autrement qu'à continuer d'avancer. Cependant, je me figeais lorsqu'une voix forte et monocorde me parvint. Levant la tête, je vis un escargophone amplificateur accroché sur un poteau. Il diffusait ce message intrigant :

-Je répète à tous les retardataires, tous les imprudents et tous les fous qui roderaient encore dehors... Rentrer chez vous et barricader vous dans vos foyers jusqu'à ce que la fin de l'état d'urgence soit annoncée ! Ne soyez pas curieux ! Rentrer chez vous ! En restant dehors vous vous exposer à une mort certaine une partie du village voisin est déjà en cendre ... Hummf... Je vous prie de ne pas sortir de chez vous ! Passez du temps avec votre famille ! Entraidez-vous ! La marine est en train de résoudre les problèmes à l'origine de toute cette catastrophe !

Une catastrophe ? Un incendie ? Un carnage ? Mais s'était quoi tout ce bordel ? Sans que je n'ais eu plus le temps de réfléchir que ça, mes jambes me propulsèrent déjà dans les cieux, et mes mains s'agrandirent pour donner naissance à d'immenses ailes d'une blancheur éclatante, me portant dans les airs, guidé par une curiosité accrue. Rapidement, je survolais ce village fantôme pour me retrouver à survoler le village voisin en effet en proie aux flammes. Intrigué je perdais de l'altitude pour assouvir ma curiosité presque malsaine, c'est alors que je vis se mouvoir une énorme masse rougeoyante. Un tentacule fait de feu ? Non ! Ça remblait plus à de la braise ou du magma. J'avais bien en tête les flammes d'Atoum et rien de ce qu'il m'avait opposé ne ressemblait à ça ! Etait-ce le membre d'un monstre ou autres choses ? Pour le moment, je n'en savais rien.

Avant que je ne sois conscient de ma propre curiosité, j'avais déjà avancé en direction du tentacule de magma, me posant sur un toit, non loin de l'endroit où le tentacule s'abattit ! C'est alors que je vis un homme s'opposer à cette création de magma. Du haut de mon toit, je voyais un sabreur opposer ses armes au gargantuesque tentacule. C'est alors que des projections de magma fondirent en direction de cet homme et j'eus alors le réflexe de regarder l'origine de ces projections, et j'eus alors le loisir de constater que tout ceci était l'œuvre d'un homme, un logia, déformé par l'utilisation de ses propres pouvoir. Il était lugubre ! De la lave coulais de chacun de ses orifices comme des larmes de sang, et dires que ce type était celui que je recherchais... J'aurais bien du chemin à parcourir avant de pouvoir lui parler !

Pour le moment j'étais trop obnubilé par ce combat  dantesque pour penser à chose. Alors pour quoi ne pas intervenir me direz vous ? Par respect tout simplement. Je n'aimes pas qu'on interrompe mes combats alors je ne fait pas subir un tel affronts aux autres, sans compter qu'en plus le sabreur à l'air de plutôt bien se débrouiller face au logia. Tant qu'il ne serait pas en danger je n'interviendrai donc pas physiquement. Enfin ne parlons pas tôt ! Ne jamais dire jamais, hein ? L'avenir me concédera-t-il une entrevu avec Johan ou au contraire le liguera-t-il contre moi ? C'était ça la vraie question ! Et quel qu'en soit la réponse je ne reculerais pas j'avancerais vers cet homme sans une once de regret , avec une ambition et une détermination digne des plus grands, mais pour l'instant je me contente d'observer !




C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E




Dernière édition par Light G. Hawk le Ven 15 Avr - 22:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua S. Joestar
Vice-Amiral Harfang Blanc
Vice-Amiral Harfang Blanc
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 02/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 15
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Logia Magma30
Pouvoir 4Art du Ninjutsu10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuMarine Ford
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1776-les-premices-d-une-guerre-achille-johan
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Mer 16 Mar - 5:23


Un surplus de piment

« Featuring Baal & Light »  





