AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

L'Ascension [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: L'Ascension [RP solo] Jeu 8 Oct - 16:14

Graham Gaalrad

L'Ascension

Ce midi-ci, Graham Gaalrad porta son regard sur le ciel teinté d'un éclaircissement bleuté. Quelques nuages à peine, la forte présence du soleil, une brise aux sensations fraîches, le vent d'un changement... Ici, cet homme se trouvait perturbé entre ses hésitations, ses peines, ses émotions. Une nouvelle qui n'annonçait qu'un nouveau tournant, il était tant de tout détruire pour tout reconstruire.
Il se releva alors, et décida de faire route, croisant devant lui le garçon qu'il avait décidé d'adopter en tant que fils. Celui-ci lui fit face, un petit sourire sur ses lèvres. Le père tendit alors une bourse d'or puis le garçon acquiesça, la récupéra, s'inclina et s'en alla aussi vite que possible. L'homme fit de nouveau face au ciel, et partit à son tour dans la direction opposée.

Les jours s'écoulèrent ensuite. La Porte des Enfers ne rouvrit plus jamais ses portes, ses clients désertèrent les environs pour trouver une autre façon de se défouler, ou bien un autre bar possédant autant d'alcool que le précédent. La plupart reprirent de l'activité, se firent tuer et tuèrent, telle la loi naturelle l'indiquait. L'Archipel connut alors une augmentation de sa violence car plus personne n'était là pour tenir en laisse les plus instables ou les plus cruels. Un semblant d'organisation finit par s'instaurer comme si quelqu'un allait bientôt devenir un empereur pirate, là-bas. La légende de « l'Invincible » continua à faire écho comme un avertissement, mais plus personne ne savait ce qu'il en était devenu...

Et, c'est pourtant comme ça que les choses ont commencé.

Copyright Solène ©


Dernière édition par Graham Gaalrad le Jeu 5 Nov - 18:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Ascension [RP solo] Dim 11 Oct - 11:28

Graham Gaalrad

L'Ascension

Un orage éclatait, des pluies diluviennes s'amorçaient, l'océan était déchaîné.
Au milieu de tout ce raffut, un petit bateau voguait, ou plutôt se laissait entraîner par la puissance des eaux. Des vagues de plusieurs dizaines de mètres atteignant même la centaine parfois, remuaient forces et marées, mais pourtant sa petite prise n'arrivait point à couler. Personne n'était sur son pont, on aurait dit un navire abandonné ou bien était-ce son équipage qui avait fini par mourir de nécessité ? Si ce n'est des fantômes, rien ne subsistait ainsi, ou bien peut-être y avait-il quelque chose dans la cale finalement ?

Un navire bien plus lourd et bien plus imposant s'interpella alors, repérant aisément la petite chose qui traînait là, au milieu de leur domaine. Ce bateau se présentait ainsi avec un équipage complet, et surtout un drapeau pirate. Il y avait beaucoup d'activités et c'était plutôt cohérent contenue de la situation.
Pourtant, aussi étrange que cela puisse paraître, ces pirates se débrouillaient très bien dans la navigation de cette tempête, alors que des vagues géantes les soulevaient et les éjectaient littéralement. Une certaine habitude se dégageait d'eux pour qu'ils soient capable de suivre le mouvement des violences, et de tenir tête à ce déluge. Peut-être n'était-ce pas aussi étonnant car, cette façon de maîtriser le mauvais climat était leur principale revendication en tant que pirate. Pourquoi ? Eh bien, leur chef semblait s'être construit une idéologie autour de l'idée du « chaos ». « Apprendre à maîtriser la violence et la guerre, c'est apprendre le calme et la paix » disait-il. Peut-être est-ce autre chose que « grossier » de la part de pareil hors-la-loi ?

Le capitaine et son second se tenaient aux commandes, à mener ses troupes sous de puissantes voix. Il ne fallait pas se laisser faire mais en même temps, il n'y avait pas que ça. Une discussion s'entama entre eux deux une fois que chacun savait ce qu'il avait à faire, et que l'équipage était remonté à bloc :

-Un bateau civil est entraîné par la houle, capitaine !

-Vous savez ce qu'il vous reste à faire. On se rapproche du navire et on envoie des pirates massacrer son équipage et récupérer tout ce qu'il y a à l'intérieur. C'est parti !

