AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Mer 26 Aoû - 17:48

[???]

Le personnage ici qui semblait être un jeune homme, s'approcha de l'arme qui était enfoncé dans le mur. La force avec laquelle l'épée avait pénétré le mur l'impressionnait, surtout que cette épée courbée ne s'était pas brisée sous le choc. Peut-être était-ce grâce à une utilisation du Haki ? Quoiqu'il en soit, le personnage tira sur l'arme et la récupéra, la scrutant dans ses mains :

-Waah ! Elle est belle !

Et puis soudain, des bruits attirèrent son attention. Au loin, il vous avait aperçu tous les trois... Voyons, si lui se trouvait là-bas... Ses yeux s'écarquillèrent ! C'est mauvais signe !
In medias res, il se mit à courir en direction du bar surnommé la Porte des Enfers, un sacré raffut s'était créé là-bas et pour cause : le gérant du bar n'était plus à sa place et tout le monde s'était évanoui sous sa puissance. A l'instant actuel, tout le monde, tous les pirates étaient en train de se relever. Si rien n'était fait, la suite ne présageait rien de bon.
Lorsqu'il arriva aux alentours de la façade, il put voir un grand rassemblement devant l'entré du bar. Il entendit alors :

-Argh, putain ! J'ai al au crâne !
-'te force pas trop, j'ai rien compris à ce qui est arrivé.
-J'ai eu ma dose aujourd'hui !

Hum... Plus le choix, il faut absolument quelque chose où l'endroit pouvait bien être détruit et pillé...
C'est donc sur cet élan de courage que le jeune garçon se mit à courir , attirant l'attention de tous les pirates sur lui. Mince ! C'était pas ça le but !  Pourquoi tout le monde s'était retourné ?!
Et là... Surprise :

-Ah ! Pas le gosse du barman ! FUYONS !

Et tout le monde se dispersa en courant...  Il resta quelques instants bouche-bée :

-Bon, c'est peut-être mieux comme ça... Comment va l'intérieur ?

Il enchaîna plusieurs pas et entra dans le bar. Hum... Des berrys un peu partout, même des bouteilles d'alcool délaissées... Ouf, tout le monde était parti, il n'y avait plus personne...
Il se précipita ensuite vers le comptoir, farfouillant rapidement derrière... l'inconnu, et il s'empara d'une clé. Il connaissait le bar comme sa poche, donc bon ! Il jeta tout de même un œil dans les environs, se décida à refermer les fenêtres correctement, et comme il n'avait pas le temps de tout nettoyer... Il arriva à la porte, posant l'inscription « Fermé », et il sortit, refermant à clé derrière -lui.
Finalement les choses allaient mieux qu'il ne l'avait espéré ! Direction, la maison !


[Graham Gaalrad]

Ils avaient fait marche  en direction de son foyer... Ce n'était pas très loin, seulement à quelques minutes à pieds, de quoi lui laisser le temps de réfléchir. Les paroles de chacun des deux jeunes lui mettaient dans le doute.
Le premier jeune garçon possédait le fruit de Moa Moa no Mi, ainsi qu'une grande prime pour sa tête. Il faisait parti de l'équipage d'un Yonkou... Raza Hagane. Si ce n'est la soif de sang qu'il avait démontré... Il avait un bon niveau de combat. Malheureusement, il n'y avait aucun intérêt à l'entraîner à ce stade-là. Pas qu'il ne pouvait pas progresser, mais surtout que Graham n'avait aucun intérêt à le faire. Pourquoi produire plus de massacre ? S'il comptait réellement devenir réussir quoique se soit, tant qu'il serait aussi malade, il ne ferait que de se tuer. Ce combat avait été un avertissement, mais il ne semblait pas avoir compris..
Une idée le traversa alors... Hum, nous verrons bien ce que vaut Ren.
Son pouvoir était grand et il est belliqueux, voyons ce qui se cache  derrière ça...
Pour ce qui est de Canigi, en effet, il était apparu de façon orgueilleuse. Comme prévu, c'est après  quelques paroles  que le maître en apprit plus sur le jeune homme.  Actuellement, il semblait même qu'il en est appris beaucoup plus de ce combat, c'était déjà une très bonne chose.  Ensuite, quant à son discours... C'était même lui qui avait sous-entendu vouloir aimé apprendre à ses cotés. Ce jeune homme est très intéressant, malgré tout s'il voulait apprendre, il allait falloir qu'il réussisse un test. Un test que très peu de personne réussisse aujourd'hui. Peut-être réussira-t-il ? Mais entre les deux jeunes hommes, si Ren voulait apprendre à son tour, il allait falloir qu'il fasse ses preuves par rapport à Canigi.


Thème de Graham Gaalrad

Ils arrivèrent finalement devant chez lui. Ce lieu se présentait comme un simple pavillon à deux étages. Les murs étaient blancs, il n'y avait pas de décoration extérieur... C'était presque la maison de n'importe qui, pour ainsi dire. Pourtant, et cela pouvait être perçu par quiconque, c'est lorsqu'il récupéra la clé du pavillon dans sa poche et l'ouvrit, qu'une certaine tension, qu'une certaine fraîcheur se dégagea du lieu. C'était très étrange à ressentir mais, c'est comme être dans un lieu tellement pur qu'il pouvait correspondre au paradis. L'intérieur était ainsi propre, sur la droite il y avait un escalier menant à en haut. A l'étage du dessus, il y avait immédiatement une première pièce où des coussins et pleins d'autres choses dirigées le loisir étaient entreposées, de grandes fenêtres donnant ainsi une vue magnifique sur l'extérieur, il y avait aussi un balcon. Cet endroit était le lieu de détente du garçon qu'il avait recueilli, Ayumu Rovel. Il n'était pas là, on dirait...
Sinon, à l'étage il y avait deux chambres : celle d'Ayumu et celle Graham. A quoi elle ressemble ? Eh bien, allez-y pour les découvrir.

