AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410


 
 

 
 


Dernière édition par Ren W. Aoncan le Sam 1 Aoû - 15:51, édité 1 fois
MessageSujet: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Sam 11 Juil - 9:50



 Let's Go For A Prison Show



Une eau calme, ni vagues, ni vent. Les navires avançaient calmement sur les eaux sombres de Calm Belt. Dans chaque navires, d'énormes rames avaient été installées pour que les matelots puissent faire avancer les bâtiments. Certes, agir ainsi était plus lent que d'avancer grâce à la force du vent, mais sur cette mer il avait fallut trouver une alternative. Le silence régnait en maître, tout le monde était concentré à sa tâche, appréhendant le carnage qui surviendrait dans la journée, c'était le calme avant la tempête.

Assis à l'avant du Buveur d'Innocence, j'observais ces eaux qui grouillaient de monstres marins, ces créatures puissantes et majestueuses. Parfois, on en devinait une qui passait non loin des navires. De nombreuses personnes nous avaient rejoints pour cette mission qui paraissait suicidaire, des pirates, des membres de la révolution, voulant à tout prix faire évader quelqu'un qui était enfermé dans cette prison gouvernementale. Impel Down, rien que de le prononcer, ce nom donnait des frissons. Si je m'étais engagé dans cette folle aventure, c'était avant tout car aux côtés de Raza Hagane, cette "Bête de Métal", je me sentais en confiance, capable de n'importe quoi. Mais, peut-être que cet abus de confiance m'en couterait. Non, il ne fallait pas que je doute, nous étions puissants et, une fois dans la prison, avec l'appui des prisonniers, nous pourrons remporter la victoire et, enfin prendre la direction du Nouveau Monde.

Accéder à un endroit aussi bien gardé que Impel Down ne serait pas une mince affaire. Nous voguions déjà sur Calm Belt depuis quelques jours, nous approchant des courants formés entre ces trois bases du Gouvernement : Enies Lobby, Impel Down et Marineford. Comme vous l'aurez compris, notre cible était bien Impel Down, qui se trouvait situé sur Calm Belt. Toujours assis, j'observais devant moi, tenant entre mes mains une petite carte.



Me levant, je jeta un dernier coup d'oeil face à moi avant de me retourner et de partir en direction de la cabine où une petite réunion allait avoir lieu. Nous avions décidés d'un plan et, si nous voulions réussir, nous allions nous y tenir. Néanmoins, j'avais entendus dire récemment que l'un des messages envoyés par Raza avait été intercepté par la Marine, ce qui n'annonçait rien de bon, ils avaient déjà dûs préparer un plan pour défendre la prison. Celle-ci renfermait bien trop de prisonniers dangereux pour qu'un tel message soit prit à la légère. Cette journée serait longue, c'était certain.

Me tenant au bord de mon navire, je pris une forte impulsion pour me propulser vers l'énorme navire métallique qui se trouvait aux côtés du mien. Survolant un instant cette mer, mortelle pour les bouffeurs de fruits démoniaques, j'attéries en roulade sur le pont du Métallium. Quelques matelots à bord me jetèrent un coup d'oeil avant de me lancer des mouvements de têtes approbateurs. J'étais à présent un des Commandants du Yonkou et, en un mois et demi à ses côtés, je commençais enfin à être reconnus par l'équipage, ce qui n'était pas facile. Prenant la direction de la cabine en question, j'ouvris celle-ci, découvrant que j'étais le dernier arrivé. Devant moi se tenaient deux personnes dont Raza Hagane qui dépassait tout le monde. L'autre était un révolutionnaire du nom de Krogon, un homme poisson qui était apparemment le numéro deux de la Révolution. Je ne connaissais pas encore cet homme-requin, mais il m'avait l'air sympathique et ses capacités d'homme-poisson nous seraient sûrement grandement utiles.

< Yo ! Désolé du retard, je réfléchissais. m'excusais-je grossièremment.

M'approchant du centre de la pièce, je vis une carte posée sur la grande table, celle-ci était un plan de la prison que nous étions sur le point de prendre d'assaut. C'était Raza qui se l'était procurée en faisant jouer ses relations et son titre d'Empereur Pirate, et en déboursant une petite fortune au passage.



Nous trois étions concentrés sur cette carte. Raza et moi avions choisis Krogon pour commander les forces d'attaques sur la prison, le conaissant de réputation comme étant un grand guerrier. M'éclaircissant la gorge, je m'adressa à mes trois compagnons.

< Eh ben, ça va pas être de tout repos. commençais-je, les yeux toujours rivés sur la carte qui détaillait le bâtiment. Six étages ça risque d'être chaudar ! En plus ils ont tous leurs spécificités, c'est ça ? On peut être sûr que, après un tel coup au gouvernement, ils ne nous lâcheront pas de si tôt.

Je fis une pause dans mon discours. Nous avions décidés la veille du plan à suivre : opérer rapidement. Avec l'appuit d'un Yonkou, nous n'avions pas trop peur des adversaires que nous pourrions croiser au cours de notre attaque, ainsi le but était de pénétrer dans la prison rapidement, libérer le plus de prisonniers possibles pour couvrir nos arrières et faire le plus de dégâts possible et, ainsi descendre les six étages de la prison. Pour ma part c'était dans le but de libérer un vieil ami à moi, un membre de mon équipage capturé il y avait de cela plus d'un an. Un ingénieur, un génie même, qui n'avait pas eut autant de chances que moi. Les dés étaient lancés.

< Alors les gars, vous vous sentez prêts ? demandais-je, un grand sourire se dessinant sur mon visage. De toute façon, maintenant on ne peut plus faire marche arrière. Pour ma part, mon but c'est le sixième étage, c'est sûrement là qu'ils gardent Sawyer...au cours de l'attaque on va sûrement devoir se séparer, assurez vous de toujours avoir un de ces mini den-den mushi avec vous pour pouvoir garder le contact.

Sur ces mots, je montra les trois petits escargots posés sur la table à côté de la carte. Puis on nous interrompit, sur le pont, un matelot se mit à crier à pleins poumons.

< Eh Cap'tain Raza ! hurla-t-il. Nous allons pénétrer dans les courants marins gouvernementaux dans quelques minutes, préparez-vous nous ne sommes plus très loin de notre objectif !

Les courants marins gouvernementaux, ces drôles de courants formant un triangle dans la mer, permettant d'accéder aux portes de la justice. Et, ces immenses portes nous allions les ouvrir en deux sans même y frapper un coup avant d'entrer, quelle bande d'impolis nous faisions.





.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raza Hagane
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar
Humain.
Messages : 303
Date d'inscription : 03/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
89/100  (89/100)
Prime/Honneur: 900 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation15
Pouvoir 3Superforce40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7Haki Conquérant

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Sam 1 Aoû - 5:15







Impel Down : Beginning !



Cela faisait un moment que Ren avait rejoint les Pirates de Métal, devenant alors un allié de choix qui embellissait la puissance militaire de cette « armée » qui était mienne. Je l’avais également nommé Commandant de ma Seconde Flotte, place importante pour tout Pirate de mon bataillon. Il était pourtant assez jeune et débarquait franchement. On pouvait voir cette décision de la part d’une créature telle que moi prônant la force et l’expérience avant tout comme un excès de folie mais, il en était tout autre. Il avait prouvé posséder un pouvoir et une puissance hors-normes. Il avait également une personnalité intrigante, un double présent en lui dont la cruauté et la force pouvaient tout deux influer sur ce gamin roux, le transformant en ce monstre, celui qui m’avait attaqué avec le « Mad Dog ». Je lui avais donné l’épithète de « Mad Ren » après tout, en parti pour cette technique, ce chien sauvage était la clé pour bien des portes, importantes non seulement pour sa personne mais, également pour la mienne, quelque chose qu’il comprendra un jour ou l’autre.


Seulement, en ces temps, l’heures étaient comptés. Ce Gamin avait demandé mon aide, étant son Capitaine et sûrement un symbole de puissance. L’aider à réaliser un plan qu’il ne pouvait y aboutir seul, selon celui-ci. Ren, ce Fou avait tout bonnement décidé d’attaquer Impel Down et de s’y infiltrer pour libérer un ancien subordonné, un certain Zero Sawyer dont l’intonation du nom ne m’était pas inconnu. Je n’avais peut-être pas comme habitude à me mêler et y vouloir connaître tout secret et têtes de ce monde actuel, je n’étais point en ce poste pour changer quoique ce soit, mais plutôt par désir égoïste. Cela n’empêchait cependant pas d’avoir des yeux et des oreilles, ce qui m’avait permis de découvrir un peu l’histoire de cet homme que le monde entier qualifiait de Génie Démoniaque. C’était apparemment un pirate dont le savoir se disait proche de celui du meilleur ingénieur de ce monde appartenant quand à lui aux rangs Gouvernementaux. Je n’avais évidemment pas plus d’information, je ne le connaissais pas et c’était ainsi pour cela que Ren m’avait étonné.


Croire qu’il hébergeait dans son équipage un homme d’une telle importance aux yeux du Gouvernement m’était totalement impossible. Cependant, il y avait un point qui rendait son histoire véridique étant donné que ce fameux génie était enfermé à Impel Down, Le Chien Fou, à l’époque ne pouvant pas aller contre le vent des Dirigeants de ce Monde. Il était ainsi pour moi inconcevable de voir le Gouvernement l’emporter, un tel homme en prison mériterait la liberté. J’allais donc aider ce gamin et accessoirement me rendre un service. Prouver que l’Empereur que l’on qualifiait de « Bête » plutôt qu’humain n’était qu’endormi pendant ces derniers mois et qu’il était en phase de se réveiller et de se relever. Il y avait également un autre pari en jeu, celui d’avoir un génie mécanique dans mes rangs, étant donné que ce gamin allait sans aucun doute faire parti de la Flotte de Ren. Il avait bien assez de génie pour m’être utile, créer des armes, des navires plus performants et peut-être même plus. Mon avidité prenait le dessus sur la raison, comme souvent.


Je partageais un rêve complètement égoïste. Je ne désirais pas parcourir le monde et découvrir ce fameux One Piece ou autres futilités. J’étais en quête de pouvoir, d’argent, d’allié, ce qui symbolisait la Puissance d’un homme et de ses compagnons, pour me sentir à jamais en sécurité. La soif de pouvoir m’avait procurer une force incommensurable, après les batailles et les guerres menées. Ma soif d’argent m’avait procuré une importante économie, celle de pouvoir dépenser pour améliorer ma puissance militaire. Et bien évidemment, cette soif d’allié me procura une armada, les Pirates d’Acier ainsi que tout ce qui s’en rapportait. Cette quête avide n’était cependant pas terminé, je m’étais peut-être même perdu dans une folie de grandeur mais, cela m’importait peu véridiquement. Après tout ce que j’avais vécu et ce que je ne souhaitais pour aucun de mes compagnies, cette « sécurité » me revenait de droit à ma personne et à tout autre Pirate de Métal. C’était un fait qui ne changera pas et que je défendrais même-ci le monde devait s’en aller avec ma fureur.


Zero Sawyer allait être le centre d’une tempête et il n’était pourtant pas encore au courant, bien loin d’imaginer qu’un Empereur Pirate irait le libérer avec l’aide de son ancien Capitaine, qui avait rejoint celui-ci. Cela faisait plus d’une année entière qu’il était enfermé là-bas après tout, il avait peut-être même déjà perdu l’idée d’une liberté ou que le gamin, son Capitaine, viendrait le libérer. Il était fou mais, pas assez pour se permettre un tel risque seul. Pour mettre en place une telle intervention, il était clair que face à cette prison et la Marine, mon seul équipage n’était pas suffisant. C’était d’ailleurs pour cette raison que j’avais entrepris de faire véhiculer une information à travers le monde. Cependant, j’étais parfaitement au courant que celui-ci irai tomber aux oreilles de la Marine, il était maintenant clair qu’aucun réseau dans ce monde ne pouvait être protégé et j’avais par ailleurs déjà réfléchis à cette éventualité. Une parade simple mais, efficace pour surprendre l’adversaire et pouvoir mener cette évasion complètement.


J’avais tout bonnement menti sur la date de départ et d’attaque envers cette Prison, une réunion entre tous les alliées à ma cause avaient cependant été prévus et j’avais alors ainsi fait part de ce plan avec toutes les grandes têtes présentes. Avec l’influence et la réputation que je possédais, bon nombre de pointure avait décidé de me rejoindre, du côté de la Piraterie, des Mercenaires, Hors-la-Loi et même des Révolutionnaires, groupuscule assez important qui souhaite le changement. Un plan élaboré et pourtant, ils n’en connaissaient même pas la moitié. Cogitant alors, nous avions attendus plus de trois mois pour passer à l’acte, un laps de temps nécessaire pour assurer une sécurité. En effet, ils avaient sûrement convoqués les Shichibukais, les Amiraux et Vice-Amiraux à Impel Down en entendant parler d’Empereur et d’attaque, pensant encore une fois sauver la face de ce Gouvernement. Trois mois étaient nécessaires pour agacer les Shichibukai et les voir repartir à leurs divagations, pour provoquer le départ aussi des officiers supérieurs de la Marine, ayant des obligations.