-Vous avez entendu, les gars ? Sur ce navire !

-A VOS ORDRES, SERGENT !

Oui, « sergent ». Dans l'organisation de cette équipe de choc, il y avait comme une façon d'appartenir à un ordre militaire. Leur chef aurait été un membre à la fois de la Marine, de la Révolution, et ayant occupé des hautes-fonctions avant de décider de partir voguer lui-même, son équipage, ses idées, en toute paix.

Après un entendement de tous et un travail d'équipe remarquable, ils réussirent à se servir des vagues pour progresser sans perdre leur objectif : ils s'étaient même rapprochés rapidement.
Une fois au coude à coude avec le bateau adverse, une dizaine de pirates sautèrent sabre en main. Sur place, ils se divisèrent immédiatement. Quelques uns vinrent vérifier le cockpit, les autres allèrent dans la cale. Comme présupposé, personne sur le pont ou dans un quelconque endroit, et pour ce qui est de l'intérieur en lui-même du bateau de pêche...

A l'intérieur, leur formation n'éprouvait pas réellement d'organisation, tout le monde occupait la place d'éclaireur et ils ne perdirent pas de temps. Accourant à travers les couloirs, ils se faufilèrent ainsi parmi les différentes cabines. Un premier groupe entra dans les cuisines, découvrant des poêles, casseroles , vaisselles et verreries, nettoyées et ayant été rangées car bien entendu, la tempête actuelle s'était occupée de débarrasser le tout en un beau chantier. Néanmoins, si ce n'est que tout ce qui le pouvait était en ordre et qu'il semblait y avoir des ingrédients conservés au frais... Oui, il y avait forcément quelqu'un ou des personnes.
Un deuxième entra dans une cabine, d'autres firent de même... jusqu'à ce qu'il ne resta alors plus que la chambre du capitaine. Ils avancèrent ainsi sous l'orage éclatant de toute sa fureur derrière-eux.

Le pirate en tête de fil ouvrit la porte, suivit de deux autres... Ils s'écroulèrent alors au sol, la porte se refermant dans un brusque fracas. Tout de suite, les autres pirates rappliquèrent paniqués, mais ils finirent immédiatement de la même façon et la porte se referma encore une fois. Il ne restait plus qu'un peureux et un vétéran qui grinçait déjà des dents. Comment les choses ont pu arriver jusqu'à ce point-là ? Que se passait-il ? Et, était-ce réellement le bon moment pour sortir un bleu de la couveuse aussi ?

Notre vétéran s'avança doucement vers la porte et compta jusqu'à trois.
Un, deux, trois ! Immédiatement, il ouvrit la porte en l'enfonçant d'un seul coup de pied. Le novice derrière-lui s'écroula, mais le vétéran resta debout... Il comprit alors bien mieux pourquoi les autres étaient tombés. Une perle de sueurs s'écoula jusqu'à son menton, et résistant devant une telle tension, il se plaça en garde comme pour lutter contre cette présence qui était là, simplement assis sur ce lit-double.
Le visage incliné vers le bas et comme une lueur vectoriel rougeâtre dans le regard, et pourtant... le vétéran finit par le remarquer très vite, mais celui-ci, ce personnage face à lui dormait simplement. Incroyable.

Copyright Solène ©


Dernière édition par Graham Gaalrad le Jeu 5 Nov - 18:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Ascension [RP solo] Mar 13 Oct - 20:00

Graham Gaalrad

L'Ascension

La lumière du jour explosa sur le sol.
Au teint bronzé, des cheveux blonds et dans un sens ébouriffé, semblant bien coiffé d'un autre coté.
Précipitamment, son regard cligna plusieurs fois, ses yeux se fixèrent, sombres, et s'élancèrent à travers son environnement.
Doucement, son corps s'éveilla, caressé par l'herbe ; une brise salée chatouilla son odorat. Ses doigts se reprirent alors, crispés, puis l'aidèrent à se relever de son sommeil.
Sans l'ombre d'une hésitation, malgré les arbres qui l'encerclaient, il se plaça debout et fit quelques pas en direction de l'astre si perceptible. Sa vision semblait alors s'affûter, pénétrer la forêt où il avait dormi.
Son lambda, son visage constant.
Indestructible.