Quant au rez-de-chaussée, déjà dès l'entrée vous aviez une vue sur ce qui semblait être un grand salon. Il y avait même une cave, mais elle semblait être verrouillée... Le salon donnait ainsi sur une table à manger, puis au fond un grand canapé, il y avait aussi des étagères avec beaucoup de livres... Les livres ? Eh bien... « Contingence d'une vie », « Inhérence et l'Homme », … Oui, des livres assez difficiles.
Plus au fond et à droite, il y avait la cuisine. Sinon, il y avait de grandes fenêtres permettant de sortir vers l'extérieur.
La chose néanmoins la plus frappante de cet endroit, c'était des sortes de gemmes disposées un peu partout. Des gemmes, comme des rubis, de saphirs, des améthystes, etc. Cela sous le diamètre de sphère d'au moins 30 centimètres, ce n'était pas rien. Il y avait aussi des fresques représentantes des Dragons, ainsi qu'un Dragon de Jade posée sur une commode et mesurant au moins un mètre de long. Tout ça, c'était beau mais... Une énergie inhabituelle se dégageait du lieu. Une énergie en elle-même reposante, comme si vous aviez la possibilité de vous reposez avec deux fois plus d'efficacité... Un autre secret de Graham.
Il retira alors ses chaussures, vous disant dans le même geste :

-Retirez vos chaussures avant d'entrer.

Poser sur la table de la salle à manger, il y avait l'épée de Ren qui était déposée... D'ores-et-déjà, Graham savait qui était  là. Il fit quelques pas dans le rez-de-chaussée et un... :

-Papa !

Retentit immédiatement. Comme de nul part, Ayumu sortit alors et prit Graham dans ses bras, les yeux étincelants de bonheur. Graham ou « Papa » se mit à sourire et le prit à son dans ses bras, avant de lui caresser la tête en disant :

-Toujours en forme, toi !

Le jeune homme répondit enjoué :

-Oui !

Graham récupéra alors une chaise sans dos qu'il mit au milieu du salon, il vous dit alors :

-Ren, tu n'as qu'à aller attendre sur le canapé. Canigi, il faudrait que t'assoies sur ce siège, je vais soulager ta douleur et en même temps, j'aimerai vous parlez. Ayumu, tu n'as qu'à préparer à boire ou à manger, selon ceux qu'ils veulent.

Le jeune garçon accourut alors immédiatement dans la cuisine. Le maître quant à lui, il était debout à vous regarder. Son regard était comme celui de quiconque, normal, serein, confiant en lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Jeu 27 Aoû - 10:36

∞ The Master
Feat. Canigi Hyugima & Graham Gaalrad
Shabondy, en direction de la maison de Graham.

Nous suivions le barman, moi boitillant légèrement et Canigi se tenant le bras. Apparemment il n'en était pas sortit indemne lui non plus, il faut dire que notre adversaire possédait une puissance hors du commun, il fallait que j'en découvre l'origine, à n'importe quel prix. J'étais sans cesse en quête de pouvoir, pour la simple raison que je savais qu'il y avait bon nombre de monstres sur cette planète, j'en faisais moi-même sûrement partie d'ailleurs. Mon désir de puissance était une façon pour moi de me rassurer, me dire que je ne serai jamais plus emprisonné ou réduit à l'état d'esclave. J'avais déjà vécus ça par le passé et cela n'arriverait plus jamais, j'étais devenus un monstre par la faute de ces personnes qui m'avaient fais combattre et tuer encore et encore.

FLASH BACK




- Allez ! Frappes-le Ren ! s'exclama Mora.

J'étais face à un type de deux ans de plus que moi. J'avais onze ans et j'étais gladiateur. Enfin, esclave plutôt. J'avais une épée courte en mains, la maniant très bien depuis peu de temps. Je me servais de ma rage, de ma haine en imaginant Borgan à chaque fois que je frappais. Nous nous trouvions dans une arène et c'était la première fois que je mettais les pieds dans l'arène. Mon premier véritable combat, aux côtés de mon seul ami parmi les gladiateurs : Mora. C'était un jeune garçon de mon âge, on était arrivé en même temps, achetés le même jour par Borgan lorsque celui-ci avait fait son "marché" comme il l'appelait. De lourds colliers métalliques nous enserraient le cou, symbole de notre rang d'esclave. Dans les gradins, tout autour de nous, des personnes criaient, scandant des noms de gladiateurs présents dans l'arène, demandant que l'un soit tué en priorité ou lançant des invectives à notre encontre. Faut dire, je ne payais pas de mine, j'étais petit, mince et peu musclé. Enfin, aux premiers abords car mon entraînement en tant que tueur avait débuté trois ans auparavant déjà, Borgan m'ayant acheté une petite fortune pour mon allure de prince. Mora aussi était là pour la première fois, je le voyais trembler des pieds à la tête d'ailleurs.

- T'en fais pas Mora, on vas pas crever ici. dis-je, jetant des coups d'oeil à mon camarade et ami. On va le gagner ce combat.

Ce n'était pas vraiment un combat quand j'y penses, ces affrontemments n'étaient que carnages et meurtres. Pour mon entraînement, on m'avait fait observer d'innonbrables combats voyant des centaines de manière de tuer une personne. Certains se montraient parfois plus cruels que d'autres, cette arène était l'endroit où tout les gladiateurs, tous esclaves dans cette ville, pouvaient déchaîner toute la rage qu'ils gardaient en eux, ce qui créait parfois des monstres. Mon adversaire s'élança vers moi, faisant tourner sa masse au-dessus de sa tête avant de l'abattre dans ma direction. Exécutant une roulade en avant, j'évita l'attaque de mon adversaire et je fus sur lui, levant mon épée pour le transpercer. Mais, au moment où la pointe de mon arme commençait à s'enfoncer dans la chaire du jeune homme, celui-ci leva sa jambe pour me frapper au torse d'un puissant coup de pied qui m'envoya en arrière. A peine eus-je touché le sol que la masse se relevait à nouveau dans les airs pour s'écraser dans ma direction. Je roula sur le sol pour éviter l'attaque, me relevant à la hâte en récupérant mon épée. Je reculais, observant mon adversaire, on pouvait lire de la peur dans mon regard. C'était la première fois que j'étais réellement confronté à la mort, à ma propre mort. Je ne vis pas ma vie défiler devant mes yeux, seulement cette lourde masse me fondant dessus, maintenue par une chaîne liée à un bâton que mon adversaire tenait entre ses mains. Plaçant mon épée devant moi, la lame vers le bas, j'intercepta le boulet épineux mais ne put en stopper la puissance, ce qui me propulsa une nouvelle fois en arrière, cette fois-ci contre le mur de l'arène. Là, ma tête frappa la roche et je fus étourdis quelques instants, entendant alors un rire gras et un bruit de chaire qui se déchire sous une lame. Battant des cils, je fus confronté à une vision d'horreur.

