AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Mer 29 Juil - 0:49

DO YOU WANT SOME BUBLES
Hallow W Jack & Ushiromiya Tamao

La disco était au rendez-vous, un homme au corps de lâche et aux yeux enflammés de lumières multicolores se trouvait alors sur le chemin menant au discoresto. C'était un endroit où l'on mangeait pour quelques sous certes, quelque chose légèrement en dehors des moyens de notre protagoniste, mais aussi un endroit où la musique était très groovy et où s'amusait énormément notre protagoniste. Ce dernier n'aimait pas forcément danser, n'aimait pas forcément chanter mais il adorait regarder les autres gens le faire, les copier,...

L'homme arrivait donc dans cet endroit riche en parfums et en couleur où l'on pouvait trouver tout type de personne. Cela allait du jeune homme à l'afro et aux lunettes rondes avec un style si flashy qu'il ternirait un arc en ciel. Il y avait aussi des faux-vieux comme notre gamin aimait les appeler, ces derniers avaient un style très old-school, des cheveux poivre-sel pourtant ces derniers avaient autour de la vingtaine et ne souhaitait que rentrer avec une MILF qui aimait le zouc électronique.

Il y avait aussi une communauté bien plus intéressante déjà, on l'appelait la femme de base, cette dernière était un prédateur à la recherche du mâle à dompter, souvent très dénudé, les fesses dévoilées, cette dernière ne cherchait pas le grand amour mais je peux aussi vous dire qu'elle n'aimait pas quand c'était court.

Parmi tout ces gens tous différents les-uns que les-autres se trouvait notre protagoniste, toujours habillé plutôt classe pour les pauvres sous qu'il gagnait, ce dernier s'habillait dans une friperie mais au moins il avait de quoi porter des vêtements non-abîmés. Petite veste sombre, pantalon en tissu simple et petite mocassin à talonnette, ce dernier avait adopté le style de la noblesse avec l'argent d'un sdf, si ce n'était pas digne des "reines du shopping" tout ça !

En tout cas notre protagoniste se trouvait dans la catégorie "nobody", il était toujours là à sa table à rigoler des blagues des autres, à observer comme le faisait les MILF's derrière mais lui d'une façon un peu moins animale,.... Ce dernier observait simplement l'humanité vivre comme un philanthrope l'aurait fait.


Lorsque tout à coup......

« OH BABY BABY GIVE ME ONE MORE CHANCE ! » ► JACKSON V
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Mer 29 Juil - 2:28






« Ce Rythme endiablant serait-ça le Disco ? »

Feat. Hallow W. Jack

 
Nah mais sérieusement... Qu'est-ce qu'il était revenu faire dans cet endroit... L'Archipel Sabaody, lieu de tout ses cauchemars me direz-vous ? Fallait bien qu'il aille régler tout ses comptes avec cette bourgade de dragons céleste non ? Enfin fallait d'abord tenter de passer inaperçu et quoi de mieux que de se rendre au discoresto le soir afin évacuer tout ce stress que lui apporte le fait d'être en ces lieux. Tant qu'il ne dépassait pas les limites, il n'y a rien de grave qui peut arriver.  Surveiller sa consommation et éviter de rentrer en conflit, ce n'était en soi rien de bien compliqué.  C'est justement ce que comptait faire notre jeune supernova sans oublier de profiter au maximum de sa soirée!

A vrai dire, il était devenu un habitué de ce resto, passant la plupart de ses soirées ici, à tromper son manque de compagnie. Et son ennui.
Ennui qu'il récolte à force de parler avec des personnes superficielles, ne voyant pas plus loin que le bout de leur nez.
Quand il est dans ce bar, face à son verre, disons que notre pirate se sent mieux. Il rit avec le barman, regarde les gens qui rentrent et sortent. Certains habitués, comme lui. D'autres, venus discuter entre amis ou bien s'essayer au Discozouk— la seconde option étant la plus répandue. Ces personnes lui donnant des hauts-le-cœur, écœuré par tant de niaiseries.
Lorsque sa journée a été plutôt désastreuse, c'est souvent la même rengaine : en rentrant chez lui il s'habille de façon à se mettre en valeur — ce qui n'est pas bien compliqué — puis il mange un peu avant de venir ici, discuter avec le barman, laisser tourner son regard dans la salle à la recherche de quelques filles, seules, sur qui il pourrait exercer son charme, pour passer le temps.