Ils auraient ainsi notés l’attaque comme canular et c’était ainsi dans l’ombre que nous devions agir. J’avais ainsi décidé de laisser la majorité de mes navires au Nouveau Monde, ne naviguant que sur un seul des Metalliums vers Calm Belt pour ainsi rejoindre Impel Down. J’étais accompagné, en plus de la Flotte de Ren, Du Meneur du Groupuscule qu'était Les Révolutionnaires ainsi que son fidèle seconde, Clarence et Krogon. Ces trois hommes étaient comme ainsi dire les dirigeants, avec mon être évidemment, de cette attaque et de cette évasion. Je n’avais à vrai dire pas cherché à savoir leurs buts individuels et communs. L’important était qu’il puisse me prêter leurs forces pour pouvoir mener à bien mes dessins. Les quatre navires se suivant sur les Mers de Calm Belt, nous avions combattus bon nombre de Monstres Marins gigantesques, les hommes ramant pour faire avancer les galions étant donné le manque complet de vent sur ces mers.  Présent dans ma cabine personnelle sur mon Navire, je m’étais assoupi et cela légèrement étant donné que, proche des courants marins du Gouvernement, les alentours étaient étonnements calmes…





¤ Début du Flash Back ¤



Sur South Blue avait émergé un Royaume il fut cela plusieurs centaines d’année. Saint-Urea était un endroit d’origine malfamé où régnait pègre et mort sur une très grande partie du territoire. Il n’y avait que le quartier noble et la Famille Royale présente là-bas qui osaient vivre décemment, ne prenant pas la peine de régler ce problème. Ils s’enrichissaient et ils étaient avides, une avidité qui causa leur perte et cela après des années de dictature. C’était également dans ce pseudo-royaume que je naquis, il y a de cela quarante année. Naître là-bas était un fléau, un lieu dont les ténèbres étaient présentes en abondance, un environnement déclin à toute bonté. Un enfant là-bas avait comme futur la mort ou encore une vie de criminel, cela était clair pour quiconque. J’avais grandi parmi le sang, la mort et la pauvreté, c’était également de cela que je m’étais bâti. J’avais été obligé de mûrir plus vite qu’un enfant normal, obligé de grandir pour imposer une carrure et se faire respecter. Le climat de Saint-Urea était nocif, du sens propre comme au figuré.


Pour autant, un vent nouveau souffla puissamment sur l’île, la Royauté fini par sa faire renverser après une guerre que l’on qualifiait de « Sainte » dans le Royaume. Les bandits et habitants de la pègre de Saint-Urea décidèrent de prendre les armes et de virer la Famille Royale de leurs propres moyens, surpassant la puissance militaire de la Noblesse du Royaume. L’endroit fut rebâti, la Pègre fut annihilée avec le temps dans les recoins de la région malgré la part d’ombre toujours présente. Après des centaines d’année sous le poids d’un destin si tragique, il était normal que plus aucun habitant ne puisse être normal, plus aucune personne présente là-bas ne puisse vivre complètement dans le bonheur, un bonheur éphémère dont j’avais fait l’expérience, la cruauté et l’avidité humaine. Dans cet environnement nouveau, je m’étais quelque peu rebâti mais, je ne pouvais tout bonnement pas effacé ces années. C’était pour contenir cette rage, cette frustration accumulée que j’avais décidé de prendre les armes mais, cette fois-ci pour le bon fonctionnement du Royaume.


Je m’étais engagé comme Soldat à ma vingtaine, un homme qui avait déjà vu la mort, comme plusieurs autres soldats, ce qui avait fait de la Garde Royale l’une des plus craintes de South Blue. Nous étions d’ancien bandits après tout, capable de toute chose si la Royauté nous le demandait. Vraisemblablement, ceux-ci, ou plutôt les véritables dirigeants semblaient ne vouloir de conflit, de conquête ou autre, désirant uniquement la paix à travers sa propre région, une vision que ne partageait pas la noblesse, entraînant des divergences cela dit. Il y avait clairement conflit intérieur mais jusque là, je n’avais pas prit au sérieux ces querelles cependant assez faibles. La noblesse ne pouvait prendre le dessus sur le Roi, c’était une évidence. Gravant les échelons, je m’étais forgé une vie dans ce Royaume, une réputation et une force, celle de maintenir la paix à Saint-Urea, le post de chef de cette armée royale me tendant les bras. Une position qui causa ma fatalité et cette fameuse nuit de terreur qui arriva et bouleversant irréversiblement cette vie.









« Désolé, Chef. L’offre était plus alléchante ! »


« Faut pas nous en vouloir, t’sais, la Noblesse ça pardonne pas ! »






« Du coup Chef, ça serait cool qu’tu n’opposes aucune résistance, on te tue et ça nous évitera de te massacrer t’vois, on avait quand même une bonne vision d’toi, Hahaha. »




Des phrases qui assommaient telle une masse en pleine tête, cette tête qui m’appartenait. Entourer de plusieurs de mes compagnons, mes subordonnées, les autres Gardes, j’étais sujet d’un piège mené par plusieurs personnes, quelque chose que je n’avais pas vu arrivé. Le conflit entre ces deux instances avaient provoqué séparation dans les rangs, la famille royale, représentée par sa confiance absolue en ma personne ainsi que la noblesse, symbolisé par les hommes encore corrompus présents. La noblesse avait établie que je représentais une menace, celle de rallier d’autres soldats à la cause de la Royauté et de faire perdre à ces riches corrompus de l’influence et donc du pouvoir. Il avait ainsi prit la décision de m’évincer totalement en simulant une attaque de pirate, un traquenard où je devais perdre la vie comme le peu de soldat déclin à la noblesse de Saint-Urea. Il serait ainsi mentionné que j’étais mort lors de l’affrontement et un nouveau chef serait alors élu, un Capitaine qu’ils manipulaient déjà entièrement.





« Vous allez payer pour tout ça !! Je ne mourrais pas, quoi que vous puissiez me faire… »






« Je ne mourais pas avant de vous avoir tous tuer…. UN PAR UN !! »





Des dessins sordides qui se réalisèrent malgré tout, me retrouvant contre plus d’une centaine de soldat, tous bien décidés que ma mort serait un bonus. Ils avaient trahis rapidement les grandes instances, me révélant ce qu’était la nature humaine, ses défauts et le véritable visage du Royaume. À ce moment précis je chérissais ma différence, ce gabarit et ces cornes me faisant à part, ne souhaitant plus être assimilé à ce qui était « Humain », préférant même le terme « Bête ». Tout ce dont j’avais foi disparaissant en voyant les lames s’extirper des fourreaux et se brandir contre ma personne. Tout souvenir disparaissant en découvrir le canon des fusils dirigés vers ma personne. Tout bon sens disparaissant en constatant les sourires de tous, laissant place chez moi à cette colère inhumaine, celle d’une véritable créature dont la férocité n’avait d’égal. Une rage qui causa cette nuit de terreur et de sang, celle où j’avais répandu celui de ceux qui désiraient me trahir. L’instant où les trancher et les broyer me procuraient satisfaction, l’instant où rien ne pouvait redevenir comme avant.


¤ Fin du Flash Back ¤





Ouvrant les yeux, d’un mouvement assez brusque, je m’étais ainsi rendu compte que malgré les années, cette époque semblait toujours me hanter, même dans mes rêves, une situation qui devenait de plus en plus pesante, pour dire vrai. Assoupi sur cet immense canapé qui était en ma possession, je n’avais plus le temps à rien et je devais impérativement rejoindre les trois autres dirigeants de mon grand projet et du vœu de Ren, mon Commandant. J’avais un peu oublié que je leurs avais proposé une réunion à bord du Metallium pour mettre en place des stratégies d’attaque et un plan à respecter, deux choses fraîchement conceptualisées par mes soins il y a de cela plusieurs jours. Les bruits et les présences, grâce au Fluide Perceptif que j’étais capable de pressentir m’indiquaient que deux des trois étaient déjà à bord, à savoir mon allié Clarence ainsi que Krogon. Il était ainsi clairement indiqué que Ren se faisait atteindre et qu’il devait être impératif, en tant que maître des lieux de faire mon apparition et cela rapidement.





« Oi, Oi… »






« Je me suis fait quelque peu…attendre. »




J’avais présenté ma stature à leurs modestes physiques, le mien tout bonnement titanesque, me position en bout de table, les deux à mes extrémités tout en attendant ce Chien Fou qui ne tarda cependant pas après mon apparition. S’excusant de son laps de temps de retard, nous avions ainsi entrepris l’analyse d’un plan que j’avais obtenu en jouant de mon épithète et de mon argent, une influence non négligeable que je possédais entre les mains. Un plan de la prison la plus sécurisée au Monde, Impel Down, permettant à nos modestes esprits de repérer les défauts et les débouchés de cet endroit. Placée sur six niveaux dont les spécificités divergeaient d’étage en étage, cette prison recelaient nombreux défauts que je pouvais combler, selon mon simple avis, étant tout de même un ancien stratège militaire. Ren nous révéla par la suite que son compagnon était sans doute retenu au plus bas niveau, L’Enfer de l’Oublie où résidait tout être condamné à vivre à jamais derrière les barreaux. Etre prisonnier à l’étage le plus au sol constituait un léger défaut à mon plan mais, sans pourtant être énorme donc facile à évincer, tout bonnement.



Les Pirates de Métal continuant à manœuvrer le Metallium ainsi que cette immense canon ornant la proue de ce navire, spécialement installé en connaissance de cause pointant toujours devant nous, la mer paisible de bougeait pas tandis qu’autour d’une table, nous réfléchissions à plusieurs éventualités restantes et dont nous n’avions pas prit en compte. Un passage requièrent de la patience en temps normal, sauf-ci il venait à être coupé dans sa lancée. Regardant le comportement, nous nous furent rapidement assignés un Den Den Mushi Miniature, utilisable pour tout problème et éventualité. Laissant la parole à ce groupe, ils parlaient rapidement, me permettant une familiarisation avec sa voix ou encore ses motivations. Tapant légèrement de cette table dont mon poing était capable de broyer rapidement, je m’étais levé, signe annonciateur que je souhaitais m’exprimer et étaler tout ce dont je possédais en tête.








« Et bien c’est simple de mon point de vu… »






« Vous êtes les deux seuls alliés dont les capacités sont indispensables pour le bon fonctionnement de mon plan, à vrai dire. Avec nos quatre navires, nous allons nous introduire jusqu’à Impel Down et y entrer, seulement à quatre. L’objectif sera d’atteindre le Niveau souhaité pour libérer Zero… Je laisserais mes quatre Commandants de Flotte pour surveillé nos navires et je comptes sur le soutien des membre de vos flottes respectives pour aider. »



« De quoi Capitaine ?! J’glande à surveiller les navires ?! C’quoi le bordel… »



« Oui, vous surveillez les Navires, c’est une décision irréversible. Il y aura sûrement une attaque contre eux donc tu pourras te battre aussi, Kerbecs… Quand on franchira la Porte de la Justice, le courant marin sera puissant et pourra même peut-être nous induire en erreur et c’est là que tu interviendras Krogon. Aussitôt la Porte ouverte, il faudra se hâter d’atteindre la Prison et c’est là qu’interviens ma question : Pourras-tu avoir recourt à la Communication Homme-Poisson, avec les grands requins par exemple pour nous permettre un « banc » mobile de ces créatures ? Un tel moyen de transport sous les bateaux augmenteraient notre vitesse d’approche grandement. Clarence, quant à toi, j'aimerais que te voir rester à l'entrée de la Prison, pour donner un coup de main aux autres, ta force était bien assez exceptionnelle pour l'utiliser. On est jamais trop prudent. C’est tout ce que je peux vous partager pour le moment. Clarence, j'aimerais que tu me fasses part de suggestion si tu en as, ton esprit tactique étant certainement plus pointu que le mien »



Un plan échafaudé et détaillé dont j’avais mis des jours à peaufiner. Selon moi, il ne contenait aucun défaut et nous étions certains de nous en sortir. Il était clair que je ne devais sous-estimer un tel adversaire qu’était le Gouvernement ou la Marine mais, je ne pouvais autrement. C’était à vrai dire au moment de la fin de mon discours qu’un de mes Pirates fit éruption dans la pièce, n’ayant aucune notion d’une quelconque politesse pour me signaler que nous approchions la Porte de la Justice, une nouvelle qui m’enchanta assez, provoquant mon geste de récupérer un autre Den Den Mushi d’un tout autre type et dont les mimiques représenter me faisaient penser à une certaine personne, la représentation d’un homme furtif, l’Aigle Jaune, ce puissant être libre virevoltant dans les cieux. Je n’avais délibéré pas annoncé l’entièrement de mon plan, préférant le réaliser petit à petit, pour ne pas avoir d’obstruction à celui-ci ou que l’un d’entre eux puissent avoir une réflexion trop hâtive. Bien évidemment, je désirais en parler à Clarence, qui pouvait rapidement rectifier des points importants qui me manquait, une alliance devait se concerter, avant tout.


Dernière édition par Raza Hagane le Mer 2 Sep - 2:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/01/1970

Feuille de Personnage
Exp:
5/100  (5/100)
Prime/Honneur: 500 millions
Troupes:
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Sam 15 Aoû - 12:37

L'épisode de Saboady m'apparu une nouvelle fois en rêve.

[flashback]
Mon sous-marin avait pointé le bout de son museau hors de l'eau. J'emploie le terme de museau car mon sous-marin ressemble trait pour trait aux créatures aquatiques qui effrayaient temps les plus faibles humains habitant sur la plus faible des mers: les requins. Pour moi et en réalité toute les personnes ayant prit l'habitude de naviguer sur Grand Line et le nouveau monde, ces bestioles n'étaient autre que des grands poissons à la dentition plus développé. Enfin c'est vraie quoi, qu'était un requin face aux monstre marin qui s'échappait par moment de Calm Belt? Rien. Ils n'étaient rien d'autre que de faibles créatures. Mais elle me ressemblait un peu physiquement, alors faire un navire sous-marin à leurs effigie n'en serait que plus discret. Vorace, mais discret et faible en comparaison aux monstres de puissance qui rodaient sur les mers voilà ce que j'étais et qui n'était qu'une ressemblance de plus qui me poussa à associer mon équipage et ma réputation à cette espèce marine.

Soit, mon sous-marin pointait donc le bout de son museau, me permettant ainsi de rejoindre le semblant de pont externe que possédait mon embarcation. Là sans crier gare, je me jeta à l'eau pour rejoindre l'archipel aux Grooves à la nage. J'étais un homme poisson, l'eau c'était mon domaine. Je n'avais pas comme certain l'obligation de me terrer sur mon bateau. Non, moi je pouvais sauter comme ça sur un coup de tête et laisser mes camarades en plan pour faire ce que bon me semble sans avoir à me justifier. Aujourd'hui je m'étais levé avec en tête une idée plutôt arrogante. Non, disons plutôt que j'avais l'esprit noircit par les souvenirs que j'avais affilié à l'archipel de Saboady. C'est pour cela que depuis que le jour s'était levé je semblais plutôt morose, perdu, et surtout terrifiant! Oui aujourd'hui c'était sur j'allais faire une connerie, emporté par ma haine et ma frustration.