Johan fut d'abord surpris, lui qui n'est nullement habitué à se laisser faire lorsqu'on l'attaque, mais cette fois-ci, il en ferait une exception à coup sûr. Après tout, il était là pour proposer à cet homme de mourir, en sachant parfaitement que s'il lui disait de s'enfuir simplement, lui il aurait à mourir également. Dans sa logique, voulait-il simplement ne pas mourir seul ? La solitude, c'est bien effrayant en effet. Souriant doucement, le vice-amiral se fit plaquer au sol pendant que son ami lui mettait les menottes en granit marin, l'affaiblissant doucement, lui faisant perdre ses forces, pour juste après ordonner à deux hommes de l'emmener en garde à vue. Jin allait surement en profiter pour s'échapper, c'est l'idée que Johan s'était fait. Souriant finalement de voir qu'au moins, son ami s'est défendu, il se leva pour marcher, accompagné de deux soldats qui l'escortèrent.

Juste au dernier moment avant de sortir, Johan tourna sa tête une dernière fois pour faire un sourire triste et voir le visage de son ami. C'est alors que son regard changea en un instant. Quelques gouttes coulant du menton de l'amiral, juste avant que la gourde vide tombe à terre, c'est la première chose qu'il vit. Le python vert s'essuya les lèvres avec son bras, dans un geste des plus typiques des samurai. C'est alors que le jeune vice amiral comprit le plan de son ami : Il venait de boire toute la bouteille et sauver la vie de Johan !

Se mordant la lèvre aussi fort que pouvait ses faibles dents du moment, le harfang blanc eut les yeux mouillés pendant qu'il suivait aussi docilement que possible les soldats. C'était là la dernière fois qu'il vit Jin, avant d'apprendre la mort de ce dernier, un mois plus tard.


**Fin du Flash-Back**


« Le gouvernement ... les pirates ... ils peuvent tous aller mourir !!! Ce monde ... maudit soit ce monde !!! » - Cria Johan de nouveau.

Son regard rouge tel un démon se jeta soudainement vers sa cible, pendant que sa tentacule l'attaquait. Celui-ci semblait bien se défendre, attirant totalement l'attention du monstre de magma pour le coup. Ses tentacules faisaient des attaques décidément trop lentes pour son adversaire. S'avançant alors brusquement à pas de course rapide, Johan laissa sur son chemin une tracée de flammes qui prirent feu sur les maisons en bois environnants, car c'était son pouvoir, après tout, de brûler ce qu'il touchait. C'est alors qu'il se fit attaquer de plein fouet par ce qui semblait être des lames de vent chaudes très puissantes. Deux tentacules se mirent alors devant Jojo pour le protéger, mais ils avaient du mal à supporter la puissance des tranchants, se faisant tailler à vue d'oeil. Cependant, étant un logia, Johan ne se priva pas instinctivement de réparer les dégâts aussi rapidement sur ses tentacules, les régénérant à la même vitesse.

C'était environ ça l'échange actuel sur le court terme, mais qu'en est il sur le long terme ? La chaleur additionnelle que procuraient les lames de vent chauds de Baal commençaient en réalité à ralentir le refroidissement du magma du vice-amiral, lui donnant au contraire de la vitesse, puisque plus le magma devient liquide et chaud, plus il devient rapide et malléable. Se régénérant un petit peu plus vite, Johan utilisa sa précédente tentacule envoyée plus tôt et la sépara en deux pour gigoter ses tentacules dans tous les sens, fouettant partout, mettant le feu dans les cieux aussi bien que sur la terre. Mais plus encore que sa chaleur, ses tentacules utilisaient des mouvements proches de ceux d'un expert de la boxe, c'était des coups de fouets puissants et précis, témoins de l'entraînement intense de Johan vis-à-vis son pouvoir.

Cependant, dût à l'aspect berserk de l'état d'âme de Johan actuellement, c'était des coups totalement imprévisibles mais pourtant pas difficiles à esquiver grâce au Kenbunshoku Haki, puisqu'ils sont remplis de rage et d'agressivité, plutôt faciles à lire. Mais est-ce que Baal allait pouvoir esquiver deux fouets de magma en même temps ? Difficile à dire. Le combat n'allait surement pas s'achever rapidement.