Cette journée-là n'ayant pas été plus épuisante que les autres, rester chez lui seul ne le tentait pas trop. Il pourrait peut-être tenter d'être ramener chez une fille, dans son petit studio, pour lui tenir compagnie. Peut-être que ça irait plus loin. Le jeune homme devait bien avouer que cette dernière idée ne le dérangerait pas trop. Ça faisait tellement de temps qu'il se retenait, s'empêchant de faire quoi que ce soit, se disant que ça n'en valait pas la peine. Et même si parfois ça avait été compliqué, il avait réussi à se retenir jusqu'ici.
C'était donc avec l'idée de faire quelques connaissances et un grand sourire aux lèvres qu'il poussa la porte de l'enseigne, ce soir-là. Il se dirigea vers un tabouret libre au bar et demanda la même chose que d'habitude — un mojito pour bien commencer la soirée.
Se tournant dos au bar, verre dans une main, l'autre ébouriffant ses cheveux, son regard épiait la salle et tous ses clients, clients qui étaient peu présents. Un couple qui roucoulait sur une banquette au fond, un vieux qui patientait tout seul dans son coin en sirotant un café et une fille brune non loin de lui. Un sourire en coin s'afficha sur son visage et, alors qu'il se levait pour aller lui tenir compagnie, la porte s'ouvrit et se referma sur un nouveau client.
Ses yeux se tournèrent instinctivement vers lui et il serra son poing autour du verre. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Et dans cette tenue. Il se mordit l'intérieur des lèvres, bouillant intérieurement. Depuis quand un homme pouvait être aussi classe que lui en portant des choses comme ça ?

Tamao s'adossa au bar, fermant les yeux et inspirant un grand coup.

   
(« Bon. Calmons-nous. Reprenons notre calme. C'est rien. Certes il est bien sapé mais c'est pas ton problème, pas vrai ? De toute façon tu ne le connais pas. Alors calme-toi tout de suite Tamao. Reprends ton sourire et va voir la brune sexy qui est là-bas. Ok ? Ok. »)



Sourire à nouveau sur les lèvres, il se dirigea finalement vers le jeune homme, non loin des deux autres. Il s'arrêta face à lui, tira la chaise qui lui faisait face puis pencha légèrement la tête du côté.

« La place est libre ? »


() = En pensée


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Mer 29 Juil - 2:51

DO YOU WANT SOME BUBLES
Hallow W Jack & Ushiromiya Tamao




Let's boogin, let's dance,... Un homme venait de s'installer sur la banquette à côté de notre protagoniste, plutôt bien habillé, un jeune fêtard du samedi soir, sûrement un habitué. Ce dernier portait la chevelure blanche ainsi qu'un long habit blanc, ce qui ne manquait pas de charme dans un tel endroit, après tout c'était bien un endroit où les jeans patte d'eph étaient à la mode et où l'ensemble veste blanche/chemise violette n'était pas hasbeen !

Notre protagoniste était plus moderne certes, l'habit sombre, le petit nœud papillon rouge un peu funky afin de faire genre "déconneur", ce qui n'était pas réellement le cas... Notre protagoniste était donc ce genre de personnage, un des nouveaux fêtard s'étant trompé de fête, ce dernier avait choisi la mauvaise soirée, mais pour autant il était une sorte d'habitué donc maintenant ces soirées n'étaient pas aussi craignoss qu'auparavant, avec l'habitude on se fait à tout,...

L'homme à côté avait tout de même demandé si la place était libre ce à quoi avait répondu timidement notre protagoniste d'un hochement de tête tout en se décalant d'un cul, malgré que ce ne soit pas nécessaire. Le brun ténébreux était un peu gêné en face de ce personnage qui contrairement à lui semblait totalement à l'aise dans ce genre de soirée. Jack prit son courage à deux mains, imita comme il savait si bien le faire une personne décontractée et demanda à son partenaire de table avec une assurance aussi bonne que la MAIF :

Hallow W. Jack ► Alors quelle cartouche tu souhaites tirer ce soir ?!

