AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Chaos sur Dressrosa [PV: Octav]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Mar 2 Juin - 9:56

Chaos sur Dressrosa



L'île entière de Dressrosa s'était mise à bouillir d'agitation en ce jour d'été. Les rues de la capitale du royaume étaient noires de monde, les magasins fermèrent tous, et tout le peuple était de sortie. La raison de cette agitation? L'accès au trône du jeune prince Théo Kuzo des suites de la mort de son père, l'ancien Roi Bardan Kuzo. Si le règne de son défunt père avait été un succès, Théo avait quant à lui une toute autre réputation. Peu avant sa mort, son père l'avait initié à la gouvernance du royaume en lui donnant pour responsabilité la charge de la police du royaume. S'en était suivie une vague d'extorsions sans précédents mise en place par le service d'ordre du royaume et ce, au seul bénéfice du prince. Le père de Théo lui même conscient des vices dans lesquels venait s'engluer l'âme de Théo, tenta désespérément d’emplir le cœur de son fils de tempérance et d'amour de la patrie avant sa mort, mais rien n'y fit. Son fils resta le même jeune monarque mégalo qu'il avait toujours été et ce, jusqu'au dernier souffle de son père. A vrai dire, il n'attendait rien d'autre que la mort du "vieux", pour pouvoir exercer sa main mise sur son propre royaume.

C'est donc dans ce contexte mouvementé, a mi chemin entre une liesse populaire ingénue pour certains et une réelle angoisse de se retrouver à la merci d'un tyran pour d'autres, que Maevis se trouvait. En effet, la révolution ne voyait pas d'un très bon œil l'accession au titre de roi de Théo. Bien au courant du racket que celui-ci avait mis en place auprès du peuple de l'île peu avant la mort de son père, l'armée révolutionnaire avait choisi de réagir. Un conseil fut réuni au QG de la révolution et on y décida après vote d’empêcher le règne de Théo d'être officialisé. En tant, qu'agent spécial de la révolution, Maevis fut choisi pour être envoyé à DressRosa afin d'assassiner le futur roi avant son couronnement. Il devait arriver une semaine avant la cérémonie, mais de violentes tempêtes ainsi qu'une altercation avec des monstres marins ralentirent la progression du contre-amiral de la révolution qui n'arriva finalement que la veille de la fête. Cet assassinat qui aurait du se passer à loin du regard des gens devrait maintenant avoir lieu en plein jour et devant la cité entière, ce qui allait être délicat à réussir pour Maevis.

Celui-ci était assis à la terrasse d'une taverne située sur la place centrale. Il était habillé avec sa tenue de civil, soit un pantalon noir et une chemise rouge sur le dos, sans oublier ses lunettes de soleil posées sur son nez. A ses cotés se trouvait une grosse caisse en métal, habituellement utilisée par les commerçants pour transporter des marchandises, il avait dissimulé à l'intérieur son armure et son épée. De là où il était, Maevis pouvait voir l'esplanade du palais où allait avoir lieu le couronnement d'ici deux heures, car celle-ci surplombait la place où il se trouvait. Il buvait tranquillement un jus de fruit à la paille en ne quittant pas la zone des yeux. A vrai dire, il était déjà en train d'anticiper sur sa fuite en tentant de repérer le chemin le plus directe depuis l'esplanade jusqu'au port où se trouvait son embarcation: un petit navire à moteur ultra rapide parfaitement adapté pour ce genre de missions. Il n'oubliait pas de compter les forces en présences alors qu'il terminait les dernières gorgées de son verre. Visiblement l'armée du royaume avait sorti les grands moyens. 500 soldats avaient été mobilisés dans le but de parader dans les rues de Dressrosa après le couronnement de Théo et pour le moment, ils assuraient la sécurité de la place principale en rangs serrés. Certes ces hommes avaient l'air entrainés et habitués au combat, mais aucuns d'entre eux ne semblaient être de taille pour affronter le "Dragon Rouge". Confiant, Maevis se disait qu'il n'aurait qu'à les balayer sur son passage avant d'atteindre Théo et de s'enfuir.

Un détail heurtait cependant le jeune révolutionnaire. En effet, l'accession au trône de Théo et les doutes concernant son habilité à gouverner avaient fait beaucoup de bruit dans la presse. Bon nombre de seigneurs voyaient d'un mauvais œil cette succession et les avis la concernant divergeaient jusqu'au sein du conseil des cinq étoiles. Or Maevis n'avait remarqué aucun déploiement des forces de la Marine jusqu'à maintenant. L'armée du royaume était certes assez conséquente, mais ses hommes semblaient trop faibles pour résister à l'attaque d'un homme maitrisant le Haki et bénéficiant d'un pouvoir démoniaque puissant. Il était donc étrange de ne voir aucuns hommes en blanc assurer la sécurité de l'évènement. Quelque chose clochait et Maevis le savait. Il restait donc silencieux à la terrasse de l'auberge en attendant que la cérémonie commence, le regard attentif à toute mouvement suspect. Il était d'ailleurs tellement concentré sur son but, que lorsque une serveuse s'avança pour savoir si il souhaitait commander autre chose, il ne lui répondit que par un signe négatif de la tête sans même lui adresser un seul regard. Bref "le Dragon rouge" de l'armée révolutionnaire comptait bien mener à terme sa mission.
Revenir en haut Aller en bas
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Mar 2 Juin - 14:35



 Chaos sur Dressrosa




< Ouaaah ! dis-je simplement en m'éveillant. Alors, ça c'était une belle grosse fête, je crois que j'vais rester encore un petit peu alongé.

Je venais de m'éveiller, allongé sur une grosse pierre plate en plein milieu d'un champ de fleurs. Les souvenirs de la veille m'assaillaient comme des flashs lumineux. Je me souvenais des sept premières bouteilles, le reste était flou. D'ailleurs, il y avait une bouteille de vin rouge à moitié entamée juste à mes côtés, l'empoignant d'une main je défis le bouchon avec les dents et me délecta de son nectar. Toujours allongé, je me sortis une cigarette que je porta à mes lèvres pour l'allumer, les yeux rivés sur le ciel bleu, parsemé de petits nuages cotonneux. Vu l'avancée du soleil, on devait être un peu après midi, l'heure du couronnement approchait. J'avais encore un peu de temps devant moi, la cérémonie débuterait en début de soirée après tout. Je me releva à demi, m'asseyant sur la pierre. Regardant autour de moi, je retrouva mon manteau et mon chapeau ainsi que mes holsters dans lesquelles reposaient Sun et Moon, mes précieux revolvers. Il faudrait que je me bouge, et c'est ce que je me décida enfin à faire.