- Nooooooon !!! m'écriais-je. Moraaaaaaa ! Moraaaaa!

L'adversaire de Mora avait eut raison de lui, le transperçant de sa longue épée et le soulevant du sol en laissant sa lame déchirer sa chaire, les yeux du jeune garçon étaient révulsés, du sang coulant en abondance de ses plaies. Je savais reconnaître une blessure mortelle, et c'en était une. On m'avait tout prit, jusqu'à mon seul ami. Fou de rage, je me mis à hurler et à foncer sur mon adversaire dont l'attention s'était reportée sur son propre camarade, le félicitant de sa victoire. Mon épée fonça droit dans le torse de l'homme et s'enfonça dans sa chaire, déchirant les muscles, les veines et les nerfs. Je sentis son sang couler sur mes mains tandis que son regard se posait sur moi, surprit et sentant la vie s'échapper de son corps.

A la fin du combat, mes deux adversaires étaient morts ainsi que Mora. J'étais agenouillé auprès de son cadavre, les larmes aux yeux tandis que les spectateurs me félicitaient de ma victoire par leurs cris de joie. Trois jeune garçon même pas âgés de quinze ans étaient morts et eux en étaient heureux. Leur réaction me dégoûtait au plus haut point, je me jura de tuer toutes ces personnes un jour, enregistrant leur image dans mon esprit.

FIN DU FLASH BACK

Nous étions arrivés à la maison de Graham, mes jambes m'ayant portées comme automatiquement tandis que mon esprit vagabondait. Cela faisait longtemps que je n'avais plus pensé à Mora, quel pauvre garçon quand j'y penses, mourir à l'âge de onze ans c'est bien triste, il n'avait même pas eut le temps de vivre. C'était pour cela que je m'étais juré de survivre, en partie pour lui. Le barman ouvrit la porte de cette bâtisse sans aucune décoration, ce pourrait être la maison de n'importe qui. Lorsque la porte s'ouvrit, une énergie nous enveloppa, comme une présence intangible. Ce lieu respirait la paix et la bonne humeur. Nous suivions Graham à l'intérieur, retirant nos chaussure et le suivant jusqu'à un salon. Et, je fus surpris de voir quelqu'un débarquer en criant "Papa". Ainsi ce grand bonhomme avait un gamin ? Vraiment ? Alors là, je l'avais pas vues venir celle-là ! Observant le garçon qui venait de faire son entrée, je le vis enlacer son "Père". Ouais, c'était mignon, mais c'était pas pour ça que j'étais venus. Suivant les conseils du tavernier, je me déplaça jusqu'au canapé où je m'allongea, fermant les yeux tandis que j'augmentais la vitesse mon corps, laissant mon organisme ainsi augmenter m'administrer les premiers soins. Ma douleur s'estompait, le coup que m'avait porté Graham au ventre se transformait déjà en un bleu violacé. Je resta ainsi là, rassuré lorsque j'avais vus mon arme posée sur la table. J'attendis donc la suite des évènements, ne disant pas un mot, me concentrant totalement sur mon pouvoir à l'oeuvre de manière très discrète.

 
 
 
made by great thief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.
Messages : 59
Localisation : Derrière toi :*
Date d'inscription : 12/07/2015

Feuille de Personnage
Exp:
10/100  (10/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1
Pouvoir 2
Pouvoir 3
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Sam 29 Aoû - 12:56

Bienvenue en enfer

Feat Graham & Ren



Ils venaient tout juste de rentrer dans la demeure de Graham. Une ambiance chaleureuse, un climat zen et rafraichissant, cela semblait être un climat idéal après un bon entraînement ou une épreuve physique épuisante. Le simple fait d'avoir pénétré ces lieux semblait avoir apaisé Canigi, il relachait son épaule, sentant tout de même des picotements à l'intérieur. Soudain, alors que Graham leur présentait tout juste les lieux, un "Papa !" se fit entendre suivant d'un coup un jeune garçon qui déboula pour attérir dans les bras de Graham. Il était donc père, légèrement surpris, Canigi ne dit pas un mot et attendit que Graham lui dit quoi faire, afin de se déplacer dans la pièce. Il saisit alors un tabouret et l'invita à grimper dessus afin de pouvoir manipuler son épaule et le soigner. Il demanda dans un même élan à son garçon d'aller chercher ce que désiraient les deux pirates, Canigi réclama alors simplement de l'eau, remerciant le jeune homme pour son aimabilité. Une fois Canigi assit, il se tourna vers Graham souhaitant leur parler. Il n'en dit pas plus, peut être pour attirer la curiosité des deux hommes.

"De quoi souhaites-tu nous parler Graham ? Tu as des commentaires à propos de notre façon de nous battre ? C'est de ça qu'il s'agit ? Tu aurais des conseils pour nous ?"

Sans faire vraiment attention, Canigi le bombarda de questions, n'étant pas une personne qui parlait énormément, il souhaitait lui soutirer un maximum de paroles, quitte à lui tirer les vers du nez. Suite à cela, le jeune pirate aux cheveux bruns enleva son gilet rouge afin qu'il ne soit pas gêner pour bouger son épaule. Il aurait peut être besoin d'avoir accès à son dos, ou bien à son torse, si le mal était plus profond que prévu. Dans le doute, il s'exécuta donc, et attendit de voir ce que savait faire Graham à l'aide du Haki, en étant malgré tout un peu perplexe, il faut l'avouer.