La folie, la destruction, la vengeance, le meurtre, malgré ma vingtaine, je savais pertinemment comment , et pourquoi certains individus plongeait dans ses sentiments pour ne jamais plus en sortir. Mais aujourd'hui je n'étais pas d'humeur à la discussion, ni même à la réflexion. Même si c'est ce qui m'attendait.

Les images s'accélèrent, et je me retrouvais là au milieu de ce hangar jonché de corps de soldats de la marine. Je regardais mes mains. Je ne leur avait laissé aucune chance, pas le moindre répit, ni même le moindre temps de paroles. Ils étaient là sur le sol les yeux révulsés, et de la bave dégoulinant au creux de leurs lèvres. Les images s'accélèrent à nouveaux. Je me retrouvait alors assis à une table, face à un type. Un officier de la marine. Nous discutions posément. J'avais sympatisé avec un marine? Surprenant. Tout ce ci semblait si réel, et pourtant, moi, sympathisant avec la marine c'était surréaliste. Le jeune marine se leva alors brusquement en m'intimant de partir. Je m'exécuta, soucieux de la panique que semblait éprouver le contre-amiral. Inquiétude qui se confirma dès que je pointa le bout de mon nez à l'extérieur. Les bateau pointant leurs canons sur moi et mon navire qui se trouvait mystérieusement non loin de la taverne de laquelle je venait de sortir. Puis l'infanterie arriva. Je vis mes hommes débarquer et plus étrange encore mon "ami" marine combattre ses semblables. Tout ceci ne tournait plus rond. Puis soudain un bruit sourd retentit, et à peine eus je le temps de tourner la tête... Que je me réveilla en sueur.
[flashback]

Un rêve? Non, pas vraiment. C'était ce qui m'étais arrivé il y a de cela quelques semaines avant que Raza ne face son appel. Plusieurs semaine s'étaient déroulés, dejà, et pourtant ce souvenir me revenait souvent, surtout en rêve. Était ce parce que j'avais sympatisé avec un marine que cet événement me tenait à cœur? Je pense que oui, mais il y avait autre chose. Ce marine était devenu mon ami, m'avait conforté sur une partie de ma vision. Et c'était cette opinion commune qui avait causé sa mort. C'était parce qu'il m'avait adressé la parole qu'il était mort! Pourquoi la marine me haïssait elle autant pour qu'ils tuent toute personne ayant été en contact avec moi? La trahison. Oui c'était une réponse plutôt logique pour eux j'étais un traitre, même si techniquement c'était l'institution de la justice qui m'avais trahit en première. Après , ce marine m'avait défendu, contre ces collègues, il avait donc était lui aussi était désigner comme un traitre. Mais même cela, pour moi ce n'était pas une raison suffisante pour exécuter un homme. Tout homme à le droit de s'exprimer librement sans devoir se soucier de sa hiérarchie, de plus tout homme avait droit à une seconde chance. Mais le régime judiciaire était impitoyable, et pourtant si faible et futile...

Bref ne perdons pas de temps en bavardage infertile. Vous voulez savoir ce que je fout sur le metallium, non? Eh bien c'est évident, j'ai répondu à l'appel de Raza, qui est passé aux yeux du monde pour un immense canular, vu que l'empereur des mers c'est joué de ses ennemis avec la date de son attaque sur Impel Down. C'était plutôt ingénieux, il fallait l'avouer. Appâter le monde entier pour faire affluer des alliées, puis faire désespérer les défenseur en attaquant pas afin que leur vigilance se relâche pour mieux attaquer le moment venu. Certes ils avaient dû attendre un paquet de temps, mais c'était ce genre de stratégie qui me plaisait le plus.

Aujourd'hui c'était le grand jour. Convoqué j'attendais dans une grande salle de réunion en compagnie de Glorim, attendant que les deux starlettes qui ont concocter le plan daignent arriver. Ce qui prit son temps mais finit par arriver. Ren parla, puis ce fut au tour de Raza de parler. "La bête de métal" appuyait ses dires sur un plan de la prison sous marine qu'il sortait sûrement de son grand chapeau magique, je veux dire de son grand suige... Non de ses informateurs bien évidement. Il nous expliqua son plan et m'interrogea même sur la réalisation d'un acte essentiel selon lui.

-Bien sûr je peux leur parler. Mais ce n'est pas dit qu'ils acceptent de m'obéir. Se sont des êtres vivants, tout comme nous. Il se peut que mon appel soit ignorer. Mais je peux le faire, en tout cas je vais tout faire pour réussir.

Déclarais je en m'adosant mieux contre le dos de la chaise sur laquelle j'étais assise. Ma nageoire dorsal me gênant pour me placer correctement sur la dite chaise je me leva soudainement avec une expression sévère sur le visage. Debout je remarqua alors que quelques regard, voir tous divergeaient vers moi étonné par le caractère soudain de mon action. Oppressé je leva un sourcil et resta ainsi quelques seconde. Je devais passer pour un con là, non? Vite il me fallait une raison! Bingo!

-Bah quoi? Faut s'y mettre tout de suite, non? Y a pas un de vos gars qui a dit qu'on approchait de la porte de la justice? Après ça va encore être de ma faute si les requins nous apportent leur aide trop tard, non?

Dis je en arborant un grand sourire carnassier. Cependant je resta immobile quelques instant portant mon intention sur Raza. Après tout peut être que que ce dernier n'avait pas finit d'énoncer son plan. Attend que quelqu'un ouvre la bouche pour me répondre je attrapa l'un des mini Den Den mushi positionner sur la table et je me dirigea vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Jeu 27 Aoû - 16:58

∞ Let's Go For A Prison Show
Feat. Raza Hagane & Krogon
Calm Belt, la mise en place du plan, tout se passe comme prévu...

 Le navire transperçait les flots, s'approchant à chaque minute un peu plus de la prison gouvernementale d'Impel Down. Nous étions sur le point de frapper un grand coup le Gouvernement Mondial, il fallait s'attendre à des répercutions. De plus, les fuites d'informations qui avaient eues lieues risquaient de nous poser certains problèmes, comme la possible présence d'un Amiral ou des Shishibukaï, il fallait s'attendre au pire. Comme quoi, on avait bien fait de décider d'attaquer plus tôt, l'effet de surprise nous permettrait de rentrer et d'en sortir plus rapidement. Dans mon dos, mon épée me démangeait, nous étions sortis à l'air libre, faisant face à cette mer des plus calmes. Pour le moment, nous traversions Calm Belt grâce à des rames dont j'avais doublé la taille pour plus de puissance, mais bientôt, grâce à l'homme que nous venions chercher en ces lieux, nous pourrons traverser cette mer comme bon nous semblera. J'avais hâte de revoir mon compagnon de jadis, cet homme était un véritable génie, considéré comme l'un des meilleurs de ce monde, si ce n'est le numéro un.

On était désormais tous sortis sur le pont, nous avions mis les autres au courant pour notre plan. Le Capitaine Hagane avait demandé au révolutionnaire Homme-Poisson un coup de main maritime à l'aide de monstres marins. L'idée était bonne, mais rien ne nous garantissait que cela réussirait. Enfin bref, j'étais prêt à tout pour libérer mon ancien compagnon et ami. Après tout, c'était de ma faute si Zero Sawyer se trouvait dans cette prison, il fallait que je porte la culpabilité de mes actes et je lui avais promis de le sauver de cette prison. Aujourd'hui, cela allait enfin devenir réalité. Le regard perdu vers l'horizon, je me mis à penser à cette époque où je débutais la piraterie.

FLASHBACK

Le soleil tapait fort sur South Blue. Je marchais dans cette petite ville à la recherche de personnes assez fortes ou intéressantes pour m'être utiles. Je voulais m'imposer dans ce monde, ne jamais être vu comme un faible à nouveau, ne jamais être soumis à quiconque et survivre afin d'avancer et réaliser mes objectifs. J'avais déjà un navire et quelques grouillots pour me servir et m'aider à le naviguer. Mon équipage ne comptait pas encore de membres indispensables, mais je comptais bien trouver quelqu'un ou quelque chose ici. La ville en elle-même semblait banale, mais abbritait en réalité certains des meilleurs ingénieurs de ce monde. C'était d'ailleurs pour cela que je me trouvais là. Pénétrant dans un bar, je commença ma recherche d'information par un bon verre de whisky, intérrogeant les habitants. J'étais jeune, je n'avais que quinze ans et je venais de décimer un équipage de pirate dans son entièreté afin de récupérer ce navire.

- Eh petit, tu cherches un ingénieur de génie ? m'interpella une voix derrière moi. Je sais où tu peux en trouver un.


Je me retourna alors sur mon tabouret, faisant face à un vieil homme qui semblait aveugle. Cet homme était voûté, se maintenant debout grâce à une canne. Son regard était vide, mais j'avais l'étrange impression qu'il me voyait, ainsi je m'éclaircis la gorge, un silence pesant régnant à présent dans l'établissement.

- Dans ce cas, dis moi ce que tu sais vieil homme.

Et une longue conversation s'ensuivie. L'homme me raconta brièvement l'histoire de ce "génie" dont il me parlait. Un génie au corps cybernétique, un masque de métal recouvrant en permanence son visage. Apparemment, il était orphelin, toute sa famille ayant été tuée dans une expérience ratée. L'ingénieur avait ensuite été dans la Marine, devenant l'un de leur meilleur élément dans le domaine de l'ingénierie. Cependant, il avait déserté car, selon le vieillard, ce fameux "Zero" connaîtrait de nombreux secrets du gouvernement, ceux-ci le considérant alors dangereux placèrent une prime sur sa tête et tentèrent de l'assassiner à plusieurs reprises. Cet homme m'intéressait de plus en plus, un ingénieur de génie possédant un corps métallique, qu'est-ce que je pouvais bien souhaiter de plus ?

- Ce que tu me dis là m'intéresse, vieil homme. commençais-je, me caressant le menton de manière perplexe. Dis moi, où pourrais-je le trouver ?

- La grande usine désaffectée au bout de la ville appartenait à sa famille, des rumeurs récentes de la ville racontent que des lumières s'allument parfois dans cette usine, alors qu'elle est censée être vide depuis le temps. me dit le vieil homme, faisant une pause pour tousser. Enfin, si tu cherches Zero, tu devrais pouvoir le trouver là-bas je pense.

- Très bien, merci vieil homme. dis-je avant de me lever en déposant assez d'argent sur le bar pour payer mon verre ainsi qu'une tournée pour le vieillard, le remerciant par ce geste de m'avoir donné des infos. Bonne cuite papy.


Sur ces mots, je sortis de l'établissement, tentant de trouver mon chemin dans ce labyrinthe de ruelles étroites qui composaient la ville. Il y avait beaucoup de machines à vapeur, laissant danser au-dessus de la ville des nuages ascendants. Au loin, je pus apercevoir le haut d'une énorme cheminée, sûrement celle de l'usine. Escaladant un mur, je me releva sur un toit depuis lequel j'avais une meilleure vue. Je pus ainsi me déplacer jusqu'au portail de l'usine abandonnée. Enfin, abandonnée peut-être mais, des lumières étaient allumées et la cheminée recrachait de fines volutes, prouvant bien que quelqu'un habitait là. J'allai le trouver et voir s'il méritait de me rejoindre.

FIN DU FLASHBACK

Mon regard perdu dans le vide, dans les méandres de mon passé, je repris mes esprits avant de me tourner vers mon capitaine. Une nouvelle idée m'était venue pour diminuer le temps qu'il nous fallait pour atteindre la prison.

- Dis moi Raza, je pourrais utiliser mon pouvoir sur le navire afin d'en augmenter la vitesse. commençais-je, reprenant cette habitude de me toucher le menton lorsque je réflechissais malgré l'absence de barbe. Bon, ça m'affaiblira peut-être un peu, mais en doublant la vitesse du navire je devrais pouvoir m'en sortir sans trop m'atténuer.

Sur ces mots, ma main se posa sur le bastingage, enserrant le métal qui s'y trouvait. Sentant alors mon pouvoir parcourir chaque parcelle du bâtiment, je fis comme je l'avais dis à Raza, sentant alors le navire prendre de l'allure. Au loin, on pouvait déjà voir la silhouette de bâtiments, enfin pas vraiment de bâtiments, mais on aurait dit une porte géante. Et encore, géante aurait été trop peu pour la décrire, elle était gigantesque, titanesque même. Même le plus grand des géants ne pourrait pas en atteindre le haut. Nous étions en route pour donner un grand coup dans les burnes du gouvernement, prouver à tous que l'Empereur connu sous le nom de "La Bête de Métal" était de retour, et avec des alliés puissants. Le spectacle n'allait pas tarder à commencer.

- En avant les gars, et que la force soit avec nous ! m'exclamais-je, un grand sourire aux lèvres.



 
 
 
made by great thief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glorim
Supernova
Supernova
avatar
Messages : 74
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de Personnage
Exp:
46/100  (46/100)
Prime/Honneur: 450 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement10
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Fruit-Coussinet40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Mer 2 Sep - 9:49


Impel Down


Quelle galère ! Je me retrouve emprisonné dans la plus dangereuse et la mieux gardée des prisons de ce monde. Je suis vraiment mal en point, je dois avoir plusieurs côtes cassées, et je sens que je perds encore du sang. Mon unique œil est gonflé et j'ai du mal à voir autour de moi. Ils m'ont torturé pendant des heures, d'abord sur le navire de la Marine, puis dans le bureau du sous-directeur. Je peux pas leur en vouloir, j'aurais fait bien pire à leur place, et ils le savent. Ils ont profité de la fatigue que me procuraient les menottes de Granit Marin qui encerclaient mes poignets pour changer ma tenue, et je me retrouve habillé de leur uniforme dégueulasse. Intérieurement, je bouillonne, je me promets que je me vengerais quand je réussirais à sortir d'ici. En attendant, je me retrouve traîné par cinq ou six Blue Gorille, qui m’emmène sûrement dans un des fameux sous-sol de ce lieu, réputés pour être un enfer sans nom. Il ne me reste plus beaucoup de temps pour trouver un plan.