Après un petit moment d'attaque, le bras gauche de Johan se transforma en une sorte de tête de lion géante et il l'envoya sur son adversaire en une attaque violente mais d'une grande envergure. Afin d'atteindre une certaine distance, le vice-amiral s'est également jeté en avant pour pouvoir atteindre efficacement son adversaire déjà encombré par les attaques des tentacules qui l'entouraient. Il avait également rangé ses deux tentacules protectrices, passant entièrement à l'offensive. Après cette attaque violente, Johan respira lentement un petit moment, avant de sentir comme une autre présence.

Son Kenbunshoku Haki avait par hasard détecté une autre présence, attirant son attention cette fois-ci. C'était un homme bizarre dont l'apparence lui rappelait quelqu'un ...

« LIGHT ! LA mort de Jin ... C'est de ta faute !!!! » - Cria-t-il de nouveau, d'une voix grave.

L'idée de s'accuser soi-même, Johan l'avait déjà eue, mais ça ne lui suffisait pas, peu importe comment il s'était puni durant ces 5 semaines, rien ne soulageait sa douleur. Peut-être que la vengeance l'aiderait ? C'est un étrange sort du destin de faire en sorte que Light se soit retrouvé à cet endroit là.

N'allant pas porter de gant pour attaquer, Johan concentra alors toute son attention vers Light. Reformant deux nouvelles tentacules depuis son dos, faisant une totale de 4 tentacules, ceux-ci se précipitèrent pour utiliser une autre des trois formes d'attaques de Johan : La capture. Ils firent des mouvements circulaires afin d'essayer de capturer le pirate.




I'll show you another dream next time ...



< Pom-pom © >

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Ven 25 Mar - 23:00



Au delà du deuil


Feat : ✘ Johan Schwarz Joestar & Light G. Hawk




Cet homme était fou, totalement. Ayant laissé libre court à sa rage, aveuglé par cette souffrance qui vous prend aux tripes et vous sert le coeur, il ne faisait plus de différence entre amis et ennemis. La folie, cette vieille amie qui nous suit partout guettant le moment où elle pourra s'exprimer, profitant d'une faille dans nos coeurs pour s'insinuer, grandissant alors peu à peu tel un virus, nous dévorant de l'intérieur. Et cet homme était visiblement torturé par ses propres sentiments. Je ne savais absolument pas ce qu'il avait bien put vivre, mais mon adversaire du jour manquait cruellement de contrôle sur ses propres émotions, bien qu'un tel pouvoir devait faire aisément perdre le contrôle à son possesseur, celui-ci se faisant dépasser par sa propre puissance.

Mes lames de vent chaudes explosèrent contre les tentacules de mon adversaire, celui-ci s'en servant comme de bouclier. Cependant, la chaleur émise par les lames firent bouillir d'autant plus le magma composant le corps du fou furieux face à moi. Mes techniques se retourneraient-elles contre moi ? Pas vraiment, car bien que le magma devienne plus destructeur lorsqu'il est très chaud, il en devient cependant plus malléable et fragile. Une telle matière se ferait aisément trancher par mon sabre. Mais il fallait que j'instille un peu de Haki pour mes prochaines attaques à distance, celles-ci ayant tout de même pour but de blesser cet homme après tout.

En s'élançant dans ma direction, le terrain prenait feu sous ses pas brûlants, ça ne devait pas être facile pour lui et son placard à vêtements. Personellement, je voyais les pouvoirs offets par les fruits du démon comme une erreur de la nature, je n'arrivais pas à comprendre comment de telles choses pouvaient exister. Mais, je m'y étais fais à la longue, après avoir affronté bon nombre d'utilisateurs de ces pouvoirs curieux, j'eus compris qu'ils n'avaient rien de dieux mais n'étaient que des hommes. Les logia cependant représentaient un défi auquel je ne m'étais jamais confronté jusqu'ici, mais mon Haki de l'Armement aura tôt fait de faire pleurer le corps de cet homme de tout son sang.