T'entendant plus son camarade de baston, le jeune hybride jeta un oeil par dessus la table afin de voir ce que faisait Ren sur le canapé. Les yeux dans le vide, allongé dans une position droite faisant sans doute en sorte de ne pas appuyer sur ses cotes ou bien son dos, il restait là sans bouger. C'était très étrange, mais c'était peut être sa façon de méditer, de s'apaiser, qui sait. Patientant alors que Graham allait commencer à travailler son épaule, le jeune ne pouvait s'empêcher de regarder un peu partout, tout autour de lui afin d'examiner ce nouveau lieu. D'un côté des étagères, remplies de livres. À première vue ces livres n'étaient pas des livres pour enfant qu'il aurait pu acheter pour son fils, pour lui lire une petite histoire au moment du couché, ça non. Vu l'épaisseur il semblait plus être des livres demandant des connaissances de base poussées. Cet homme était étrange, il semblait si abrupte et aggressif au premier abord, mais en fait il finissait par émettre des ondes positives, une bonne personne... Cet homme était très mystérieux. Canigi tourna ensuite la tête de l'autre côté et remarqua une pierre magnifique, comme une sorte de gemme scintillante. Bien qu'il en avait déjà vu d'autres avant en se rendant dans le salon, il n'avait pas remarquer à quel point elles pouvaient être absorbantes. Son regard se perdit quelques instants dans les différentes facettes réfléchissantes de ces merveilles, avant qu'il ne retourna la tête vers Graham qui prenait à présent la parole pour prononcer quelques mots à propos de ce qu'il devait leurs parler.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Sam 29 Aoû - 16:55

Debout, un sourire de bienveillance apparut sur mon visage, c'était cet hybride qui me faisait cet effet, il me faisait sourire, me prêtait au rire d'une certaine façon. Ce n'était pas de façon moqueuse que je considérai sa curiosité et ses questionnements, mais plus comme si j'étais son père, peut-être déjà son maître de sagesse. Il y avait aussi le fait qu'il appelait en moi des bons souvenirs, je me sentais bien avec eux. Néanmoins, je répondis ceci :

-Oui, tu auras la réponse à tes questions, ne t'inquiète pas ! Mais pour l'instant, je vais devoir te demander de te détendre au maximum, nous allons commencer.

Une musique d'ambiance ~

Un long soupire s'échappa de mes narines... Ma respiration se scinda alors en dix temps. Ce rythme de respirations s'apparente habituellement à une personne expérimentée en méditation, il ne produit alors aucun mouvement. Lorsqu'il s'agit d'un maître, cela représente son rythme de respirations normale, que ce soit lorsqu'il marche que lorsqu'il combat. Cette respiration possède un secret, il est vital de la contrôler... C'est pourquoi je dois respirer de cette façon-là.
C'est alors qu'une aura indiscernable sembla m'entourer... Une sensation qui relevait aussi bien d'un Haki de l'armement, d'un Haki de l'observation, d'un Haki du conquérant, mais dénuer de la moindre émotion, comme si je récupérai en moi un Haki naturel. Une atmosphère sereine se dégageait de moi, mon corps entier était détendu et même si la présence du Haki était forte, c'est comme si elle contournait ou enveloppait telle une brise chaque objets ici.
Je rassemblai alors mes mains avec lenteur puis je commençai à les frotter entre elles. Mon visage avait complètement changer à ce moment-là, je devais me concentrer et pour cause, je devais adapter ce Haki selon le rythme du corps de Canigi. Si j'allais au-delà, si je cherchais donc à détruire, il me suffirait de le toucher pour lui infliger beaucoup de dégâts corporels et spirituels, et peut-être même le tuer. C'est une autre utilisation des arts martiaux, et j'en connaissais la puissance tout simplement démentielle. Sa faiblesse évidente était sa portée et sa vitesse...
Au bout d'une minute, je séparai alors mes mains, approchant très lentement de l'épaule de Canigi et je finis par le toucher. Alors, à ce moment-là il devait avoir senti une onde le parcourir et lui couper le souffle pendant une fraction de seconde. Pour la suite, il ne sentirait simplement qu'une chaleur reposante, comme s'il prenait un bain thermal. Je conservai alors mes mains sur son épaule touché, le faisant bouger ainsi afin que la circulation de son corps soit meilleure. Je conseillai ainsi d'une voix calme :

-Laisses-toi faire et détends-toi.

Ainsi, je continuai les mêmes gestes en le massant pendant un certain temps. Pendant ce temps, je pouvais ainsi poser mes questions. Sans l'ombre d'une quelconque émotion ou plutôt, en étant complètement neutre comme complètement naturel, je dis alors :

-J'aimerai avant tout savoir pourquoi vous êtes des pirates, pourquoi vous êtes devenus des pirates et ainsi que les raisons pour lesquels vous vous battez.

Ayumu rentra alors dans le salon, posant un verre d'eau proche de Canigi avant de faire remarquer :

-Ah ! Désolé, tu ne pourras boire toute de suite, il ne faut pas que tu bouges.

Le sourire aux lèvres, il vint alors s'asseoir à coté de Ren, balançant ses jambes aussi détendu que cela. Bien qu'il avait envie de poser des questions aussi basiques et faire connaissance avec vous, il ne préférait rien dire pour l'instant. Je devais avant tout vous parler.
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Dim 30 Aoû - 18:05

∞ The Master
Feat. Canigi Hyugima & Graham Gaalrad
Shabondy, en direction de la maison de Graham.

