AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Ven 23 Oct - 16:36



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




Quel idiot. Il venait de me révéler tout ce que je devais savoir pour le vaincre, sans même s'en rendre compte. L'excès de confiance n'est bon pour personne, et les cyborgs ne dérogeaient pas à cette règle, il avait confiance en ses capacités et sûrement persuadé que je ne pouvais rien contre lui, mais j'avais pensé à tout. Son propre corps était sa plus grande faiblesse, un corps cybernétique, un matériau non-organique sur lequel mes pouvoirs pourraient avoir de l'effet. Maintenant que j'y pensais c'était presque trop facile, s'était-il seulement douté de ce point dans son plan ? Non, je ne pensais pas. Un corps de métal devait donner l'impression d'une semi-invincibilité, un corps incassable. Cependant, je ne souhaitais pas trancher son corps cybernétique, ou bien le détruire à coups de poing, non. J'avais été appelé « Chien Fou » non pas seulement pour ma façon de combattre et ma folie, non. Ce qui avait amené à ce surnom était principalement dû à ma fourberie, cette intelligence que personne ne décelait chez moi en m'observant, mais qui me permettait d'élaborer des stratégies pour ne laisser aucune chance à mon adversaire.

Du métal, rien de plus facile pour moi. La pression, voilà sur quoi reposait mon plan. A l'écouter, j'avais compris qu'une grande partie de son corps était composé de métal, principalement ses membres. Je ne tournais pas autour de lui sans attaquer pour le plaisir, je l'observais sous tout les angles, prenant mon temps pour voir quelles parties étaient cybernétiques et lesquelles étaient organiques. Ses membres semblaient entièrement faits de métal et de rouages, rien de vivant là-dedans. Il me suffisait à présent de le toucher, rien de bien violent dans le coup que je lui porterai, simplement l'application de mon pouvoir sur son corps. Ainsi, les parties cybernétiques se mettraient à grandir rapidement, déchirant câbles et métaux en exerçant une pression sur les parties organiques afin qu'elles soient broyées. De plus, pour avoir un tel contrôle sur ce corps métallique, les liaisons devaient être internes, liées aux nerfs, aux muscles et aux organes. Liés par des fils électriques qui seraient alors également touchés par mon pouvoir. En grandissant ainsi, ce serait tout son corps qui se détruirait de l'intérieur comme de l'extérieur et, pour cela, je n'avais besoin que d'un seul contact. Enfin, peut-être un peu plus, tout dépendait de quelle partie je toucherai..

Je continuais de tourner autour de lui, mêlé à mes images rémanentes, indiscernable même pour un utilisateur du Haki Perceptif, celui-ci ne pouvant que percevoir une « voix » se déplaçant autour de lui, mais ne lui permettant pas de discerner qui était le vrai parmi toutes ces illusions. Après tout, elles l'étaient toutes en quelques sortes, elles n'étaient que la trace de mon passage à cet endroit. De plus, en combattant cet homme, je m'étais rendus compte qu'il était l'un des utilisateurs de ce fluide, mais qu'il ne semblait pas s'y être assez entraîné pour le maîtriser parfaitement. Comme beaucoup de combattants, moi y compris, il avait dû se concentrer sur l'aspect offensif du fluide, délaissant l'observation pour la voie de la force pure. Le seul problème à présent était de trouver un moyen de le toucher. Une feinte ? Non, il fallait faire front et percer sa garde. Ou alors, lui faire croire à une attaque seulement basée sur le fait de lui occasionner des dégâts directs, détournant son attention pour simplement imposer le contact. Enfin, simplement ?

Je continuais découter ce qu'il disait, mes doubles augmentant à nouveau en nombre, formant une seconde puis une troisième ligne d'images tournant autour du cyborg. Par moments, je passais près de lui, restant sur mes gardes quant à une quelconque action de sa part, je resserais peu à peu le cercle. Il parlait beaucoup, une fois lancé on ne pouvait décidément pas l'arrêter facilement, il semblait avoir une vengeance à prendre contre Graham. Mais bon, c'était leurs affaires et, pour le coup, j'en avais absolument rien à foutre. Ah, toujours le même discours, mettant Graham sur un pied d'estale, le comparant à un être d'une puissance inimaginable. Vraiment ? J'avais seulement l'impression qu'ils se berçaient de douces illusions, cet homme n'était pas plus puissant qu'un autre, tous nous avions ce potentiel en nous. S'il le voyait comme un être si puissant, avait-il vraiment parcourut le monde ? Les monstres se cachent dans chaque ombres et restent tapies là afin de ne pas attirer l'attention, c'est ce que ce soi disant "maître" avait fait, il s'était enfermé dans la monotonie d'une vie normale de barman afin d'échapper à son passé. Puéril.

D'ailleurs, il répondit au cyborg, moi n'étant à présent que le spectateur de leur joute verbale, observant et écoutant ce qui se passait entre les deux hommes. Putain, qu'est-ce que je foutais là moi encore ? Leurs conneries ne m'intéressaient guère et, si Graham refusait de m'entraîner, alors soit, je n'allai pas insister. J'avais quelqu'un d'autre tout aussi capable de me rendre puissant, peut-être même meilleur dans ce domaine. C'est alors que Graham se décida, me demandant de porter le premier coup et de le laisser finir le travail. Attendez, mais il se foutait de ma gueule ce type ou quoi ? Il me laisse combattre son adversaire et reste dans son coin comme un gamin à qui on a cassé le jouet et après il souhaite que l'on fasse équipe ? Décidément, après cet affrontement, je pensais sérieusement à me tirer d'ici, j'avais déjà perdus assez de temps comme ça, j'allai trouver la puissance dont j'avais besoin par moi-même.

- Bien. dis-je, ma voix provenant de tout autour du cyborg, légèrement saccadée. Je suppose que tu as finis de parler Gaalsoon, si tu pouvais faire plus court la prochaine fois, parce que je m'en fous de ce que tu dis. De même pour toi Graham, tu te réveilles enfin de ta torpeur, arrêtes donc de fuir ton passé et projettes-toi dans l'avenir. Sinon, trouves un moyen de crever qui soit sûr et qu'on en parle plus.

Oui, mes paroles étaient incisives, mais purement pensées, ce n'était en rien une tentative pour éveiller le monstre, simplement ma patience ayant atteint ses limites. Autour du cyborg, mes doubles se rapprochaient, refermant le cercle assez rapidement jusqu'à ce que les plus proches images rémanentes ne se trouvent plus qu'à une cinquantaine de centimètres du cyborg. Plaçant leurs mains ouverte vers l'avant, la paume faisant siffler l'air autour de lui comme un bourdonnement incessant.

- Dog's Paws !

Et ce fut l'attaque, des coups de paumes venant de toutes part. Au préalable, j'avais recouvert mes bras de Haki Offensif afin de maintenir l'illusion d'une attaque directe. Je visais ses bras, ses jambes, enduisant chacun de mes coups du pouvoir de mon fruit du démon. Chaque attaque visait un potentiel d'augmentation physique de cinquante fois la taille initiale de l'endroit touché, que ce soit un vêtement ou un de ses bras mécaniques ou bien même ses Saïs, chaque coup porté sur une matière non-organique augmenterait la taille de celui-ci. Si j'arrivais à toucher une partie cybernétique, c'en serait finit de lui.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Mar 27 Oct - 15:23


Un combat extrême !

Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Gaalsoon, la Lance de la Destruction, était bien constamment sur ses gardes. Il n'était pas question qu'il fasse attention en jetant sans cesse des coups d’œil autour de lui, du moins si le terme était correct pour un cyborg tel que lui, mais cela semblait être par habitude, par son quotidien de vie. Son fluide de perception n'était pas grandiose, c'est certain, mais rien ne lui empêchait d'être en attention. Ainsi, il devait paraître à l'aise et pourtant encerclé. De temps à autre, il lui arrivait de brusquement détourner le visage comme pour mettre en garde le jeune pirate de ne pas s'approcher de trop près, il ne comptait pas laisser d'avantage à ses adversaires semble-t-il.
Du coté de Graham, pas l'ombre d'un changement en lui. En fait, rien n'était discernable, que ce soit sa pensée, que ce que son regard exigeait : rien ne semblait avoir changer du début, que ce soit le début de cette discussion entre lui et Ren, qu'à maintenant, en incluant l'affrontement contre ce cyborg jusqu'à ce temps-mort. Néanmoins, un léger sourire s'était dessiné sur ses lèvres, la tonalité de son visage n'en changea pas. Même après les paroles du petit, il conserva seulement ses mains dans les poches en observant son adversaire là-bas.

Lorsque les nombreux clones commencèrent à se rapprocher, le cyborg adverse commença à abaisser les bras jusqu'au long de son corps, il se tint seulement droit et un fluide d'armement se mit à l'entourer : il ne bougea plus.
Tournoyant autour de lui, l'assaut de Ren commença ainsi et comme des tirs d'air furent projetés de ses paumes. Chacune des attaques atteignit sa cible, mais Gaalsoon ne broncha pas. En fait, c'était presque comme si une brise s'était glissée sur lui accompagnée de la lune ; le cyborg ne détacha pas son regard de « l'Invincible ».

Graham regarda la scène de façon pensive... Ren se déplaçait de partout, mais ses attaques ne connaissaient aucune efficacité. Il devait y avoir une idée derrière une diversion aussi faible, mais même cette idée n'était pas fonctionnelle. Déjà, qu'est-ce qu'il avait en tête ? Le premier assaut était manqué... ou presque car, une surprise de taille était juste là.
En voyant Gaalsoon se laisser faire ainsi par rapport à son style de combat, quelque chose ne collait pas : il aurait dû passer immédiatement à l'offensive mais là... et le Maître reconnut alors ce qu'il se tramait. Cette stratégie purement défensive... Ce que réalisait son adversaire était une copie de l'une de ses propres techniques. Comment avait-il pu réussir à faire cela, surtout que Graham ne l'a lui-même pas utiliser depuis longtemps cette technique ? D'où avait-il reçu cet enseignement ?
Il se décida alors à retirer une main de ses poches pour se gratter la tête, puis soupira avant de remettre sa main dans sa poche. Il déclara alors à destination de son ennemi :

-Je n'apprécie pas... Je n'apprécie pas cette faiblesse.