Il passait à nouveau à l'assaut, s'étant sûrement rendu compte du peu d'efficacité qu'avait eut sa dernière attaque. Son tentacule avec lequel il m'avait attaqué plus tôt se mit alors en mouvement, me fonçant dessus en se divisant en deux parties. Les deux tentacules se mirent à fouetter la zone dans tout les sens, m'obligeant à reculer en parant de tout côtés alors que des flammes apparaissaient autour de moi, à chaque endroit touché par le magma. Le Haki recouvrant mon sabre sembla s'agrandir tandis que mes bras se recouvraient à leur tour de cette protection. Face à une matière si dangereuse, cette protection ne serait pas de trop pour me protéger. Bondissant alors de quelques bonds en arrière, je fis tourner mon sabre dans mes mains afin de placer le plat et non le tranchant face aux tentacules qui revenaient à la charge.


Wind Push


Frappant l'espace qui me séparait du magma, il y eut une résistance importante entre l'air et mon sabre. Cependant, usant de ma force physique assez impressionante, je repoussais l'air devant moi en créant une lame de vent ovale et non-tranchante apparaissant plus sous la forme d'une vague que d'une lame. La bourrasque frappa les tentacules en route, ralentissant les deux tentacules qui furent ballotés d'avant en arrière pendant quelques secondes. Juste assez pour que je prépares une nouvelle attaque. Déjà une main au sol, je tournais sur moi-même accroupi, mon autre bras levé au-dessus de moi en tenant mon sabre à l'horizontale, celui-ci frappant l'air dans un sifflement. Suite à ce mouvement rapide, je rengainais ma lame alors qu'une auréole bleutée surplombait ma tête.


Split


Soudainement, l'auréole prit de plus en plus de proportion en devenant une lame de vent circulaire capable de tout trancher autour de moi sur une cinquantaine de mètres. Sur son passage, les tentacules furent tranchés en deux. J'espérais que l'influence du Haki contenu dans cette attaque allait suffir à diminuer la vitesse de régénération de ses tentacules. Autour de moi, les murs furent tranchés net, les arbres tombaient et les pauvres innocents n'ayant pas eus le temps de fuir assez loin périrent également. Une technique basée sur le but principal d'un sabre : trancher. Une séparation parfaite de la matière en deux parties distinctes.

Cependant, alors que les maisons s'effondraient autour de nous, je remarquais un mouvement sur un toit. De plus, mon adversaire venait de crier à son attention, eh bien décidément cet homme en voulait vraiment à tout le monde. Tournant mon regard et mon attention vers cet homme, je bondissais alors sur un toit proche du sien qui était encore en état de tenir quelques minutes.

- Qui es-tu ? demandais-je d'un ton froid, m'attendant à tomber sur un camarade du logia, chose qui me mettrait bien dans la merde, je tournais alors mon regard vers l'inconnu de magma. Et lui, qui est-il ?



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Light G. Hawk
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 365
Localisation : Grande Line
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
98/100  (98/100)
Prime/Honneur: 500 millions prime gêlé
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation1
Pouvoir 3Zoan Mythique Phénix40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Mar 12 Avr - 23:44




« Johan Joestar, le harfang blanc »



Ruine, désespoir, flammes, débris... Je ne pouvais que percevoir de mes propres yeux que l'intervention via escargophone émise dans la ville voisine disait vraie ! Une catastrophe de grande envergure avait eut lieu ici, détruisant matériel et vie sans distinction ! Qui croirait que les coupables de tels dommages collatéraux n'étaient autres que deux gradés de la marine... Des vices-amiraux par-dessus la marché. Mais à ce moment-là, simple spectateur que j'étais, je n'étais pas en présence de cette information. Pour moi, deux hommes s'affrontaient, deux monstres de puissance, qui avait simplement mal jaugé l'amplitude de combat et avaient malencontreusement impliqué des civil dans leur lutte. Enfin, s'ils étaient réellement si puissants, ils n'auraient sans doute aucun mal à modérer leur puissance pour préserver les innocents de leur gueguerre futile ! Mais au vu du champ de bataille qu'était devenu cette partie de la ville, ils ne se modéraient clairement pas, mais pourquoi ? N'avaient ils pas une pleine maîtrise de leurs pouvoirs ? Étaient-ils dépassés par leurs propres puissances ?