Il se tourna en direction d'une grande ossature de bois pourvue de longues feuilles à sa toiture, comme à son matelas, un amas de mousses servant ici de cousin. Les parasites et insectes n'étaient pas, en plus d'une stratégie étrange conçue avec le feu de camp et qui consistait à détourner la fumée pour une protection optimale.
Il se gratta un moment la tête avant de dévier sur sa droite. De la viande, de la viande et de la viande, emballées dans un nappage de feuilles, mais pour un total deux fois plus grands que sa petite taille. Néanmoins, il les récupéra comme sac à dos et jeta un nouveau coup d’œil derrière-lui. Le feu avait été éteint, et si ce n'est un véritable lit-double entièrement naturel ainsi que des ustensiles travaillés et dessinés par ses compétences, c'était des vestiges impressionnants qu'il allait laisser. Heureux pourrait être le voyageur perdu retrouvant une telle installation atypique.
Il s'en alla ainsi en emportant une nourriture digne d'un excellent carnivore, des carcasses de grandes créatures pourrissants derrière-lui, ou bien rassemblant une communauté animalière et insecte.

Il était quatre heures du matin, le soleil venait tout juste de prélever ses rayons. Devant lui, se soulevait déjà sa destination : un village, le plus proche, c'est tout. Ce qu'il y avait là-bas ? Il n'en avait aucune idée.
Il marcha, marcha, marcha comme s'il se rendait à l'école, même s'il ne savait pas ce que c'était, mais pour seulement l'imaginer. Finalement, il atteignit les abords du village. Là, deux paysans qui discutaient :

-Les récoltes ?
-Pas beaucoup de ce que j'attendais. Il y a des jours comme ça, et puis, plus rien.
-Ouais, j'comprends.

Ils se turent alors et devinrent blancs, l'image devant était... surprenante. Un enfant de huit ans avec à son dos plus d'une tonne de nourritures fraîches et conservées comme ce n'est plus permis. L'enfant était habillé d'une longue cape qui montrait seulement sa petite bouille. Pour le reste, il marcha, passa à coté des deux humains qui restèrent comme des quilles, puis partit en prenant le chemin du village.

Une fois au village, personne, tout le monde dormait ou certains commencèrent à se lever comme cet homme qui passa à coté de l'enfant. Des cernes agressaient son visage de fatigue, mais il se permit quand même de faire une remarque à l'enfant :

-Salut Bob.

L'enfant s'arrêta en regardant l'homme passer... Son visage était neutre, mais il se demandait surtout pourquoi l'homme lui avait dit ça.
Il continua sa route... Des habitants qui eurent l'occasion de regarder par la fenêtre pour apprécier le temps, se replièrent en un bruit strident à la vue du jeune garçon ; les autres ne bougèrent point comme des linges.
Finalement, l'enfant déposa sa cargaison en faisant trembler tout le village dans son geste. Il s'était arrêté devant une maison relativement grande.

Un pot à fleur se fracassa au sol, un grognement venant d'une barbe bien blanche se fit entendre, et c'est ainsi qu'un vieillard passa sa tête par la fenêtre. Ses mots furent :

-Oh, bon sang, qu'est-ce qu'il se... Oh !

Il aperçut l'enfant qui le fixa sans un mot et sans une émotion.
Refermant la fenêtre, il se dépêcha d'atteindre l'entrée de sa modeste demeure pour l'ouvrir, s'approchant ainsi du garçon et... de son cadeau ?
Surpris, le vieil homme siffla en voyant ce véritable paquetage qu'avait transporté le jeune garçon. Il se mit alors à afficher un grand sourire et s'exprimant ainsi :

-Eh bien, tu en as dans le ventre... Mon cher penseur ne s'était pas trompé en parlant d'un « garçon aux extrêmes », hé hé ! Tu as dû le rencontrer et passer du temps avec lui, non ? Je suis sûr que vous avez eu des discussions intéressantes, non ?

Il semblait capter une telle radiance avec son sourire vieilli comme ce bon vieux soleil, qu'il réussit à attirer un léger sourire de la part du jeune garçon. C'était déjà une bataille de gagnée !
Il questionna alors en finalité :

-Alors... Tu es bien Graham Gaalrad, c'est ça ?

Le jeune garçon de huit ans s'inclina comme s'il était en duel, symbole de respect, un air vicieux et carnassier masqué en lui...
Il répondit :

-Effectivement. Enchanté de vous rencontrez.