Graham prit alors appui au sol et se projeta comme un véritable tir d'obus alors qu'il ne sembla faire qu'un pas en avant. Gardant les mains dans les poches, son passage traça ainsi un sillon dans l'herbe et la terre, et il arma ainsi sa jambe droite puis en envoya son tranchant en verrouillant. Sa cible ne bougea pas, reçut le coup de plein de fouet.
Premièrement, une grande onde de choc sembla comme exploser lorsque le pied du Maître rencontra le plein centre de son adversaire. La nature se plia sous le vent qui se souleva brutalement, déclenchant ainsi de violentes bourrasques de vent qui pourtant, pouvaient se confondre derrière l'orage là-haut qui approchait. En effet, depuis le début de cette rencontre, de lourds nuages sombres étaient en approche...
Ensuite, un court cratère creusa le sol de cette impact, et Gaalsoon quant à lui, recula alors brutalement vers l'arrière, glissant sur plusieurs mètres avant de se stopper. Sous la puissance de l'attaque, le cyborg avait été fortement déséquilibré, il avait même dû casser sa position en titubant alors légèrement sur les cotés. Quelle idée aussi d'essayer de bloquer une attaque semblable ?

Du fluide d'armement se trouvait sur la jambe de Graham, celui-ci était de même puissance que celui du cyborg, mais une différence drastique d'énergie était là. Le plus ironique était en même temps que dans l'actualité, il était aussi sérieux que dans son combat contre Canigi et Ren.
Les mains en poche, il se rapprocha alors de son adversaire, celui-ci essayant de reprendre de l'attaque précédente. Ainsi, il s'abaissa alors et exécuta un balayage en tournant sur lui-même, et dans le même geste il se releva avec la jambe attaquante repliée contre lui-même, donc avec le genoux en avant. Gaalsoon en réponse à cela, sauta pour simplement esquiver le balayage puis en retournant ses saïs dans le bon sens, partit en piqué en visant l'épaule et le poumon de Graham. La contre-attaque échoua à cause du genoux de Graham qui déplaça l'estocade sur le coté... Une ouverture était créée.
Avec le geste circulaire de son corps et son genoux qui le servirait à le soulever, il pouvait réalisé un coup de pied sauté, ce qu'il fit. Son autre jambe s'amena et alla rencontrer pleinement le visage du cyborg qui ne pouvait pas se protéger pour le coup, ni même se déplacer à cause de la parade fait à l'instant. Le fluide d'armement recouvrit les deux camps, mais il était certain que cette « Lance de la Destruction » ressentirait pleinement ce coup.

Il se fit alors de nouveau projeter, mais cette fois-ci dans les airs... Le moment idéal, on dirait ?
Graham détourna alors le visage vers Ren, un visage concentré et inexpressif sur lui.

Santé de Gaalsoon : 64%

Copyright Solène ©


Aide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Jeu 29 Oct - 11:59



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




Mes coups de paumes avaient atteints leur cible, et pourtant ce que j'avais prévus ne fonctionna pas, il n'y eut aucune réaction et je sentis même un légère faiblesse me gagner tandis que ma main entrait en contact avec le bras de Gaalsoon. Mon enchaînement terminé, je ne m'attarda pas, ayant besoin de réfléchir à cette dernière information que je venais de recueillir. Comment avait-il fait ? Son corps s'était recouvert de Haki et il avait utilisé une technique de renforcement corporel, assez semblable à une technique qu'utilisaient les agents du gouvernement, j'en avais été témoin à plusieurs reprises. Mais rien n'expliquait que mon pouvoir n'ait eut aucun impact, à moins que ? Cette faiblesse que j'avais ressentis l'espace de quelques instants, cette sensation m'était familière, bien que différente en terme d'efficacité. Le Granit Marin, j'avais été en contact plusieurs fois avec ce matériau et c'était plus ou moins la même sensation que j'avais ressentis en touchant le corps de Gaalsoon. Mes dernières attaques n'avaient pas eues un contact prolongé avec le corps du cyborg, ce qui expliquait que je ne m'en rendais compte que maintenant.

J'avais bien fais de m'écarter de plusieurs mètres, car Graham passait enfin à l'action, s'élançant tel un boulet de canon en direction de son ancien camarade. L'impact fut puissant, même à dix mètres d'eux je pus en ressentir la force, projetant le cyborg plus loin. Eh bien, il aurait très bien put passer à l'action plus tôt s'il était aussi efficace, je n'avais servis qu'à affaiblir notre adversaire. De nouveaux coups s'échangèrent entre les deux hommes, et le cyborg s'en prit plein la gueule. Cependant, avant que Gaalsoon ne soit projeté dans les airs, quelque chose se passait de mon côté, en moi, une scène qui ne prit qu'un instant au sein de ma folie.

En moi, une rage bouillonnait, cette colère enfouie en moi que je tentais de garder sous cage. De nouveau, mon passé revenait me hanter, ces cris et acclamations résonnant dans mes oreilles. Le son d'un massacre orchestré, je sentais encore le sang dans ma bouche et cette voix qui me criait de tuer, encore et encore. Cette voix était insistante, comme murmurant à mon oreille à la manière d'un côté maléfique. C'était lui, je le savais, j'avais appris à le connaître et à le garder enfermé. Cependant, ce n'était pas quelque chose que je pouvais contenir éternellement, j'avais besoin de relâcher cette rage, me laisser englober par cette folie, relâcher le Chien Fou de ses entraves afin qu'il ne me consumme pas.

De l'extérieur, mes yeux s'écarquillèrent, gorgés de nombreux éclairs écarlates renforçant l'impression que pourraient ressentir les utilisateurs du Haki Perceptif dans les environs. Quelque chose en moi venait de changer à l'instant, ma "voix" se transformait en quelque chose de plus sombre. Tandis que mon corps bougeait d'avant en arrière dans un mouvement de plus en plus rapide, ma tête se baissa pour fixer le sol alors qu'un sourire carnassier s'étendait peu à peu sur mon faciès, étirant mes traits de manière exagérée. Je levais alors un visage souriant à la manière d'un psychopathe, les yeux écarquillés et un air un peu trop heureux, presque inquiétant.



- MAD DOg !

Et ma rage implosa, comme si quelque chose avait exploser en moi. Mon corps était devenu flou alors que mon regard suivait l'envolée du cyborg. Je fis alors un pas en avant, mon pied se levant pour, au moment de se poser sur le sol, disparaître totalement. J'avais disparus, réaparaissant l'instant d'après au-dessus du cyborg, levant mes deux bras recouverts de Haki au-dessus de ma tête avant de les abattre tout aussi rapidement que j'étais apparus sur mon adversaire avec une force relâchant une bourrasque démentielle, une pression intense sur l'homme de métal. J'allai l'écraser, le tuer, et le transformer en confettis ensanglantés.


© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Jeu 29 Oct - 13:20


Ne jamais s'arrêter !

Description supplémentaire:
 

Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Le Maître passa une main dans ses cheveux pour les dégager un peu plus vers l'arrière, il sourit alors brièvement à son tour en murmurant dans l'air :

-Nous y sommes enfin.

Il fit alors un bond en arrière du bout des pieds pour reculer d'au moins une dizaine de mètres. Même si tout allait pour le mieux, un désavantage se montrait... Il était simple, mais s'il essayait de faire équipe avec le jeune, l'un comme l'autre risquait de se gêner perpétuellement. Tout dépendrait malgré tout du degré de maîtrise que possède le pirate face à lui-même. Graham resta donc quelques instants en retrait pour observer la scène.

Gaalsoon, projeté dans les airs et humilié, il allait même recevoir un coup final de la part d'une cible qui n'était même pas sa cible, et qui en plus était plus faible que sa cible... Le cyborg allait probablement lui-aussi atteindre son stade de combat ultime. Lorsque le grand barman s'en rendit compte, c'était des souvenirs qui remontaient. En effet, il y avait déjà eu une altercation entre eux deux, et le combat avait duré plusieurs heures et peut-être même plusieurs jours. La raison était d'une part car il y a plusieurs années, le monstre était plus faible et manquait de technique, d'autre part... car Gaalsoon était l'un des ennemis les plus difficiles à affronter à cause de sa phase finale.

Ainsi, depuis les airs, Ren vint subitement marteler le cyborg qui même ayant un renforcement du fluide de l'armement, avait dû sentir passer cela. Il avait été lourdement affaibli par les assauts de Graham... il semblerait que le Maître avait compris comment frapper le cyborg pour lui infliger le maximum de dégâts en un minimum d'effort.
Sous la puissance de l'attaque, le fluide d'armement de l'assassin disparut et son corps... son corps commença même à partir en morceau tel un puzzle qu'on aurait éclaté. Il se fit projeter irrémédiablement jusqu'au sol et creusant de nouveau la terre, soulevant le vent, mais cette fois-ci il semblerait que notre demi-robot n'avait pas le corps nécessaire pour ce combat, pour cette force, pour cette combinaison... ou bien ?

Il y avait le quart d'un torse là, les autres disséminés par l'assaut, des rondelles de bras, des avant-bras, et même au niveau des jambes il y avait une telle division... Absolument partout, et les morceaux du cyborg étaient maintenant enfoncés dans le sol. Là-haut, le ciel était en train de se rassembler... Non, il s'était déjà rassemblé avec pour épicentre, quelqu'un d'autre que le monstre de Shabondy. Graham l'avait remarqué, il avait bien vu que des nuages sombres venaient peu à peu.
Soudain, depuis le ciel, des éclairs vinrent alors s'écraser sur Ren et aussi dans un aléa étrange. Peut-être n'est-ce que le hasard de la nature qui le voulait ? Dans tous les cas, ils s'écrasèrent à l'endroit où se trouvait le jeune pirate. Déjà que la violence de l'attaque avait soulevé un nuage de poussières, les foudres en firent de même... Puis, une voix résonna :

-Graham Gaalrad. Tu sais que tes colères vont à notre contribution ? Elles nous aident à comprendre le climat et à l'exploiter. Je ne suis pas seul dans ce combat.

Gaalsoon était de nouveau sur pied avec des sortes d'égratignures pour une machine, entouré de son fluide d'armement à travers tout le corps et ses armes. Il réapparut, son corps reconstitué et avec une forte aura électrique qui l'entourait : il semblait avoir absorber l'énergie des éclairs. Tout de suite alors, il s'élança sur Ren, le poursuivit et l'attaqua dans tous les sens, cherchant à infliger le maximum de dommages dans un premier temps. Ses mouvements ne semblaient pas avoir changés et restaient toujours aussi brutaux et puissants. C'est donc usant de la rotation de son corps et de la fluidité de sa technique qu'il entama un enchaînement comme sans fin pour lacérer plus particulièrement les articulations et la gorge du chien fou.
Il n'arrêtera son assaut que lorsqu'il sera stoppé, si tenter est qu'il soit stoppé.
Le cyborg en profita d'ailleurs pour dire à Ren :

-Ah ! J'aime ce regard ! L'expression même de quelqu'un qui a oublié ce qu'il est !