Les opposants semblaient d'ailleurs atypiques, l'un était un sabreur, à la carrure imposante, et l'autre... L'autre ne ressemblait en l'état pas à grand chose ! D'étranges tentacules rougeoyantes s'élevaient prenant source dans son dos. Sa bouche et ses yeux quant à eux laissaient échapper cette même semence ardente, qui au contact avec le sol semblait détériorer, dans un écran de fumée, ce dernier. Vu l'effet que ce liquide rougeoyant exerçait sur le sol, c'était soit une matière acide soit une matière extrêmement brûlant. Le logia du feu ? Non, impossible, j'avais combattu Atoum il y a à peine quelques semaines... Quelques mois ? Hum... Ça fait donc déjà si longtemps ? Que le temps passe vite ! Enfin, pour le coup, je restais sur mon idée, il était impossible que ce type soit en possession du logia du feu, d'une part parce qu'il me paraissait peu probable qu'Atoum soit déjà mort et enterré, à un point tel que quelqu'un ait déjà eu le temps de croquer son fruit ! D'ailleurs combien de temps met un fruit du démon à réapparaître après la mort de son possesseur ? Enfin, là n'est pas la question du jour !

Pour moi, ce type n'avait clairement pas le logia du feu, pour une autre et simple raison... Ayant combattu l'actuel commandant de flotte de Marco Zapata, je ne l'avais jamais vu arborer un tel état, et si on émettait l'hypothèse que c'était un mode "berserk", que mon ancien adversaire n'avait pas eut le temps de m'opposer, il y avait une chose qui ne collait pas : la consistance de ses flammes. Arquant un sourcil, je serais mon poing droit avant de redresser mon index pour y laisser courir une de mes flammes à la blancheur éclatante. Puis mon regard oscilla de mon feu, à la matière rougeoyante qui recouvrait partiellement cet être qui combattait le sabreur avec un acharnement bestial. Il n'y avait pas de doute possible... Son feu semblait plus tangible, moins volatile que le mien et pourtant les flammes du possesseur du mera mera mo mi se trouve être exactement comme les miennes mis à part la couleur, ça je pouvais le juré, pour avoir l'habitude de me faire embraser. Enfin bref, ce type enragé, était très certainement un logia, mais pas celui du feu ! Celui de l'acide alors ? Hum... Non, trop rouge, et compact. La matière ornant les tentacules du "monstre" semblait à la fois solide, et malléable... Oui je sais, c'est complètement contradictoire, mais j'avais l'impression que certaine partie de son corps était solidifié tandis que ses tentacules était ultra-mobile ? Était-ce réellement un logia lié au feu ? Le logia du magma peut-être ?

Rien n'est moins sûr ! La seule manière que j'avais de savoir qui était cet homme enragé, et de mettre le doigt sur l'origine de ses pouvoirs, c'était de le combattre, mais je m'étais promis intérieurement de ne pas intervenir dans le combat de ses deux hommes. Peut-être se battaient-ils chacun pour une noble cause ? Peut-être y avait-il dans ce combat une origine ou un enjeu que me dépassait ? Et qui dépassait par la même occasion, la vie d'une centaine d'innocents... J'en doutais, mais bon... Alors que je soufflais, en levant les yeux, suite à l'énorme fracas que provoquait l'affrontement de ses deux-là, secouant même les fondations de la bâtisse sur laquelle je me trouvais, je ressentit le pression d'une colère immense peser sur moi, je perçut la transcendance du regard empli de meurtre de Johan, mais avant que je n'ai pus comprendre d'où me provenais cette sensation de malaise une voix tonitruante et enrayé par la colère s'éleva pour me héler.

À l'annonce de mon prénom, j'avais instinctivement reporté mon regard vers les deux hommes. C'est donc, en me prenant l'abrupte phrase de Joshua que je le vis enfin réellement, son regard ! C'était un regard intransigeant, remplis de colère et de haine, aussi perçant et menaçant que l'était ces paroles. La "mort" de Jin ? Alors il était réellement mort ? Et il m'en tenait pour responsable ?