Peut-être un peu trop beauf pensait-il et il modifia sa pensée :

Hallow W. Jack ► La petite brunette au fond, on sent qu'elle veut de la chipolata !

Un peu beauf, on sentait les gênes Pourtugais jusqu'au fond de grand line ! Et il recommença :

Hallow W. Jack ► Alors quel cigare tu vas fumer ce soir ?!

Euh non trompé de registre, ça c'était la conversation gay qu'il avait entendu quelques temps auparavant ! Finalement ce dernier opta simplement pour le :

Hallow W. Jack ► Alors en qui la capote va craquer ce soir ?!

Nan c'est juste une blague !! Personne n'ose dire ça !.... Quoi que ! Mon erreur, en réalité c'est vraiment ce que ce con de protagoniste a dit, il serait peut-être temps qu'il se trouve une personnalité celui-là car à reprendre des phrases de beauf on en devient un ! Bientôt Jack portera des sandales Lacouste avec des chaussettes bleues en dessous remontées jusqu'aux genoux,....

Bref, la conversation ne faisait que commencer, mais cette dernière semblait déjà épique avant même que le prologue ne se termine, la question qui nous taraudait tous était dans quelle merde allait se fourrer notre protagoniste avant la fin de la soirée à sortir de telles tirades,... J'espère le garder en vie jusqu'à demain !

Italique = Pensées

« OH BABY BABY GIVE ME ONE MORE CHANCE ! » ► JACKSON V
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Mer 29 Juil - 4:06






« Ce Rythme endiablant serait-ça le Disco ? »

Feat. Hallow W. Jack

 
Let's boogie, let's dance... We're Funky Cops to the neverground ! Quel musique... Enfin bref. Il sursauta quelque peu, releva la tête vers lui, surprise, et bougea ses affaires.
 
« Oh... Euh... Oui bien sûr. »
 
Il s'assit sur la chaise qu'il venait de tirer et lui lança un « merci » accompagné d'un sourire. Parfait, assis là où il était, il pouvait discrètement observer cette brune sans qu'elle ne remarque quoi que ce soit. Il se mit à siroter son verre, plongeant son regard rougeâtre dans celui noisette de son co-pilote.
Le jeune homme commença à faire la discussion, parlant d'une voix svelte et agréable, tandis que j'essayais d'oublier la présence déconcertante d'une telle beauté en ces lieux.

   
« Alors en qui la capote va craquer ce soir ?! »
 

Stupéfiant ! Il venait à lui tout seul de me faire afficher un grand sourire, chose qui n'avait pas été possible depuis bien des années. Tamao lui adressa un petit sourire confiant. Puis d'un geste confiant, sans jamais perdre son sourire hilare lui indiquait cette brune qu'il avait vu plus tôt. Il n'y a pas des filles plus faciles à séduire... Non, ce soir c'était la seule. Et puis avec un tel copilote disons que les chances était de son côté. Après tout il connaissait les principes de base du fameux livre des potes rédigé par Sanji ! Et de par sa question était passé du simple Pote au rang d'Harry Potter. Après tout comme l'eut dit Sanji-san, Bien que l’histoire du Code des Potes ne soit pas si simple et élégante que « Dieu posa sur Terre des tablettes de pierre gravées »,  ses  origines  remontent  très  tôt  à  l’aube  de l’humanité. Au commencement, il n’y avait pas de Code des Potes... Ce qui fut malheureux pour les premiers Potes de l’histoire, Caïn  et  Abel.  Manquant  cruellement  de  principes  sociaux, Caïn  tua  Abel  et  commit  ainsi  le  premier Poticide.  En punition,  Caïn  fut condamné  à  errer  sur  terre  seul  pour le reste de sa vie. Pourquoi ? Parce que sans copilote, il n’avait absolument aucune chance de rencontrer des gonzesses.