Posant mon manteau sur mon épaule, je mis mon chapeau sur ma tête pour abriter mon oeil encore faible du réveil et attacha mes holsters, bien visibles pour une fois. Où est-ce que je me trouvais ? La veille, j'avais passé la journée et la soirée à boire dans une taverne de la capitale de Dressrosa, après mon arrivée sur l'île. Une missive m'avait été envoyée, me dépêchant sur les lieux pour surveiller le couronnement. Le gouvernement comptait bien sur le fait que Théo Kuzo, cette jolie tête de con, accède au pouvoir. Il était encore jeune et malléable, contrairement à son défunt père, l'ancien roi, qui avait refusé la plupart des propositions commerciales du gouvernement. Enfin, commerciales c'était plutôt une proposition de contribution à l'effort de guerre du gouvernement qui comptait occuper Dressrosa comme place forte, créer un QG pour avoir une meilleure emprise sur le Nouveau Monde, y recruter des soldats et y construire des armes. Moi, dans cette affaire, je n'avais pas mon mot à dire. Malgré mon grade, je n'étais qu'un homme qui devait agir dans l'ombre après tout. Ainsi, je m'étais rendus à Dressrosa avec d'autres membres du Cipher Pol, trois assassins du CP0 et deux du CP9, des petites pointures qui n'étaient pas encore vraiment dans les rangs de l'organisation, des assassins en formation en quelques sortes. La mission qui nous avait été confiée consistait à protéger le futur Roi, cet homme malhonnête certes, mais qui accepterait assurément les propositions du gouvernement, appâté par les gains qu'il pourrait en retirer par la vente d'armes aux soldats de la Marine. Ahlala quel beau merdier que notre monde actuel, n'est-ce pas ?

Je marchais entre les fleurs et tournesols, sous ce soleil de plomb. Les yeux rivés sur un papier que j'avais sortis d'une poche de mon pantalon noir. Une carte, griffonée la veille par un habitant de l'île à qui j'avais demandé de m'en dessiner une. La retournant dans tout les sens je finis par comprendre où je me trouvais.



Voilà, j'étais pas loin de la capitale, dans les champs de fleur. Au moins, je savais où j'étais, mais quelle direction je devais prendre ? J'étais pas très doué en orientation faut dire, mais là, je m'en fichais un peu car, après être monté sur des gros rochers qui se trouvaient là, pensant avoir une vue imprenable sur la direction à suivre, je me retrouva face à un paysage magnifique. Un grand arbre se tenait au centre de ce champ de fleurs, imposant et magnifique. Sortant feuille et crayon, je me mis à griffoner rapidement, afin de me créer un souvenir immortel de cette vue. Quelle beauté que cet endroit !




Désormais, je marchais dans les rues de la ville, encore un peu fatigué et baillant par moment. A chaque fois que je baillais, je regardais autour de moi combien de personnes je poussais à bailler, j'en compta sept, c'était pas mal. Mes hommes devaient se trouver aux côtés de Théo Kuzo sûrement, lui servant de gardes du corps. Moi, pour le moment, j'avais autre chose à faire. La jolie serveuse de la veille me restait à l'esprit et j'avais bien envie de continuer la conversation que j'avais eus avec elle. Retrouvant l'établissement où je m'étais agréablement bourré la gueule, j'entra, un grand sourire aux lèvres. Au cours de mes années de service en tant qu'espion, assassin et voleur, j'avais appris que les informations se trouvaient la plupart du temps dans les tavernes, auberges ou autres endroits de débauche. Faisant un signe de la tête à la jolie serveuse rousse, je pris la direction de la terrasse de l'auberge, attendant sa venue.

Je pris un siège à une table libre et me mis à observer les rues bondées de la ville. Je pris mon chapeau et le posa sur la table. C'était une belle journée, j'espérais bien tomber sur des types louches préparant un attentat pour la cérémonie du couronnement. On m'avait déjà prévenu par Den-Den Mushi la veille qu'il y aurait de grandes chances pour que les révolutionnaires soient présents. Je les attendais de pied ferme, me délectant d'une possible confrontation contre leurs membres aguérris.





.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Mer 3 Juin - 12:02

La place était maintenant bondée. On vit bientôt la fanfare officiel du Royaume se disposer en ligne depuis le promontoire du palais, les trompettes se mirent à résonner et le prince sortit enfin de son palais. Inconsciemment motivé par l'effet de masse, la foule l'acclama en cœur dans la plus grande joie. Même si une partie des habitants voyait d'un mauvais œil l'accession au trône d'un jeune homme cupide et incompétent, Dressrosa avait connu jusque là une longue période de prospérité et la majorité des habitants ne s'inquiétait pas de cette passation de pouvoir. Ce grand rassemblement faisait donc office de prétexte à tous pour se lâcher et faire la fête.

Théo prit place sur un grand fauteuil situé sous un tente tisée dans un fil dorée et aménagée sur les bords du promontoire. Plusieurs de ses conseillés s’essayèrent à ses cotés et 6 gardes du corps, paraissant plus entrainés que le reste des troupes, se tenaient en ligne de 3 de chaque cotés de la tente. La fête pouvait maintenant réellement commencer. L'un des cortèges de soldat se répartit alors à la verticale sur la place pour former un couloir en séparant la foule en deux. Musiciens, danseurs, artistes de cirques et autre chars de kermesse se mirent à défiler à l'intérieur du couloir, pour le plus grand plaisir de la foule.

Plan du truc tel que je l'imagine

Maevis se tenait toujours à sa table et observait le début des festivités, le regard caché derrière ses lunettes de soleil. Le spectacle devait durer une heure et demi avant que la cérémonie de couronnement ne débute officiellement. Maevis devait donc s'activer s'il voulait bénéficier de la couverture qu'offrait cette ambiance festive. S'il avait choisi d'agir pendant le couronnement, au moment où la foule aurait été attentive aux actes de Théo, il aurait permis aux gardes de bénéficier d'un moment de calme propice à une meilleure surveillance. Il se leva et laissa quelques pièces sur sa table en guise de paiement. Il se saisit de la caisse qui se trouvait à ses pieds et la portait maintenant comme un sac à dos grâce à deux grosses lanières de cuir qui étaient accrochées. Il commença alors à longer la fêtes depuis les murs extérieurs de la place centrale. Il avait repéré au loin un bâtiment avec un grand balcon situé au deuxième étage. Celui-ci paraissait idéal pour parvenir rapidement à la tente de Théo grâce à ses pouvoirs démoniaques.

*Je me changerai à l'intérieur...*
Revenir en haut Aller en bas
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Jeu 4 Juin - 10:42



 Chaos sur Dressrosa




La serveuse arriva enfin, toute sourire, elle devait se rappeler de moi sûrement.

< Apportes-moi la meilleure bouteille de vin que vous ayez. lui dis-je en lui rendant son sourire. Et puis, si ça te dis de te joindre à moi pour la boire, tu serais la bienvenue.

La jeune femme se mit à rougir. Je me doutais qu'elle ne pouvait que refuser, mais bon, qui ne tente rien n'a rien après tout. La journée de festivité battait son plein et les aubergistes et taverniers devaient être ravis de ce surplu de touristes qui vagabondaient et s'arrêtaient pour boire un coup sous ce soleil de plomb.

< Je suis désolé monsieur, mais j'ai beaucoup de travail et...commença la serveuse avant que je ne l'arrête d'un geste.

Je m'étais levé d'un geste, me tenant droit comme un i face à elle. Mes yeux pénétrant les siens comme si je lisais en elle comme dans un livre ouvert. Mon doigt se posa sur ses fines lèvres sanguines et je lui souris à nouveau.