Je marchais le plus lentement possible dans le couloir, juste pour les faire chier, j'avais remarqué que tout le monde semblait sur les nerfs dans la prison, comme s'ils s'attendaient à ce qu'il se passe quelque chose. Tous les trois pas, je fait semblant de tomber, histoire qu'ils deviennent fous et fassent une erreur qui me permettrait de m'évader, c'est maintenant ou jamais, si j'attends d’être dans les derniers sous-sols, ou pire, dans une cage, je sais que ce sera beaucoup plus compliqué. Petit à petit,  je me rends compte qu'ils me dirigent vers l'ascenseur, ils veulent presser le pas, mais je ne leur donnerais pas cette satisfaction. En observant autour de moi, j'aperçois des cellules des deux côtés, et à l'intérieur, beaucoup de monde, mais aucun visage connu. Il ne doit y avoir que des petites frappes enfermées à cette étage, je les entends murmurer à mon passage et je me rends compte que je commence à avoir une belle notoriété dans ce monde. Tout à coup, une idée lumineuse me traverse l'esprit, mes "gardes du corps" ont surement une clé pour ces cellules, et si j'arrive à en ouvrir ne serait-ce qu'une seule, ça provoquerait un chaos qui me permettrait de sortir d'ici. Je retombe la tête la première sur le sol, et l'un des gardiens met sa main sous mon aisselle pour me relever. Il n'a pas remarqué le sourire qui venait de s'afficher sur mon visage, preuve que je n'avais pas abandonné. D'un geste rapide, je m'empare de sa hache et lui coupe une jambe. C'est parti, j'ai plus le choix maintenant, les autres ont déjà dégainé leurs armes, et je fait une roulade en arrière pour esquiver une attaque. Ma mobilité est réduite, il faut absolument que je me débarrasse de ces maudites menottes. Je me relève d'un bond et me retrouve face à cinq Blue Gorilles armés qui comptent mener leur mission à bien. Tout à coup résonne l'alarme à pleine puissance, la tension monte d'un cran. Je ne sais pas comment va se dérouler la suite des événements, mais je sens que ça va être une très bonne journée . Je suis prêt à mourir pour m'évader d'ici, et ma détermination est à son paroxysme. Mon corps me fait atrocement souffrir mais je sens que le destin va me donner un coup de pouce.  

(c) Pyroli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raza Hagane
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar
Humain.
Messages : 303
Date d'inscription : 03/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
89/100  (89/100)
Prime/Honneur: 900 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation15
Pouvoir 3Superforce40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7Haki Conquérant

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Mar 22 Sep - 17:39







Impel Down: Beginning !



L’immense Metallium naviguant sur ses eaux, ce triangle réservé habituellement au Gouvernement. Nous avions pris la direction d’Impel Down, empruntant la dangereuse mer de Calm Belt, réputée pour son vent complètement inexistant ainsi que pour la dangerosité des créatures marines habitant de ces lieux, bien plus grands et bien plus féroce qu’à l’accoutumance. Nous étions présents dans l’optique de libérer l’homme qui deviendra la première pierre de mon édifice, une alternative à mon but, ce nirvana, fraîchement pensée par ma personne, en prenant en compte ce que ce Zero pouvait m’apporter. Le Second Meilleur Ingénieur au Monde ne serait plus en cage aujourd’hui et il ne manquait qu’à compter les heures. Nous étions déterminés à vaincre et cela malgré le risque, prenant en compte tous les paramètres possibles et mettant en place le plan le plus cohérent en terme de chance de victoire.

J’avais fait appel à plusieurs de mes alliés, ayant décidé de me rendre en tant qu’éclaireur en premier lieu avec les Révolutionnaires, un accord bien défini entre Clarence, le Leader ainsi que moi, le Capitaine de ce Navire. J’avais ainsi fait part de mes projets à celui-ci ainsi qu’à son Second mais, également à mes Commandants de Flotte, les pirates que l’on qualifiait de « Bêtes » eux-mêmes, sous le commandement du « Roi des Bêtes ». Nous nous étions ainsi mis d’accord, sur ce que chacun devait exécuter. Krogon, un Homme-Poisson, ayant la tâche de nous créer cette fameuse escorte de requins sous notre navire, Clarence, bien assez puissant pour cela, ayant reçu une demande très spéciale de ma part. Celle de rester protéger les Navires contre quel que soit l’assaillant, avec mes subordonnés ainsi que les siens, si celui-ci le désirait. Le prophète participait, car il y voyait un intérêt. Il désirait rendre liberté par la même occasion, aux Révolutionnaires, trouvant ainsi sa place.

Je fus pourtant interrompu lors de notre « réunion » d’avant-guerre, mettant en place les derniers éléments de notre assaut, un de mes subordonnés s’était introduit dans la Cabine sans aucune once de respect, attirant toute l’attention sur lui. Une nouvelle qui semblait importante, me prévenant que nous étions proches de la fameuse « Porte de la Justice ». Il eut un heureux timing, qui, grâce à celui-ci, échappa de peu à une douloureuse blessure, écrasé contre l’une des parois d’acier du Metallium, il savait pertinemment que je détestais me faire interrompre de la sorte. Cette nouvelle sembla inquiéter certains, se demandant sûrement mon plan pour pouvoir franchir celle-ci et cela, sans causer la moindre alerte, pour le moment. Un moyen que je possédais déjà, en sommes, faisant confiance à cet homme que je qualifierais de prometteur. Ce fameux Krogon se leva en premier lieu, celui-ci se hâtant d’aller à son « poste » tandis que je fis de même, empruntant la grande porte.

Ren m’avait suivi, quant à lui, me proposant une idée de déplacement amplifiant ce que j’avais prévu, une idée qu’il avait émise mais qui avait le risque de provoquer de la fatigue chez lui, ce que je ne désirais en aucun cas.  Je lui avais laissé la liberté, le faire ou non, ce choix ne s’imposant qu’à lui qui connaissait visiblement les conséquences. L’immense édifice de métal se dressant devant nous, parvenant encore une fois à ma cabine, j’avais ainsi posé ce fameux Den Den Mushi si précieux, des traits rappelant ce fameux Zekki, un homme que j’avais combattu dans de bon terme et qui m’avait plu, sa détermination et cela malgré son statut d’Officier de la Marine, une bonne entente naissante entre nous deux. Je n’avais pourtant pas hésité, demandant à celui-ci de m’aider à parvenir à Impel Down, en ouvrant de l’intérieur et cela, depuis la Prison, la Porte de la Justice, grâce à son statut de Vice-Amiral.

Je lui avais fait part de mes idéaux et de mes raisons, il avait l’esprit bien assez ouvert pour comprendre et passer outre nos positions, nos factions, proposant même à celui-ci de m’ouvrir la Grande Porte mais, ensuite de venir m’arrêter si cela le gênait véritablement. Une option qui ne fut pas retenu. L’Aigle Jaune virevoltant librement, une vision qui me venait encore une fois à l’esprit, celui-ci m’affirmant qu’il allait m’aider à pénétrer les eaux d’Impel Down en m’ouvrant le chemin, une bonne nouvelle. Je lui avais ainsi fait part de la date et de façon approximative, l’heure à laquelle nous pouvions arrivés, ayant treize minutes de retard, ce qui n’était pas véritablement important. Il m’assura de sa participation, sans pour autant vouloir se présenter face à moi, attendant un autre moment, l’instant propice où il prendrait ma tête, comme il le disait assez souvent. Me positionnant sur mon immense canapé de cuir, je m’étais ainsi permis le premier appel, qui ne fut décroché, le deuxième se faisant entendre alors quelques temps après.



« Pulup Pulup Pulup Pulup ! Pulup Pulup Pulup Pulup ! Pulup Pulup.. Katcha ! »




« Oi, Aigle. L’as-tu fais ? »



Un silence des plus mortuaires, aucune sonorité, hormis ma puissante voix, n’ayant raisonné en ces lieux, patientant ainsi depuis un bon moment, jusqu’à un bruit mécanique et une voix, une empreinte que je connaissais déjà, me certifiant que la mission avait été remplie. Il disait alors que nous nous reverrions et qu’il allait se « venger » pour le fait d’avoir poussé celui-ci à faire un tel acte, ce qui me fit sourire. Les idées de cet homme étant constamment tournées vers le combat, de véritables puristes comme celui-ci n’existant plus. Raccrochant, je ne pus que respirer lentement, oxygénant mon cerveau et mes muscles, prêt à ce qui allait survenir bientôt. Je m’étais dressé, commençant à me mouvoir pour rejoindre l’extérieur. En direction de mes « proues », mes pas puissants s’affaissant sur le sol à chaque instant, à chaque seconde, m’arrêtant brusquement, mêlé à mes subordonnés admirant un chef-d’œuvre exceptionnel.



« OOOOOOH !!! LA PORTE DE LA JUSTICE ! ELLE S’OUVRE !! COMMENT ?!! »




« Il n’y a qu’une dernière ligne droite. Nous ne devons pas nous reposer ! »



Remettant ainsi dans la tête de mes subordonnés la raison de notre venue en ces lieux, les différents pirates se remettant ainsi tous à leurs portes respectifs. Ren passa à l’action finalement, plaçant sa main sur les balustrades du Navire, poussant légèrement en usant de son pouvoir, augmentant légèrement notre vélocité sur les eaux, espérant de mon côté que Krogon avait réussi à monter notre escorte de requin, nous aidant d’autant plus. Il ne fallait pas s’arrêter ainsi. Passer la Porte de la Justice était, jusque-là, le plus facile à entreprendre, ayant dans l’optique d’atteindre Impel Down dans les prochaines minutes, un signal étant sûrement prêt à retentir pour protéger la Prison des attaques comme la nôtre, par exemple. Des adversaires d’une grande force allaient sûrement nous faire face, ce qui pouvait être problématique mais, surmontable, ayant toute confiance en ceux présents sur le Metallium.

Ren était le seul de mes Commandant ayant le droit de se rendre dans l’enceinte de la Prison, étant celui qui allait se rendre au niveau où se trouvait son subordonné, vraisemblablement le Niveau 5, étant donné sa prime, son importance ainsi que le plan de répartition que j’avais obtenu de mes nombreux contacts, un avantage considérable-. Il devait le libérer de lui-même également par « honneur » et pour mettre Zero en confiance, beaucoup plus qu’en voyant un mastodonte, comme je pouvais l’être, fouler le sol de l’Enfer des Glaces. Il était bien plus normal pour ma part, Capitaine de cet Equipage et Empereur que je serve de clé aux autres pour parvenir à des niveaux inférieurs mais, également de « porte », empêchant l’accès dans l’enceinte de l’édifice, sacrifiant même mon corps pour cela. Je ne devais surtout pas tomber sur un Amiral, croiser le fer avec celui-ci pouvant me prendre plus de temps que prévu.

Je ne pouvais pas non plus l’éviter, étant une menace bien trop abondante. Krogon serait également présent pour un affrontement, quel que soit sa nature, le but étant d’empêcher l’adversaire d’atteindre le cinquième niveau en grand nombre et cela, par tous les moyens. Les Pirates de Métal ainsi que les Révolutionnaires allaient envahir la Prison à ce moment précis, libérant leurs alliés, augmentant nos forces contre les différents gardes d’Impel Down, le bâtiment étant surveillé par du personnel, tout de même. Cogitant à tout cela, je ne m’étais même pas aperçu de la proximité de notre navire, mon armure rougeoyante reflétant la lumière vive du soleil. Je ne pouvais distinguer si cela était dû au temps lui-même ou à notre anxiété, l’atmosphère se faisant lourd, la chaleur s’intensifiant, quelques gouttes de sueur venant se dessiner les arrêtes de mon nez, fermant agressivement le poing quand notre destination fut à une proximité si infime que je pouvais la toucher, moi-même.





« Accostez jusqu’à la rive ! »



L’immense navire d’acier parcourait les mètres de distance, tandis que certaines gardes postés autour s’affolèrent, pénétrant à Impel Down sûrement dans l’optique d’aller appeler un supérieur ou directement le Directeur, signalant ainsi à ceux-ci qu’un navire était à proximité. La prison était réputée pour être inviolable excepté à deux reprises et par deux hommes, Shiki ou encore Luffy, le Roi des Pirates. Deux légendes dont les mythes apaisaient toujours. Je m’étais retiré, récupérant mon immense sabre dans les cabines, ressortant ainsi, me positionnant à l’avant, tel le leader que j’incarnais pour mes subordonnés ou autre de ce genre. J’avais ainsi pris la peine de me retourner vers les hommes censés représenter notre plan et respecter nos préparations, ne me doutant pas de la fiabilité des « Généraux » de cet assaut. Le Metallium ne faisait plus aucun mouvement, je m’étais ainsi permis de sauter jusqu’à la proue, fléchissant encore une fois les jambes d’une force peu ordinaire.



« Il est temps ! »




« Pirates de Métal. Révolutionnaire. Descendez ! Nous allons mener une grande attaque. »



En suspension dans l’air, bon nombre de choses firent leurs apparitions dans ma tête, me concentrant pourtant d’avantage sur ce que nous avions à faire ici-bas. L’adversaire était surpris, profitant également de ce moment-ci pour contre-attaquer. En suspension dans l’air, un bruit sourd retentissant lors de l’atterrissage, pesant énormément à cause de ma carrure et de mes muscles, caché d’une armure rouge. Un bruit sourd ainsi qu’une lame pointée en direction de la Porte, les Bêtes, ces pirates ayant rejetés toute humanité s’étaient acharnés, sautant et courant également en direction de celle-ci. Une guerre commençait débutant à cet instant, des conséquences pouvant être dramatique, évidemment.