   
« Tamao. »

Il but un autre coup, en profita pour jeter un oeil en face. L'autre avait commandé des verres pour deux. Un rictus lui échappa. Ouais, sa mère avait vraiment fait du beau boulot. Retournant son attention sur celui en face de lui, il s'adressa à lui de la sorte.
« Et toi ton nom, mon pote ? »

Cette soirée se déroulerait peut-être comme il le voulait, finalement.

(A R T I C L E   3 1        
À la chasse, un Pote tire toujours la gonzesse la plus sexy en premier.
A R T I C L E   2  
Un Pote peut toujours faire quelque  chose de stupide, mais  à la seule condition que tous ses autres Potes le fassent aussi.)



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Mer 29 Juil - 23:23

DO YOU WANT SOME BUBLES
Hallow W Jack & Ushiromiya Tamao




Hallow W. Jack ► My name is Bond,... *hum hum* Jack, Hallow Jack !

Le jeune homme voyait donc son partenaire lui asséner de nouvelles paroles bien différentes des précédentes, en effet ces dernières étaient tout à fait sympathiques, ce qui avait pour don de faire pousser un arbre de joie dans l'esprit de Jack. Ce dernier n'avait jamais eu de "pote", ce qui s'était le plus rapproché d'amis étaient ceux qui prenaient un plaisir fou à jouer avec notre héro à des jeux d'eaux... En effet ces derniers s'amusaient beaucoup, mais alors beaucoup à plonger la tête de notre protagoniste dans des toilettes, souvent propre, sauf des fois, tout les samedis du mois, où l'eau était trouble, on appelait ces moments des mauvaises pioches, car sûrement que la toilette juste à côté était propre, mais ce jour-ci c'était celle-ci ensevelie sous un duvet de gadoue humaine.

Bref ne nous attardons pas plus sur ces bêtises de jeunesses que nous avons tous vécus et qui nous manquent énormément et concentrons-nous sur la petite chasse dans laquelle deux "potes" s'apprêtaient à se lancer. En effet ces deux bonhommes étaient à l'affût, il y avait une seule jolie fille, bien que sa beauté soit subjective mais disons qu'à côté du Yéti qui l'accompagnait cette dernière semblait être une déesse. Bien que les 3 poils qui lui poussaient au dessus de la lèvre lui donnait un petit air masculin, mais comme on dit "l'amour est aveugle", ce à quoi les beaufs répondent " c'est normal une bite n'a pas d'yeux !" mais passons sur ces niaiseries.

Jack était là à l'affût tandis qu'il se repassait le code du BRO'CLUB, ARTICLE 4, on ne met pas d'hameçon sur le fouet le premier soir. Oups trompé de règles, elles étaient à côté du SM'CLUB... My bad. Bref notre protagoniste avait oublié les règles, et pour ma part je suis un narrateur omniscient flemmard qui a un animé à voir, donc ce n'est pas dans mon optique de retrouver les règles, passons.

Les deux hommes se dirigèrent donc vers la jeune demoiselle, et le tromblon pointé vers la jeune dame ces derniers s'écrièrent :

Hallow W. Jack ► Avec ou sans string le cul-tête ?!

OUPS encore trompé de club, dégage de là Simon, on a dit pas de Hardgay ici ! Non en réalité ces derniers arrivèrent et Jack d'une voix assurée s'élança à la biche égarée, imitant un film qu'il avait vu il y a pas si longtemps :

Hallow W. Jack ► Hé Mademoiselle t'es charmante ça te dirait une glace à la menthe ?!....*réalise qu'il n'a pas de glace à la menthe* Vas-y j'ai pas goût menthe mais c'était pour la rime, j'ai fraise, pomme-cassis, j'ai même mangue, c'est grave bon mangue ! #Quote Mister V# ET GOÛT BITEUH !