< Cela ne fait rien ma chère. dis-je d'une voix pleine de charme. De toute façon, j'ai également du travail aujourd'hui, alors retrouvons-nous ce soir, je viendrai à cette même table et vous attendrai jusqu'à la fin de votre service.

La jeune serveuse, désormais toute rouge, déposa ma bouteille sur la table avant de partir en sautillant. Ah, il était si facile de faire chavirer le coeur d'une femme. Je me rassis donc à ma table en observant les alentours. D'où je me trouvais, j'avais une vue imprenable sur le promontoire d'où se déroulerait le couronnement. Partout autour de moi, dans les rues, les badauds se bousculaient pour obtenir la meilleure place possible. Puis, la foule s'ouvrit en deux, laissant passer un cortège d'acrobates et de musiciens, de cracheurs de feu et de jongleurs. Le spectacle était magnifique, j'aurais pus rester là à les observer toute la journée, mais du travail m'attendait.

Les trompettes sonnèrent enfin, annonçant l'arrivée du prince Théo. Celui-ci s'avança sur le promontoire et se plaça sous une tente, accompagné de ses conseillers et de ses gardes du corps. Je pouvais voir les cinq agents secrets qui étaient venus avec moi pour protéger le prince. Très bien, ils étaient à leur poste. Moi, je m'occuperai de surveiller le prince depuis un point en hauteur afin d'intercepter tout intervenant suspect. D'ailleurs, en parlant de type louche, l'homme à la table voisine se leva. Il ne paraissait pas plus heureux que ça d'être là, au milieu de cette fête. En se levant, je le vis prendre une grosse boite avec lui et cela attira d'autant plus mon attention. Il ne devait pas être originaire de Dressrosa, un touriste ? Non, ceux-ci venaient à ce genre d'évènements pour s'amuser et picoler, mais lui ne trahissait aucun signe d'excitation. C'est ainsi que je me décida à le suivre. Je posa un billet sous le cendrier de la table, empoigna la bouteille de vin et la fourra dans mon baluchon. Posant mon manteau sur mon épaule et plaçant mon chapeau de sorte à ce que mes yeux ne soient pas visible, je me leva à mon tour pour le suivre.

Je le suivis, non pas en l'observant et en le collant deux mètres derrière lui, non. J'utilisais mon Haki Perceptif, ce qui me permettais de rester plus de cent mètres derrière lui sans pour autant le perdre. L'homme pénétra dans un bâtiment, je ne pouvais faire de même sous peine de griller ma couverture. Ainsi, je pénétra dans une ruelle adjacente et utilisa le Geppou pour atteindre les toits. Sentant toujours la présence de l'homme, je me dirigea vers le bâtiment qu'il avait emprunté, me retrouvant à quelques dizaines de mètres du promontoire, au-dessus d'un grand balcon. Etait-ce un sniper ? Je ne le savais pas, mais une chose était sûre, cet homme n'était pas venu pour faire la fête.





.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Jeu 4 Juin - 13:57

Le batiment où Maevis se trouvait était un hôtel assez luxueux. Le balcon d'où il comptait s'élancer se trouvait quand à lui au deuxième étage. C'est à cet endroit que tous les clients s'étaient réunis pour admirer le spectacle. Seuls quelques employés se trouvaient donc dans le hall d'entrée au moment où l'officier révolutionnaire y pénétra. Un petit homme bedonnant et vêtu d'un smoking noir, s'avança d'un air indisposé vers Maevis pour l'intercepter:

- Monsieur! Excusez moi mais notre hôtel est complet et nous n'acceptons plus de visiteurs avant la fin de la cérémonie!

Les yeux toujours cachés derrières ses lunettes, Maevis pris quelques secondes avant de prendre en considération l'employé, ne manquant pas de l'énerver. Il s’avança alors de quelques pas vers l'employé. Maevis n'avait aucunement l'intention de s'en prendre à cet homme, il voulait juste lui montrer la différence de taille entre lui et cet individu. Voyant le visage de son interlocuteur perdre peu à peu confiance, l'officier lui demanda d'une voix froide et maîtrisée:

-Je voudrais utiliser vos toilettes, tout simplement. Je ne compte pas rester.

L'homme se redressa légèrement afin de garder un semblant d'autorité, puis d'une voix oscillant entre fébrilité et assurance il enchaina:

-Bon allez-y, mais ne trainez pas! Prenez cet escalier et allez au premier étage, tournez à gauche et prenez la deuxième porte. Et sur..


L'homme n'eut pas le temps de terminer sa phrase et regarda bouche bée l'officier révolutionnaire prendre la direction de l'escalier menant au premier étage, ce qui ne manqua pas de faire rire les quelques employés coincés au boulot pendant le festival. Maevis arriva donc en face de la porte des toilettes. Il s'enferma dans l'une des cabine et ouvrit sa caisse d'un coup sec au centre du couvercle, laissant apparaitre au grand jour son armure écarlate et son épée. Les parties principales de l'armure étant déjà montées entre elles, l'enfiler ne lui pris pas plus d'une trentaine de secondes. Son corps était maintenant recouvert de plaques métalliques rouges et comme à son habitude, seul son visage se trouvait à l'air libre. Il empoigna son sabre, et sorti rapidement des toilettes dans la direction des escaliers. Alors qu'il montait au deuxième étage, il croisa un couple de clients éméchés. La femme à la vue de l'arme de Maevis, poussa un cri strident, tandis que l'homme tombait assis devant elle. Habitué par ce genre de réaction et ne perdant pas son but de vue, Maevis les dépassa sans même leur adresser un regard. Lorsqu'il arriva au deuxième étage, il traversa un grand salon bondé d'invités. N'hésitant pas à pousser les gens sur son passage, il pénétra enfin sur le balcon sous le regard médusé des clients présents. Le tout ne lui prit pas plus de deux minutes et pour le moment seuls quelques clients d'un hôtel étaient au courant de sa présence, du moins c'est ce qu'il pensait jusqu'à maintenant. Le peuple, ainsi que le prince demeuraient concentrés sur la fête, tandis que l'armée surveillait la foule. Seuls les 5 individus entourant la tente semblaient en état d'alerte. Peut-être, le gouvernement avait-il finalement placé quelques pions? Conscient qu'il ne devait pas perdre de temps, Maevis se mit immédiatement en mouvement et s'avança sur le bord le balcon le plus proche du promontoire.

-"Cruiserweight Style"!

Le corps du Contre révolutionnaire ne pesant plus que quelques grammes grâce aux pouvoir du Kilo Kilo no mi, lui permit de prendre appuis sur un courant d'air ascendant qui le propulsa rapidement jusqu'à une dizaine de mètres au dessus du promontoire. Personne hormis les gens de l'hôtel et les gardes situés aux abords de la tente ne semblait remarquer Maevis voler en direction de la droite du promontoire.

-Heavyweight Style X.35!

Tandis que les gardes prenaient place entre le révolutionnaire et la tente du prince, un bruit sourd, mais pas assez fort pour couvrir le bruit de la fête au peuple se fit entendre sur promontoire. Alors qu'une légère secousse secoua le prince et son personnel, tous tournèrent la tête en direction de Maevis.