Dernière édition par Raza Hagane le Lun 9 Nov - 7:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/01/1970

Feuille de Personnage
Exp:
5/100  (5/100)
Prime/Honneur: 500 millions
Troupes:
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Mer 7 Oct - 19:44



Supputations
« Des grands hommes existent partout et... ce sont leurs rêves qui les révèlent. »

feat Raza Hagane, Glorim et Ren W. Aochan

L'actuel leader de la révolution, c'était entretenu avec l'empereur connu sous l'épithète de "la bête de métal". Cette réunion improvisée porta bien évidemment ses fruits puisqu'aujourd'hui, j'étais sur le navire de Raza Hagane. Cet accord réciproque entre l'empereur et la révolution devenait aujourd'hui réalité. Avant ce jour, rien ne laissait présager qu'une telle alliance aurait pu avoir lieu, ça serait très certainement un coup dur pour la marine et le gouvernement. Certes, ces derniers s'attendaient à une attaque du Yonkou, mais s'attendaient ils aussi à nous recevoir nous, les révolutionnaires ? Nous verrons bien cela dans les prochaines minutes.

Aujourd'hui, j'étais sur le "Metallium" prêt à en découdre, mais au fond de moi, je me demandais déjà si je serais à la hauteur. En effet, mon poste dans la révolution n'était pas en adéquation avec la réalité des combats. Moi, j'étais plus le négociateur, vous voyez ? Celui qui planifie la reconstruction après le départ des démolisseurs, celui qui surveille les régimes politiques en place, qui permet la réinsertion politique des états conquis par la révolution, celui qui récolte des informations. Bref, vous l'aurez compris, j'étais en fond de toile, à me dépatouiller avec la paperasse, alors des combats ça faisait bien longtemps que j'en avais pas mené. Cependant aujourd'hui, j'étais là, pour lancé l'assaut sur Impel Down aux côtés de monstre tels que Ren et Raza. Pourquoi me direz-vous ? Parce que Clarence me faisait confiance, voilà tout. Cela faisait maintenant cinq ans que je le soutenais dans l'ombre. Pour le dire plus vulgairement, j'étais son bras droit, le second de la révolution. Et comme je n'avais jamais failli dans les tâches qu'il m'avait confié, il s'était mis dans la tête de m'envoyer moi, afin de commander la troupe de révolutionnaire qui irait à l'assaut de la prison gouvernementale.

C'était une tache ardu, complexe et très dangereuse, mais j'avais accepté. Premièrement, car, par pur ego, je ne reculais devant rien, mais aussi parce que je savais que je n'étais pas si faible que ça. Certes, je n'étais pas si fort et robuste que Raza Hagane, mais j'avais des réserves, et puis le gyojin karaté était une arme plutôt utile contre les utilisateurs de fruits du démon, ce qui pourrais être utile si les rumeurs concernant les surveillants de la prison se révélait vraie.

Ainsi, j'étais là, fixant cet immense et impressionnant homme qu'était le Yonkou. Après une courte réunion, je sortis afin d'accomplir ma mission. Je m'avançais vers le bastingage, m'accordant à ce dernier pour lancé mon fameux "call of seas". Alors que j'ouvrais la bouche pour émettre un ultrason. J'entendis les pas lourd de Raza. Me retournant, je vis le Yonkou accompagné d'un de ses commandants de flottes. Arquant un sourcil, je réfléchis quelques secondes, me disant que l'ultrason que j'allais produire gênerai surement mes camarades du jour si je venais à le produire ici. Ni une, ni deux, je montais donc sur le bastingage et plongeais, devant les regards médusés de certain pirates, dans les eaux sans courant de Calm Belt. Dans l'azur marin, j'étais au plus proche de mon élément, au plus proche de ceux sensé recevoir mon appel. Dès que j'ouvrais mes yeux, je tombais nez à nez avec un monstre marin ressemblant à ... Bah à rien en fait !

Spoiler:
 

Il faisait environ cinq mètres de longueur pour trois ou quatre mètres de largeur. Il était hideux. Si hideux... Rose, la peau brillante, semblant gélatineuse, une face écrasée avec un simili de nez difforme, et surtout de gros yeux globuleux. Ce monstre ressemblait à rien et c'est ça qui terrifiait en sa présence. À sa vue, je me décalais rapidement sur le côté, pour éviter un choc éventuel avec cette chose immonde. Sa laideur m'avait fait fuir, ainsi, je m'éloignais du Metallium. Et surprise, lorsque je jetais un regard dans sa direction et remarquais qu'il me suivait inéluctablement. Je fis une moue. Putain pourquoi a-t-il fallu que je prenne cette mission à cœur ? Pourquoi a-t-il fallu que je plonge ? J'étais dégoûté, mais je me rappelais ma mission lorsque je vis un requin non loin de moi. Pour échapper à ce monstre de laideur, il fallait que j'accomplisse ma mission et que je remonte à bord rapidement. Mais n'attaquerai s'il pas le navire du Yonkou pour terminer sa traque ? Surement, mais je m'en foutais, moi, je ne toucherai pas ce déchet des océans... Y a quand même une limite à la laideur, non mais ho !

Je m'immobilisais un instant, fermant les yeux, afin de produire un puissant ultrason destiné à m'octroyer les services des requins. Je les avais appelés pourquoi d'ailleurs ? Ah oui bloqué le monstre marin ! Quoi, c'est pas ça ma mission ? Ah oui... C'est vrai. Soufflant, j'ordonnais aux requins ayant répondu à l'appel de me suivre. Ensuite, je leur ordonnais de se placer sous le bateau pour le soutenir et accompagner ses déplacements, ce qu'ils firent heureux de pouvoir passer afin d'échapper à l'emprise des monstres marins. Enfin bon, ils n'étaient pas non plus assurés de trouver les eaux de rêvées, derrière la porte de la justice, mais ce qui m'importait c'est que j'avais réussi à fuir le monstre , et accessoirement à remplir la mission que m'avait confié Raza. Je remontais alors sur le navire alors que le monstre marin poisson blob géant sortait son énorme tête pour me voir monter dans le navire. Alors que je remontais, je sentis son regard globuleux et vide me fixer. Je sentais sa présence. Un frisson parcourut mon dos me faisant lâcher d'une main la barre de l'échelon. Les dents serrées, je revins sur le bateau en dis au simplement à qui voulais l'entendre :

-Rappelez-moi de ne plus jamais nager en ses lieux ! Et surtout... Je pense qu'on a de la visite donc si quelqu'un veut s'échauffer avant d'envahir Impel Down, c'est le moment...

Déclarais-je en pointant de mon pouce une direction ce trouvant derrière moi. Les curieux feront surement le monstre marin. Qui voudras l'affronter le fera, mais moi, j'avais pas que ça à faire. C'est alors qu'un bruit énorme retentit. C'était comme une porte qui grinçait. La jubilation des matelots vint en ajouter une couche.

-Mais... Mais ils ont raison ces cons !

M'exclamais-je en me déportant sur la gauche pour apercevoir la porte de la justice se mouvoir. C'était donc ça... Mais... Attendez pourquoi s'ouvrait-elle ? N'était-elle pas censé ne s'ouvrir que pour le bateau de la marine ? Nous, on ne se cachait même pas d'être des ennemis du gouvernement, alors pourquoi ? Raza avait-il aussi des alliés partis les type du gouvernement ? Ça n'aurait pas de sens, et aussi, même si c'était le cas, pourquoi ce possible allié prenait-il tant de risque pour nous laisser passer ? Ses actes étaient ils animés par la peur ? Qui était réellement Raza ? Quel était son lien avec la marine et le gouvernement mondial ? Que venait-il réellement faire ici ? Beaucoup de questions n'est-ce pas ?

Mais aucune réponses ne me seraient apporté dans l'immédiat, car déjà, alors que je parcourais le navire de métal à la recherche de son capitaine, nous nous approchions assez rapidement de la porte qui était maintenant entrouverte. Je remarquais Raza lorsqu'il fit son petit discours pour motiver les trouve puis ce fut de nouveau la cohue et je ne parvint pas à le rejoindre alors qu'il retournait dans sa cabine. L'instant d'après il était de retour et reprit la parole avant de sauter pour lancer l'assaut sur la prison. Tant pis, j'aurais bien le temps de le questionner plus tard. Sur la baie, c'était le bordel, les marins présents sur les lieux s'affolaient et pressèrent leurs pas, les pirates et les révolutionnèrent débarquèrent, et surtout l'empereur des mers saura de tout son poids sur la terre ferme. Bref, c'était tellement le chaos que personne ne remarqua que le monstre marin avait suivi le navire jusqu’ici. Je fis rouler mes yeux dans leurs orbites et effectua un signe de la main pour indiquer aux révolutionnaires, perplexes, où en attente de mes directives, aux choix, de me suivre pour lancé l'assaut. La suite risquait d'être bien mouvementée.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Dim 18 Oct - 21:31



Impel Down


Feat : ✘ Raza Hagane ✘ Krogon  ✘ Glorim



En s'approchant de la porte immense, les navires furent pris dans les courants qui menaient droit sur ces murailles titanesques. Le sourire qui illuminait mon visage s'agrandissait à mesure que nous approchions de cette prison considérée comme impénétrable. Ah, ça allait être sanglant, et c'est bien ça qui me mettait l'eau à la bouche. Certes, je m'étais calmé ces derniers temps, m'assagissant au fil de mes aventures avec le capitaine Raza, mais j'aimais toujours autant détruire et tuer. Dans mon dos, le poids de mon épée me réconfortait, mes doigts commençant à s'agîter dans le vide, à la recherche d'un être à empoigner pour l'exploser dans un carnage sans nom. Du sang, du sang et encore du sang, voilà ce que je demandais, j'étais pire qu'un vampire en manque lorsque j'étais dans cet état presque second, l'expression d'une envie irrépréssible de tuer. Toute cette agitation en moi n'était que le prélude de l'apparition de la Bête infernale qui sommeillait au fin fond de mes entrailles.

L'accélération du navire octroyé par mes pouvoirs ne me fatigua pas autant que je l'aurais pensé, annulant son effet lorsque nous ne fûment plus très loin des portes. Raza s'absenta pour parler à son contact, celui qui allait nous permettre de pénétrer dans la prison. C'était une chance que nous avions là, un moyen d'entrer sans trop attirer l'attention, enfin jusqu'à ce que l'on nous repère. D'ici là, on aurait eut le temps de bien foutre le bordel, seulement, le problème qui se posait c'était la fuite d'informations, cela entraînerait sûrement des hauts gradés à venir nous rendre visite.

Puis, soudain, sous le regard ébahit de tout l'équipage ainsi que nos alliés, les portes commencèrent à s'ouvrir, ouvrant le passage au Metallium et à l'armada qui l'accompagnait. Eh bien, ce contact chez la Marine était donc un traître ? Pour un officier, je le trouvais peu porté sur la justice pour laisser passer un Empereur dans la prison la plus sécurisée du monde. Mais bon, j'allai pas m'en plaindre non plus. Dans un grincement sinistre, les portes s'immobilisèrent en laissant un large passage pour nous laisser passer en toute tranquilité.




Voilà que nous pénétrions dans la baie d'Impel Down, entouré par ses grandes murailles. Enfin, je touchais à mon but, et Raza ne le regretterait pas. Il m'aidait non pas uniquement parce qu'un de ses Commandants lui avait demandé un service, non il était bien plus intéressé que ça. Zero saurai lui offrir une armée immortelle, une armée entièrement métallique qui nous offrirait une puissance suffisante pour conquérir le Nouveau Monde et, par extension, le monde entier. Grâce à cette force nous aurions bientôt la puissance nécéssaire à la destruction de la Marine et du Gouvernement Mondial. Tuer ces hommes, ces femmes, ces dirigeants. Quitte à avoir le sang de milliers de personnes sur mes mains, je m'en fichais royalement. Oui, un pirate est égoïste me direz-vous. Mais il fallait voir plus loin que ça, détruire le Gouvernement reviendrait à offrir une liberté totale au monde entier. Voilà le cadeau que nous allions lui offrir, tout comme la liberté que nous étions sur le point de rendre aux prisonniers d'Impel Down. De plus, libérer tout ces criminels occuperait la Marine pendant un certain temps, assez pour nous permettre de rejoindre le Nouveau Monde sans qu'il ne nous oppose trop de résistance.

Enfin le moment était venu. Je sentais une certaine excitation de la part de la Bête de Métal. Ah, j'adorais ce genre de moment, vous savez ces quelques instants qui séparent le calme de la tempête. Le navire filait droit vers les portes, il n'y avait que quelques navires de la Marine autour de la prison, tous vides pour la plupart. Ainsi, les premiers à nous voir arriver furent les gardes des portes d'Impel Down, sortant des longues vues pour observer l'étendard de leurs adversaires, restant bouches-bées face à un tel incident. Un Yonkou s'attaquait à Impel Down, une terreur emplit la plupart de ces hommes.

- Et voilà que la mort montre son visage pour apaiser le coeur de ces hommes. m'exclamais-je, cette phrase accueillie à grand coups de cris de la part de l'équipage. Je sens qu'on va bien s'amuser aujourd'hui !




Le Métallium arrivait déjà assez près du ponton qui allait nous permettre d'accéder à la prison. Au niveau des portes, celles-ci s'entrouvrirent pour laisser passer une dizaine d'hommes, partis prévenir l'intégralité de la prison face à une attaque d'une telle envergure. Une idée me vint, profiter de ce passage entrouvert pour entrer dans la prison et ouvrir les portes de l'intérieur. De plus, si j'y allais à fond je pourrai sûrement aussi stopper cette petite dizaine de gardes avant qu'ils ne préviennent qui que ce soit. Me tournant alors vers Raza en lui adressant un grand sourire.