Ce n'est pas une blague il a vraiment dit ça, je refuse de continuer ce récit, j'ai honte ! Je démissionne Monsieur, marre de ce métier de narrateur de merde, en plus je suis payer le SMIC moi Monsieur hein à raconter la vie d'un merdeux là ! J'me tire ! #Quote Maître Gimsou#

Italique = Hors dialogue

« POURQUOI LA VIE EST UNE CHIENNE ET MOI SON RÉVERBERE ?! POURQUOI AVANT DE SORTIR ELLE A BUT 100L DE BIERE ?!» ► FATAL BAZOOKA
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Jeu 30 Juil - 18:52






«  Un comptoir, deux chaises, deux verres, deux personnes. »

Feat. Hallow W. Jack

 
Enfin de compte, la conversation allait bon train avec Jack, d'ailleurs il s'avérait beaucoup plus ouvert que ce qu'il montrait au début. Le verre du jeune homme s'était vidé il y a de nombreuses minutes et la serveuse était venue pour le resservir.
Tamao avait délaissé son bouquin pour finalement se consacrer uniquement a la discussion qu'il entretenait avec Jack. Les échanges de débilités ne se faisaient que plus rapide entre ces deux-là, plus rien ne pouvait les arrêter. Ça y était, sans s'en rendre compte il avait réussi à surmonter sa surprise pour se concentrer uniquement sur sa "tâche" : faire quelques connaissances.
Après quelques instants, Les deux hommes que nous étions se dirigèrent donc vers la jeune demoiselle, et le tromblon pointé vers la jeune dame ce dernier s'écria :
« Hallow W. Jack ► Hé Mademoiselle t'es charmante ça te dirait une glace à la menthe ?!....*réalise qu'il n'a pas de glace à la menthe* Vas-y j'ai pas goût menthe mais c'était pour la rime, j'ai fraise, pomme-cassis, j'ai même mangue, c'est grave bon mangue ! #Quote Mister V# ET GOÛT BITEUH ! »

Erreur de débutant... Et splash c'était le bruit qu'entendirent les deux hommes quand le contenu du verre de la jeune femme se vida sur eux... Amusé par la réaction et le sang froid incroyable dont fit preuve Jack, Tamao ne put s'empêcher de vouloir montrer que lui aussi avait des balls et même qu'il avait remporté le Goldenball ! Enfin le superbowl que dis-je. Il fit alors signe à Jack de s'installer à une table juste derrière et d'observer la scène. Pas même dérangé par l'odeur de tabac, ni la chaleur du lieu, c'est contre toutes attentes, que Tamao semblait décidément apprécié la soirée. À peine s'est-il diriger vers le bar qu'on le saluait, certains serveurs qu'il semblait connaître, puis une ou deux nouvelles têtes. Tous ne sont pas de fidèles clients, après tout ces collègues de beuveries changeaient régulièrement. C'est une fois au bar, que notre jeune habitant des iles céleste entrevit cette femme au cheveux châtains. Elle avait l'air seule et faisait peine à voir avec son verre de jus. Où croyait-elle être à Disneyworld ?

N'ignorant pas ses longues jambes dénudées, c'est avec classe #ViveCorneille# que Tamao l'accosta. Après tout de telles brebis égarés méritait un peu de sa présence. Ainsi c'est avec un clin d’œil complice au barman de ce soir, qu'il s'en approcha avec un sourire rempli de malice. Saisit une mèche de ses cheveux. 
Tamao ► « On s'est égarée mon ange ? »
Femme ► « N-non... je me promenais et j'ai eu envie de boire. »
Tamao ► « Ce n'est pas avec ça que tu passeras une bonne soirée, princesse »
te moques-tu en jetant un regard taquin à son verre.

L'a regardant rougir, de honte surement. Alors en bonne personne qu'il était, Tamago laissa échapper un petit rire, avant de lui commander autre chose. Et pas n'importe quoi, après tout ce se voyait bien qu'elle n’était pas du genre à boire souvent, ainsi il commanda simplement un mojito pour sa nouvelle ami, constatant que nombre incalculable de femme appréciaient cette boisson. Et ça ne loupe pas, ses yeux brillaient presque de là où il était. Mais de son côté le siens se ternissaient d'ennui, plus la discussion avançait. Ce n'est qu'une petite fille superficielle, une gosse de riche probablement, vous savez ce genre de gosse qu'on sait chaste rien qu'au mot "préservatif fluorescent". Ce genre de victime si rapide à avoir, le genre de Britney Bitch qui pose direct sa main sur ta cuisse, mais le truc c'est qu'elles sont d'un ennui terrible et tout ce qui ennui Tamao bah ca fini mal...