-Busoshoku no Haki.


Son corps pesant maintenant 35 tonnes, on pouvait observer les dalles de marbres à ses pieds fêlées en un cercle au milieu duquel Maevis se tenait droit, empoignant fermement son grand sabre dans sa main droite. Le fluide de l'armement s'étendait de ses bras jusqu’à la pointe de son sabre. (Hrp: Pour le moment c'est un grosse épée dans le style de celle de Ren, j'ai pas encore le droit d'utiliser le Meito que j'ai créé). La scène jeta un froid sur les gardes qui hésitèrent à se lancer au corps à corps. L'un d'eux prit alors la parole:

- Une armure rouge! Je le reconnais les gars c'est Martillo Maevis, le Dragon rouge de la révolution!

Le manque d'initiative du groupe de garde du corps donnait un avantage dont Maevis n'avait pas l'intention de se priver de profiter. Il venait d'être identifié, mais il n'était pas question de s'étendre sur le sujet. Bien qu'étant un combattant hors pair, le parcours de Maevis depuis sa nomination au poste de Contre-Révo avait connu quelques accrocs, et ils avaient toujours eu lieu à cause de pertes de temps inutiles. Il vint immédiatement au contact des cinq hommes. Il trancha le premier garde en plein poitrine d'un geste vif et précis. Après un roulade en avant, il se retrouvait maintenant au milieu de deux autres. Les gardes voulurent réagir par un coup de pied simultané que le révo' esquiva en sautant juste au dessus d'eux.

-Guillotine Axe Kick X35!

Il écrasa le haut du crane du premier d'un violent coup de talon, le laissant inconscient. Le deuxième garde tenta d'envoyer un coup de poing que Maevis évita en penchant la tête à l’extérieur, il en profita alors pour envoyer un violent avec le pommeau de son sabre dans les gencives de son assaillant qui fut éjecté du promontoire pour venir s'écraser plus bas dans le public. Il ne restait plus que deux gardes entre lui et la tente. L'un semblait visiblement plus expérimenté que l'autre et restait en retrait pendant que son camarade épéiste se lançait le sabre levé vers le révolutionnaire. D'un coup rapide, auquel vint s'ajouter l'augmentation de poids liée à son fuit du démon, Maevis fit éclater la lame du sabre de son adversaire d'un revers de l'épée, il le dégagea ensuite de sa route avec une violente charge de l'épaule. Le dernier garde réussit cependant à surprendre le Contre-Révo en lui envoyant un Shigan dont l'impact ébrécha son armure au niveau de l'épaule. Il fallait s'en débarrasser rapidement, exécuter le prince et fuir!

*Le Rokushiki?! Un agent du gouvernement? Non, c'est un apprenti, comme les autres avant lui...*

-Tekkaï!

* Hum... Pourras-tu encaisser ça?*

-Drangon's Claws X35!

Au moment où Maevis rentra dans la garde de son dernier adversaire, il concentra son pouvoir dans les muscles de ses doigts, qu'il vint enfoncer violemment dans l'abdomen du jeune agent. Grâce à la vitesse du coup, alliée au fluide de l'armement et à son pouvoir, ses doigts pénétrèrent profondément la chaire de l'homme qui cracha alors abondement du sang par dessus son épaule. Maevis retira alors ses doigts des entrailles de l'homme qui se laissa tomber, immobile.

*Prévisible.*

Il ne restait plus que quelques mètres entre Théo et Maevis. Le prince regardait avec effroi l'homme qui avait réduit sa garde à néant s'avancer vers lui l'arme à la main. Plus rien ne semblait pouvoir le protéger d'un destin implacable. Du moins c'est ce que tout laissait penser pour le moment.

[Hrp: Voilà, j'ai un peu défoncé tes apprentis... J'espère que tu ne m'en veux pas trop ^^'. Je te laisse le soin de faire capoter l'assassinat! :D]
Revenir en haut Aller en bas
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Jeu 4 Juin - 14:47



 Chaos sur Dressrosa



J'étais ainsi au dessus du balcon de cet hôtel, une vue imprenable sur le promontoire et sur la cérémonie qui débuterait dans quelques minutes. Et je vis ce type, il venait de s'élancer du balcon en contrebas de l'endroit où je me trouvais, et il volait. C'était pas un Geppou car l'air ne vacillait pas sous ses pas, il s'était envolé comme s'il n'avait pesé que le poids d'une plume. Un utilisateur de fruit du démon ? Ou alors un anorexique en armure ? Dans tout les cas, ce gars représentait un danger pour Théo Kuzo. Néanmoins, je ne me bougea pas de mon perchoir contrairement à ce que l'on aurait put penser. Je reste là, observant cet étrange personnage. Son armure rouge me rappelait quelque chose. Je savais qu'un Empereur Pirate portait une armure de la même teinte, mais ce dernier mesurait plus de cinq mètres et le gaillard qui s'aventurait vers le promontoir avait une taille normale. Qui pourrait bien souhaiter la mort de ce prince minable ? Un citoyen ? Non, ça ne correspondait pas à la mentalité de Dressrosa. Ces gens étaient plutôt du genre pacifistes, auraient-ils appeler un assassin ? Non, cet homme me rappelait quelqu'un, mais qui ? Un avis de recherche peut-être, oui c'était ça. Mon bureau était recouvert de tout ces avis de recherche qui dépassaient les cent millions de berrys.

Puis, un rayon de soleil passa en éclairant cette armure vermillon, ce visage, ce regard. Je ne me souvenais plus de son nom, mais je savais dans quel camp il était. Ainsi, les révolutionnaires avaient souhaités assassiner le Prince avant son couronnement ? Le gouvernement avait dû s'y attendre pour me déplacer jusque là. Cela expliquait ma présence ici, je comprenais mieux à présent. De mon point d'observation, je vis les cinq agents se faire démollir par des attaques dévastatrices, quelles étaient les capacités de cet homme ? Dans tout les cas, je n'avais pas vraiment le temps de réfléchir plus longtemps, je verrai bien de quoi ce personnage était capable en le combattant. Je fis un pas dans le vide et je commença à chuter dans le vide. Mais, frappant l'air de mes pieds, je me mis à bondir dans les airs en utilisant le Geppou, technique très utile du Rokushiki. Je passa ma main à ma ceinture, décrochant Sun de son holster tout en me déplaçant vers le promontoir. Utilisant mon Haki perceptif de manière très basique pour viser du mieux possible, je tira cinq balles qui fusèrent en direction du révolutionnaire. Cette attaque n'avait pas pour but de le toucher, plus de le faire esquiver dans la direction contraire à Théo, l'éloigner et tester ses réflexes au passage.

< Kamisiori. soufflai-je dans un murmure.