Graham, lui, utilisa sa fameuse course du puma pour récupérer l'épée utilisée par le jeunot et qui était enfoncé contre un rocher comme une certaine épée légendaire... Il sembla comme disparaître. Une fois en main, il la scruta quelques instants et se remémorant des styles de combat qu'il pouvait utiliser, s'accorda avec lui-même sur un point : c'est l'arme dont il avait besoin. Il se releva alors et se détourna vers la scène de combat qui continuait...

Santé de Gaalsoon : 45%

Copyright Solène ©


Aide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Jeu 29 Oct - 18:05



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalraad



Mes bras entrèrent en contact avec le cyborg, l'envoyant avec une puissance inouïe vers le sol. J'avais sentis le métal se tordre sous mes poings, voyant désormais son corps disloqué au milieu d'un cratère, ses bras, son torse, chaque parties de son corps étaient disséminées sur une petite zone. Je l'avais donc achevé ? Aussi facilement ? Non, il m'en fallait plus, j'avais besoin de détruire quelque chose, quelqu'un. Je chutais tandis que mon Haki de l'Armement me recouvrait entièrement, créant un flou noir lors de ma chute tout aussi accélérée que le reste de mes mouvements. Me réceptionnant debout, j'eus à peine le temps de lever les yeux au ciel noir qui nous surplombait pour apercevoir un flash et ressentir la décharge. Heureusement, ma protection d'ébène me permit d'éviter les dégâts causés par l'éclair. Cependant, cela m'aveugla l'espace de quelques instants, et la décharge m'avait donné un coup de fouet paralysant mes muscles sur le coup, de petits éclairs grésillants sur mon épiderme. La voix de Gaalsoon creva alors le silence, ah il était donc encore en vie.

Sans perdre de temps, il s'élança sur moi pour m'enchaîner de coups. Encore aveuglé et l'éclair m'ayant engourdit les muscles, je vis venir le Saï de Gaalsoon fondre vers mon ventre, manquant de m'éventer, ayant juste le temps de me décaller sur le côté au moment où la pointe de l'arme s'enfonçait dans ma chaire en traversant ma protection de Haki. Bien heureusement, mes réflexes m'avaient sauvés pour le coup, une longue estafilade balafrant mon ventre en relâchant des gouttes écarlates qui s'éparpillèrent au sol. Mais, une bête agit en grande partie par instinct et le Chien Fou ne dérogeait pas à la règle. Courbant mes doigts à la manière de griffes, je me mis à contrer chaque attaques par des coups plus rapides que ce que l’œil ne pouvait simplement percevoir, même expérimenté suivre une telle rapidité relevait d'un exploit dont peu de personnes pouvaient se targuer. Même Raza, étant pourtant Empereur et considéré comme « La Bête la plus forte du Monde » n'arrivait pas à suivre une telle vitesse, alors comment ce cyborg y arriverait ? Je frappais au niveau des avants-bras en lacérant de mes griffes de Haki, dégageant ses mouvements pour tenter de percer sa garde, créer des ouvertures. Dès que j'arrivais à écarter un peu son bras, je frappais de plusieurs coups instantanés au niveau de son torse et sa gorge. Mes mouvements n'étaient pas linéaires, aucun ne se suivant selon une suite logique, je bondissais tantôt exécutant un salto arrière pour frapper de mon pied, ou pour donner un coup de coude ou encore un coup de tête. Cependant, plusieurs attaques du cyborg percèrent ma défense offensive, les pointes de ses armes me griffant à de nombreux endroits. Mais il m'en fallait plus pour m'arrêter, le Mad Dog ressentait certes la douleur, mais l'ignorait, c'était comme un apport important en adrénaline, me poussant dans une rage berserk que l'on ne pouvait pas arrêter si facilement. Je tournoyais sur moi-même, répondant aux attaques de mon adversaire par des coups chargés d'une énergie cinétique qui augmentait la puissance de chacun de mes coups avec la force d'un titan.


A chaque fois que nos attaques s'entrechoquaient, des étincelles voletaient et des bourrasques de vent soufflaient tout autour de nous, commençant à détruire le sol sous nos pieds, creusant un cratère qui s'élargissait à chaque impact. Comment arrivait-il à parer mes contres-attaques ? Lui aussi avait été frappé par un éclair ? Était-ce cela qui l'avait reformé correctement ? Esquivant un nouveau coup de sa part visant ma gorge, je plia les genoux, sentant son bras cybernétique passer au-dessus de ma tête avant de tourner sur moi-même en une balayette ou une toupie. En effet, avec cette vitesse je pouvais aisément tourner cent fois sur moi-même en moins de deux secondes, provoquant un tourbillon d'air autour de moi destiné à repousser mon adversaire. A moins qu'il n'accueille ce coup sans broncher, il devrai sauter ou au moins reculer.

Je pus ainsi repartir en arrière en un instant, prenant assez mes distances pour enclencher une technique avant qu'il ne soit à nouveau sur moi. Toujours entièrement recouvert de cette armure noire, je m'élança sur Gaalsoon qui, de son côté, avait fait de même. Mes doigts ainsi courbés exercèrent une pression sur l'air, alimentant les étincelles qui m'avaient suivies dans mon sillage, toujours en activité grâce à l'importante alimentation en air qui les firent exploser et se multiplier jusqu'à créer des flammes entourant mes deux mains et qui rapidement se mirent à lécher le reste de mon corps. Dans mon sillage, le sol s'était embrasé sous mes pas, la terre s'écrasant un peu plus en formant de petits cratères à chaque fois que je le foulais. De petites flamiches volaient derrière moi.

- Burning Dog….


J'arrivais alors sur lui, frappant devant moi à une telle vitesse que l'on avait l'impression qu'une vingtaine de bras m'avaient soudainement poussés, frappant avec une telle force que les flammes étaient projetées et explosaient à l'impact avec un potentiel de destruction bien supérieur à mes précédentes attaques. Le Chien Fou se déchaînait, suivant les mouvements de Gaalsoon et dépassant sa vitesse largement.

- Rifle!

Poussés par cette tempête que je déchaînais moi-même et me mettant à tournoyer pour augmenter d'autant plus ma vitesse, chacun de mes coups semblait se démultiplier en des dizaines d'autres tout aussi réels, explosant en dépassant de loin le mur du son en provoquant des éclatements perpétuels dans l'air, ce bruit se répercutant comme un écho dans les explosions que provoquaient les flammes en dévorant tout ce que mes poings rencontraient. Le Chien Fou était inarrêtable, ne pas le prendre au sérieux était la pire erreur à faire, dans cet état je n'étais plus qu'une bête assoiffée de destruction et de carnages. Cet homme, je ne voulais pas le tuer, simplement le détruire, le briser et le voir agoniser dans des souffrances terribles.



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Ven 30 Oct - 15:28


Ne jamais s'arrêter !


Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

C'est observant ceci que Graham comprit très vite que son adversaire avait grandement progressé depuis la dernière fois, leur dernière altercation.

Cela s'était déroulé ailleurs, sur un autre lieu. Les compétences de Gaalsoon n'étaient pas moins différentes, mais il s'appuya bien beaucoup sur sa vitesse, ce qui causa sa défaite : le cyborg avait déjà essuyé une défaite contre le maître. A ce moment-ci, l'incompréhension l'avait percuté. Durant ce dernier affrontement, de loin et en possibilité, le cyborg surpassa et dépassa bien largement le monstre de Shabondy à l'exécution de chacun de ses mouvements, or ceci se révéla inutile et pire que cela, ceci joua en sa défaveur. Le prestige d'une invincibilité pour le monstre tant redouté, qu'il fallut absolument qu'il perce le secret du maître. La question qui fut interpellé fut alors, si un combattant attaquant à la vitesse de la lumière, à une vitesse supraluminique, usant de téléportation et de déplacements instantanés, ou bien allant à des propositions dignes de la vitesse Mach 28, quel serait le moyen de parvenir à le contrer avec la contrainte maximum de la lenteur, comme pour ce que fit Graham ? Dans ce dernier combat, le cyborg usait dix mouvements mais un mouvement suffit au maître pour renverser la situation. Quel est donc son procédé ?

Après sa défaite, Gaalsoon se reporta ainsi jusqu'à son ingénieur, posant les données du combat qu'il venait d'exécuter. C'est ainsi, pendant l'analyse du combat contre le maître et toutes les données des combats contre le maître, que le verdict tomba. Gaalrad a en effet toujours trouvé la solution pour contrer la vitesse, car il y a principal désavantage à l'actionnement de la vitesse pour son utilisateur : plus un utilisateur est rapide, plus de difficulté il aura à se stopper ou se contrôler. Ainsi, le secret du maître était l'anticipation, agir avant l'action en comprenant l'action. Si un coup de pied se déplaçant à la vitesse de la lumière devait être exécuté, il faut avant tout armé sa jambe et déplacé son corps à l'avant pour projeter ensuite son pied. Dès lors que par maîtrise et perfection du combat, l'on connaît l'amorce de la technique, quelque soit la vitesse ou le résultat, il suffit de le prédire et de lancer le pari pour réussir.
En exemple, si une vingtaine de coups de poing était projeté, dès lors que l'on prédit l'action, un coup de pied pour son allonge et visant les jambes pour empêcher toute garde, car étant le souci de la vitesse, l'assaut aussi rapide soit-elle est irrémédiablement stoppé.

Ici, il n'est même pas question du fluide, seulement de l'intelligence et de l'habitude. Est alors venu cette conclusion : si le maître n'avait jamais perdu, c'est bien car il ne s'appuie pas sur ses compétences, mais sur son intelligence, résultat bien contradictoire par rapport aux signes extraordinaires où il est né. Comment cela a-t-il pu se dérouler ? La solitude. Lors de sa solitude permanente, il n'a jamais été questions que du combat, mais aussi des nécessités naturelles comme satisfaire la faim, la soif, économiser l'endurance pour mieux prédire la suite de son voyage, les dangers du voyage, être astucieux lorsque l'on a connaissance de son environnement désertique, tropical, autant de choses qu'un enfant sauvage, qu'un survivaliste connaît pour l'avoir vécu.
En conclusion, le monstre de Shabondy maîtrise sa puissance et l'utilise à bon escient, à juste mesure pour une efficacité maximale.
De lourds améliorations a donc été entrepris sur Gaalsoon dès lors. Si un adversaire rapide se présente, il faut le dépasser et donc le connaître avant même son action. Cependant, le flot des données pourrait se révéler gênant et perturbant, alors que le combat nécessite une stabilité maximale pour la concentration. Donc, tout comme le maître, il faut que ce processus ne gêne point, soit comme acquis, soit donc automatique et ne dépendant pas de lui. La stratégie ultime de Gaalsoon est donc inhérente, ce qui lui permet de multiplier les possibilités du champ de ses actions sans contrainte. Il suffirait donc que chaque parcelles de son corps agissent indépendamment. Pour cela, la technologie et le traitement des informations doivent se faire sans lui.

