AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Froid comme l'Acier [Nanao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Raza Hagane
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar
Humain.
Messages : 303
Date d'inscription : 03/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
89/100  (89/100)
Prime/Honneur: 900 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation15
Pouvoir 3Superforce40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7Haki Conquérant

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Froid comme l'Acier [Nanao] Dim 24 Mai - 16:59







Froid comme l'Acier



Le Nouveau Monde était un incroyable endroit. Il était empli de mystères et de défis mais, depuis quelques jours, l'endroit était bien calme. Les houles ne voguaient plus comme avant, changeant le rythme des océans. La mer était d'autant plus calme et les événements également. À quoi était donc dû cette sérénité dans un endroit habituellement si féroce. L'absence de mouvement des Empereurs. Le Gamin de Magma était introuvable et les deux autres ne semblaient pas vouloir faire bouger les choses, également, tout comme moi, qui restait péniblement avachi sur une île. La Marine, n'étant pas alarmé par les crimes de Pirate là-bas ne faisait que patrouiller, sans grand problème ici et là. Le Gouvernement ne semblait pas non plus bouger, préférant rester à se goinfrer et profiter des avantages et des richesses que procurait un statut de noble, fausse race éphémère qui me répugnait. Ils se croyaient ainsi au-dessus de nous, simple humanité pour ces gens-là. C'était plutôt ce genre de réflexion qui me répugnait, me faisant alors haïr le mode de fonctionnement de la soi-disant Noblesse Mondiale.

Bien entendu, c'était un avis qui était propre à un Révolutionnaire, un groupe de gens qui avaient décidés, but vraiment honorable, de changer ce monde aux fondations malsaines. Je partageais certaines de leurs pensées qui me paraissait franchement bien construites. En parlant de Révolution, celle-ci non plus n'était pas prête à bouger, agissant un peu dans l'ombre, étant très certainement dans une période stratégique. Je n'en connaissais pas beaucoup d'eux et de leur mouvement, n'étant qu'un Empereur Pirate et n'ayant aucun lien avec. J'avais, par ailleurs, il y a quelques jours, lu quelque chose d'étrange dans les nouvelles. Enfin, mes subordonnés étaient venus me rapporter quelque chose à bord du Metallium. Une certaine femme s'était ainsi fait remarqué, soulevant ce qui semblait être le vent de la Révolution. Mes Pirates étaient venus me rapporter cela car, elle semblait posséder une prime plus importante que la mienne, ce qui, les intrigua grandement. Ils se demandaient sûrement quel genre de Monstre était-ce pour pouvoir être plus "puissante" que moi, eux qui avaient l'habitude de juger la force à la prime.

Une révolutionnaire qui ne m'intrigua pas aux premiers abords en réalité. C'était assez fréquent de voir ce genre de personne être mise à prix et de façon élevé, n'étant pas comme les Pirates. Nos actes étaient dérangeants pour l'ordre, la justice. Les Révolutionnaires s'en prenaient directement aux bâtisses du Gouvernements, aux fondations, ils attaquaient la Noblesse Mondiale et le Gouvernement, qui contrôlaient le système dans lequel ce monde était. C'était ainsi d'ailleurs leur ennemi, comme les Pirates étaient les adversaires des officiers de la Marine et cela, de génération en génération. La Justice contre la Liberté et de l'autre côté, l'Ordre contre le Changement. Deux guerres distantes mais, connectées. J'avais par ailleurs déjà rencontré des Révolutionnaires dans ma vie, bien évidemment, pas plus de ce qui se compte avec une unique main. Ils étaient songeurs, espérant un monde nouveau, un sentiment qui m'avait fait apprécié le but de la lutte qu'ils entreprenaient. N'étant pas clairement mêlé à tout cela, je n'avais pas pris longtemps à partager nos convictions.



« Huuuuh... Yukiryuu Island pointe le bout de son nez, Capitaine. »




« C'est une Île Hivernale... Il fera frisquet, Huuhuu, comme sur mon ancien Île... Faites attention, les Gars. »



Pour le moment, je me retrouvais ainsi en mer, par un froid glacial. Je m'étais approché, avec Metallium d'une île visiblement hivernale, endroit où régnait neige et froid. Cette température extrême m'était assez insupportable et était dû à l'endroit d'où mon bateau d'acier pointait son nom. Comme l'avait ainsi dit Bercy, l'homme qui me servait à ne pas me perdre à cause de son instinct incroyablement précis, je savais pertinemment où j'allais atterrir dans cette mer calme. Il s'agissait donc de Yukiryuu Island, coin dans le Shin Sekai, au nord vraisemblablement. J'en avais déjà entendu parler une fois, sans pour autant y accoster. Yukiryuu Island était une île avec, en apparence, tout ce qu'il y avait de plus normal et pourtant, une partie d'ombre semblait planer au sol, se faufilant dans l'obscurité sans être détecté par quiconque. Il ne fallait simplement pas juger un livre, qu'importe sa nature, à sa propre couverture et aucun proverbe n'était meilleur pour cet endroit. Une apparence calme mais, des fondements bien obscurs, tout comme un certain Gouvernement.