Utilisant simultanément le Geppou et le Soru, je disparus en un instant de l'endroit où je m'étais trouvé. Si le révolutionnaire tentait de trouver la position d'où avaient été tirées les balles, il n'y verrait rien, ce qui sûrement le troublerait. Et c'était bien mon intention, le faire douter l'espace d'un instant pour mettre Théo à l'abri. Je me déplaçais à toute vitesse dans les airs, réaparaissant l'espace d'un instant au bord opposé du promontoire duquel se trouvait l'assassin. Je disparus à nouveau dans un Soru au moment où mon pied foula la pierre, réaparaissant auprès de Théo qui me regarda avec de grands yeux paniqués, je l'atrappa par le col et repartis dans le palais dans lequel je lança le corps du Prince, un doigt menaçant le pointant.

< Toi, tu dégages et tout de suite ! lui dis-je violemment. Je suis Octav Cross Moon, vous avez sûrement entendus parler de moi par le Gouvernement lorsqu'ils vous ont promis une protection, non ?

Le jeune Prince Théo semblait paniqué, il bafouillait et j'y comprenais absolument rien, mon oeil le fixa d'un regard menaçant qui sembla lui faire comprendre l'urgence de la situation.

< Ou...oui, je vous attendais Monsieur Moon. me dit-il, au bord des larmes. Je...je vous laisse vous occuper de lui.

Sans demander son reste, le futur Roi peut-être, détala accompagné de deux de ses conseillés, s'enfonçant dans les couloirs du palais. Je souffla un instant et utilisa à nouveau le Soru pour réapparaitre en un instant là où se trouvait le siège sur lequel s'était trouvé Théo quelques secondes plus tôt. Sun toujours dans ma main droite, je le pointa en direction du révolutionnaire.

< Salut toi ! lui lançai-je, tout sourire. Excuses-moi, mais tu ne tuera pas ce petit con aujourd'hui, il est sous ma protection. T'es de la Révolution, c'est ça ? Bon, je suppose que te rendre n'est pas envisageable, donc on a pas trop le choix, hein.

Sur ces mots, je tira trois balles vers l'homme en question, les deux premières visant ses épaules, la troisième visant le nombril. Puis, frappant le sol de mon pied droit, j'éxécuta une pirouette dans les airs et, alors que je me trouvais encore la tête en bas dans les airs, je frappa l'air de ma jambe gauche créant un Rankyaku, une lame de vent qui fila verticalement vers ma cible. Atterissant au sol dans l'instant qui suivit, je me baissa un instant avant d'utiliser un Soru, restant caché dans le sillage de ma lame d'air, puis, freinant d'un pied je chargea l'autre de haki avant de m'apprêter à frapper le Révolutionnaire. Mon Haki Perceptif activé, j'attendais qu'il esquive mes deux précédentes attaques pour frapper. Ce combat s'annonçait intéressant.



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Ven 5 Juin - 12:09

Alors qu'il s’apprêtait à concrétiser sa mission, Maevis entendit un bruit de détonation partir de la gauche. D'un mouvement réflexe il recula de trois pas rapides et pu distinguer, l'espace d'un instant, cinq projectiles passer devant ses yeux. Ne possédant pas encore la maîtrise du fluide perceptif et optant exclusivement pour une technique de combat au corps à corps, il s'était vu forcé de développer une ouïe très fine, alliée à un instinct de survie maîtrisé. Il tourna immédiatement les yeux vers l'endroit d'où provenait la détonation pour constater avec surprise que personne s'y trouvait. Un bruit particulier mais reconnaissable entre tous parvint alors à ses oreilles. Celui que fait l'air lorsqu'il est comprimé sous les pied d'un utilisateur du Geppou.

*Un autre agent? Et celui là est un rapide... Merde le prince!*

Maevis reposa immédiatement le regard sur l'endroit où siégeait le prince pour voir qu'il était maintenant vide. Comme il le craignait, quelqu'un venait bel et bien de faire échouer sa mission en l'espace de quelques secondes. On commençait à entendre le bruit des troupes du royaume accourir en empruntant un chemin extérieur pour rejoindre le promontoire. Elle n'étaient plus qu'à deux-trois minutes du Contre Révo'. Les choses commençaient à sentir le sapin et Maevis était décidé à ne pas trop trainer. Que ses missions soient une réussies ou non, elles avaient en général en commun de se terminer par une fuite inéluctable.
Cependant le Geppou se refit entendre et un homme, pointant un révolver dans sa direction, apparût quasi-immédiatement en face de lui.

*Vraiment rapide.*

Ce gars là était d'un tout autre niveau. Surement mandaté par le gouvernement, il ne s'agissait pas d'un Marine. Celui-ci prit alors la parole, d'un ton amusé:

< Salut toi ! Excuses-moi, mais tu ne tuera pas ce petit con aujourd'hui, il est sous ma protection. T'es de la Révolution, c'est ça ? Bon, je suppose que te rendre n'est pas envisageable, donc on a pas trop le choix, hein.>

L'homme ne comptait pas perdre de temps et c'est le sourire aux lèvres qu'il tira trois balle en direction d'un Maevis légèrement dépassé par les évènements. Il esquiva les deux premières balles qui fusaient vers ses épaules en se baissant, puis levant son sabre recouvert de fluide d'armement, il dévia de justesse celle destinée à son abdomen, qui depuis qu'il s'était baissé se dirigeait vers son visage. Son adversaire en avait profité pour s'élancer au dessus de lui entre temps. Par précaution, l'officier révolutionnaire profita de cette seconde de temps mort pour recouvrir tout le haut de son corps avec le Haki de l'armement. Cette tactique défensive s'avéra payante lorsque une seconde plus tard un Rankyaku descendant fonçait vers lui.

-Heavyweight X50!

D'un revers du bras, dont le poids équivalait à 50 tonnes, il dévia la lame d'air qui alla s'écraser quelques mètres plus loin. C'est tout surpris qu'il vit que l'homme s'était engouffré dans le sillage de son attaque et se trouvait maintenant juste au dessus de lui. Le révo sentit alors une vive douleur sur le haut de son crane tandis qu'une violente pression le poussait à aller au sol. Dans un sursaut, et grâce à l'activation de son Haki et son poids décuplé, il encaissa le coup de pied sans tomber, même si les dégâts eux étaient bels et bien là. D'un mouvement sec de l'épée, il tenta d'atteindre son adversaire, où plutôt le faire reculer, pour reprendre son souffle. Il recula de quelques pas pour observer ce mystérieux individu.

* Ce gars est fort... Le rokushiki... Ce chapelet et ce masque...*

Maevis se redressa et d'un ton froid et monocorde il lança à l'homme qui lui faisait face:

- Tu es le Prêtre, l'agent du CP0, le fanatique. Dit-il alors qu'il levait sa jambe droite en l'air, à la manière d'un sumotori. J'ai quelques info' sur toi. Je sais notamment à quel point tu es redouté et je ne pense pas être à la hauteur pour te battre. Mais toi seras-tu assez tenace pour me capturer?

Maevis pensait tout ce qu'il venait de dire. Il savait que son adversaire était connu pour posséder un Haki d'observation de haut niveau et d'une précision redoutable à distance. Le genre d'adversaire qu'il déteste affronter par dessus tout. A la fin de sa phrase, il fracassa le sol de sa jambe levée. La vitesse de ce coup, à laquelle s'ajoutait un poids de cinquante tonnes densifié par le Haki de l'armement frappa violemment le sol, fit trembler le promontoire entier.