Allongé tranquillement sur ce canapé, mon esprit divaguait tandis que mon pouvoir agissait. Mon organisme agissait bien plus rapidement que la normale, mon sang se déplaçait rapidement, mon coeur pompait à toute vitesse tandis que la douleur s'amenuisait dans tout mon corps. Alors que ma méditation personelle me faisait voyager dans les méandres de mon esprit, j'écoutais ce qui se disait à côté de moi. Sentant soudainement un grand pouvoir en action, j'ouvris un oeil pour observer ce qui se passait. Graham avait apposé ses mains sur l'épaule blessée de Canigi, déployant un puissant Haki qui semblait se diffuser dans le corps de l'hybride. Je restais à demi attentif, voyant le jeune "fils" du barman s'assoir prrès de moi, m'observant un instant sans dire mot. Le "maître" nous avait posé une question, une question à laquelle je n'avais pas envie de répondre. A vrai dire, parler de moi n'était pas quelque chose que j'avais l'habitude de faire, surtout parler de mon passé. Je tentais au contraire de l'oublier ce passé tumultueux qui m'avait rendu tel que j'étais aujourd'hui. Prenant une voix neutre, dénuée de tout sentiment, je répondis à cet homme.

- Est-ce que tu veux vraiment le savoir ou est-ce simplement pour faire la conversation ? demandais-je simplement, toujours un seul oeil ouvert, rivé sur l'homme aux cheveux blonds. Tu devrais pourtant savoir que, si on en vient à devenir pirate, c'est qu'il y a eut un traumatisme à la base, un moment dans notre vie qui change tout. Et, ce n'est pas le genre de chose que je raconte à n'importe qui.

Mon deuxième oeil s'ouvrit, déplaçant mon regard vers le plafond, mon cerveau repensant à certains évènements de ma vie. De quoi pouvais-je bien lui parler sans trop en raconter ? Ah, si, je savais. Et puis, j'avais besoin de ce type pour m'apprendre à devenir aussi fort que lui, développer la puissance avec laquelle il m'avait frappé. Non, ça je pouvais le faire, ce que je voulais surtout apprendre c'est tout ce qu'il ne nous avait pas montré. Après tout, il était resté assez passif lors de ce combat, je voulais voir ce que ça donnait lorsqu'il se déchaînait. Je stoppa mon pouvoir histoire de souffler un peu, respirant assez fortement dû à l'effort de maintenir ma vitesse en restant immobile. Calmant ma respiration, je me remis à parler.

- Je suis né dans une famille pas comme les autres. Je ne sais pas si vous avez déjà entendus parler des Aoncan de South Blue, une troupe itinérante considérés comme les meilleurs acrobates et musiciens du monde. J'étais heureux à cette époque, je me sentais épanouis et j'apprenais toutes sortes de choses, j'avais un avenir tracé sous mes yeux. dis-je d'une traite, faisant une pause dans mon récit. Néanmoins, tout ne s'est pas passé comme prévu. Un soir, des hommes  en noir s'en prirent à notre convoi, tuant femmes, maris et enfants sans aucune pitié, hormis moi. J'étais encore jeune, j'avais huit ans, et j'étais maléable encore. Ils m'ont donc enchaînés et vendus en tant qu'esclave. Je suis resté dans cet état pendant cinq longues années, réduit à un moins que rien ne méritant même pas de vivre, j'étais fouetté, battus, humilié. C'est ainsi que j'ai développé une vive aversion envers les êtres humains, je me suis alors promis de devenir plus fort, toujours plus fort pour me sentir en sécurité, survivre et sans cesse avancer sans jamais baisser les yeux devant personne. Est-ce que ça te conviens comme réponse ?

Mon regard se fixa à nouveau sur Graham, observant ses mouvements pour comprendre ses actes. Soigner à l'aide du Haki ? C'était bien la première fois que j'en entendais parler, voilà encore un point dans lequel il pourrait m'apprendre de nombreuses choses. Le Haki, je maîtrisais plutôt bien celui de l'Armement, mais je n'arrivais toujours pas à utiliser celui de l'Observation. Un maître, hein ? C'est bien ce dont j'avais besoin pour devenir plus fort que jamais.


 
 
 
made by great thief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.
Messages : 59
Localisation : Derrière toi :*
Date d'inscription : 12/07/2015

Feuille de Personnage
Exp:
10/100  (10/100)
Prime/Honneur: 500 millions honneur
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1
Pouvoir 2
Pouvoir 3
Pouvoir 4
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
Lieu
Link
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Dim 30 Aoû - 21:20

Bienvenue en enfer

Feat Graham & Ren



La douleur semblait s'estomper. Petit à petit, au fur et à mesure que Graham appuyait sur la peau du jeune hybride, des liens semblaient se former au niveau de ses muscles, comme-ci les tissus étaient déchirés ou abîmés et que cet homme était capable de les reconsolider par le simple fait d'appuyer sa main dessus. Enfin, il était en réalité plus facile de le dire que de le faire, ne serait-ce que d'employer le haki pour faire cela était une grande chose. Après plusieurs minutes, le jeune homme finit par ne plus sentir autre chose qu'une sensation de bien être et d'apaisement au niveau de son épaule. Plus aucun picotement, ni même d'autre sensation bizarre, il semblait tout à fait guérie. Il remercia alors Graham et lui assura que ça allait à présent. Il attendit ensuite qu'il retira ses main de son épaule afin d'attraper le verre d'eau et de s'hydrater un peu. Une fois le verre reposé sur la table, Canigi se leva et fit des mouvements lents et circulaires à son bras, appuyant sa main opposé sur son épaule anciennement blessée afin de vérifier que tout était de nouveau normal. Au bout de quelques instants, un léger sourire se forma sur son visage, il se tourna ainsi vers l'hôte de cette splendide et apaisante demeure, et il lui dit :

"Ah parfait ! Ça va beaucoup mieux, merci encore Graham, et concernant la raison pour laquelle je suis récemment devenu pirate..."

Baissant la tête, il laissa ses yeux partir dans le vide et soupira, laissant s'effacer peu à peu son sourire.