- Raza, je pars devant, ils ont entrouverts les portes et je suis assez rapide pour profiter de l'occasion pour entrer dans la prison avant qu'ils ne les referment. dis-je d'une traite, ne perdant pas de temps avec de longues explications, me tournant alors à nouveau vers les portes, je grimpa sur le bastingage. Que le spectacle commence !

Water Step!

M'élançant du bastingage à une allure folle, mes pieds touchèrent l'eau en un instant, tout les spectateurs de ce spectacle s'attendant sûrement à me voir sombrer dans la baie, couler comme une enclume comme me l'imposait mon fruit du démon. J'étais bien content d'avoir trouvé un moyen d'éviter cette faiblesse inhérente à tout les maudits. Ainsi, porté par une viesse supersonique, mes pieds frolèrent l'eau comme séparé du liquide par un coussin d'air provoqué par la vitesse à laquelle mes pieds foulaient l'eau. Sur mon passage, l'eau se soulevait en un tube aquatique parfait pour un surfeur. Ma vitesse me permit d'atteindre le ponton en moins d'une seconde, même pas le temps de dire "ponton".

Ayant dégainé mon sabre, j'entamais ma course pour rejoindre la porte qui commençait déjà à se refermer. Augmentant à nouveau ma vitesse, je devins un véritable flou, une comète. Provoquant ces hommes par le fait qu'à cette vitesse je pouvais prendre mon temps au final, je décida de décimer une bonne partie des forces présentes sur le ponton. Le premier ne put rien soupçonner jusqu'à la dernière seconde où j'apparus devant lui, ma lame le tranchant en deux en partant du bas pour finir par sa tête qui se brisa dans un craquement sinistre.




Une dizaine de ses camarades subirent le même sort dans des conditions tout aussi gores. Une mare de sang commençait déjà à fusionner avec la mer entourant la prison, le carnage avait commencé et j'y prenais un malsain plaisir. Puis, revenant à mon but initial j'apparus dans l'entrebaillement de la porte qui finissait de se refermer, acueillis par des gardes surpris qui bondirent en arrière. Pénétrant ainsi dans l'impénétrable Impel Down, je me débarassa des fuyards pouvant potentiellement nous poser problème en prévenant le directeur et le reste de la prison. Puis, je m'avança vers la porte, posant simplement mes mains sur les deux battants. Sentant alors mon pouvoir s'appliquer sur ces deux objets blindés, un grincement sinistre se fit entre. Les portes s'agrandirent soudainement, s'arrachant de leus gonds dans un bruit d'éclatement métallique. Un nouveau grincement et elles basculèrent vers moi, passant de chaque côté de ma personne en s'écrasant dans un fracas important derrière moi.

- Alors les mecs ? Qu'est-ce qu'on attend ?


© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glorim
Supernova
Supernova
avatar
Messages : 74
Localisation : inconnue
Date d'inscription : 03/02/2014

Feuille de Personnage
Exp:
46/100  (46/100)
Prime/Honneur: 450 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement10
Pouvoir 2Haki Observation0
Pouvoir 3Fruit-Coussinet40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Mer 4 Nov - 18:21


L'Invasion d'Impel Down



La fatigue gagnait mon corps à cause de ces maudites menottes en Granit Marin. Face à moi, cinq Blue Gorilles armés de haches se tenaient prêts à m'attaquer. Moi aussi j'avais une hache en main, mais mes mains étant liées, ma mobilité se retrouvait réduite. Autour de nous, les prisonniers commençaient à s'exciter en entendant l'alarme résonner, et la tension était palpable. La plupart m'encourageait à "défoncer" mes adversaires, car ils savaient qu'ils pourraient eux aussi s'évader de cette maudite prison en cas de victoire de ma part. Je me préparais à un rude combat de la part des gardiens mais ma détermination me redonnait de l'énergie. Le premier s'avança d'un bond mais son arme se bloqua contre la chaîne qui entravait mes mains, et d'un d'un geste circulaire je le désarmais. Mais il ne comptait pas en rester là, et je vis son poing arriver rapidement vers mon superbe visage, tandis qu'un autre s'avançait pour l'aider. Je réussis à me contorsionner pour esquiver le premier coup, et d'un geste rapide, je fis tomber le second assaillant. Tout fut interrompu par une voix grave qui résonnait dans les couloirs.

« Alerte Rouge ! Que tous les gardiens rejoignent leurs postes, nous sommes attaqués par le Yonkou Raza, la Béte de Métal et son équipage. Je répète, tout le monde à son poste, que tout le monde rejoigne son poste et se prépare au combat ! Alerte maximale ! »

Quoi ?!?!? Un Yonkou attaquait la prison ? Je n'eus même pas le temps de me poser plus de question que le sol se mit à trembler, signe que l'alarme disait vrai. Une sonnerie d'une puissance étourdissante résonnait sans cesse dans toute la prison et les prisonniers hurlaient eux aussi. Le chaos, voilà ce que venait de provoquer un Empereur, et je n'avais même pas encore vu son visage ni son équipage, mais rien qu'à l'évocation de son nom, l'ambiance avait complètement changé, même les Blue Gorilles semblaient paniqués. D’Après les récits de pirates croisés sur Grand Line, Raza est le Yonkou le plus puissant mais surtout, ce serait un géant de métal, capable du meilleur comme du pire, et sa violence serait sans égal dans le monde entier. En y repensant, je croiserais peut-être Ren, le jeune homme rencontré  sur cette île étrange où on avait fait un bon repas et but de la bière au miel. Ah, la bière au miel, rien que d'y penser, j'en ais l'eau à la bouche. Mais revenons à nos moutons. De gros bruits sourds se faisaient entendre au loin, confirmant l'assaut des pirates sur cette forteresse. Un large sourire aux lèvres, je me relançais dans la bataille pour ma liberté.

« Pahdahdahdahdah ! Ce n'est pas mon heure, il semblerait que le destin est avec moi encore une fois ! Vous devriez trembler parce que si un Yonkou et son équipage attaque, vous feriez mieux d'aller essayer de l’arrêter. »

Les mains toujours entravées, je bondissais sur mon ennemi le plus proche et lui assennais un coup de pied qui l'envoya contre une porte de cellules, les prisonniers se précipitant sur lui, et lui brisant la nuque. Ils avaient réussi à prendre les clés et la cellule s'ouvrit de volée. Les Blue Gorilles semblaient désemparés, ne sachant plus où donner de la tête pendant que l'immense porte donnant accès vers l'extérieur semblait sur le point de céder et que les prisonniers en surnombre envahissaient le couloir.


(c) Pyroli
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raza Hagane
Empereur Pirate
Empereur Pirate
avatar
Humain.
Messages : 303
Date d'inscription : 03/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
89/100  (89/100)
Prime/Honneur: 900 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation15
Pouvoir 3Superforce40
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7Haki Conquérant

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Lun 9 Nov - 7:55







Impel Down: Beggining !



La situation était à son apogée, véritablement. La première ligne de cette "invasion" avait enfin franchi la grande porte qu'était celle de la "Justice", débarquant sans aucun problème et avec une vitesse incroyable devant le bâtiment. Il était sombre et dans son thème principal étant donné que plusieurs personnes ayant séjournés dans ces lieux surnommaient celui-ci "L'Enfer". Je ne savais pas ce qu'il pouvait bien se tramer ici bas mais, cela ne devait pas être très "humain". Nous étions, après tout, dans un monde de chaos et de guerre, cela ne m'étonnait pas tant que cela. Le Gouvernement interdisait certaines atrocités commis par des Pirates mais, l'infligeait à leur tour à ces fameux Pirates. Un cercle vicieux et sans fin pour ainsi dire que je trouvais pourtant complètement justifié étant donné la nature de l'humanité dont je reniais moi-même, comme tous les Pirates de "Métal", subordonnés dans mon Equipage. Justifié car, l'humain aime faire subir ce qu'on lui a fait subir en retour et cela, qu'importe la gravité de l'acte. Certainement pour se procurer de la satisfaction, rien d'autres.                                                                                                                                                                                                                                               L’immense navire d’acier parcourait les mètres de distance, tandis que certaines gardes postés autour s’affolèrent, pénétrant à Impel Down sûrement dans l’optique d’aller appeler un supérieur ou directement le Directeur, signalant ainsi à ceux-ci qu’un navire était à proximité. La prison était réputée pour être inviolable excepté à deux reprises et par deux hommes, Shiki ou encore Luffy, le Roi des Pirates. Deux légendes dont les mythes apaisaient toujours. Je m’étais retiré, récupérant mon immense sabre dans les cabines, ressortant ainsi, me positionnant à l’avant, tel le leader que j’incarnais pour mes subordonnés ou autre de ce genre. J’avais ainsi pris la peine de me retourner vers les hommes censés représenter notre plan et respecter nos préparations, ne me doutant pas de la fiabilité des « Généraux » de cet assaut. Le Metallium ne faisait plus aucun mouvement, je m’étais ainsi permis de sauter jusqu’à la proue, fléchissant encore une fois les jambes d’une force peu ordinaire.              

Un saut vertigineux. En suspension dans l’air, bon nombre de choses firent leurs apparitions dans ma tête, me concentrant pourtant d’avantage sur ce que nous avions à faire ici-bas. L’adversaire était surpris, profitant également de ce moment-ci pour contre-attaquer. En suspension dans l’air, un bruit sourd retentissant lors de l’atterrissage, pesant énormément à cause de ma carrure et de mes muscles, caché d’une armure rouge. Un bruit sourd ainsi qu’une lame pointée en direction de la Porte, les Bêtes, ces pirates ayant rejetés toute humanité s’étaient acharnés, sautant et courant également en direction de celle-ci. Ren était le premier, causant ma fierté. Il utilisait sa hargne et sa violence naturelle au bon moment, digne d'être mon "Bras Gauche", comme Rakan, celui qui représentait le "Droit". Le gamin usa de son pouvoir pour atteindre la porte avant sa fermeture, éradiquant sûrement ce qui se trouvait sur son passage sans aucune once d'empathie.                                              

Ce que je lui avais appris semblait fonctionner. J'étais moi-même de ce borde-ci, en constante hargne et haine. Il était simple pour ma personne, auparavant, de me déchaîner sans raison apparente mais, ce n'était pas la bonne méthode. Ma colère, il fallait l'exploiter comme une arme. User d'un calme mais, uniquement d'apparence. Bouillir à l'intérieur, garder cette rage jusqu'au moment propice, telle de l'énergie confinée qui serait apte à l'explosion à n'importe quel moment. C'était aujourd'hui que nous devions relâcher notre véritable "Rage", la Fureur Sauvage de Raza était de retour. Les différents pirates et révolutionnaires me suivirent, accélérant le pas tandis qu'une sirène se fit entendre, Impel Down s'affolant d'une troisième évasion. Ce fut pourtant la porte qui tomba pratiquement seul, au moment même où nous nous en approchions, celle-ci se mit à grandir anormalement, un petit coup de pousse de ce "Chien Fou", ne m'empêchant pourtant pas de lui donner un coup de main.                      



         


« Nous entrons, messieurs !! »
       
                                                                                                                                                                     
Je n'avais assené à la porte, immense maintenant, qu'un faible coup de mon immense pied, le projetant un peu plus loin, s'écrasant contre le sol de provoquant un son véritablement brusque. Pour autant, les prisonniers semblaient déjà libérés, enfin, certains. Était-ce l'œuvre de Ren ou une rébellions annexe ? Je n'en avais aucune idée et pour ainsi dire, ce n'était pas dans mes préoccupations. L'armada composé des Flottes d'un Empereur et d'une armée Révolutionnaire pénétrèrent le couloir principal de la prison, aidant certains prisonniers et neutralisant violemment les gardes se mettant sur leur route. Un véritable carnage, une guerre effroyable. J'étais resté stoïque à regarder vers qui la situation penchant et il était clair pour quiconque que pour le moment, nous étions vainqueurs. Les véritables obstacles ne s'étaient pas encore pointés et c'était une chance qu'il ne fallait pas rater.                              

Comme le plan initial l'indiquait, je comptais sur Krogon pour infiltrer la prison également, Ren était déjà actif à l'intérieur à en juger les cadavres tranchés en deux parties bien distincts. Mes autres Commandants tels que Bercy, Mehmet ou encore Noumo, revenu de son "périple" étaient postés devant nos navires, gardant ceux-ci au péril de leurs propres vies. Tout commença  à se peaufiner petit à petit pour ma plus grande satisfaction. Pour autant, il fallait, comme dit plus tôt, s'attendre au pire. Il y avait des obstacles véritablement contraignant. L'arrivé de la Marine ou encore le personnel de la Prison. Le Directeur était censé être quelqu'un de véritablement effroyable, ainsi que ses subordonnés les plus haut-placés. Nous étions pourtant prêts, qu'importe notre état d'esprit à cet instant. N'ayant toujours pas émis le moindre mouvement, certains ennemis avaient pris cela pour une opportunité, apparemment à en juger de ces êtres se rapprochant rapidement de ma personne.                                          



                 


Des êtres étranges, vêtus de bleus et dont l'emblème sur leurs têtes semblaient formé une tête de mort. Ils avaient une démarche de primate mais, semblait pour autant détenir une force vertigineuse, comme les gorilles. Je ne savais pas ce qu'ils représentaient ou encore ce qu'ils étaient véritablement mais, le port d'haches et leurs hâtes n'étaient pas sans but négatif contre ma personne, prenant une contre-mesure que l'on pouvait qualifier de radicale.                                                                                                                                                                                                    


               


Ma lame passa de ma droite à ma gauche et d'un coup, ces êtres qui crurent avoir la force nécessaire de m'arrêter furent sectionnés en deux parties, privant ceux-ci de leurs "bas". Ils n'allaient pas se relever, personne ne pouvait vivre sans hanche, évidemment. Les quatre bourreaux tombèrent froidement au sol, à la grande stupéfaction de bon nombre de prisonniers dehors comme à l'intérieur de leurs cellules, m'acclamant comme un véritable peuple vers son Roi. Ces bourreaux représentaient la mort pour eux après tout, il était donc parfaitement normal de voir ceux-ci se réjouir pour un geste qui me paraissait si anodin. Ce geste augmenta d'autant plus la hargne de mes fameux pirates, s'acharnant d'autant plus contre les "gardes" de la prison complètement submergés par cette vague venue du Nouveau Monde. Ils avaient définitivement perdus le contrôle de la situation, sans retour en arrière.  Avançant à mon tour finalement, je pus participer à cette cohue générale, tranchant tous les obstacles ne se trouvant pas dans mon camp et cela, sans aucun problème.                              