-Dragon's Earthquake!!!!

Profitant du désordre causé par la violence de la secousse, Maevis sauta en l'air et passa en style Cruiserweight. Son corps, à présent léger comme une plume, fut emporté par un courant d'air qui le conduisit sur la place en contre bas. Il repassa alors immédiatement en Heavyweight Style X50 une fois au sol, et se mit alors à courir en direction de Port Town Accacia où se trouvait son embarcation. Le chemin qu'il choisit d'emprunter était pour le moins surprenant. En effet il fallait descendre des collines jusqu'au port situé à l'Est. Et plutôt que d'utiliser les grandes avenues de DressRosa, Maevis se frayait lui même un chemin au travers des bâtiments qui parsemaient sa descente. Pesant cinquante tonnes et lancé à 70km (On est dans One Pièce ou quoi?! ^^), il n'avait aucun mal à détruire les murs qui se dressaient un à un sur son passage. Le révo' ne faisait pas ça histoire de laisser un trace de dans l'esprit des habitants de l'île. En passant par les bâtiment il espérait offrir le moins de fenêtres de tirs possibles à son adversaire. De plus, dévaster les lieux sur son chemin lui permettait de mettre une maximum d'obstacles dans sa fuite, si le prêtre avait dans l'idée de suivre son sillage grâce au Geppou ou au Soru. Cependant Maevis n'était pas dupe.. Il connaissait son adversaire de réputation et savait pertinemment qu'il ne le sèmerait pas comme ça. D'autant qu'une zone recouverte par une jungle dense séparait la capitale du port vers lequel il se dirigeait. Si la ville était un lieu de fuite idéal pour le moment à cause du nombre de civils présents dans les rues, traverser cette jungle allait se révéler ardue. Un combat difficile y attendait surement l'officier. Conscient qu'il devait la jouer fine, il réfléchissait dans sa course à un moyen de réduire la distance entre lui et Moon. Mais déjà les murs extérieurs de la capitale étaient à portée de vue... Les choses se compliquaient...


Dernière édition par Maevis Martillo le Sam 6 Juin - 11:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Ven 5 Juin - 21:24



 Chaos sur Dressrosa




Mon coup de pied l'avait frappé, malgré le fait qu'il ait réussit à esquiver mes balles et qu'il ait paré mon Rankyaku. Cet homme se battait bien, j'étais sûr de connaître son nom, mais ne m'en souvenais vraiment plus, c'était embêtant ça. Alors que mon pied retrouvait contact avec le sol, le Révolutionnaire m'envoya un coup de son sabre, que j'évita d'un simple petit coup au sol qui me fit bondir à deux mètres de l'homme inconnu. Vu comment les dalles sous son corps étaient explosées, il devait peser une tonne le bougre ! Etait-ce cette armure rouge qui était aussi lourde ? Non, ce n'était visiblement pas possible. Une capacité spéciale ? C'était déjà plus probable. Mais je n'avais pas le temps de continuer de réfléchir, le révolutionnaire sembla m'étudier du regard, observant plus particulièrement mon masque brisé et le chapelet métallique autour de mon cou. Faut dire que c'était de bons signes distinctifs. Enfin, l'homme s'exprima, m'ayant reconnut, cet homme était décidemment bien informé, je n'aurais pas pensé que l'armée révolutionnaire aurait de si bonnes informations.

Le mystérieux inconnu leva sa jambe alors qu'il me parlait, la plaçant en l'air prêt à l'abattre. Je sentis le coup venir et, utilisant le Geppou, je m'éloigna par la voie des airs. La jambe de Marvis s'acrasa sur les dalles du promontoire, créant un mini-séisme causé par le choc. Un énorme trou était présent à l'endroit où il avait frappé, soulevant un nuage de poussière au passage. De grosses roches s'écroulèrent du promontoire, s'écrasant en bas sur la place. La foule en panique commença à s'enfuir dans tout les sens. Et le révolutionnaire profita de tout cela pour prendre la tangeante à son tour, s'envolant dans un courant aérien pour le porter jusqu'à la place.

Cette technique, il l'avait également utilisé plus tôt pour atteindre le promontoire, c'était comme s'il flottait dans les airs. Comme une plume. Une plume oui, il avait minimisé sa masse pour se faire emporter par les courants aériens. Je regarda les dalles brisées sur le promontoire, là où Maevis avait frappé plus tôt. Et là, il avait augmenté sa masse afin de renforcer son coup de pied. Une seule explication était possible, les pouvoirs d'un fruit du démon. Ces fruits qui offraient à celui qui le mangeait, des capacités surhumaines parfois même surnaturelles. Maintenant, je connaissais un peu mieux ses capacités, cela me permettrait d'anticiper ses attaques plus facilement.

J'observais le révolutionnaire courir sur la place, utilisant mon Haki de l'Observation comme précedemment, je le suivis à la trace par la voie des airs, Sun braqué sur lui. De ma main libre, je sortis un petit Den Den Mushi que j'alluma.

"Katcha"
< Ici Octav Cross Moon, agent supérieur de l'organisation Cipher Pol 0. dis-je calmement.
< Qu..euh...oui monsieur, nous écoutons les ordres. me répondit la voix au bout du fil.
< Je veux que vous condamniez l'accès au port avec l'aide de vos hommes, nous avons un membre de l'armée révolutionnaire sur l'île, il est impératif de le capturer.

Sur ces mots, je raccrocha le combiné et rangea le petit objet en forme d'escargot. Sortant mon second revolver, Moon, jumeau du premier, je pointa la position de Marvis, dans les maisons. Je suivais sa position grâce au Fluide Perceptif, mais je devais agir si je ne voulais pas perdre sa trace, sait-on jamais il fallait se montrer prudent. L'homme traversait les maisons comme un béhémot en pleine rage, les murs se détruisaient sur son passage. Je n'avais quasiment pas de fenêtres de tir, mais des balles chargées de Haki de l'Armement auraient pues traverser ces murs, et cela le prendrait par surprise par la même occasion. Très de réflexion, il fallait agir.

< Kamisiori.
soufflais-je en accélérant, toujours dans les airs.

Je fila droit dans les airs, dépassant la position du Révolutionnaire. Si moi je connaissais sa position, lui ne semblait pas connaître la mienne. Accompagné d'un sourire, je renforça mes deux revolvers de fluide combatif, les rendant aussi noirs que la nuit. Le bout de mes revolvers pointés sur ma cible, j'appuya sur la gâchette à cinq reprise pour chaque arme. Ainsi, dix balles de revolver filèrent en direction de l'intrus, transperçant les murs grâce à ce renforcement de jais. Je ne savais pas si je l'avais touché mais, s'il avait réussit à éviter cette attaque, je lui préparais bien pire.

Les murs extérieurs de la capitale de Dressrosa étaient proches, Maevis devrait sortir des maisons à cet endroit précis pour pouvoir continuer hors de la ville, mais je ne le laisserai pas fuir. Volant au-dessus de la dernière maison, j'attendis que le révolutionnaire arrive à l'intérieur pour frapper à double reprise l'air sous mes pieds avec mes puissantes jambes.