"D'origine, je suis descendant de nombreux soldats de la marine, tous plus ou moins hautement gradés, je suis comme qui dirait ' l'exception ', le seul mouton n'ayant pas suivi le troupeau. J'aurais sans doute pu, mais un soir... Keuuh... Un soir mon destin bascula, ma famille totalement décimée, je me suis mit en tête d'anéantir toute trace de pirate, faire des lieux où je croiserais le moindre de ces rats, un véritable bain de sang... Puis, après quelques temps passés en mer, voyageant sur tout SouthBlue, seul, étant devenu un véritable chasseur de prime, je fis mon retour sur mon île natale, là où ma famille est décédée, malgré tout, j'allais mieux. Je me suis rendu dans un bar et fis, à la suite de quelques événements, la connaissance d'un pirate connu dans SouthBlue, King Rekkles. Contrairement à tous ces monstres, lui semblait avoir un cœur, pur et véritable, c'était assurément une personne bien. Il me fit douter sur mon avenir et de part son influence j'ai pris la mer à nouveau, mais cette fois-ci, à ses côtés, j'étais maintenant devenu capitaine d'un navire pirate, lui était mon bras droit et trois autres personnes formaient mon équipage."

Canigi releva la tête, fixant Graham d'un œil profond et plein de hargne :

"Depuis le temps, mon but a changé, bien que je reste dans une optique de faire le bien, d'être juste en réduisant au silence ceux qui font le mal, je n'ai aucunement envie de bains de sangs et de folies meurtrières sans raison valable comme tu semblais le dire en nous définissant. Nous ne sommes pas des bêtes, bien que je connus bon nombre de pirates vivants pour tuer, je suis loin d'être comme ça. À présent j'ai des amis à protéger, bien qu'eux veulent donner jusqu'à leur vie pour me protéger, je ne laisserai jamais personne prendre l'une d'entre elle. Le moindre fou qui touchera l'un de mes compagnons devra payer en échange, le prix de sa vie contre celle d'une personne qui m'est cher, voilà pourquoi je suis recherche la puissance, voilà pourquoi je suis prêt à TOUT pour devenir plus fort, plus craint de mes ennemis. Être capable de défendre ceux qui me sont cher, c'est tout ce que je souhaites à présent."

Il jeta un instant un œil au garçon de Graham se trouvant dans son dos à écouter ce qu'il disait, le gamin était assit à côté de Ren. Il tourna de nouveau sa tête vers l'homme à la crinière blonde, puis prit la parole une dernière fois :

"Enfin... je suppose que tu vois de quoi je veux parler. Ça doit être en partie la même chose pour toi non ? Je ne connais évidemment pas ta vie, ni même ce que tu recherches, enfin à en juger qu'un homme aussi fort tient un bar, je pense que tu recherches en partie la tranquillité. Mais... pour ton jeune garçon, tu dois être autant capable que moi de mettre ta vie en danger pour lui ? Non ? Je me trompe Graham ?"

Sur ces paroles, il reprit le verre et laissa glisser dans sa gorge les dernières gorgées de ce liquide transparent et frais. Il posa le verre une nouvelle fois sur la table, puis essuya sa bouche du revers de sa main, soupirant une nouvelle fois et fixant Graham afin de connaître son point de vue sur ses questions.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Lun 31 Aoû - 0:47

A ma question, le plus touché et le plus concerné par son passé avait réagi en premier. Ren me demanda alors quelque chose qui relevait comme d'un sarcasme, mais je répondis tout de même sans perdre ma concentration sur Canigi. J'étais resté sérieux :

-Je veux effectivement le savoir.

J'étais bien conscient de ce que je leur demandai et je restai sérieux par respect. Néanmoins, je ne répondis pas à sa seconde phrase. La raison était simple, c'est que non, ce n'était pas une évidence et je n'avais pas à m'exprimer dessus. C'est à eux d'offrir leur réponse et d'évoluer sans mon apport pour le moment.
J'écoutai donc la réponse du pirate rouge. Devant son histoire, mon visage restait neutre mais concentré. Une famille , un massacre, l'esclavage jusqu'à la haine, jusqu'ici, en tant que pirate à Shabondy. Oui, cela en disait long sur le jeune garçon, mais je conservai mes pensées pour moi-même. Je ne répondis à lui seulement qu'un :

-Je vois.

Une fois son histoire conté.
Ayumu continuait à se balancer d'une façon innocente, il aimait voir de nouvelles têtes ou plutôt des célébrités, je ne pouvais pas lui interdire cela je suppose et puis, tant que j'étais là, je pouvais intervenir en cas de problème alors, il pouvait en profiter pour une fois. Ce serait quand même bien qu'il contienne sa bonne humeur néanmoins, je n'aimerai pas qu'il saute sur l'un d'entre eux surtout après des événements semblables à une défaite. Ces deux jeunes devaient se sentir un peu mal et je pouvais le comprendre.
Quoiqu'il en soit, cette médecine au Haki avait fonctionné à merveille et heureusement. J'avais retiré mes mains lorsque cela fut fini puis j'avais reculé simplement d'un pas en arrière. Je précisai quand même à l'attention du lapin, quelques petites choses concernant ce Haki de soin :

-Ton épaule devrait être rétabli, fait néanmoins attention car les tissues de tes muscles sont récents et doivent encore s'accoutumer au soin que j'ai prodigué. Une nuit devrait suffire à ton corps pour s'y habituer. Sinon, étant donné que cette médecine est naturelle et que je me suis contenté d'accompagner ton organisme, tes compétences devraient être plus performantes car l'équilibre de ton corps est stabilisé.