En effet, en regardant l'endroit, il était calme et paisible, sans grand problème. Des villes assez chaleureuse malgré la neige constante, des gens ayant des vies parfaitement simples et un Président, un homme calme et souriant, se battant pour l'indépendance de son île contre le Gouvernement. Il disait le faire pour ne plus être influencé, Yukiryuu Island ayant ses propres ressources et ses propres flux commerciaux, lui permettant ainsi de gagner de l'argent pour survivre éternellement. La vérité était qu'il ne parlait pas uniquement de cela pour la rentrée d'argent dans le pays. Ce n'était qu'un prétexte, il était ainsi clair. Il y avait là-bas un étrange business, des fonds étranges qui arrivaient et cela, sans que personne n'en sache la provenance. Le Président désirait se détaché du Gouvernement pour éviter de se faire prendre dans ses magouilles et faire un séjour en prison. Bercy avait alors dirigé l'immense monstre d'acier à s'écraser contre la glace froide à proximité de l'endroit, pour s'y encrer et ainsi, nous permettre de fouler la neige blanchâtre dont le sol froid était couvert. Sautant alors, je m'étais redressé, regardant le paysage célèstes.






C'était donc ici, Yukiryuu. C'était un endroit assez atypique en effet. Il y avait, autre que la neige et la grêle qui semblait tomber fortement sur mon armure, des maisons, à cheminée. C'était assez fréquent étant donné qu'il faisait froid et qu'un humain avait besoin d'une température assez tempéré pour pouvoir survivre. Par de là cette ville aux habitations fumantes, on pouvait également apercevoir des gens, marchant, avec des parapluies assez étranges. Ils étaient tous fait de ce qui semblait être du métal, grisâtre, capable de les protéger de la pluie mais, également et certainement prévu pour ce cas, de la grêle, un moyen ingénieux que je trouvais assez marrant. Ils avaient des habits chauds et certains possédaient des pantins au pied ou des sortes de chaînes dentelées, une meilleure adhérences au sol pour éviter la chute. J'avais un équilibre naturelle et ma tenue me portait un peu de chaleur donc, je n'avais guère besoin de tout cela, selon moi. Hormis Bercy qui se sentait littéralement comme chez lui, nous étions tous dérangés par le froid et mes subordonnés s'étaient ainsi couvert de fourrures et de couche de vêtements.

M'aventurant alors avec certains, j'avais ainsi pu voir les coutumes et me repérer dans l'endroit. Il y avait plusieurs montagnes, qui formaient étrangement, en faisant, ne serait-ce que légèrement attention, un Dragon Blanc de Neige, comme le nom de cette île semblait le dire. Yukiryuu ou Dragon de Neige, dans sa traduction. La chose qui me choqua le plus, enfin, qui attira mon attention, se trouvait en plein milieu de cette immense ville froide et extrême. C'était une sorte d'immense bâtiment, visiblement, une église ornée d'une immense horloge, qui sonnait parfois, quand l'heure suivante arrivait. Heureusement, il était assez loin de l'être et je ne serais donc point dérangé par ce son immense. Enfin, le seul point noir au tableau était le fait que je ne me retrouvais pas avec Bercy "Le Chanceux" comme on l'appelait. Si c'était le cas, je saurais, comme le groupe qui l'accompagnait, qu'une tempête de Neige arrivait qu'il fallait se cacher. Nous étions ainsi, en quelques minutes, pris dans ce vent violent et glacial, ne pouvant agir, n'ayant certainement pas la force, mon corps engourdi par le froid, de lutter contre les éléments.

Mes subordonnés perdus de vu, je ne pouvais donc rester ici, sous peine de me faire prendre également, mon poids m'aidant un peu pour survivre plus longtemps. Luttant pour marcher, mon corps se recouvrant de neige, je ne pouvais ainsi reculer. Il fallait que j'aille m'abriter et les maisons dont je tapais à la porte ne semblait pas vouloir m'ouvrir la porte, étant absent ou ayant peur de se faire prendre également. Les habitants étaient certainement habitués à cela et savait peut-être que j'étais perdu. Continuant alors à lutter, le froid s'était emparé de ma température corporelle, me faisant éternué et humidifiant mes yeux pour le coup, larme qui devenue glace, en quelques minutes. Croisant ainsi les bras pour essayer de me chauffer, mon armure d'acier, étant un bon conducteur de température étant complètement froide, frôlant alors ma peau à chaque pas, me causant un frisson d'effroi incroyable. J'avais, par ailleurs, une cape sur mes épaules, qui flottait au vent. Je n'avais pour ainsi dire pas même remarqué que je passais actuellement devant cette grande église qui était, en réalité, abandonné.





« Je déteste ce froid... »



Un commentaire que j'avais exprimé ainsi à haute voix, sans retenu et sans penser à regarder autour de moi. Je me pensais ainsi seul de part cette tempête et j'espérais pourtant que ce soit, le contraire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Froid comme l'Acier [Nanao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Nouveau Monde :: Yukiryu Island-