< Falling from the Sky !


La première salve fut de deux Rankyaku qui tombèrent sur le baraquement en détruisant le toit. Puis mes jambes se mirent à frapper plus rapidement, envoyant tout d'abord quatre autres grands Rankyaku en suivant les mouvements de mon adversaire, puis à nouveau quatre autres censées le calmer pour de bon. Ce révolutionnaire était ma proie et je le broierai en le torturant pour obtenir les informations que je désirais. Puis, un déclic se fit dans ma tête, me souvenant l'avis de recherche sur lequel j'avais vu sa tronche.

< Maevis Martillo, c'est bien ça ? m'écriais-je, fier de moi. Un Contre-Révolutionnaire primé à 500millions, c'est bien ça ? Ah, mais c'est cool ça, en plus d'informations je pourrais tirer un bon bonus avec ta tête !



.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Sam 6 Juin - 12:50

Il ne restait plus qu'un quartier à traverser avant d'atteindre les murs extérieurs. Lancé à vive allure, Maevis continuait d'avancer sans se retourner. Demeurant incapable de localiser le prêtre, il ne devait se focaliser que sur une seule chose pour le moment, rejoindre Port Accacia. Rarement Maevis s'était retrouvé dans une situation aussi délicate. L'homme qui le poursuivait était connu comme l'un des pires assassins qui soient, un professionnel à éviter en affrontement direct. Ses techniques parlaient d'ailleurs d'elles mêmes... Maevis n'avait encore jamais affronté un homme capable d'allier Geppou et Soru. Couplé à son Haki de l'observation, il pouvait atteindre le jeune révolutionnaire de n'importe où, ce qui le rendait extrêmement dangereux. D'un coup, son ouïe capta miraculeusement un bruit de détonation venant de l'avant.

-Merde!

Maevis modifia sa trajectoire de course d'un bond vers la droite. Une dizaine de balles traversa le mur qui lui faisait face et, malgré un réflexe prodigieux, l'une des balles traversa sa cuisse. Heureusement pour lui, l'impact était net et ne laissait pas présager une grosse blessure, cependant cela faisait un mal de chien. Malgré la douleur, Maevis parvint à se mettre debout.

* Je suis mal barré... Où est-il?*

Deux gros sifflement se firent entendre depuis le haut. Moon n'avait visiblement pas l'intention de le laisser respirer! Recouvrant totalement son corps de Haki combatif et empoignant son sabre à deux mains, Maevis s’apprêtait à repousser l'attaque. Les deux premiers Rankyaku traversèrent alors le plafond pour fondre sur lui. D'un coup puissant d'épée, il encaissa le poids de l'attaque et après quelques brefs instants de friction, il les envoya traverser le mur à sa gauche.

-C'est avec ça qu'il compte m'envoyer au tapis?

Mais à peine avait-il finit sa phrase qu'il constatait quatre autres Rankyakus, d'une taille supérieure aux précédents, fusaient en sa direction.

-Wow! Il est sérieux! Cruiserweight Style!

Profitant de sa légèreté, Maevis s'élança en direction du trou qu'il venait de faire en déviant l'attaque précédente du prêtre. Esquivant de peu les autres vagues d'air, l'explosion qu'elles produisirent souffla le corps du révolutionnaire à l'extérieur de la ville. L'esprit brouillé par la puissance de l'explosion, Maevis put apercevoir le prêtre au dessus du bâtiment en ruine. Il jeta un bref regard en contrebas pour constater qu'il planait à présent au dessus de la jungle.

*C'était moins une...*

Quatre autres lames d'air fusèrent alors dans direction, ne lui accordant pas le moindre répit.

-Mais jamais il ne s'arrête ma parole! Pas le choix, dans ma position actuelle je dois encaisser! Heavyweight Style X50! Dragon's Claws!

Concentrant toute l'action de son fruit du démon dans ses bras, il empoigna les quatre lames d'airs lorsqu'elles entrèrent en contact avec lui, grâce à ses mains recouvertes de Haki. La lourdeur de l'attaque de Moon était incroyable. Maevis avait pour plan de les renvoyer sur le prêtre, mais il avait sous-estimé la puissance de l'attaque et dut se résigner à encaisser. L'explosion le propulsa vers la jungle. Dans sa chute il traversa trois gros troncs d'arbres avant de s'écraser dans une petite clairière. La vue perturbée par du sang qui coulait depuis une plaie à la tête, le jeune révo' se redressait péniblement sur ses coudes. Il se leva non sans difficultés, la respiration haletante, et on pouvait observer son armure fêlée en de nombreux endroits. Puis Moon s'adressa à lui depuis les airs:

< Maevis Martillo, c'est bien ça ? Un Contre-Révolutionnaire primé à 500millions, c'est bien ça ? Ah, mais c'est cool ça, en plus d'informations je pourrais tirer un bon bonus avec ta tête !>

Malgré sa situation extrêmement désavantageuse et ses nombreuses blessures, c'est avec des yeux froids et maîtrisés que Maevis regardait l'agent du CP0 s'adresser à lui. Il ne lui répondit pas. L'emprisonnement et la torture, il connaissait bien. Puis il avait autre chose à faire que de répondre aux provocations de son adversaire. Port Accacia n'était plus qu'à quelques centaines de mètres et son embarcation l'y attendait. Ce petit bateau à moteur était d'ailleurs plutôt rapide. Et même avec sa technique combinée de Soru et de Geppou, le prêtre aurait du mal à le suivre sans se fatiguer une fois au large. L'officier révolutionnaire s'accroupit histoire de ramasser des pierres sur le sol, il en envoya 5 grosses poignées vers Moon après les avoir toutes considérablement alourdies et recouvertes de Haki. La vitesse du lancé, couplée à leur nouveau poids en formaient un gros nuage composé des projectiles aussi dangereux que des balles de fusil. S'il se doutait qu'il ne toucherait pas le prêtre avec ses attaques, le but était de maintenir la distance qui les séparait le temps d'atteindre le port. Sentant le vent se lever pour souffler vers les côtes de l'île, Maevis passa immédiatement en Cruiserweight Style et se laissa prendre dans le courant d'air. Flottant sur les vents, il ne tournait plus de dos à son adversaire et maintenait son armure complète de Haki. Il voulait éviter de subir une nouvelle attaque à l'aveuglette.
Revenir en haut Aller en bas
Baal S. Kozuki
Vice-Amiral Jaguar Gris
Vice-Amiral Jaguar Gris
avatar
Messages : 116
Date d'inscription : 27/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
8/100  (8/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement25
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Art du Sabre30
Pouvoir 4Superforce5
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link


 
 

 
 