C'est pourquoi, durant cette échange de coups, dès lors que Ren tenta une attaque, le corps de Gaalsoon se décomposa de lui-même dans les airs, en s'adaptant à la forme de l'attaque reçue afin de ne point perturber l'action en cours. Le cyborg se décomposait ainsi dans les airs en continuant sans aucun souci ses attaques, n'en recevant aucune, ou plutôt les nombreuses attaques ne cessèrent de le frôler et l'égratigner.



Comment arrivait-il à se décomposer dans les airs sans pouvoir propre aux fruit du démon ? Le principe d'un puzzle, les forces de Lorrentz, l'électromagnétique, un jour de foudre, et une quantité énergétique suffisante. Un puzzle car il ne peut se décomposer que de façon fixe, à la différence d'un certain fruit du démon : c'est toujours la même chose, mais limité à un puzzle, la combinaison n'en reste pas moins complexe et extrêmement variée. La liaison avec l'électromagnétique est afin que chaque parcelles de lui puissent interagir entre elles afin d'avoir une énergie suffisante permettant le mouvement de chaque parties et la correspondance entre elles. Le jour d'orage a donc été désigné pour l'attaque car il est certain que cette stratégie va devoir être utilisée à l'abus : l'énergie doit être à son apogée, d'où ce moment de prédilection. Il ne reste ainsi qu'à faire en sorte que le tonnerre tombe volontaire sur lui.
Un autre des avantages de cette technologie est qu'il n'est point un logia : les liaisons sont intangibles et ne peuvent être coupés car le courant est continu et suffisamment constant. Ainsi, intouchable et possédant un blindage puissant, un fluide d'armement puissant, Gaalsoon, la Lance de la Destruction, figure dans les adversaires les plus difficile à vaincre, tandis que son niveau peut-être tout aussi varié, il n'est pas question de puissance mais d'intelligence, de stratégie.

Baignant dans une aura pleinement énergétique et foudroyante, le combat paraissait unilatéral entre eux deux. Les impacts étaient puissants, mais rien capable de déstabiliser le cyborg à cause de sa robustesse.
Heureusement, le jeune pirate brisa le rythme à l'aide d'un balayage ultra-rapide. Gaalsoon laissa son corps le guider et tout son corps recula alors de lui-même. Savant à l'avance qu'il esquiverait car il possédait une pleine confiance en son corps, le cyborg projeta alors ses avant-bras armés de ses saïs en avant, afin de lacérer et saboter les jambes de Ren : il fallait le ralentir.
De cette démonstration où ses avant-bras avaient agis pendant qu'il reculait, Gaalsoon avait la possibilité d'attaquer à distance : ses avant-bras se trouvaient à plusieurs mètres de son corps. Il laissa alors de nouveau son corps le guider, et ses avant-bras armés revinrent à lui dès l'action adverse terminée.

Le Burning Dog de Ren arrivait alors à pleine vitesse. Gaalsoon, conscient de son corps, le laissa à nouveau faire. Au moment où le jeune pirate arriva et élança son attaque, le corps du cyborg trouva alors la position idéale pour se décomposer, esquivant sans le moindre souci l'assaut. Par contre, chose inattendue, les poings du jeune rouge devinrent comme explosif à cause de la friction de l'air. Ce n'était certes pas pour le gêner plus que ça, mais ceci fit légèrement valser les membres de Gaalsoon qui s'étaient ainsi écarter et déplacer.
Au Rifle, le résultat fut de même et les différentes parcelles se déplacèrent à une vitesse bien rapide que celle de Ren, et pourtant toujours positionnés en suffisance. Les différents morceaux de Gaalsoon, toujours charger en fluide se déplacèrent même parfois en faisant en sorte de frapper les poignets de Ren dès lors que l'un de ses coups arrivait.
Pour ainsi dire, le combat semblait impossible comme ça... mais, il y a toujours une solution.

Comme apparaissant derrière son adversaire, Graham usa de nouveau de sa Course du Puma pour se déplacer à très grande vitesse jusqu'à le cyborg : il se positionna dans son dos. Armant alors lentement l'épée de Ren devant lui, Gaalsoon finit par le remarquer et voulut bien contre-attaquer... seulement, il ne pouvait pas. C'est alors que les petites stratégies, les petits pouvoirs ou autres petits combines, se faisaient écraser par l'expérience immuable du combat. Gaalrad avait trouvé la faiblesse, mais elle serait difficile à atteindre... ou pas.
Démontrant alors son art et sa maîtrise du sabre, il utilisa cette épée à pleine vitesse, tailladant comme une véritable tempête de lames. Pas de quoi dépasser Ren, c'est certain et pourtant, ceci eut un impact considérable sur Gaalsoon. C'est lors du départ de l'assaut du maître, que les mouvements des morceaux du cyborg, diminua et se retrouva comme... piégé.

Graham regarda fixement Ren, espérant qu'il comprenne le message. Peut-être était-ce de sa maîtrise de ses différents fluides, mais on dirait qu'il disait :

-« Resserre le piège. »

Santé de Gaalsoon : 43%

Copyright Solène ©

Aide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Ven 30 Oct - 22:45



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




Etrangemment, à chacuns de mes coups, le corps du cyborg se fragmentait en de multiples morceaux bercés par les explosions que mes coups provoquaient. Il était fait en quoi ce type ? Y avait-il seulement des parts de lui qui soient encore humaines ? De plus, il tenta de contre-attaquer en m'envoyant ses avants-bras armés de ses saïs, mais les explosions continuaient de repousser les morceaux du corps du cyborg ainsi démantelé et bien plus influencé qu'auparavant par les mouvements d'air. De cette manière, le combat semblait ne semblait être à l'avantage d'aucun de nous deux.

Cependant, Graham arriva dans le dos du robot démantelé, tailladant en emprisonnant les parties séparées de notre adversaire dans une tempête de lames l'obligeant à rester dans une zone définie. Tandis qu'il frappait de toutes part, le regard du blond se posa sur moi comme pour m'indiquer d'attaquer. J'espérais sincèrement qu'il puisse le tenir ainsi encore deux petites secondes, le temps qu'il me fallut pour exécuter une nouvelle attaque destructrice de mon cru. La seule personne contre qui je l'avais utilisée était mon propre Capitaine, il en avait lui-même reconnut la force en se recevant ce déluge de puissance pure de plein fouet.

Disparus de ma position précédente, j'avais parcourus environs cinq cent mètres en arrière en me déplaçant à cette vitesse maximum que me permettait d'atteindre le Mad Dog, d'autant plus vite grâce au Haki qui me recouvrait intégralement, mis à part les endroits ayant été touchés par les attaques de Gaalsoon, les éraflures ayant formés comme un craquèlement à ces endroits dans mon recouvrement d'ébène. Mes poings étaient toujours enflammés, les flammes profitant de mes mouvements rapides et de la distance que j'avais engloutis pour alimenter les flammes en deux énormes langues de feu que je portais à bout de bras, comme si toute cette chaleur était concentrée entre mes mains. Une seconde plus tard, j'avais à nouveau parcourus la distance dans l'autre sens, revenant à ma position précédente en fondant sur le corps du cyborg-puzzle.




J'avais réfléchis au problème que posait cette fragmentation, plus difficile à atteindre par des coups précis il fallait envoyer une attaque qui engloberait la zone, l'empêchant de s'échapper aussi aisément qu'au préalable.
Dans mon mouvement, j'avais ramené mes deux poings vers Gaalsoon, relâchant toute cette énergie destructrice que j'avais amené dans mon sillage. En regardant derrière moi, on pouvait voir des flammes danser dans les airs, n'ayant pas encore eues le temps d'atteindre le sol et embrasant complètement mon passage comme en formant une sorte de colonne dansante incandescente. Enfin, pour remarquer cela, il fallait avoir un oeil capable d'analyser la situation à une vitesse extrême. Le mouvement de ramener mes poings vers l'avant avait comme absorbé toutes ces flammes en les ramenant dans le sillage de mes bras. La chaleur était très forte, bien que j'étais entièrement recouvert de Haki, j'allai m'en sortir avec de vilaines brûlures, mais bon toutes attaques puissantes connaît son contre-coup.

- Burning Dog : Column !




Et ce fut la déflagration, une vague d'une chaleur inouïe portée devant moi en espérant que Graham ait l'intelligence de s'écarter pour ne pas se faire carboniser. Le vent avait gonflé les flammes, l'emportant dans une bourrasque jusqu'à reformer cette colonne qui auparavant était dansante pour lui donner une apparence bien plus effrayante, une colonne horizontale de flammes englobant toute la zone face à moi sur au minimum cinq mètres de largeur, les brins d'herbes rares n'ayant pas succombés aux précédents assauts se virent carbonisés, le sol devint ardent et l'air se raréfia. J'avais visé de mes deux poings le torse en apesanteur du cyborg, désirant y ajouter une frappe enduite de Haki camouflée sous un déluge de flammes. Le seul problème c'était que, avec l'importance de mon attaque, je ne pouvais pas savoir si je l'avais touché par ce coup ou non. Cependant, s'il avait réussit à esquiver les flammes c'est qu'il était réellement d'une rapidité impossible, surtout dans la position dans laquelle il s'était trouvé.

Me retirant en exécutant quelques bonds successifs en arrière, je tentais tant bien que mal de deviner si mon adversaire était toujours en vie. Mais, cet étrange cyborg m'avait surprit plus d'une fois pour que je puisse comprendre qu'il n'allai pas se laisser faire aussi facilement. Mon sourire machiavélique restait inscrit sur mon visage comme une expression de satisfaction perpétuelle, mais j'aimais simplement me déchaîner ainsi, surtout lorsqu'il y avait du répondant en face. Sous moi, quelques goutelettes de sang avaient perlées de mes plaies, bien que j'ignorais complètement toute souffrance, bien trop concentré sur ce combat. Cependant, il ne fallait pas que je reste sur place face à un tel adversaire, repartant en zigzaguant à une vitesse extrême qui me faisait apparaître à plusieurs endroits à la fois. Ce combat était loin d'être terminé, j'en étais persuadé.




© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Dim 1 Nov - 19:46


Les rêves disparaissent !


Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Graham put en déduire que Ren avait compris là où il venait en venir, au vue de son regard... Maintenant, il ne restait qu'à faire confiance en la jeunesse et espérer que cela soit suffisamment efficace, qu'il profite bien de la situation actuelle pour une lourde contre-attaque.
Au début, le maître aurait pensé que le jeune aille au-delà de ses limites et décide de suivre ses mouvements : si une symbiose s'établissait entre lui-même et le pirate, la « prison » de coups aurait pu se resserrer et alors, un enchaînement dévastateur aurait pu se créer pour frapper en même temps toutes les parcelles du cyborg. C'était la stratégie pensée par Graham, mais qu'allait répondre Ren ?
La réponse se révéla alors lorsque celui-ci sembla comme s'éclipser soudainement... Les yeux du maître s'écarquillèrent alors : c'était mauvais signe. Dans l'immédiat, il avait compris ce que voulait réaliser le jeunot... le risque était simplement que cela échoue car la moindre seconde est vitale et qu'il était quasi-impossible d'empêcher tous les mouvements du cyborg. Gaalsoon ne se préoccupe pas de savoir s'il esquive ou non, il n'attend que le moment propice où son corps serait disponible pour attaquer. L'enchaînement se brisait car Ren cessait son assaut : c'est donc en une fraction de seconde que Graham allait devoir trouver et rediriger toutes ses attaques dans une façon relevant de la perfection afin que le cyborg bouge le moins possible, et être aussi prêt à esquiver au préalable les prochaines contre-attaques de Gaalsoon, tout en maintenant la pression sur le cyborg.
Le seul avantage ici, était que Graham était prêt à modifier son style.

Il était temps de sortir le grand jeu... Graham referma alors les yeux et déploya le maximum de ses compétences : des nerfs commencèrent à ressortir des contours de son visage tellement la tension sanguine avait brusquement augmenter en lui et se maintenait.
Et alors, les attaques de Graham se modifièrent : il n'était plus question d'une tempête enragée de lames, mais d'un cercle rempli, illusion offerte par sa technique. Sa dextérité et sa force s'alliaient si bien à ce moment-là qu'avec une ligne, qu'avec une attaque cherchant à trancher, il formait littéralement un cercle empli d'une lumière significative du passage de la lame lors d'un instant. Une démonstration absolument monstrueuse de sa part... mais pourtant, il eut un instant, une fraction de secondes avant le passage à ce degré maximum : ce qui fut malheureusement largement suffisant pour que le cyborg projette une contre-attaque. C'était une chance que le maître possédait cette balance, cette résistance qui faisait qu'il ne bronchait pas malgré la situation : l'un des avant-bras de Gaalsoon s'était insinué jusqu'à lui, au moment où Ren s'était en allé, et cet avant-bras armé d'un saï et recouvert du fluide, transperça son épaule gauche. L'avant-bras du cyborg fut ensuite emporté par la technique suivante.
Chose étrange de la part de Graham ensuite, mais il n'avait pas invoqué son fluide d'armement... C'est pour cela, qu'il se fit blesser.
Il mania ainsi sa lame en ce cercle rempli, malgré son épaule gauche. Gaalsoon se retrouva alors de nouveau emprisonner, mais pu admirer ce qui allait arriver.

Envoyant ainsi l'assaut à venir du jeunot, il eut bien envie de bouger... mais il ne pouvait pas car son corps était bloqué dans son automatisme d'esquive. Graham eut aussi le temps de voir venir et de voir se déplacer les éléments, et surtout l'énergie transportée par Ren... La chose était  que s'il osait s'éloigner et stopper son attaque actuelle, Gaalsoon trouverait l'instant pour s'échapper : il n'y avait qu'une seule issue pour la réussite de cette grande attaque, c'était que le maître reçoive lui-aussi l'attaque. Une épreuve de force ? Un petit rappel du passé ? Graham eut un léger sourire en voyant cela venir... comme un vrai phénix.
Un véritable déchaînement incandescente percuta ainsi tous deux : l'épée de Ren se retrouva alors projeter dans les airs jusqu'à une hauteur d'une soixantaine de mètres avant d'atterrir théoriquement, à une dizaine de mètres vers l'avant.
Gaalsoon fut le premier à recevoir cela et ses parcelles s'éparpillèrent dans tous les sens avec brutalité : une décharge électrique sembla comme exploser à travers ses membres... on dirait que tout ceci avait causé une surtension du système du cyborg... mais pour combien de temps ?
Graham quant à lui, il est difficile de savoir ce qui lui est arrivé... à un moment, la présence du fluide semblait l'avoir entouré... Les bordures de sa veste se déchirèrent, et il se fit projeter en arrière : des blessures se trouvaient alors sur tout le long de son corps. Il se fit projeter jusqu'à rencontrer un obstacle, et ses avant-bras en avant, masquant son visage, il n'était pas possible d'en dire grand-chose... Il se retrouva ainsi plaqué contre des rochers qui se détruisirent à l'impact, les creusant ainsi au travers de certaines qui se trouvèrent en fusion, ou peut-être simplement enflammées.

Alors, un terrible flash et un son assourdissant se déroula devant Ren : une grenade flash venait d'avoir explosé subitement, de quoi donner son avantage à Gaalsoon car cela immobiliserait son adversaire. Celui-ci se concentra alors sur Ren d'une façon particulière : toutes les parcelles de Gaalsoon éparpillées un peu partout, se mirent à charger le jeune pirate de tous les angles ; toutes ses parcelles étaient possédées par le fluide d'armement. Envoyé à une vitesse remarquable, les morceaux du cyborg, après leur assaut, reformèrent alors entièrement le cyborg, mais à moitié : le bas du corps était séparé du haut du corps. La tension électrique du cyborg était alors à son apogée : il était lui-aussi passé à son mode maximal.
Le bas du corps fit alors face à Ren et commença un enchaînement de pieds dévastateurs, démonstratif d'une grande maîtrise des arts martiaux : c'était un enchaînement sans fin qu'il débutait, le bas de son corps sautant bien à des occasions pour pouvoir le frapper sur tout le long de son corps. Se suivit dans le même temps, du haut du corps de Gaalsoon qui attaqua belliqueusement Ren : ce que visait le cyborg était à présent tout, afin de causer le maximum et le moindre dégâts. Il voulait ainsi éliminer de façon pure et dure le jeune pirate en le poursuivant et en l'attaque de dos et de face simultanément. Le cyborg, en plus d'être passé dans un mode de combat maximal qui améliorait toutes les caractéristiques de son corps, l'on voyait aussi qu'il semblait de mieux en mieux connaître le style de combat de Ren.
Parfois, il semblait comme deviner les prochains mouvements du jeune pirate... Comment allait donc finir ce combat ?

Santé de Gaalsoon : 22%

Copyright Solène ©

Aide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Mar 3 Nov - 18:16



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




L'explosion avait été tonitruante, faisant trembler la terre et creusant le sol en une tranchée ardente. J'avais apparemment touché ma cible, les parties du cyborg s'éparpillant dans l'explosion sur plusieurs dizaines de mètres autour de moi. D'ailleurs, Graham aussi se reçu l'attaque de plein fouet, réussissant à amortir le choc grâce à son Haki. Cependant, il fut propulsé à une telle vitesse que je me demandais bien comment il pouvait aller. Ayant brusquement reculé, j'avais enfoncé avec force mes poings dans le sol afin d'éteindre les flammes qui peu à peu brûlaient mes avants-bras. Ce fut à ce moment-là qu'une lumière intense m'aveugla et qu'un son monstrueux me provoqua de violent acouphènes m'empêchant d'entendre quoi que ce soit hormis ce sifflement dérangeant. Une nouvelle grenade incapacitante ? Gaalsoon ne reculait devant aucune fourberie pour arriver à ses fins, moi qui pensais que mon attaque avait suffit à le calmer je m'étais une nouvelle fois trompé.

Mes poings toujours enfoncés dans le sol, je me doutais que le cyborg n'allait pas attendre longtemps avant de me foncer dessus pour me rouer de coups. Bien que mon ouïe et ma vue ne me servaient désormais plus à rien pour le moment, mon toucher lui n'avait pas été affecté et mon pouvoir non plus. L'ingestion du fruit Plus-Plus me permettait un contrôle presque parfait sur la matière, pouvoir augmenter la taille des objets inorganiques s'avérait des plus utiles, surtout pour récolter des Berrys en arnaquant les commerçants. Je m'étais cependant rendus compte il y a peu que mon pouvoir avait une influence sur des choses comme la terre elle-même, celle que je foulais actuellement de mes pieds et où mes poings étaient toujours enfoncés. Insufflant ainsi les capacités de mon fruit du démon dans la terre sous mes pieds, le plus compliqué fut de délimiter le périmètre d'action sans utiliser ma vue. Réglant la puissance de l'insufflation du pouvoir à une limite d'une augmentation de taille par vingt-cinq, je sentis alors le vent siffler autour de moi tandis que je m'élevais dans le ciel jusqu'à une hauteur d'une trentaine de mètres, soulevé par une colonne de terre.




Je ne doutais pas des compétences du cyborg, il nous avait prouvé qu'il ne lâchait pas l'affaire si facilement et je me doutais qu'il me suivrait jusque dans les airs. Cette première action me permettait simplement de prendre un peu mes distances afin de gagner du temps, espérant recouvrir ma vue et mon ouïe à temps. Cependant, bien que je recommençais à voir, ma vision restait complètement flou surtout dans cette semi-pénombre, seulement éclairée par le brasier léchant le sol en contrebas. Il ne me restait qu'une seule option : adopter une posture défensive et limiter au maximum les dégâts que pourrait m'asséner Gaalsoon. Retirant mes bras de la terre dans laquelle ils étaient enfoncés, je me releva en plaçant ceux-ci perpendiculairement à mon corps, tendus de chaque côté. Puis mes pieds entamèrent une rotation, toujours poussée par cette vitesse incroyable qui animait mon corps sous le Mad Dog. Peu à peu, la fatigue se faisait ressentir sous cette forme, mais il fallait que je tienne bon jusqu'à ce que mon adversaire soit mort et réduit à l'état de poussière. La rotation s'accentua rapidement, en un instant une violente bourrasque s'était mise à m'entourer alors que les premières attaques du cyborg fondaient sur moi. Cette position me permettait d'empêcher Gaalsoon de m'attaquer précisément, il semblait m'attaquer de deux côtés différents, son corps s'était encore fragmenté ? Ses saïs vinrent taillader ma peau à de multiples endroits avant que le vent ne forcisse et commence à repousser les parties du corps du cyborg ainsi en suspension.

- Breath and Die!




L'idée de cette solution pour repousser le cyborg n'aurait pas fonctionné face à un autre adversaire, cette technique servant principalement à repousser des objets en suspension ou des projectiles. C'était là que son efficacité était particulièrement utile face à cet homme-machine, surtout sous cette forme qu'il prenait. Son corps restait en suspension dans l'air grâce à des courants électromagnétiques, mais cette suspension le rendait faible face à de telles tempêtes, j'étais certain de l'efficacité face à mon adversaire mi-machine. La tempête autour de moi se déchaînait et je ne sentais à présent plus les coups du cyborg, ma technique avait fonctionné et désormais mes deux sens diminués reprenaient leur potentiel initial.