- Foutaise ! Qui es-tu ? Tu es à la solde du gouvernement, c'est ça ? Cesse tout de suite de déblatérer de telles inepties ! Jin n'est pas mort ! C'est impossible ! Une vulgaire maladie... Un homme de son calibre ? Une excuse bien décevante pour dissimuler la vérité ! Je le redis, l'amiral Moriaka n'est pas mort ! Ose me dire le contraire en face ! Vas-y ! Je t'attends ! De toute façon, j'aurais tôt fait de retrouver son second Johan Joestar, et grâce à lui je retrouverais ce bon vieux Jin, que tu le veuilles ou non, que cela soit le souhait du gouvernement mondial ou non ! Ensemble, lui et moi, on a un monde à améliorer, un système y a détruire et une nouvelle institution à bâtir !

La phrase agressive de Joshua ne m'avait pas énervée, elle m'avait purement et simplement mis hors de moi, dans le sens où, étant dans le déni complet, je m'étais fermé brusquement à cette réalité que relatait depuis un temps déjà, les journaux. Aujourd'hui d'ailleurs, c'était pour retrouver l'amiral, sain et sauf que je m'étais déplacé ici, à Fatalis, alors qu'on me parle de sa mort, et plus encore qu'on me la reproche ça m'avais fait sortir de mes gonds. Mais durant mon bref discours le vice-amiral, c'était grandement approché et ses tentacules étaient déjà, à bonne porter que se soit pour me fouetter ou m'attraper en m'encerclant. Mais le logia avait-il seulement entendu mes paroles ?

Alors, perçant le bruit que faisait la lave en grésillant, surpassant le bruit qu'émettaient les tentacules de lave fouettant l'air dans ma direction, une seconde voix s'éleva, à coup sûr, c'était l'ancien adversaire de Joshua qui me parlais : le samouraï. Mais ces questions ce relevaient être celle d'un homme non-initié à la géopolitique de ce monde, car qui ignore à ce point le visage d'un Shichibukai ? Bon, après je ne pouvais pas vraiment le lui reprocher, car moi aussi, j'ignorais son identité, malgré l'immense force qu'il dégageait, mais bon, moi, je m'étais plutôt acharné à mémorisé le nom et le visage de tout les pirates plus ou moins renommés de ce monde. Le fait que je ne reconnaisse pas son visage était en soit une bonne chose, cela voulait dire que ce n'était pas un pirate. De plus, le fait qu'il s'était acharné à combattre le logia enrayait fit germer dans mon esprit, une drôle d'idée... Le fait que cet homme vu qu'il semblait combattre le mal et la destruction devait être un soldat de la marine.

Mais alors que Baal me déconcentra en parlant, les quatre tentacules de Joshua m'encerclèrent, avant d'entamer un mouvement brusque pour m'enserrer comme dans un étau, et surement m'étouffer jusqu'à la mort, à moins que cela ne soit la brûlure qui me fasse succomber en premier ? Ah oui, c'est vrai... Je suis l'immortel phénix... La mort ne peut pas m'atteindre ! Enfin, je ne vais pas non plus m'amuser à tester les limites de mon pouvoir, hein ! Pour peu que j'ai surestimé les capacités de mon fruit ou qu'un truc foire, j'ai pas envie d'y laisser la peau. D'ailleurs, j'ai pas envie de me laisser capturer, même pour le piéger.

Ainsi alors que les tentacules s'approchaient dangereusement de moi, je transformais mes bras et mes jambes en serres, puis je les recouvris de mon fluide offensif. Bondissant légèrement, tout en rabattant mes bras contre mon torse, croisés, serres vers le bas, j'utilise l'allonge de mes jambes et de la perforation de mes Serres pour attraper les deux tentacules du bas de mes griffes ténébreuses, prenant ainsi appuis sur ses dernières pour me stabiliser et ainsi décroiser les bras d'un mouvement de bas en haut. Mes serres fouettèrent alors violemment l'air devant elles, craint ainsi de puissantes lames d'airs qui tranchèrent partiellement les tentacules de magma qui tendaient à me garder captif. Libérant ainsi le passage, je pus échapper du joug de Johan en bondissant de plus belle, et en transformant cette fois-ci mes bras en ailes pour me rediriger dans les airs et atterrir à côté de Baal. Le fixant durant une seconde avant de rediriger mon regard vers le logia.