Mon sabre balayait les nuisibles avec une telle justesse. Cela s'avérait facile étant donné ma taille. J'étais difficilement atteignable pour le commun des mortels tandis qu'il n'était que des fourmis que la montagne n'avait qu'à écraser. Dans la minute qui suivait, une deuxième alarme avait retentit et cette fois-ci, c'était sûrement celle qui informait que la Marine était déjà en route. Nous avions attendus pour les "piéger" mais, nous savions évidemment qu'ils seraient prêts à intervenir, Marineford ne se trouvant pas si loin de la Prison. Le tout se jouait au timing. Si nous avions le temps de libérer Zéro Sawyer, quelques bandits, révolutionnaires et nous en aller, la mission serait une réussite totale. Si les différents officiers de la Marine avaient le temps d'intervenir, nous aurions un autre obstacle à franchir. Pourtant, la deuxième option ne me gênait pas, cela rajoutait quelque chose d'attrayant à la situation. Plantant férocement mon sabre au sol, ce geste avait créé un silence éphémère, me permettant alors de prendre la parole, rapidement :                                                                                                                          


« Pirates… Bandit… Partisan du mouvement Révolutionnaire… »
   


       


« Et votre liberté dans tout ça ?! Vous désirez garder ces chaînes et vivre derrière des barreaux plus longtemps ? Pirates et autres forbans. Si vous désirez être libres, rejetez l'humanité qui vous a placée ici ! REJETEZ CETTE RACE ET DEVENEZ DES BÊTES COMME MA PERSONNE ET MES COMPAGNONS ! Nous vous libèrerons et vous pourrez laisser libre court à votre férocité ! »
               

 

                 

 

« OUAAAAAAIIIIIISS ! ON REJETE ! ON REJETTE ! ON REJETTE ! »
           


« Nouvelles Bêtes ! Je vous libère de vos cages ! Déchaînez-vous ! »
       


« OOOOOOUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSS !!!! »
   

                                                                                                                           Un discours incitant à la rage et à la haine. Je savais pertinemment que la Révolution n'adhérait pas à ce genre de motivation mais, ceci n'était ni plus ni moins un moyen de m'attirer l'appui des prisonniers pendant et après l'évasion. Je ne faisais que recruter d'autres pirates sous le nez des autres, causant, sur mon visage, un petit rictus amusé. J'avais usé de mon Fluide Perceptif lors de ce cri à la rébellion, faisant passer ma rage et ma présence à travers les murs de la prison, qu'importe l'étage. Ils étaient tous au courant de notre venu et ma voix était assez puissante pour être perçus également à des distances énormes. Je ne savais pas si ce Zero m'avait entendu mais, il était certain de voir celui-ci au courant de la crise à l'heure actuelle. Il serait surpris de voir jusqu'où son Capitaine, Ren, était prêt à aller pour le sauver, un geste assez généraux de la part du Gamin. S'infiltrer à Impel Down n'est pas quelque chose de simple mais, il avait réfléchi avant de s'y aventurer tête baissée.                                    

L'expression sur mon faciès n'avait pas changé, toujours autant amusé des grondements autour de moi, provoqués par moi et en mon honneur. Je n'étais pas, par habitude, quelqu'un d'imbu mais, cela me causait une satisfaction énorme. Le fait d'avoir réussi à appâter autant de subordonnés, tous plus féroces les uns que les autres, faisait beaucoup plus que m'enchanter, uniquement. Pour autant, ce n'était pas terminer. Une seule action de ma part pour cette opération était nécessaire et il s'agissait de quelque chose que j'avais révélé aux autres au moment où nous étions arrivés devant l'immense bâtisse. Détectant la présence de Ren, je m'étais rapproché de celui-ci, lui tendant ma lame comme par habitude, quand je désirais avoir recourt à son fabuleux pouvoir. Celui d'augmenter les dimensions d'un objet jusqu'à atteindre des sommets, véritablement.        



                   


Mon sabre était immense, apeurant ceux qui se trouvaient devant la lame. Il n'était pas sans dire qu'il n'y avait qu'une force comparable à la mienne qui était capable d'utiliser une telle arme, ce que je fis dans l'immédiat. Prenant un positionnement que beaucoup connaissait, celui de la "Manganèse Schred", j'avais ainsi tranché violement les barreaux de métal qui se trouvaient de part et d'autre de nous, libérant les prisonniers qui se hâtèrent de prendre place dans cette émeute. Ils s'éloignèrent pourtant, en voyant que j'étais déjà en suspension en l'air, après un saut vertigineux, l'immense arme pointée vers le sol.                                                      



« Allez-y ! »
         


J'avais perforé la Prison sur plusieurs étages, le sol s'effondrant sur quelques mètres, créant un trou béant dans Impel Down, emmenant directement là où Zero était susceptible d'être retenu. Selon les plans que nous avions du bâtiment, ma lame avait traversée les cinq étages, créant une voie traversant tous les "Enfers" du lieu. C'était ainsi le moyen le plus rapide pour tous d'agir. Nous ne pouvions passer par le "trou" déjà existant en plein milieu de la prison, celui-ci n'étant qu'un accès direct pour une mort certaine. Il y avait des "piques" au premier étage, un chaudron brûlant au quatrième, nous ne pouvions nous permettre un tel risque. Certains pirates sautèrent, se réceptionnant dans plusieurs étages, certains plus bas que d'autres. Je comptais sur Ren pour annuler son pouvoir et se rendre au cinquième étage. Krogon avait, quant à lui, carte blanche. Il pouvait rester ici ou encore sauter. J'avais également remarqué la présence de plusieurs têtes reconnaissable grâce à Mehmet et sa manie de m'obliger à rester informer. Calico Jack, un pirate renommé, Jet Hyo ou encore Glorim, Supernova de sa Génération.        
                                                                                                                  J'espérais avoir leur aide, surtout celle de ce Glorim. Il était de la même "génération" que Ren, celle des pires qui faisaient parler d'eux énormément ces dernières années. Comme nom notable des Supernovas de la Pire Génération, il y a Brad et Alejandro, ceux qui avaient attaqués Prodence sous ma protection. Des pirates qui n'étaient pas effrayés par la réputation d'un Yonkou s'avérait vraiment utile dans ce genre de situation. Soutenant son regard pendant plusieurs secondes, je lui fis signe de ce que j'espérais de lui. L'homme que l'on surnommait "Le Roi de la Bibine" ne pouvait pas me passer sous les doigts. Si il ne me rejoignait pas, je voudrais tout de même en faire un allié. Quelque d'aussi puissant assurerait mes arrières comme je protégerais les siens. Un accord à venir se peaufinait dans ma tête, doucement autour de toute cette crise causée par le caprice de ce gamin roux et de mon obstination pour la "puissance".                                                                                                        



« Au Deuxième Niveau de la Prison »                        

Toute cette agitation avait causée un véritable problème encore inconnu en ce jour à Impel Down. Rien ne semblait se dérouler comme d'habitude. Des prisonniers libérés à la seconde, un immense trou stratégiquement placé entre les étages, ils avaient commis l'erreur de réactivité. Pour autant, la réaction n'allait sans doute pas tarder, celle du côté adverse.                                                                                                                                                                    


« Ooooooohh Mmmmmh *cri sensuel* Qu'est-ce qui peut bien se passer ici ?.. Mmmmhh… Une attaque… Oh, ça me rend toute chose….Mmmmhhhh »
         


               


« Je vais pouvoir écraser des gens avec mes AMMOOOUUUUURRRRRS de Bêtes Démoniaques !!! Mmmmhhh, Tous les tuer…Oooh ! Ils "s'occuperont de moi" après dans ce cas… Mmmmh »
                                                                         


« Au Cinquième Niveau de la Prison »                                  

Je ne le savais pas encore mais, c'était ici que siégeait Zero, l'Enfer des Glaces. Il s'étendait sur bien plus que ce que je pouvais bien imaginer. Un véritable paysage où les prisonniers enfermés dans des cages devaient lutter contre un froid extrême. Une torture humaine, l'une des plus pénibles à subir et  cela, bien sûr qu'importe cette personne, sa race ou sa morphologie. Pour autant, il y avait un qui ne semblait pas éprouvé de problème, ayant même décidé de bâtir son bureau à cette étage, faisant parfois de léger escale dans ce paysage.                      



« QUOOOOOOIIII ? UNE ATTAQUE DANS LA PRISON ! UN EMPEREUR ? LA REVOLUTION ? »
                                                                     


       

 

« Aaah, enfin… Cela fait des générations que mes ancêtres se trouvent à la place de Sous-Directeur… Des Générations que nous ne sommes pas encore parvenus à prendre le pouvoir, à part une personne ! Hannyabal Premier du Nom ! Je rejoindrais mon ancêtre même-ci la Directrice est trop sexyyyy !! Ah ouais, vraiment sexyyyyy ! Tiens, ça m'donne la niaque !  »
         
                                               

« Au Quatrième Niveau de la Prison »

L'enfer des Flammes, l'un des niveaux les plus dangereux de la Prison. Il était dangereux de part sa conception, ses pièges et la présence d'une certaine personne. La conception du fait de sa Marmite Géante Bouillante, près à accueillir les récidivistes. D'ailleurs, bon nombre d'entre eux y avaient atterris étant donné que ce qui chauffait dans cet objet n'était qu'autre que du sang de prisonniers ayant enfreins les règles. Dangereux également à cause de la présence d'une certaine personne était justifié. Si le niveau plus inférieur était la "résidence" du Sous-Directeur, celui-ci abritait un monstre à la couverture assez… trompeuse.                



« Ils m'ont empêchés de finir mon repas, j'attaquais mon troisième bol de Ramen… Alalah… La situation est mauvaise, hein ? Haha ! »
       


       


« Nous ne laisserons pas les Pirates nous avoir, hein ! Ils souffriront pour m'avoir empêcher de déguster mon repas ! Allons-y ! Enjooooyyy !  »
                 


La prison s'activait de tous les côtés, qu'importe le camp. Nous ne savions pas si la victoire était nôtre ou leur, j'avais encore beaucoup de doute. Pourtant, nous ne pouvions plus nous arrêter, désormais. Impel Down, la Prison Inviolable était bel et bien attaquer et cela, pour la troisième fois.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Date d'inscription : 01/01/1970

Feuille de Personnage
Exp:
5/100  (5/100)
Prime/Honneur: 500 millions
Troupes:
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Jeu 12 Nov - 22:33



Supputations
« Des grands hommes existent partout et... ce sont leurs rêves qui les révèlent. »

feat Raza Hagane, Glorim et Ren W. Aochan

Impel Down... Une prison légendaire supposée imprenable. Enfin, pas tant que ça, car selon les histoires, elle a déjà connu deux évasions spectaculaires. Et même pour être plus précis elle a déjà essuyé une invasion qui a marqué son histoire, celle de Monkey D. Luffy. Ainsi, l'empereur Raza Hagane n'est que la deuxième personne partant à l'assaut de l'immense prison maritime du gouvernement mondiale. Cependant, ce jour est à noté d'une pierre blanche, car si Raza et la révolution parvenaient aujourd'hui à pénétrer dans la prison et à y extraire quelques prisonniers, ce jour sera hautement médiatisé, car il sera le jour de la déchéance D'impel Down, mais aussi le jour où l'alliance entre la "bête de métal" et la Révolution sera révélé. Aujourd'hui est donc un jour décisif !

Comme je m'y attendais, le chaos ne tarda pas à faire son apparition. Ren fondit en direction de la prison à une vitesse fulgurante. Sa vitesse était telle que je ne parvenais pas à disperser ses mouvements avec mes yeux. Intrigué par ce gamin à la vitesse hallucinante, j'activais mon fluide perceptif et tentais de le suivre grâce à cela. Il était déjà dans la prison, et vu "les voix" qui s'éteignaient rapidement, il devait déjà massacrer les types qui se trouvaient dans l'enceinte de la prison. Puis brusquement, je sentis qu'il s'arrêta et d'un coup la porte de la prison prit des proportions titanesques.

Mais qu'est-ce que c'était que ce bordel ? Le Yonkou en profita pour bondir, atterrissant lourdement sur le sol, faisant vibrer la pierre par son atterrissage. Puis sans plus attendre, il passa à côté de moi et fondit en direction de la porte de la prison, qu'il brisa d'un unique coup de pied. Bah ça c'était normal, enfin ce que je veux dire, c'est que c'était la moindre des choses pour une homme de son acabit. Abattre une telle porte devait être une chose aisée pour un Yonkou, et encore plus simple pour une montagne de muscles telle que la bête de métal.

De mon côté, j'étais descendu du Metalium, suivant le mouvement lancé par les hommes de main de Raza. J'avais donc bondi du bateau, en surveillant du coin de l'œil la progression du monstre marin. Eh oui, on l'avait un peu oublié à cause de l'intervention de Ren, et maintenant l'action du Yonkou, mais ce monstre aquatique hideux était à ma poursuite. Mais si je l'avais bien compris, les commandants de flotte de l'empereur resteront sur la baie à protéger les navires. Parfais ! Ils se débarrasseraient facilement se ce monstre sans que j'ais à le toucher. En vérité, j'avais de la peine pour lui, nous étions tout les deux des enfants de la mer mais lui n'avait pas eut de chance et en un sens peut être que la fin que lui réserveraient les pirates de métal était la meilleur chose qui lui soit arrivé. Mais nous n'étions pas dans un Disney, donc la beauté n'entrait pas en compte dans l'orientation psychologique de tout un chacun. Quoi je vais trop loin ? En effet parler de la manière de penser d'un monstre marin, c'était peut-être... Bon, je l'avoue c'est con, c'est juste une bestiole qui veut manger ou qui attaque pour le plaisir, j'en sais rien. Bref, il n'y a aucune psychologie à étudier... Ce que je peux être con lorsque je ressens la pression.