Si ma technique avait bel et bien fonctionné à son plein potentiel, j'avais dû envoyer mon adversaire encore plus haut dans les airs, laissant ses membres au gré du vent. Puis, la douleur survint, les premiers signes annonciateurs de la fin du Mag Dog, une douleur si violente, augmentée par les blessures qui maculaient mon corps. Je bondis alors au bas de ma colonne de terre, me réceptionnant le poing contre le sol en haletant. Il fallait que j'en finisses vite, mais pour le moment je ne savais pas où se trouvait Gaalsoon et je comptais bien sur Graham pour m'aider à lui asséner le coup final. Du coin de l’œil, je vis alors briller sous le clair de lune la lame de mon épée. M'élançant vers elle, je la retira du sol et chercha le grand blond jusqu'à le repérer.

- Graham...je vais pas pouvoir tenir...très longtemps...dis-je, haletant, du sang coulant des nombreuses plaies sur tout mon corps. Va falloir qu'on le finisse rapidement...



© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Jeu 5 Nov - 1:12


Les rêves disparaissent !


Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Grâce à l'utilisation astucieuse des pouvoirs du jeune pirate, il put contrecarrer efficacement le premier assaut. La vitesse et l'agrandissement du lambeau de terre sous ses pieds furent suffisants pour que chacun des segments du cyborg qui fonçaient à la façon de boulets de canon, ciblent l'ancienne position du pirate, ce qui fit que les parcelles transpercèrent de part en part, cette imposante pyramide de terre caricaturale. Elles y passèrent comme la pointe d'un couteau sur une meule de beurre à cause du blindage et du puissant fluide d'armement qui recouvraient ses membres.
Les segments de Gaalsoon ressortirent ainsi de ce piètre tas de terre, et se rassemblèrent en hauteur aussi rapidement qu'ils avaient chargé. Le cyborg était bien au courant du fait que son adversaire Ren, était quelqu'un de rapide : il n'y avait pas de temps à perdre.

Une fois au niveau du pirate, soit à trente mètres en hauteur, le cyborg se reforma. Les bas et le haut du corps étaient séparés. L'avantage d'une telle division, c'est la diversité des enchaînements et compétences qui se retrouvent modifiés à cause de la structure différée. Pour un combattant utilisant ses jambes pour attaquer, il est certain que sans la gêne occasionnée par tout le haut de son corps, non seulement ses techniques aux pieds se retrouveront améliorées, mais aussi plus rapides et plus puissantes.
La partie haute est quant à elle plus précise car la tête du cyborg est présente, mais aussi ses bras et ses saïs, et donc plus observatrice : elle profite des failles causées par le bas du corps qui lui, a pour rôle de déséquilibrer.

Arrivant ainsi, Ren s'était positionné en garde et se mit à tourner sur lui-même grâce à sa vitesse : c'était une chance que les pouvoirs de son fruit possèdent ses deux capacités. La partie basse, soit les jambes avec le bas du corps, commencèrent avec des coups de pied directs et des coups de pied circulaires, renforcés par le blindage du cyborg et par son puissant fluide d'armement. Devant une telle cible qui ne faisait que tournoyer, la partie basse eut bien l'occasion d'occasionner des dommages visant bien à anéantir Ren en lui fracassant directement le corps ou sa garde.
La partie haute en profita aussi pour faire son show en cherchant bien à le mettre en charpie, tailladant ainsi dans tous les sens, comme pour savoir jusqu'à combien de temps le pirate résisterait.

C'est alors qu'une bourrasque se leva au bout de quelques attaques. Une tempête bien surprenante car Gaalsoon possédait la possibilité de revenir un tout s'il le désirait, il ne lui suffisait que d'éviter que son système d'esquive ne s'active, ce qu'il fit. Sa partie basse vint le rejoindre rapidement en accourant jusqu'à lui, et il redevint un ensemble, comme s'il possédait lui-aussi un véritable corps. Avec sa protection conséquente et son fluide d'armement conservé, il plaça alors ses avant-bras en garde et se fit emporté alors par la tempête qui se déclencha. S'il avait été divisé partiellement, il ne l'aurait probablement pas vu venir, mais déjà en moitié, il avait une résistance suffisante pour faire face quelques instants au vent, avant de se faire emporter.
Quelques secondes d'attente... puis, Gaalsoon relâcha sa garde faisant un grand mouvement en croix à l'aide de ses saïs. La taillade fut alors titanesque et suffisante pour stopper brutalement les courants violents de cette tempête, en les redirigeant.
Il atterrit ainsi sur le sommet de toute cette terre rassemblée dans le même endroit, dans un pilier fabriqué par le pouvoir du jeune pirate, celui-ci déjà déformé par les vents précédents.

Observant de toute sa hauteur Ren et Graham, l'on put ainsi décrire l'état du cyborg. Il semblait avoir connu de meilleurs jours : son blindage était en mauvaise état mais encore opérationnel malgré les brûlures, les rayures et les déformation présentes partout. Sinon, il semblait encore en forme pour combattre encore longuement...


Lorsque la fumée s'écarta, que les flammes rougeoyantes l'éclairèrent et que les paroles de Ren vinrent à lui, Graham rouvrit les yeux. Plaqué contre des rochers qui avaient pris la forme de l'impact précédente, le visage du maître n'avait pas changé : sa veste était quelque peu brûlée et déchirée, des égratignures un peu partout et du sang qui s'écoulait de son front à son menton... Il passa une main sur sa visage pour écarter ce sang et poussa sur le mur rocailleux derrière-lui, pour se remettre debout. Ses yeux se posèrent sur le jeune pirate puis atteignirent Gaalsoon encore là-bas... Un orage gronda alors au-dessus du combat, et de fortes pluies commencèrent à s'écraser sur le terrain, effaçant peu à peu les flammes des précédentes frictions...
Graham avait conservé toujours ce calme, son sang-froid habituel... Il soupira en destination de Ren :

-Désolé de t'emporter dans mes problèmes...

Gaalsoon s'adressa alors au duo en hurlant :

-Ah ! Je vais en terminer avec vous !

Le cyborg croisa alors ses saïs dans les airs. L'énergie qu'il émettait commença alors à se déplacer jusqu'à plusieurs immeubles, et des composants métalliques se rassemblèrent alors devant le cyborg, jusqu'à former une structure grande d'une trentaine de mètres, avec la largueur de sept, semblable à une roue dentelée... L’utilité de son nouveau jouet était clair. Il commença alors à faire tournoyer la structure à grande vitesse, s'écriant, plonger dans sa propre puissance :

-Comment vas-tu faire pour résister à cela, « l'Invincible » ? !!

Graham de son coté, observant la structure-ci... Il eut une idée. Il détourna alors son regard vers Ren, sans plus ni moins :

-Je sais que je t'en demande beaucoup et que tu dois en avoir marre, mais penses-tu pouvoir faire face à cette structure ? J'ai une idée.

La roue géante prit alors une accélération maximale et se posant au sol, elle commença à se diriger vers Ren et Graham. La structure était contrôlée par le cyborg, elle n'allait pas qu'en ligne droite et, inutile de parler de la force d'une telle attaque.

Santé de Gaalsoon : 20%

Copyright Solène ©

Aide:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Ven 6 Nov - 23:39



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




C'était une réussite, bien que Gaalsoon ne se laissait pas faire aussi aisément. Rapidement, cette fatigue et cette douleur propre à l'activation du Mad Dog s'étaient faits ressentir. Mes dents s'étaient serrées, les jointures de mes doigts craquaient sous la pression qu'exerçaient mes poings. Il fallait en finir vite, détruire ce cyborg et éclater chaque parties en mille morceaux avant de les broyer jusqu'à ce qu'il n'en reste rien. Sait-on jamais, avec les capacités qu'il possédait à se fragmenter de manière aussi improbable, je n'avais pas envie d'avoir une mauvaise surprise après l'avoir vaincu. Oui, car j'étais persuadé de notre future réussite quant à notre victoire dans ce combat. Je n'avais certes pour l'instant pas encore assez d'affinités avec Graham pour avoir une pleine confiance en lui, mais pour le coup il faudrai faire avec.

En parlant de lui, il semblait avoir été quelque peu sonné par mon Burning Dog. Quelque part, j'étais assez fier de moi, c'était bien la première de mes techniques qui avait un tel impact sur lui, faut dire que je l'avais pris en traître aussi, mais bon un Chien Fou est fourbe que voulez-vous. Ainsi positionné, enfoncé dans un rocher qui semblait avoir prit la forme de son corps à la manière d'un gros fauteuil mou, il avait l'air bien amoché. Du sang coulait de son front, s'étalant sur son visage. Qui sait ? Peut-être que cette vision de sa propre hémoglobine allait réveiller le monstre qui someillait en lui.

Au-dessus de nos têtes, l'orage grondait, faisant s'abattre une pluie intense qui nettoya nos corps respectifs de leurs traces de combat. La poussière accumulée lors de l'affrontement coulant sur mes vêtements et ma peau en une épaisse couche grasse. Les flammes furent étouffées par le déluge et l'obscurité retomba sur le terrain en un instant, comme si quelqu'un avait appuyé sur l'interupteur. La lune se montra à nouveau au moment où des objets métalliques étaient apparemment en mouvement, venants de toutes parts. Puis elle disparut à nouveau, me laissant perplexe quant à ce que préparait notre adversaire.

- T'en fais pas, vieux. dis-je, mes yeux fixés vers l'endroit supposé où devait se trouver Gaalsoon, en haut du pilier. Pas besoin de parler du passé, on peut rien y changer à présent et on est tout les deux impliqués.

Puis, mes yeux commencèrent à se réhabituer à l'obscurité de la nuit. Sous nos yeux ébahis, Gaalsoon semblait avoir créer une structure métallique formée grâce à un étrange pouvoir magnétique. Mais jusqu'où les capacités de ce cyborg s'arrêtaient-elles ? Je connaissais la cybernétique grâce à un ancien camarade considéré comme l'un des plus grands génies de ce monde, le meilleur même dans ce domaine. Alors qui, qui avait bien put créer le corps de cet homme ? L'avait-il fait par lui-même ? Non, ce n'était pas le moment de trouver une excuse pour le laisser vivre...enfin, c'est vrai qu'une Zero libéré, il pourrai examiner le cadavre robotique de ce type, donc mort ou vif ça n'aurai pas d'importance.