-Alalala ! Où est donc passée la politesse... Enfin... Même si je connais pas ton nom, je veux bien te répondre, mais c'est bien parce que tu es déjà censé le connaître, hein ! Je suis celui que l'on surnomme l'immortel Shichibukai ! Tu peux m'appeler Light ! Mais si tu veux bien passons plus rapidement les présentations... Tu es un marine, hein ? C'est toi celui que je recherche... Joshua Joestar, n'est-ce pas ? C'est qui ce type ? J'en sais pas plus que toi... Et honnêtement j'aimerai la savoir ! Que sait-il réellement sur l'amiral Jin ! Pour quel camp agit-il ?

Même si je m'adressais à Baal en cet instant, je ne lui avais adressé aucun regard, ne quittant pas Johan des yeux. Pour moi, ce logia était une priorité absolu. Il m'avait irrité par ses paroles et agissait dangereusement, il me tardait d'entendre sa réponse et de le neutraliser ! Baal quant à lui ne représentait pas une menace à mes yeux, c'est pour cela que je m'étais permis de lui tourner le dos, après tout, c'est une honte pour un samouraï d'être blessé dans le dos, ainsi par principe, il y avait de grande chance pour qu'il ne tente pas de me poignarder par derrière.

Spoiler:
 



C O D A G E  P A R  @G A K I.  S U R  E P I C O D E


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joshua S. Joestar
Vice-Amiral Harfang Blanc
Vice-Amiral Harfang Blanc
avatar
Messages : 60
Date d'inscription : 02/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
0/100  (0/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 15
Pouvoir 2Haki Observation5
Pouvoir 3Logia Magma30
Pouvoir 4Art du Ninjutsu10
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuMarine Ford
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1776-les-premices-d-une-guerre-achille-johan
MessageSujet: Re: Au delà du deuil Mer 20 Avr - 15:12


Un surplus de piment

« Featuring Baal et Light »  



À peine ses attaques lancées, Joshua sentit comme un vent puissant qui l'arrêta en pleine course. Un vent ralentissait ses tentacules, ce qui était plutôt contre ses habitudes, il renforçait simplement le contrôle sur ses tentacules après un moment, se concentrant davantage. Mais immédiatement après, une lame de vent vint depuis son adversaire sabreur, tranchant bien des choses sur son passage, découpant bien des choses.

*Il est entrain de protéger la ville ou m'aider à la détruire là ?*

Ayant eut une petite réflexion avant de remarquer ses tentacules tranchées, il soupira et les rallongea tout simplement, étant un Logia. Mais peu de temps après, il sentit la conversation entre les deux hommes, un sur un toit et un entrain de le combattre. Pouvait-il combattre les deux en même temps ? Dieu seul le sait, mais il s'en fichait pas mal à vrai dire. Lâchant immédiatement Baal, il sauta rapidement en direction de Light. Tout son corps s'est transformé en magma à ce moment-là.



« Sale Pirate ! Tu ne mérites pas de vivre ! » - Cria-t-il.



Plein de haine, Joshua utilisa ses quatre tentacules pour les balancer en direction de Light, les balayant violemment dans tous les sens possibles, s'attendant à ce qu'il esquive facilement, il transforma immédiatement après son bras en forme de tête de lion en magma pour le faire foncer sur lui et l'attraper avec la gueule du lion.

Ignorant totalement Baal sur ce coup-là, il avait une nouvelle cible qui était des plus inattendus.



« Tu as causé la mort de Jin, saleté de pirate ! Je vais te tuer, ici et maintenant ! » - Cria-t-il de nouveau.



Atterrissant sur un toit qu'il fit fondre rapidement, il s'apprêtait à étouffer Light sous le magma, à coup d'attaques dévastatrices.




< Pom-pom © >

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au delà du deuil

Revenir en haut Aller en bas

Au delà du deuil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Nouveau Monde :: Fatalis-