Tamao ► « Bon t'es plus drôle, j'marrache.. Tu vois Jack, ça s'est le genre de gonzesse à serrer. Allons boire un truc, c'est ma tournée.»

Serveuse ►« Tamacchi, ta place à côté du comptoir.. Et bien ce type là-bas l'a prise... J'ai essayé de l'en empê....»

C'est sans même répondre à la serveuse, que les deux hommes s’avancèrent droit vers le comptoir ne faisant même guère attention aux stupides pari que se livrait les différents types du bar, sa seule pensée était actuellement dirigé vers ce mec qu'il allait violenter comme quoi rien ne valait une bonne vieille bagarre dans un bar. Une fois devant sa place, Tamao observa ce jeune mécréant  

Pirate I ►« On peut savoir ce que tu veux, Sale gosse ? »
Tamao ► « Tu ferai mieux de bouger de ma place Hige.. »
Pirate I ►« C'est moi que tu traites de moustachu ? Aniki t'en entendu ça ? Il veut se battre le sale Gosse. »

Comme a son habitude le barman annonça sa catchphrase #C'est la dernière bagarre après je ferme# Des chaises qui voulait a travers la boite, des poings qui s'en allait de gauche à droite puis de droite à gauche. Comme quoi y'avait rien de mieux qu'une bonne bagarre pour rapprocher les hommes.
Tamao ► « Tu refuses donc de bouger de ma très chère place Hige... Très bien, je t'aurais prévenu. Jack tu peux t'amuser à casser la gueule à qui tu veux tant que tu cours vite après parce que je veux pas payer les réparations !»



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Jeu 30 Juil - 20:21

DO YOU WANT SOME BUBLES
Hallow W Jack & Ushiromiya Tamao




Notre protagoniste après s'être mouillé avec la jeune femme parti la tête haute avec sa meute, son partenaire n'avait pas l'air enchanté par le fait d'avoir gagné un verre gratuit mais pour autant il n'était pas dépité, en effet ce dernier avait même l'air d'en rire. Mais alors que la meute repartait l'homme aux cheveux blancs remarqua de la proie de "haut-vol", c'était une femme, une très belle femme, on pouvait le voir à ses tétés qui n'étaient même pas camouflés par un quelconque tissu. ERECTION MAXXXX ! Non c'était une blague, quoi que, vous savez quand la barre vient vous caresser votre portefeuille dans la poche gauche on n'y peut pas grand chose, avoir un grand chibre a ses avantages et ses défauts.

Le femme que nos protagonistes approchaient était ce qu'on appelait dans notre société une "salope", mais alors une "salope" de qualité. Comment les distinguer ? Pour celle-ci c'était simplement parce qu'on pouvait voir la souillure de sa culotte malgré une jupe, jupe si c'est le nom que l'on peut donner à ce petit bout de tissus enroulé autour de sa taille,... Mais ne vous méprenez pas "salope" n'est pas péjoratif, du moins pas que, dans notre société être l'une d'entre-elle est plus un hobbi qu'autre chose, en effet se faire péter la rondelle a même été intégrer à un réel nom, on appelle ça le Baise-ball si je crois bien, il y a même un tournois définissant la meilleur receveuse et le meilleur lanceur, comme quoi être une "salope" de nos jours est même un compliment ! Bon bien que ce mot ne soit pas très noble, je vous l'accorde, mais détrompez-vous, nombreuses nobles sont des salopes, en même temps à force de se mettre des balais dans le cul on commence à y prendre goût, c'est normal !

Bref les deux gars HYPE de la soirée s'écartaient d'un coup de la jeune femme, appelés par l'appel du destin, une serveuse aux tétés énormes mais à la jupe bien plus courte, ce qui signifiait bien " 2 rendez-vous avant d'y goûter ", pour Jack ça équivalait à " Trop chers pour toi ! ".