Copyright Solène ©


Dernière édition par Graham Gaalrad le Jeu 5 Nov - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
MessageSujet: Re: L'Ascension [RP solo] Lun 19 Oct - 13:48

Graham Gaalrad

L'Ascension

Deux tasses de thé, deux chaises, deux fenêtres, une table et un foyer.

-Quoi ? Alors comme ça ton organisme est différent ? Il vieillit moins vite ?

-Oui, c'est cela, et il est de force à constater que c'est vrai. Je ne sais pas ce qui me différencie de vous comme des autres, mais ce dont je sais, c'est que je suis né comme abandonné par le monde. J'ai été seul dès mes débuts... Peut-être est-ce mes souvenirs qui ne peuvent revenir plus en arrière à cause de l'âge trop jeune que j'avais, mais voici comment les choses se sont déroulées. Je suis un enfant sauvage.

-Tu as été, tu veux dire plutôt, non ? Regarde-toi. Une chemise blanche, des bottes de voyages et un manteau digne de la Mort. C'est mon fils qui a eu cette idée ?

-En... quelque sorte...

-Hmm... Je vois. Tu as un sacré langage, mais quel âge as-tu dis-moi ?

-J'ai dix-sept ans, un corps fonctionnel de huit ans qui ne cesse jamais d'évoluer.

-Hein, ça explique tout, c'est ça ? L'évolution comme l'homme sur les machines... Les bateaux... Peut-être que ton corps n'évolue pas suffisamment vite par rapport au rythme que tu pourrais fournir. Pourtant, tu soulèves déjà des montagnes, c'est impressionnant !

-Oui...

-Ton corps à sa propre horloge interne et dans les moindres détails. Le savais-tu ? Le temps qui passe s'altère selon la vitesse à laquelle nous nous déplaçons. Plus nous allons vite, plus le temps se réduit en gardant la même durée sans même que nous nous en rendions compte. Le résultat final, c'est que les plus rapides, les supraluminiques auront vécu un mois, et les autres des dizaines d'années dans la même période.
Dans cette échelle, tu dois probablement être le plus rapide au monde, le monde n'est qu'un vent, mais pour moi le plus lent, j'ai volé comme un ballon de plage. Ah, le temps, ce qu'on peut en manquer pourtant.
En tout cas, ce que tu dois retenir, c'est qu'il ne faut jamais cesser de bouger !

-...

-Et tu fais quoi de beau dans la vie, hein, mon grand ?

-Je... euh... eh bien... J'ai voyagé un peu, je découvre, j'explore, je regarde ce que je peux... et j'apprends.

-Oh ! C'est une belle activité ! Mais, qu'est-ce que tu observes ?

-Je regarde... le soleil, les étoiles, l'avenir.

-L'avenir ? Comme la prévoyance ? Heureusement que j'ai un garage assez grand pour cette énorme tas de viandes que tu as amené ici. Pour combien de temps c'était prévu tout ça ?

-Des vivres pour cent-onze jours.

-Ce qui correspond au nombre d'habitants dans ce village. Tu sais qu'une viande ne se préserve qu'à peine quelques jours, tu as prévu de le partager à ton arrivé, c'est ça ? Comment as-tu fait pour connaître le nombre exact d'habitants ?

-Euh... Je regarde à travers la roche... le métal... le temps.

-Tu...

-.... ?

-C'est prodigieux, ton « fluide » est aussi prodigieux que cela...

-Fluide...

-Je vois, je vois... Un enfant stupéfiant... Quand je te vois, j'ai l'impression qu'un vieux con comme moi peut aller se faire foutre, pourtant j'aurai toujours quelques choses de plus. Ma propre vie. Je n'ai pas besoin de percer les secrets de ce monde pour savoir que personne ne vivra exactement ce que j'ai vécu. J'ai encore de quoi me réveiller le matin avec mes deux jambes, hé hé.

-Hmm...

-... Alors ? Tu n'as rien à dire toi ? Pas même une mésaventure ? Pourquoi avoir choisi cet endroit ?

-... Je ne sais pas... Mais, je sais que c'est ici que mes pas devaient me guider... Et pas autrement.

Copyright Solène ©
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'Ascension [RP solo]

Revenir en haut Aller en bas

L'Ascension [RP solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Grandline :: Archipel Shabondy-