Je soupirai alors doucement... Je me détendis par la même occasion. C'était précis, un peu fatiguant mais je n'ai pas changé d'avant moi... Je déteste les choses ennuyantes comme la lecture ou autres... Mes yeux s'élancèrent un instant vers ma bibliothèque avant de retomber sur le jeune que je venais tout juste de soigner. Oui, lorsqu'on parlait de cette méthode, on parlait bien de médecine car ce que je venais de faire, c'était comme utiliser un puissant médicament naturel.
J'avais apprécié son entrain d'ailleurs quand il constata de lui-même les résultats, un léger sourire était apparu sur mon visage pour finalement disparaître. Mes poings se serrèrent aussi un moment avant de se décontracter.
A son tour, il plongea aussi dans un autre monde et conta son histoire que j'écoutai avec attention. Hum, sa famille a aussi été massacré à ce que je vois, il cherche donc à se venger des pirates mais aurait changé d'avis suite à une rencontre. Intéressant. Il est devenu pirate et à changer d'objectif. Il prétend aussi que les pirates sont différents des meurtriers finalement. Il souhaite aussi protéger son entourage et devenir ainsi plus fort.
Je continuai à le regarder, arquant un sourcil lorsqu'il observa Ayumu qui lui renvoya un regard un peu surpris aussi. Ainsi, il rapporta alors ce qui leurs étaient à ce qui m'était arrivé. Mes yeux se plissèrent alors tandis que je ne quittai pas ce regard que j'avais sur Canigi. Il avait eu raison sur une chose, c'est qu'en effet je recherche la tranquillité... mais pour le reste, je ne dirai qu'une chose : peut-être. Ils avaient offerts leur réponse, c'est maintenant à moi d'offrir ma réponse.
Je croisai alors les bras, regardant Ren pendant un moment puis Canigi qui finit alors de boire un verre d'eau avant de soupirer... Tous deux me regardaient.
Je sentis alors Ayumu se crisper, serrer les poings et baisser légèrement la tête. Il avait conservé son sourire mais, celui-ci était teinté aussi de tristesse. Il savait ce que j'allais dire et cela se comprenait.


Je commençai donc ma réponse en tant que monstre :

-Je ne vous l'ai pas présenté, il se nomme Ayumu Rovel. Je ne suis pas son père, seulement celui qui l'a recueilli quatre ans plus tôt, il était seul, il est orphelin comme vous. Mais je suis aussi celui qui a massacré sa famille seize ans plus tôt, lors des événements de la « catastrophe » à l'Archipel de Shabondy.

Je marquai un bref silence avant de reprendre, l'expression d'Ayumu n'avait pas changé :

-Je comprends mieux pourquoi je vous intéresse, vous semblez rechercher la puissance, mais comme vous m'avez donné votre histoire, je peux aussi vous donner la mienne pour que nous soyons sur le même pied.
Pour ma part, je suis né au milieu de nulle part à Baltigo. J'étais un enfant sauvage, mais je savais déjà me servir du Haki d'armement. Ainsi, j'ai donc passé plusieurs années à errer, combattre et à me lier avec tout ce qui m'entourait. J'ai fait plus tard la rencontre d'une voyageuse qui m'enseigna beaucoup de choses, comme à parler, à écrire... Seulement, lorsqu'elle me parlait des sociétés existantes à travers les mers, je ne m'étais pas demandé une chose, c'était la raison pour qu'elle reste isolée avec moi durant toutes ses années. Dans ma pensée, je croyais que cela était valable pour tous. Finalement, à la fin de son enseignement, j'avais décidé de vagabonder un peu et j'avais trouvé un village, apprenant alors que cette femme était devenue folle, c'est pour cela qu'elle vivait toujours dans la chambre d'une grotte et qu'elle ne bougeait point. Cette femme aurait été une génie, elle aurait apprise d'elle-même à concevoir des robots et surtout des cyborgs, elle passait beaucoup temps dans son atelier, allant même jusqu'à même oublier sa famille. Pourtant, un jour elle avait décidé de faire un effort... jusqu'à que sa famille disparaisse derrière l'effondrement d'un bâtiment. Sa première réaction aurait été alors de montrer une grande gentillesse envers tous ceux qui l'approchait. Elle ne pleura pas sa famille. Elle se considéra alors elle-même comme une cyborg, disant qu'elle devait partir et attendre pour accomplir la dernière tâche à laquelle l'on l'aurait destinée.
Après cela, quand je suis retourné à l'endroit où elle se trouvait, elle avait disparu... Je ne l'ai plus jamais revu. C'est alors que j'ai commencé à voyager suite à des rencontres que j'ai fait là-bas. J'ai aussi découvert autre chose.


J'observai alors ma main que je positionnai devant moi, continuant :

-Ce fluide, ce Haki est si présent en moi qu'il conserve mon corps, qu'il l'entretient naturellement. Actuellement, je suis dans un corps âgé de 27 ans alors que je possède 54 ans. Au départ, j'avais cru que c'était une chance, un don qui me permettrait de plus découvrir mais...

Je serrai alors mon poing avant de le faire redescendre le long de mon corps, continuant à vous regarder vous, Ren et Canigi :

-Je devais m'y attendre à ce que l'on s'intéresse à ma puissance. Devenir trop puissant conduit à être seul. Les choses s'étaient éveillées doucement, des massacres ont été commis afin de m'obtenir et, celui qui était l'instigateur de tout ça, ce n'était autre mon père, un être extrêmement fragile qui pourtant, avait façonné un « Dieu » comme il aimait le prétendre. Malheureusement pour lui, c'était ma mère qui m'avait permise de ne pas tomber sous son entrave. Baltigo possède le secret de sa localisation.
Néanmoins, avec sa richesse, cela ne l'avait pas empêché de m'envoyer des agents à mes trousses, des cyborgs disposant de caractères particuliers et les rendant très dangereux, même pour moi. Même si mon père est mort par ailleurs, assassiné de mes mains, des cyborgs continuent à me pourchasser. Le dernier qui m'avait attaqué il y a quelques mois de cela, se nommait Seath Nercorph, le « Tranchant Génocidaire ». Il est un personnage à ne pas sous-estimer à cause de sa caractéristique particulière, ne vous faîtes pas avoir si jamais vous le rencontrez.
Enfin, c'est néanmoins à cause de mon passé que ma trace est facile à retrouver... Je suis celui à l'origine de la « catastrophe » et son seul acteur. A l'époque, je protégeai moi-aussi quelqu'un qui m'était cher et que je considérai comme ma petite sœur. J'étais très fort et déterminé à la protéger et à devenir sans cesse plus fort. Malheureusement, il était arrivé un jour que quoique je fasse, quelque soit ma puissance, je ne pouvais rien faire. Une alliance avait été formé entre la Marine, des factions pirates, des mercenaires, des chasseurs de prime, une véritable armée, et j'avais été pris en embuscade au centre de Shabondy. Je m'étais donc battu dans cette immense champ de bataille qui m'opposait à tout le monde mais... un tir avait fini par abattre ma petite sœur.
C'est alors à partir de ce jour où je me suis souvenu de cette force qui vibrait en moi et... finalement, je les ai tous massacré à cause de ma rage, d'où l'origine du surnom de « l'Invincible » et d'un passé sans cesse ressassé.