Mais le destin continuait d'appeler la meute et ces derniers se dirigèrent donc vers deux hommes à la pilosité bien développé, bien que leurs poils soient si lisses et soyeux que la première demoiselle accostée passait pour barbe noire à côté. Notre protagoniste commençait à croire qu'avec un peu de fond de teint et de phare à paupière qu'il était sûrement possible de faire de tops-models ces deux barbares. Mais tout cela était avant que notre poto trop hype ne commence à les embrouiller.

Jack habitué à ce genre de querelles savait très bien la suite, les pirates allaient demander aux deux d'aller se faire enculer, mais pourquoi devoir se déplacer pour ça, le jeune homme avait trouvé bien plus pratique, quitte à devoir se déplacer encore mieux le faire ici. Le jeune homme baissa son pantalon, se mit à quatre patte et écarta ses fesses. Il était prêt. C'était une stratégie très intéressante car souvent suite à ce mouvement les hommes étaient rebutés, se mettaient à rigoler et partaient, enfin en général, car une fois au chalet,... Non ne nous rappelons pas ce côté sombre, sinueux et douloureux de l'histoire, il vaut mieux le laisser là, loin ! Mais tandis que notre protagoniste attendait le trou noir pointé vers les cibles Tamao leur donna un coup de poing.

Ah apparemment Tamao n'avait pas pour intention d'aller se faire enculer, mais bon c'était aussi une manière de répondre ce à quoi Jack en moins d'une demie-seconde faisait mine de rien et avait déjà remonté son pantalon et s'était mis debout en position " Il ne s'est rien passé !". Après les quelques mots d'encouragement du loup blanc Jack fut prit d'un frisson de courage et de folie qui le poussa à se croire pour l'homme le plus fort de la bagarre. Et alors que le sang et les coups pleuvaient comme il pleut en Bretagne notre protagoniste cria :

Hallow W. Jack ► J'SUIS LE LOUP NOIR ! J'VAIS TOUS VOUS BAISER ! VENEZ LA QUE JE VOUS BOUFFE LE CUL ! AOU AOU AOUUUUUUU !

A peine eut-il fini sa phrase que ce dernier sauta sur sa proie, proie bien choisie vu que c'était la "salope" à la culotte visible. Ce dernier commença à lui mordre une fesse entière laissant les deux pirates au loup blanc. Oui mon protagoniste est con, mais bon je pense que vous avez compris depuis le temps. Mais tout à coup alors que ce dernier dévorait ce petit-cul une sorte d'odeur se révéla, elle avait pété la "salope" !

Hallow W. Jack ► T'ES SERIEUSE T'AS PETE ?! ON T'A JAMAIS DIT QUE GAZER LES GENS C'ETAIT PLUS TRES FUHRER ?! GARDE CA POUR QUAND T'ES TOUTE SEULE ! SOUILLON VA !

Pendant ce temps là que faisait le partenaire ?

Italique = Hors dialogue

« L'homme est un loup pour l'homme» ► HOBBES
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO] Jeu 30 Juil - 23:21






«  Un comptoir, deux chaises, deux verres, deux personnes. »

Feat. Hallow W. Jack

 
Sans même chercher à éviter les problèmes, ce vieux connard me balança une bouteille de saké encore à moitié pleine. Non seulement, il refusait donc d'obtempérer ce bâtard et de la sorte me rendre que cette dite place qui me revenait de droit mais en plus de cela, il venait de gâcher une de précieuse bouteille de saké que le Barman lui avait gentiment offert. C'en était trop, les cheveux alors encore trempés je choppais mon adversaire par le col avant de lui explosé la tête littéralement contre le sol. Je le relevais alors par le col avant de ne sans trop tarder lui enfoncé mon genou dans la figure, voyant qu'il l'encaissait sans trop de mal je lui lançais mon poing dans la figure, l'encastrant ainsi dans le mur.