Le cyborg avait à présent créé une énorme structure, comme un disque géant qu'il commença à faire tourner sur lui-même. Allait-il s'arrêter un jour ? C'est alors que Graham me demanda si je pouvais m'occuper de la structure en question, vraiment ? Le plus logique aurait été de s'attaquer directement au cyborg en utilisant deux attaques simultanées en développant notre puissance maximale, quelque chose d'assez puissant pour mettre un terme à la vie de notre adversaire de manière définitive. Son contrôle sur la structure aurait alors été intérompue. D'ailleurs, en parlant de cette arme ou attaque, elle fonça sur le sol avant de changer d'angle pour raser le sol et nous foncer dessus. Bien que sacrément importante, il y avait bien trop de failles à cette attaque pour nous poser le moindre problème, même si Gaalsoon avait un contrôle magnétique dessus. Sa lenteur pour commencer, bien que pouvant paraître rapide pour des civils, pour deux personnages aussi expérimentés que Graham et moi, cette attaque ne représentait pas un réel danger en elle-même. C'était le contrôle que le cyborg avait dessus qui était un problème, lui permettant de changer l'angle d'attaque assez rapidement et nous prendre au dépourvu, d'où la question de Graham pour que je m'occupe de la contrer.

Cependant, nous avions vus Gaalsoon se concentrer pour augmenter la rotation. Ainsi, pour diminuer le potentiel offensif de cette roue dentelée, il suffisait de supprimer sa rotation. Mais comment ? Pour ça, j'avais ce qu'il fallait en stock.

- Occupes-toi de ton vieux pote, je m'occupe de cette grosse oeuvre d'art métallique. dis-je en murmurant, espérant que notre adversaire ne possédait pas non plus une ouïe cybernétique. J'ai déjà une idée pour faire d'une pierre deux coups, je compte sur toi pour pas faire de sentiments.

Ouais, j'avais une idée en tête. Le contrôle de cette attaque, cela devait bien nécéssiter une certaine concentration de la part du cyborg. Enfin, peut-être moins grâce à cette rotation, mais si je la stoppais il serai bien obligé d'exercer une concentration plus poussée vu la distance plus importante désormais entre lui et l'objet de métal. Cela le déconcentrerai l'espace de quelques secondes sûrement, permettant une ouverture dont Graham pourrai se servir. Ainsi, malgré l'obscurité, je lança un regard au "maître". Un regard dénué de toutes pensées sur mon plan, pour ne pas permettre une quelconque utilisation du fluide perceptif pour en comprendre l'objectif, mais pas dénuée de sens. J'espérais simplement que l'expérience du blond lui permettrai de comprendre que j'avais une idée en tête.

Bien, il était temps de passer à l'action. M'élançant toujours poussé par cette vitesse exceptionelle du Mad Dog, cela me permit de préparer mon attaque sans qu'un oeil ne puisse en comprendre le mouvement. Et quand bien même il y serait parvenu, son temps de réaction aurait-il été assez rapide lui ? Enfin bref, mes mains s'étaient liées l'une contre l'autre, poignet contre poignet, poing contre poing, s'ouvrant en une mâchoire noire de Haki. Cette position, cette ouverture des doigts précise inhérente à cette technique, permettant le passage d'un flux d'air important l'espace d'un instant avant que mes doigts ne se resserent pour ne laisser aucun passage possible. L'air s'y engouffra et y resta bloqué avant d'être relâché avec une précision effarante lorsque j'arriva face à la scie dentelée géante.

Dog's Bite & Breath !

Tel un canon à air doté d'une puissance supérieure à toute technologie, une bourrasque linéaire fut projetée droit sur une dent de la scie qui bloqua un instant l'objet immene avant qu'il ne soit légèrement repoussé dans son sens contraire, annulant par ce fait toute rotation. Comme si la quantité d'air avait été supérieure au volume maximal pouvant être contenu entre deux mains, l'attaque sembla durer bien plus longtemps avant que je n'ouvre subitement mes mains, relâchant tout l'air restant en une seule fois. La puissance fut telle que la scie fut renvoyée droit sur le pilier de terre, prenant une rotation inverse à son mouvement initial qui déchira la colonne rocheuse déjà affaiblie par les attaques du cyborg. De longues fissures vinrent craqueler la structure de terre qui commença à s'écrouler. Graham avait-il trouvé le bon timing pour placer son attaque ?




© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Sam 7 Nov - 2:54

Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Derrière-eux, la foudre éclatait, s'acharnait, explosait dans des décharges sauvages, frappant l'archipel d'un violent climat. L'affrontement touchait enfin à son sommet, à son apogée, et il était temps d'y mettre fin !

Une fois sa demande réalisée, le jeune pirate finit par lui répondre d'une façon inattendue, si bien que l'ombre d'un sourire fit frémir les lèvres du monstre. Peut-être était-ce la seule chose attendue et convoitée par Graham, ce comportement détendu, modifiable mais concentré ? En tout cas, il se sentait à présent plus serein, plus en harmonie avec lui-même, ce qui suffit déjà à engager ses énergies en lui, donc à augmenter de façon drastique et non voulue, sa puissance. Ce plafond que représente la puissance qu'il s'autorise à utiliser, avait été repoussée : la prochaine technique du maître allait être magistrale.

Le dernier engagement débutait ainsi par la confrontation de l'attaque finale de Gaalsoon et la stratégie qui se mettrait en place par le duo. Une tactique incompréhensible, inintelligible pour les mots, mais si efficace au résultat. Une fois le tout lancé, Graham était resté sur place et avait refermé les yeux. Sa respiration diminua fortement pour devenir imperceptible, s'allongeant sur dix temps. Sa réflexion, ses pensées furent complètement coupées, et seul ce qui était devenu comme instinct, était resté. Il resta alors immobile, comme une statue parfaite du temps... Une certaine tension semblait pourtant foudroyer son corps de l'extérieur ; il ne faisait pas rien, mais préparait quelque chose... Une chose puissante, qui le remettra sur les rails de ses acquis.

La structure de métaux scia ainsi dangereusement jusqu'au jeunot, mais celui-ci démontra alors une contre-attaque surprenante qui fonctionna à la perfection... Dès lors, Graham disparut alors subitement et se retrouva en un instant dans le dos de Gaalsoon, le poing armé, prêt à en découdre une bonne fois pour toute ; il avait usé de la Course du Puma.
Cependant, contre toute attente, le cyborg était à son tour en train de bondir, ses bras croisés avec ses saïs positionnés en pointe, prêt à exécuter sa prestigieuse assaut en croix ; le fluide d'armement le recouvrait intégralement. Gaalsoon avait alors stoppé toute emprise sur la structure métallique qu'il avait construite, alors celle-ci encore chargée pour l'instant d'une seconde et repoussée en même temps dans un même bloc, la roue percuta et sans opposer aucune résistante, le pilonne de terre formé précédemment par Ren. Ce qui résultat alors était que la colonne se détruisit en même temps que la structure, projetant des débris dans tous les sens. Le paysage était apocalyptique, avec les pluies diluviennes et un orage d'enfer, et au milieu de œuvre, Gaalsoon et Gaalrad se firent face dans un dernier saut, une dernière rencontre.

Gaalsoon hurla ainsi en destination à son adversaire :

-C'est la fin !!

Mais pour la première fois, sa confiance disparut en lui quand il se rendit compte, que le monstre de Shabondy adoptait une posture jamais vue, en plus que pour cette occasion, toute son énergie était réquisitionnée pour cette ultime attaque.
Graham Gaalrad s'exprima ainsi, dans son calme et sa sérénité :

-Voici... le Marteau du Dragon.



Le poing droite du maître se recouvrit d'un fluide d'armement incroyable, et commença alors à se déplacer, tandis qu'accompagnant son geste, toute l'air habitant les lieux avait vibré et s'était concentrée dans un même endroit : le poing du ce vieux dragon. Comme un immense braiser et rappelant ces météores qui chutent avec une telle puissance qu'une trace enragée les poursuit, l'attaque d'un monstre, et puis celui-ci entra en collision avec le cyborg. L'impact fut alors démentiel, comme si une immense bombe venait d'exploser.

Une brusque fumée engloba alors la scène... Aucun corps n'avait été projeté...
Puis, peu à peu, s'effaçant pour laisser admirer la finalité, Gaalrad était en train d'agripper Gaalsoon d'une main, le soulevant comme un pantin... Le mot avait été bien choisi, car le cyborg ne démontrait plus aucun signe de vie. Son armature était pulvérisée de toute part, en plus que grièvement brûlée et abîmée : une véritable carcasse cybernétique...

Le paysage autour de Graham était littéralement dévasté par le combat... Il semblait être le seul debout, avec Ren... Mais, ce grand sourire carnassier qui était figé sur le visage du monstre de Shabondy, que désignait-elle ?
Graham Gaalrad détourna alors légèrement le visage sur Ren...

Copyright Solène ©
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Sam 7 Nov - 10:33



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




Tandis que le pilier de terre s'écrasait sur lui-même dans un fracas impressionant, je vis les deux hommes s'élancer l'un vers l'autre. Le coup final, le dernier impact, mais qui y survivrait ? L'impact vint alors, aérien certes et, pourtant, le sol réagit dès le choc en tremblant violemment. Au loin, les éclairs zébraient le ciel par intermitences en illuminant le champ de bataille. Moi, haletant, j'observais la scène en tombant à genoux, posant mes mains au sol en ressentant le Mad Dog qui disparaissait à présent. La douleur la plus aigüe n'allai pas tarder à faire son oeuvre, celle qui la plupart du temps me faisait perdre connaissance. Non, là il me fallait de rester conscient afin de m'assurer de la défaite du cyborg.

A l'impact, la terre avait réagit en crachant un épais nuage de poussière qui, par une bourrasque importante, se dissipa rapidement. Dos à moi, Graham se tenait debout, surplombant les morceaux métalliques détruits en milles morceaux, derniers vestiges de l'existence du cyborg. Nous l'avions finalement eut, enfin. Cet être cybernétique avait sut imposer sa puissance, bien que nous avions finalement réussis à le vaincre, nous pousser jusqu'à nos derniers retranchements.

- Enfin, c'est pas trop tôt. soufflais-je, excedé, poussant sur mes poings pour m'aider à me relever.

Me relevant avec de certaines difficultés, je tituba à la manière d'un pirate ivre jusqu'au grand blond qui ne semblait plus en si mauvais état. Une grimace sacrément moche déformait mon visage à cause de la douleur qui se déployait dans mon corps à la manière de petits éclairs nerveux. M'arrêtant aux côtés de Graham, j'observais les restes de notre adversaire. Méfiant comme à mon habitude, je m'écarta jusqu'à retrouver mon épée plantée dans le sol un peu plus loin, la retirant pour revenir au-dessus de la tête du cyborg. Ma lame noire se recouvrit du Haki de l'Armement et, d'un coup puissant vers le bas je transperça le crâne métallique de Gaalsoon, provoquant de légers grésillements. Levant le regard vers Graham, je lui souris légèrement à travers ma grimace.