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav] Dim 7 Juin - 10:41



 Chaos sur Dressrosa




Mes deux premiers Rankyaku détruisirent le toit, détruisant par la même occasion la couverture de Maevis. Ce révolutionnaire semblait avoir assez d'informations sur moi pour ne pas tenter une confrontation frontale, il avait bien raison. Ainsi, je pus apercevoir de visue ma cible qui ne semblait plus aussi fringuant qu'au début de notre affrontement. Une de ses cuisses saignait, sûrement qu'une de mes balles l'avait atteinte. Puis, mes quatre autres Rankyaku visèrent directement Maevis, ne tirant plus à l'aveuglette. L'homme les esquiva en partant vers la gauche, flottant à nouveau dans les airs comme s'il ne pesait pas plus qu'une plume ou qu'une feuille dans le vent. C'était un pouvoir intéressant, mais ses mouvements aériens étaient bien trop lents, il ne pouvait pas se déplacer dans la direction qu'il souhaitait en étant aussi léger. Son point faible principal était le fait qu'il devait suivre les courants aériens, c'était assez simple à anticiper. Quatre nouveaux Rankyaku furent créer par mes jambes et filèrent droit sur le révolutionnaire qui sembla décidé à les encaisser. Les doigts du blond se recouvrirent de la couleur distinctives noire du haki combatif, cet homme semblait bien le maîtriser, mais serait-ce assez pour contrer mes lames d'air ? La réponse ne tarda pas à arriver, enserrant mon attaque grâce à ses mains formant une sorte de serre d'aigle, il encaissa l'attaque. Mais, l'explosion que cela produisit le propulsa en contrebas dans la jungle, droit sur des arbres qu'il se mit à traverser aussi facilement qu'une balle de fusil dans une motte de beurre.

Depuis les airs, je suivis la direction de ma proie, le retrouvant dans une petit clairière, le haut du crâne maculé de sang. Un sourire étira mes traits. Le port n'était plus très loin, mais en suivant mes réflexions quant aux points faibles de ce gars, je devrais pouvoir le capturer avant qu'il n'atteigne son embarcation. Enfin, je l'espérais. Mes propos semblèrent renfrogner Maevis qui me fixait à présent d'un regard froid. Apparemment, mes dires n'avaient pas dû lui plaire. C'était bien, s'il commençait à s'énerver cela l'entraînerait à faire des erreurs qui lui seraient peut-être fatales. Il fallait que je continue à l'affaiblir avec de petites attaques, jusqu'à ce qu'il n'en puisse plus et que je puisse le finir en un seul coup. Observant attentivement mon adversaire, je vis celui-ci ramasser des poignées de cailloux qu'il lança dans ma direction. Qu'espérait-il faire avec ça ? Je devais être prudent, sait-on jamais. Et, alors que les pierres viraient au noir mât du Haki, j'envoya un nouveau Rankyaku dans leur direction, déviant ou détruisant la plupart des projectiles. Néanmoins, plusieurs réussirent à passer et filèrent droit sur moi, aussi rapides que des balles de fusil. Je croisa alors mes bras devant moi et commença par les recouvrir du Haki de l'Armement, puis je me servis du Tekkai pour durcir encore plus mon corps, contractant tout mes muscles excepté mes jambes qui me permettaient de me maintenir en l'air grâce à des frappes contrôlées.

< Black Shield !


Les projectiles me foncèrent dessus mais ricochèrent sur mes bras, seul l'un d'eux passa à la hauteur de ma hanche non protégée par le Haki et l'errafla. Ce n'était qu'une blessure superficielle, rien qui m'handicaperait au cours de ce combat. Maevis semblait avoir exploré toutes les possibilités qui s'offraient à lui contre moi, était-il désespéré au point de croire qu'une simple poignée de cailloux seraient efficaces contre moi ? Non, il voulait sûrement me garder à distance, bien que cette position ne me dérangeait absolument pas. Toujours en flottant dans les airs, je me mis à suivre Maevis qui s'envolait une fois de plus, le pointant de mes revolvers. Renforçant à nouveau mes deux armes fétiches du Fluide Combatif, je mis l'homme en joug. Mon Haki Perceptif se déploya à nouveau, tentant de lire en lui pour deviner ses mouvements à l'avance et tirer à cet endroit. Me déplaçant toujours à grande vitesse en le suivant, j'utilisa le Kamisiori, ce Soru aérien, pour me déplacer en plusieurs endroits face à l'homme, gardant une distance d'à peu près quinze mètres.

< Long Shot !


Ma précision était exceptionelle grâce au Haki Perceptif, ainsi je visa tout d'abord son front et sa jambe gauche, tirant deux balles simultanément. Puis, deux nouvelles fusèrent en visant la droite et la gauche. Je doubla le tir suivant en tirant quatre balles qui visèrent le haut et le bas. Huit balles et toutes les directions étaient visées. Décidant de ranger mes revolvers, je fis à nouveau un grand sourire à ma proie. Je n'avais plus énormément de balles dans leur chargeur, il fallait que je les économise au cas où Maevis atteindrait son bâteau. Ainsi, je recouvris mes deux jambes de cette couleur noire du Haki et je fléchis les jambes, chutant dans les airs l'espace d'un instant.

< High Propulsion !


Frappant l'air d'un Soru et d'un Geppou simultanément, couplé à la puissance développée par mes jambes, je partis en ligne droite à une vitesse extraordinaire, dépassant le révolutionnaire tout en suivant la trajectoire qu'il ferait avec le courant aérien. Passant devant l'homme et continuant sur une vingtaine de mètres, je me retourna, en plein milieu de cette trajectoie qu'il serait bien obligé de respecter. Toujours souriant, je m'exprima.

< Tu es bien faible pour un Révolutionnaire, cher Maevis. lançais-je, crachant ces mots. Comment tes supérieurs ont pus seulement penser que tu pourrais mener cette mission à bien. Surtout que là, tu vas rentrer bredouille, le couronnement aura bel et bien lieu et tu aura échouer. De plus, tu t'enfuies dès que les choses deviennent compliquées, ne serait-ce pas là la réaction d'un lâche ? As-tu peur de la mort Maevis Martillo ? Car c'est bien ce qui t'attends !

J'avais lancé ces mots avec hargne et dégoût à l'adresse de Maevis, je voulais qu'il s'énerve, qu'il se remette en question et, enfin, qu'il m'attaque. La haine pouvait servir à combattre lorsqu'on la maîtrisait, mais cet homme semblait bien jeune et cela m'aurait étonné qu'il puisse contrôler ses propres émotions. Ainsi, j'attendis qu'il s'approche dans ce courant aérien et je le pointa de mes deux index.

< Le temps est venu pour toi de dire au-revoir. dis-je hilare, utilisant le Soru pour me rapprocher de lui. Kagen !

Frappant l'air devant moi de mes index à une vitesse extrême, à la manière du Shigan, des balles de vent, des rankyaku minuscules mais surpuissants, se mirent à fuser en direction du révolutionnaire. Je continua ce geste juqu'à ce qu'il y en ait assez pour le transformer en éponge. Je n'avais plus l'intention de le torturer à présent, à moins qu'il ne résiste à mes attaques, mais dans le cas contraire ce serait la mort qui attendrai cet homme. Je n'étais pas un assassin pour rien après tout.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Chaos sur Dressrosa [PV: Octav]

Revenir en haut Aller en bas

Chaos sur Dressrosa [PV: Octav]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Nouveau Monde :: Dynastie Ouroboros :: Dressrosa-