Pirate I ►« Bizarrement, je sens que je vais pouvoir me lâcher un peu. »

Tamao ► « Et bien, ne crois pas que je me bats par envie... Je n'ai aucune envie de briser le bar de Jiji ou même de te briser quelques choses... Les gens comme toi devraient quelque fois cesser de courir sans raison après des combats inutiles et perdu d'avance. »

Pirate I ► « Oh mais si, il y'a une raison Koupidon no Baka...
Le truc c'est que je suis toujours très excité à l'idée d'affronter quelqu'un de fort. Pas toi ? »


Tamao ► « Pas quand on sait qu'il s'agit de personne aussi faible que toi... »

Pirate I ► « J'te fais le topo Sale Gosse... Peu importe qui j'affronte, tant qu'il est fort ça peut me pousser à débuter un combat contre à lui. Ce n'est pas assez pour toi ? »

C'est sérieusement à cet instant précis que je me suis rendu compte que discuter ne servirait à rien avec ce genre de type débile sans avenir sur Grandline que j'avais visiblement mal jugé dés le départ. A présent, je venais de me rendre compte que j'allais devoir le mettre hors d'état de nuire. Hige s'approcha alors très rapidement de moi préparant son poing, dés lors qu'il fut à ma portée, il lança un coup de poing très puissant pourtant sous l'effet de la colère, il n'était pas très lucide et ses coups très facile à contrer. C'est donc d'un simple geste du revers de la main que je déviais son coup de poing choquant par la même occasion les nombreux spectateurs du bar...

Pirate I ► « Il a stoppé mon coup d'un seul mouvement de la main ?! »

De mon coup d'avant bras venait de surgir un puissant faisceau de lumière projetant mon jeune adversaire roulé boulé jusqu'à s'encastrer dans le mur d'en face sans pouvoir même s'arrêter. C'était un coup puissant alliant, la vitesse et la force de l'utilisateur qui normalement se devait de le terrasser pourtant il s'en releva certes pas tout de suite néanmoins il s'en releva. Était-ce son engouement pour les combats qu'il menait face à des adversaires plus puissant que lui qui lui permettait de se relever ? Car si c'était le cas, cet engouement le différenciait énormément d'un combattant militaire ordinaire... Masaru-San semblait déçu d'avoir parié sur ce jeune attardé qui ne savait pas du tout quand est-ce qu'il fallait l'a fermer pourtant il n'était pas si faible que ça. Il était la en face de moi décidé à en découdre, prenant une position de combat aussi violente que le Ittoryu, il était certain que j'allais bientôt en finir.

Pirate I ► « Putain, t'es plutôt bon pour un sale gosse... Je pensais pas qu'un abruti de ton âge serait en mesure de faire usage de putains technique aussi puissante. Mais c'est pas ce qui viendra au bout de quelqu'un comme moi. »

Grossière erreur, il venait de me foncer dessus alors que j'étais en parfaite position pour le contrer mais pourtant ces mouvements semblaient largement plus rapide qu'au début, était-il devient plus sérieux ? Je ne le savais pas et cela ne me concernait pas réellement, mon seul objectif était de terrasser mon adversaire à présent. Il décochait alors la mâchoire d'un coup de poing extrêmement bien placé seulement il ne savait pas que c'était le coup de trop à ne pas mettre. Je le choppais par le poignet avant de ne sauter de lui rendre la monnaie de sa pièce. En effet, je venais de lui mettre un coup de pied retourné droit dont j'étais particulièrement fier. Je m'élançais alors sur lui, avec un magnifique jeu de jambes, celui-ci avec tant bien que de mal tentait d'esquiver ces coups si violents que je lui portais,seulement par inadvertance, celui-ci s'était acculé bêtement contre un des tabouret.

J'avais pourtant horreur de ce genre d'énergumène mais non fallait que y'en est encore un qui se pointe. Je levais alors la main vers le ciel avant de serrer fermement le poing. Quand soudain plus rien, il tomba alors raide K.O sur la table.

Tamao ► « J'en ai ma claque de ces gens qui l'a ferme jamais
Dit Jack t'es un Pirate toi aussi non ? »
dit-il attendant une réponse de son nouveau camarade




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO]

Revenir en haut Aller en bas

DO YOU WANT SOME BUBLES ? [PV TAMAO]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Grandline :: Archipel Shabondy-