- Je crois qu'on l'a eut...dis-je dans un murmure qui me sembla être l'expérience la plus douloureuse de la journée. Eh bien, il se défendait bien l'enfoiré...je vais avoir besoin d'un peu de repos....

Ce fut à ce moment que les derniers effets secondaires du Mad Dog se firent ressentir, un éclair de douleur qui me fit pousser un cri alors que mes genoux ployaient. Mes mains rencontrèrent à nouveau le sol avant qu'une gerbe de sang importante ne soit recrachée de ma bouche, aspergeant les restes de Gaalsoon. Je réussis néanmoins à résister à l'inconscience qui me guetta lorsqu'un voile sombre passa devant mes yeux. La douleur était si intense, se diffusant dans chaque parcelle de mon corps. Il fallait vraiment que je trouve une solution pour contrer cette douleur. Enfin, je savais bien d'où cela provenait. Il se trouvait que mon petit corps n'était pas encore assez développé musculairement pour tenir le coup face à une telle accélération, il fallait que je me renforce à tout prix avant de passer dans le Nouveau Monde.




© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Sam 7 Nov - 17:06

Ren W. Aoncan & Graham Gaalrad

"Au rythme de la nuit"

Le visage de Graham revint alors à sa tonalité calme et habituel, tandis que Ren approchait de cette scène finale... Il y avait des pas proches d'ici... Quelqu'un d'autre se rapprochait, son fluide d'observation ne le trompait pas. Le combat n'était pas terminé.
Le maître se concentra alors pleinement sur l'individu inconnu qui, quelque part, peut-être caché, n'attendait qu'à agir... Il resta alors immobile, prêtant attention à la gestuelle du jeune pirate qui alors, vint récupérer son épée, et puis lorsqu'il s'approcha, recouvrit celle-ci du fluide de l'armement et s'apprêta à donner le coup final, une ombre se déplaça immédiatement vers eux, et s'interposa contre l'arme de Ren. Une lame aiguisée d'un rouge cramoisie, exécutant une attaque ascendante, renvoyant l'épée et obligeant Graham à lâcher prise.

Le monstre de Shabondy retira alors son bras pour que celui-ci ne soit tranché, et observa enfin son prochain adversaire... Encore lui ? Il était de retour celui-là... Seath Nercorph.
Cette fois-ci, il était dépossédé de tout son attirail cybernétique... Il n'avait rien de cet étrange armure et combinaison, mais portait seulement un costume et son sabre si bien connu pour les massacres et les crimes qu'il a commis. Quelque chose avait changé chez cet individu, et Graham le ressentait... Oui, il le sentait, et cela devait être pour la première fois qu'il se retrouvait contre quelqu'un qui, auparavant bien moins puissant, est, d'une rencontre à une autre, devenu aussi puissant que lui. Et même pire que ça, Graham avait pressenti que Seath le surpassait. Une sensation désagréable dont il se dit très rapidement, que ses sens devaient peut-être altérés par une machine ou technologie quelconque... Il n'y avait en tout cas qu'une seule façon de le vérifier.

Les sourcils de Graham se froncèrent tandis que Seath arborait toujours ce petit ton hautain allié à la confiance, avec cette fois-ci une grande sérénité et une grande assurance : il n'y avait pu cette aura malsaine et dérangée en lui.
Au moment où le monstre de Shabondy avait retiré son bras, il poussa sur ses jambes pour faire un pas en avant, redirigeant les forces vers l'avant et envoyant alors son poing en direction de l'estomac de l'homme. Les coups de Graham, avec ou sans fluide d'armement, sont monstrueux. Comment allait-il donc se débrouiller face à cela ?

Seath, lui, rengaina dans le même mouvement à la suite de son premier assaut... Il passa à son tour à mains nues et, attrapant le carcasse de Gaalsoon, de l'autre main, il attrapa littéralement le poing du mythique destructeur de l'archipel. C'était comme si la puissance de Graham n'eut valu rien...
D'un pas vif, les deux combattants reculèrent alors en s'épiant du regard... Était-il seulement possible pour un homme de changer autant en si peu de temps ? Si Seath avait été comme lui, alors... sur quel projet avait-il été affilé ? Ce nom... C'était la première fois, qu'est-ce que tout cela signifie ? Était-ce vraiment la même personne ? Beaucoup de questions se bousculaient dans l'esprit de Gaalrad à ce moment-là... On sautait de surprise en surprise.

Seath Nercorph fit alors un second pas qui le projeta dans les airs, le faisant atterrir sur le dessus d'un toit comme si c'était naturel. Observant un instant Gaalsoon, il s'adressa ainsi aux duo :

-Eh bien, c'est étonnant, mais bravo. Gaalrad ? On se retrouvera.

Il se retourna alors et prit une accélération à la fois très puissante et silencieuse, puis il disparut dans la pénombre de la nuit, tandis que le mauvais temps cessa comme pour annoncer la fin ultime de cette bataille...
Graham conserva alors son regard fixé vers l'ancienne position de ce qui avait été un cyborg ou bien autre chose, Seath Nercorph. Cet homme... Il y avait tant de choses incohérentes à son sujet, qu'est-ce qu'il cachait donc ?
Un bruit le rappela alors à la réalité, c'était celui d'un jeunot qui tombait à genoux au sol en déversant son propre sang. Un vent de panique agressa alors le monstre qui se remémora aussi bien de ses éternelles fautes passées, que de l'état actuel des choses, mais pourtant, la seule expression qu'il arbora en regardant Ren, c’était un sang-froid incompréhensible. Une ténacité redoutable pour eux deux.

Gaalrad s'abaissa alors vers Ren et plaça ses deux mains au niveau de ses épaules, au cas où il chuterait en tombant dans l'inconscience, et pour le rattraper à temps. Il parla donc à son attention :

-Essaie de calmer toutes les tensions de ton corps et appuie-toi sur moi... Je me chargerai du reste, diminue le rythme de ta respiration, progressivement.

Il observa les alentours dévastés... Heureusement que la zone du combat était un grand terrain vague avec rochers et arbres... mais les soldats de la Marine n'allaient pas tarder et sa maison se trouvait juste là-bas. Si au moins ils n'étaient pas pris sur le fait, cela permettrait d'épargner bien des problèmes.
Il restait donc qu'à accompagner le jeune homme jusqu'à sa baraque, au moins là-bas, c'est un endroit où il fait bon vivre par son atmosphère déjà.

Copyright Solène ©
Revenir en haut Aller en bas
Ren W. Aoncan
Commandant de Flotte
Commandant de Flotte
avatar
Messages : 883
Localisation : Dans ton cul
Date d'inscription : 01/05/2015

Feuille de Personnage
Exp:
1/100  (1/100)
Prime/Honneur: 600 millions
Troupes:
Pouvoirs:
PouvoirsNom du PouvoirNiveau
Pouvoir 1Haki Armement 20
Pouvoir 2Haki Observation10
Pouvoir 3Paramécia Plus40
Pouvoir 4Art du Hasshoken1
Pouvoir 5
Pouvoir 6
Pouvoir 7

RP au Présent:
RP au PrésentÉcrire ci-dessous
LieuAlabasta
Linkhttp://onepiececonquest.forum-nation.com/t1560-un-verre-avec-une-revolutionnaire-pv-ren#10410
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan] Dim 8 Nov - 10:12



Au Rythme de la Nuit


Feat : ✘ Graham Gaalrad




Mon esprit était embrumé par la souffrance persistante qui me pliait en deux. Que s'était-il passé ? J'avais sentis mon épée être repoussée, mais par qui ? Y avait-il un nouvel adversaire prêt à en découdre ? J'étais pas vraiment en forme pour combattre un adversaire du même calibre que Gaalsoon, bien qu'une certaine présence schizophrénique aurait put m'aider pour cela, mais je n'avais pas envie de l'utiliser. J'avais déjà perdus le contrôle une fois, révélant mon vrai visage, je n'avais pas particulièrement envie de sombrer à nouveau dans cet abysse sans fond.

Cependant, cette voix, n'ayant exprimé qu'une phrase, elle m'était familière. Enfin, tout du moins, j'étais persuadé de l'avoir entendu une fois auparavant. Mais où ? Encore une fois, ma mémoire me jouais sûrement des tours, bien que les visages et les voix étaient deux choses que je reconnaissais assez facilement. Néanmoins, placer un nom ou le lieu de notre rencontre me restait inconnu. Un son strident me vrillait les oreilles et mon coeur battait bien trop vite, ma respiration était haletante, tout les symptomes de mes habituelles utilisations du Mad Dog étaient au rendez-vous. J'avais besoin de force pure pour contrer ou minimiser ces états secondaires, ou bien y succomber une nouvelle fois pour me libérer de cette souffrance.

L'intrus sembla se volatiliser, moi n'étant témoin que de l'évolution de la terre que je fixais par des yeux vides de toute émotion. J'étais comme perdu dans un autre monde, loin de notre réalité. A mon oreille, cette autre voix me murmurait de céder, de lui laisser le plein contrôle comme lors de ce combat contre Raza. Puis, je sentis une pression sur mes épaules, c'était Graham ? Oui, sa voix sembla me rassurer, régulant alors ma respiration afin de ralentir mes battements de coeur. Levant les yeux vers lui, je lui adressa un léger sourire.

- J'ai juste besoin d'un peu de repos et de bouffer un truc. dis-je dans un murmure, laissant Graham passer mon bras autour de ses épaules pour m'aider à me relever.

Tout mes muscles me faisaient souffrir à chaque pas, me tirant quelques grognements. Nous avions réussis à vaincre le cyborg mais, apparemment, quelqu'un s'était interposé lorsque j'avais voulus lui donner le coup de grâce. C'était bien dommage, je l'aurais bien buté cet enfoiré de boîte de conserve.

Nos pas nous menèrent rapidement jusqu'à sa baraque, en effet les soldats de la Marine attirés par l'affrontement ne devraient pas tarder. Il faudrai se cacher, mais sachant que la maison du barman se trouvait juste à côté, il y avait de grandes chances qu'ils viennent frapper à sa porter pour obtenir des informations. Et, actuellement, j'étais pas trop en forme pour pouvoir les renvoyer d'où ils venaient, j'allai devoir attendre de me reposer et de bouffer un bon gros steack avant de me remettre sur la gueule avec la Marine.




© Fiche par Ethylen sur Libre Graph'



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan]

Revenir en haut Aller en bas

Au rythme de la nuit [Ren W. Aoncan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Monde :: Grandline :: Archipel Shabondy-