Ayumu se leva alors et dans un sourire et annonça :

-Je vais vous chercher de l'eau !

Et sans attendre, il fonça dans la cuisine... Je continuai alors :

-Je pense avoir pu satisfaire la curiosité que vous m'avez fait part lors de ce pari. Si je vous avais posé ces questions tout à l'heure, c'était pour savoir les fondements de votre détermination. Vous avez quelque chose à ajouter ?

Oui, il y avait encore plus de choses à dire à mon sujet, mais... pour l'instant, dire tout ça sincèrement, c'était déjà pas mal pour eux je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima] Lun 31 Aoû - 15:48

∞ The Master
Feat. Canigi Hyugima & Graham Gaalrad
Shabondy, chez Graham.

J'observais mes deux interlocuteurs, à moitié concentré sur leurs récits. Nos histoires étaient toutes plus tristes les unes que les autres, on aurait put croire à une soirée histoire d'horreurs où le but était de faire peur aux plus jeunes. Mais ça n'en était pas une, ne nous connaissant pas plus que ça, nous nous racontions pourtant nos histoires respectives, notre passé et ce qui nous avait conduit à être considéré comme des "monstres".

Le récit de Canigi fut porté vers le sujet de la vengeance, d'une haine vicérale envers la piraterie et la promesse de les exterminer, ce qui l'avait mené au métier de Chasseur de Primes. Je ne savais pas trop quoi en penser. Me montrer compatissant peut-être envers lui ? Non, ça ne me ressemblait pas, ainsi je restais allongé sur le canapé, muet comme la carpe. Je continuais de me demander ce qu'il pouvait bien vouloir à Raza, il était loin d'être assez fort pour le capturer, le rejoindre dans ce cas ? Etait-ce vraiment son but ? La voie qu'il s'était choisit afin de trouver la puissance dont il avait toujours rêvé et se l'approprier ? Peut-être, sans doute même, mais je n'étais pas sûr de moi et je préféra une fois de plus garder le silence. Le temps viendrait où cette conversation aurait lieue.

Puis, ce fut au tour de Graham de nous parler. Nous présentant son "fils" qui ne l'était pas vraiment en fait, un orphelin de plus mais qui lui avait eut la chance de trouver un foyer et un père de substitution. Ainsi, lorsque le barman nous dit simplement qu'il était "comme nous", je ne pus m'empêcher de serrer les dents. Ce morveux était loin d'être comme moi, mon regard se porta vers lui, il semblait si innocent, si fragile. Je semblais également faible, mais je ne l'étais pas, lui l'était sûrement. S'ensuivie le discours de Graham sur son histoire personelle, encore des massacres, des trahisons et une quête de puissance. Toutes nos histoires semblaient faites sur le même schéma, à croire que nous étions tous originaires du même endroit, l'enfer, destinés à devenir des démons en ce monde. Le destin, la fatalité, je n'y croyais pas à toutes ces fadaises et pourtant, nous étions différents tout en étant comparables, atteints du même mal qu'était la folie. Une fois son récit terminé, je soupira légèrement, comblant ce silence d'un souffle lent.

- Eh bien eh bien, si ça continues on va avoir besoin de mouchoir. m'exprimais-je sur le ton de la plaisanterie. Tous témoins de l'enfer qu'est la vie nous en sommes devenus les démons, les bêtes infernales dont les mères content les massacres à leurs enfants pour ne pas qu'ils fassent de bêtises. Et dire que certains choisissent cette vie par eux-mêmes...

Je m'arrêta de parler, faisant une pause dans mon discours, semblant durer une éternité tellement le silence s'était imposée en un instant. Me relevant alors du canapé pour me mettre dans une position assise, je m'éclaircis alors la gorge, posant un regard insistant sur Graham.

- Et voilà pourquoi nous sommes chacun en quête de puissance. Nos buts nous poussent et nos rêves nous bercent, mais ont chacuns besoin de cette force qui nous manque pour avancer, survivre. J'ai vus ce dont étaient capables les puissants de ce monde, qu'ils soient simplement forts de leur puissance physique comme mentale, comme par leurs richesses et leur pouvoir sur le peuple. Aujourd'hui, tout ce qui m'intéresse, c'est de briser les chaînes de l'oppression et de l'asservissement, nettoyer ce monde de toute sa crasse pour découvrir un monde libre caché en-dessous de ce tas d'immondices. Nous aidera-tu Graham ? Nous apprendra-tu comment trouver cette puissance, cette force qui sommeille en chacun d'entre nous ?


Mes paroles étaient sèches de toute émotion, incisives, sans courtoisie ni politesse, je n'avais que faire de m'encombrer de broutilles et je n'étais pas venu ici pour taper la causette et refaire le monde autour d'une bonne tisanne. Non, j'étais en quête de cette force que nous avions ressentis dans le bar, de cette puissance incomensurable que nous avions sentis dresser les poils de notre corps. J'avais simplement soif d'avancer dans un monde où la loi du plus fort est la plus importante.



 
 
 
made by great thief.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima]

Revenir en haut Aller en bas

The Master [Ren W. Aoncan & Canigi Hyugima]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Grandline :: Archipel Shabondy-