Sans plus attendre, je mobilisais mes troupes et les invitais à me suivre. La porte était ouverte l'invasion de la prison pouvait donc commencer. Je m'engouffrais donc dans le bâtiment. À l'intérieur du bâtiment, c'était bien pire que sur la baie. Le sol était jonché de corps tranché en deux ou plusieurs morceaux. Une odeur forte vous prenait aux nez, dès que vous passez la porte qui ne ressemblait plus d'ailleurs qu'à un énorme trou béant dans le mur. Une odeur ferrugineuse... L'hémoglobine ! Bien vite, on en venait à cette conclusion au vu de tout ce pourpre étalé sur le sol et les murs. Déjà ? Les hommes du Yonkou avaient déjà massacré tous ces geôliers ? Putain, ils n'y allaient pas de main morte... Leur réputation de "bêtes" ne faisait que se confirmer. Pour moi, qui était plus un diplomate qu'un combattant, voir un tel carnage était inhabituel. Cela faisait si longtemps que je n'avais pas combattit quelqu'un. Serai je donc à la hauteur de la mission que m'avait confié Clarence ?

Devant moi, dissimulant une grande partie de mon champ visuel se tenait Raza. Par mesure de sécurité, j'activais mon busoshoku no haki afin de me prémunir d'une éventuelle attaque, ce que je perçut dans l'immédiat se fut quatre puissance qui fondirent à toute vitesse sur l'empereur, avant de subitement disparaître. Me déplaçant sur le côté, dépassant légèrement je pût enfin apercevoir de mes yeux les quatre Blue gorille trancher en deux. Les gardiens d'Impel Down avaient été trancher d'un seul coup de sabre ? Impressionnant ! Les Blue gorilles étaient pourtant réputé pour être puissant et résistant. Mais de toute évidence face à un Yonkou, ils ne faisaient pas le poids. Et encore, je n'étais pas au courant du fait que le "Manganese Sred" était limite la technique la moins puissante du répertoire de Raza.

Cette action, fut rapidement suivie d'un brouhaha assourdissant. Ils semblaient que les prisonniers acclamaient le Yonkou. Mais d'ailleurs comment se faisait il que certains individus porteur de l'uniforme carcéral se trouvent hors des cellules, combattant maintenant leurs geôliers aux côtés des pirates de métal et des révolutionnaires ? Bah, on s'en fout !

Bon, il fallait que je me mette au travail moi aussi. Fixant l'étendue chaotique qui constituait le couloir du premier étage d'Impel Down, je remarquais rapidement un Blue gorille préparer une attaque à l'encontre d'un de mes hommes occupé à combattre un autre geôlier.

-Gyojin Karaté, les météores de Krogon !

Sans crier gare,je bondis, et armais mon poing droit, avant de le balancer droit devant moi en prenant soin de cibler le Blue gorille. Mon bras fendit alors l'air, donnant l'impression que je venais d'attaquer dans le vide, mais la réalité était tout autre. Si j'avais frappé l'air de mon poing c'était pour faire vibrer les gouttes d'eau la constituant et ainsi provoquer de puissantes ondes de choc. L'air fut comme repoussé à l'impact de mon poing et sembla exploser au contact de la joue du geôlier. Ce dernier prit dans une onde de choc fut projeté au loin.

J'atterissais au sol content que mon attaque à distance ait fait mouche. Pourtant, j'étais un peu irrité. Il semblait que le manque de pratique m'ait un peu fait rouiller. Je fis la moue. Bon... Tant qu'à reprendre de vielle habitude de combat autant se refamiliariser avec toutes les techniques de combat de mon répertoire. Tout y passa, que ce soit l'intégralité de mon Gyojin karaté au corps à corps ou les techniques de mon Ningyo Jujutsu à distance. Les pauvres Blue gorilles ne servirent que de punching-ball au déchaînement de ma puissance et de celle de Raza, manifestement.

L'empereur manifesta alors violemment sa prestance en faisant taire tout le monde d'une action. Plantant son épée dans le sol, il fit vibrer les fondations même de la prison. Ébranlé par ce choc, tout le monde se tut. Moi-même guidé peut à peu par la rage et l'afflux d'adrénaline dans mon corps, je me stoppais pour contempler la cuirasse rouge de Raza qui ne tarda pas à prendre la parole lors de ce moment de flottement qu'il venait lui-même de créer.

Raza lui-même devait penser que son discours ne convenait pas à la révolution. Mais à la limite, ce n'était pas pour le message de haine et de violence qu'il encourageait que je soufflais, agacé, en détournant le regard, mais bien pour l'utilisation d'un seul terme... D'une seule tournure de phrase. Ainsi, lui et ses compagnons se considéraient comme des "bêtes" , rejetant jusqu'à leur désir d'appartenance à l'humanité ? Ils étaient bien tout l'inverse de moi, une personne considérée non-humaine, réduite à l'état de bête par le gouvernement mondiale et combattant à tout prix afin d'obtenir la reconnaissance de tous les humains afin qu'ils le considèrent comme l'un des leurs.

J'avais espoir en l'humanité tandis que Raza la rejetait voilà ce qui nous différenciait... Voilà la réelle différence entre la piraterie et la révolution. Mais soit, je ne leur ferais pas faux bond pour ça. Après tout, j'étais là pour autre chose que de chercher à m'entendre avec Le Yonkou et ses hommes... Ça c'était le boulot de Clarence. Immobile, j'entendis la réponse des prisonniers. Ils étaient littéralement prêt à faire tout ce que "la bête de métal" leur ordonnerait, contre leur libération. Quel fou refuserait cela après tout ? Rejeter son humanité ? Rien de plus facile pour eux, qui étaient, depuis des années déjà traités comme des animaux. En cage, toute la journée, torturé quelques fois, nourris une fois par jour avec de la nourriture infecte. Ils n'étaient déjà plus humains...ils étaient déjà des bêtes depuis un bon moment !

La baston reprit alors tandis que Raza vaquait de nouveau à ses petites occupations, moi, je me défendais simplement contre les geôliers qui semblaient déferler indéfiniment. Un son clair me parvint, d'un coup de pied, je repoussais un assaillant. À cet instant, je levais les yeux, les posant sur l'imposante l'âme du Yonkou, qui tranchait l'air au-dessus de ma tête. Puis la lame s'abattit dans un grand vacarme contre les barreaux de certaines cellules qu'elle brisa sur le coup sans se faire arrêter. Quelle force phénoménale. Lui rien ne pouvait l'arrêter. Je reportais mon attention sur le champ de bataille lorsque déjà l'empereur hurla : Allez-y ! Avant de perforer la prison de son gargantuesque sabre. À coup sûr, il avait perforé la prison sur plusieurs étages comme le voulait son plan. Sur ce point, je pouvais lui faire confiance !

Un trou béant se créa alors, à l'endroit du choc entre le sol et l'épée. Le sol s'effondra sur lui-même, faisant dévaler aux pierres qui le composait, les étages qui se trouvaient en dessous. C'était à mon tour de jouer. M'infiltrer dans un étage et libérer le plus de prisonniers, en espérant tomber sur des révolutionnaires plutôt que sur des monstres assoiffés de sang !

Suivant une nouvelle fois les pirates de métal dans leur élan de courage et de fougue je saurais après avoir fait quelques signes à mes hommes. Une fois dans le trou je ne parvint à mes réceptionner qu'au quatrième étage. Une triste histoire de main moi tes qui m'avait fait lâcher le sol du premier étage. Je fut alors repousser su bord et ne pût me rattraper qu'au quatrième étage. Tant pis ! Maintenant que j'étais là, j'y resterai autant de temps qu'il le fallait pour libérer tous les prisonniers et porter de nombreux préjudice à la marine. Oui je sais j'ai un esprit un peu rebelle ! Un homme poisson vandale... Pour une fois je donnais raison au stéréotype que se faisait la marine de ma race. Espérons que cela n'entache pas trop l'image de mon île natale !

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|] Dim 15 Nov - 14:09



Impel Down


Feat : ✘ Raza Hagane ✘ Krogon  ✘ Glorim




La prison s'étendait sous mes yeux, mes alliés pénétrant à ma suite dans son enceinte. Une alarme stridente me vrillait les tympans et les gardiens de la prison s'élançaient déjà dans notre direction. M'armant de mon épée et non de patience, je marchais tranquillement dans leur direction, ceux-ci levants des épées pour les abattre sur moi. Mais tout ce qu'ils touchèrent ne fut que le vide. Je réappararus presque instantanément derrière eux alors que du sang commençait à maculer leurs vêtements. L'un d'eux commença à tourner la tête mais, celle-ci commença à se décoller du cou, glissant en ôtant la vie à l'homme que j'avais décapité. Les quelques autres avaient connus le même sort. J'avais pris de l'avance sur les autres, me permettant ainsi de leur ouvrir la voie car, avant d'en arriver à la prison, restait encore à passer les postes de contrôle et les salles de garde. Briser, détruire, ça c'était mon truc et j'étais particulièrement doué pour ça.

Des gardes de nouveau, suivis de Blue Gorilles, ces étranges êtres humanoïdes dont j'avais entendus parler en me renseignant sur la prison. Un sourire effrayant restait inscrit sur mon visage comme en transe. D'un coup sec, j'exécuta un coup de sabre juste devant moi à l'horizontale, projetant les goutelettes de sang qui la parsemaient. Celles-ci aspergèrent les yeux des premiers soldats face à moi, quelques mètres nous séparant. A nouveau, je disparus à leurs yeux, me faufilant entre eux à une vitesse imperceptible pour ces soldats inexpérimentés. Ma lame siffla dans l'air, découpant leur chaire aussi facilement que l'on tranche du papier. J'attaquais leurs visages principalement, leurs têtes volants dans les airs quelques mètres en arrière de leurs corps, me dépassant même lorsque je freina sur plusieurs mètres. Une nouvelle porte se dressait devant moi d'où sortaient un flot ininterrompu de soldats.




Mon épée tripla de volume entre mes mains, passant d'un simple mètre soixante à près de quatre mètres. Mes adversaires face à moi marquèrent un temps d'arrêt face à cette scène, ils ne s'attendaient pas à ce genre de choses apparemment. La lame de mon arme devint beaucoup plus noire qu'habituellement, se recouvrant d'une épaisse couche de Haki de l'Armement. Ma vitesse fut décuplée, chacuns de mes mouvements animé par une célérité exceptionelle.

Berserk Show !

J'écrasais, déchirais, décapitais et tranchais chaque adversaire passant à ma portée. Aucune pitié, juste mon but en tête, aucun obstacle ne saurait me barrer la route. J'avais traversé leurs lignes, laissant les survivants continuer, je savais pertinemment qu'ils rencontreraient mes camarades et alliés révolutionnaires qui n'en feraient qu'une bouchée. Je fus face à la porte en quelques instants, fonçant droit dessus tel une fusée, le plat de mon arme me servant de bélier pour enfoncer la porte, explosant les gonds et faisant voler les battants sur les soldats qui s'étaient mis en embuscade juste derrière. Je continuais ma progression en broyant os et crânes, je voyais certains gardiens trembler de peur, il faut dire qu'il y avait de quoi. Un Empereur représentait une sérieuse menace pour eux et ils ne pouvaient pas nous laisser libérer autant de criminels dangereux. Cependant, nombre d'entre eux n'eurent même pas le temps de trembler que leur sang maculait déjà le sol. Des murs, des portes et à nouveau des murs, je passais à travers jusqu'à détruire le dernier obstacle me séparant de la prison.

Cependant, je fus surpris lorsque j'aperçus certaines cages déjà ouvertes, des prisonniers combattant les gardiens avec hargne. Eh bien, les évènements jouaient en notre faveur apparemment. Derrière moi, pirates et révolutionnaires arrivèrent, Raza les devançant tel l'Empereur qu'il était. Les choses sérieuses commençaient enfin. Dans un cri, ou plutôt un rugissement guerrier, chaque attaquant s'élança sur les gardiens qui nous faisaient face, ceux-ci submergés par notre nombre. Le sang coulait, des cris de souffrance recouvraient le tintement des armes et les coups de feu. C'est alors que Raza me demanda d'utiliser mon pouvoir sur son sabre, le pointant juste sous mon nez. Un sourire amusé étira mon visage, je savais pertinemment ce qu'il comptait faire et ça allai faire des dégâts à cette prison censée être impénétrable. Je m'exécuta sur le champ, posant ma main contre le métal froid de la lame, usant alors de mon pouvoir pour en augmenter la taille considérablement. Une fois cela fait, je m'élança sur tout adversaires s'approchant de mon capitaine le temps que celui-ci exécute sa technique dévastatrice. Levant l'arme gigantesque, il l'abattit avec une puissance qui fit trembler tout l'édifice jusqu'à ses fondations sous-marines. Le sol fut litérallement scindé en deux, s'ouvrant vers un gouffre semblant interminable.

Rapidement, blue gorilles et gardiens du premier étage furent simplement mis en pièces, que ce soit par les anciens prisonniers comme par les révolutionnaires ou pirates venus avec nous dans cet assaut paraissant incensé. Désormais toutes les cellules de l'étage avaient été ouvertes. Me penchant sur les nombreux corps, je récupéra plusieurs trousseaux de clés que je distribua aux pirates de Métal qui savaient ce qu'il leur restait à faire.

- Et c'est partit ! dis-je, bondissant dans le gouffre abyssale, plongeant vers les niveaux inférieurs de la prison d'Impel Down.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|]

Revenir en haut Aller en bas

Let's Go For A Prison Show ! [First Part:Invaders |Glorim, Raza, Krogon|]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Calm Belt & Red Line :: Impel Down-